3 juillet 2007Laura Flessel devient championne d’Europe en épée individuelle

3 juillet 2007, Laura Flessel devient championne d’Europe en épée individuelle
Forte d’un palmarès déjà exceptionnel, Laura Flessel brille le 3 juillet 2007 lors des championnats d’Europe d’escrime organisés à Gand, en Belgique, pour s’offrir le seul titre qui lui échappait. La Française fait parler son talent et devient (enfin) championne d’Europe.

Par Julie Begon

Publié le 02 juillet 2022 à 17h00, mis à jour le 07 juillet 2022 à 17h24

Le 3 juillet 2007, celle qu’on surnomme « La guêpe » s’apprête à compléter (enfin) sa collection de médailles en y ajoutant le seul titre qui lui manque, celui de championne d’Europe en épée individuelle. Elle a 35 ans et ne fait pas mystère de son ambition : elle veut tout gagner. 

Laura Flessel aime frapper fort et pour cause, en 1996, à tout juste 23 ans, elle décrochait déjà sa première médaille d’or chez les pros. De l’or olympique s’il vous plaît !

Après les Jeux d’Atlanta, les titres de championne s’accumulent, de France, du Monde… Toujours en épée, sa spécialité. Mais jamais d’Europe. 

©Wikipedia

Habituellement, la Fédération française d’escrime envoie une équipe que l’on pourrait qualifier de « secondaire » pour les championnats d’Europe. L’objectif étant de permettre à de jeunes tireurs de gagner en maturité et en expérience.

Laura Flessel, déjà médaillée dans toutes les compétitions les plus prestigieuses n’entre donc pas dans cette catégorie et ne devrait pas pouvoir concourir pour son titre manquant.  

Changement de stratégie en 2007 ! Pour se qualifier pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2008, les nations doivent engranger un maximum de points lors des compétitions précédant cette échéance. Il faut donc envoyer les meilleurs. En piste, Laura ! 

©Archives EPA

La Guadeloupéenne part favorite de la compétition et se montre à la hauteur des attentes.

Tout d’abord, au deuxième tour, elle évite le piège Timea Nagy. Son homologue hongroise et plus grande rivale l’a notamment privée d’un second titre olympique en 2004 ou encore d’une finale mondiale en 2006. 

« La Guêpe » pique tous ses adversaires une à une. 15 touches à 11 en quart contre Emese Szasz-Kovacs. 15 à 9 contre l’Allemande Britta Heidemann en demi.

La voilà en finale. Face à elle, une petite jeunette, Emma Samuelsson, à peine 18 ans et championne du monde junior en titre. Pas de quoi faire trembler la Française : 15 touches à 13 et ça y est Laura Flessel décroche la breloque qui lui échappait.  

Emma Samuelsson (au Challenge international de Saint-Maur en 2013)… ©Wikipedia

Un soulagement qu’elle ne manque pas d’exprimer à l’AFP : « Ça y est, j’ai tous les titres ! Je voulais tellement ajouter cette ligne qui manquait à mon palmarès. C’est fantastique. Ce fut difficile, même si de l’extérieur cela a paru couler de source. » 

Mais une fois qu’on a tout gagné, on est un peu blasé, non ? Pas Laura Flessel qui rétorquait alors : « Rassurez-vous, ma motivation ne va pas baisser. Dans deux mois, il y a les Mondiaux puis, l’an prochain, les JO pour lesquels il faut encore se qualifier. »  

Ça, c’est du mental de championne ! 

Ouverture ©Wikipedia

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »
14 août 1982 Deux femmes en tête du Rallye du Brésil

14 août 1982, deux femmes en tête du Rallye du Brésil

La conduite et la direction sont leurs atouts. Depuis quatre jours, pilotes et copilotes sont lancés dans la 4e édition du Rallye du Brésil. L’arrivée de la course est plus attendue que jamais. D’autant plus quand, dans la première voiture, deux femmes sont à la manoeuvre, Michèle Mouton et Fabrizia Pons !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Nadia Nadim

Nadia Nadim : « Donnez-moi un ballon et j’oublie tout ! »

De réfugiée Afghane à superstar du foot. C’est le destin de Nadia Nadim, attaquante internationale, championne de France avec son ancien club, le PSG, et en partance pour les States. Il en faut beaucoup pour la mettre à terre. Sur le terrain comme dans la vie, Nadia ne lâche rien. Rencontre avec une sportive résiliente.

Lire plus »
Lydia Bradey

Lydia Bradey, l’insatiable alpiniste en quête de liberté

Elle est la première femme à avoir atteint, en 1988, le sommet de l’Everest sans oxygène. Mais son record a longtemps été mis en doute par ses compagnons d’expédition. Une suspicion qui poursuivra la Néo-Zélandaise Lydia Bradey pendant des années avant qu’elle ne soit enfin réhabilitée. Histoire d’une alpiniste et guide de haute-montagne qui n’a jamais lâché le piolet.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner