Rechercher

Jessica Pegula La milliardaire qui veut devenir la patronne du tennis mondial

Jessica Pegula, started from the bottom and now...
Elle s'est imposée comme une des meilleures tenniswomen actuelles en deux saisons... Alors que personne ne l'attendait à ce niveau, Jessica Pegula est aujourd'hui troisième mondiale et vise du lourd, du très lourd...

Par Alexandre Hozé

Publié le 30 mai 2023 à 9h10

Le tennis est loin d’être avare en progression éclair… Des demoiselles débarquent sur le circuit et paf ! Comme par magie, ou plutôt par talent, elles deviennent instantanément des cadors. Iga Swiatek, Coco Gauff… Ces championnes sont des exceptions. 

D’autres suivent un parcours plus classique, plusieurs saisons d’apprentissage et de progression avant de viser les sommets. Caroline Garcia fait partie de ces dernières. 

Et certaines mixent ces deux trajectoires ! Plusieurs saisons sur le circuit, mais sans gros résultats ou quelconques signes d’un potentiel extraordinaire, et en deux trois ans, c’est l’explosion et l’arrivée dans les hauteurs du circuit WTA. On peut penser à Ons Jabeur pour des débuts de la sorte, mais elle n’est pas la seule à avoir accompli un tel exploit… 

Aujourd’hui troisième mondiale, l’Américaine Jessica Pegula ne semblait en effet pas prédestinée à des accomplissements de la sorte. Et pourtant… 

Fille de Kim et Terrence Pegula, milliardaires et propriétaires (son père) d’une équipe en NFL (championnat de Football Américain) et d’une autre en NHL (championnat de Hockey sur Glace), Jessica Pegula baigne depuis longtemps dans le sport. 

C’est la raquette qui a finalement retenu son attention. Mais avant de se produire sur le devant de la scène, l’Américaine a connu des phases plus délicates. Blessures, opérations, saisons quasi-blanches… Mais il en aurait fallu bien plus pour la décourager ! 

En 2015, elle accède pour la première fois au tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem, à domicile, sur les courts de l’US Open. 

Adepte du double, elle remporte le tournoi WTA 125 de Houston avec Maegan Manasse en 2018. Premier trophée pour Jessica Pegula ! L’année suivante, elle intègre le top 100 mondial et gagne son premier tournoi en simple à Washington. 2020 sera plus fade, mais la suite va rattraper ça… 

On parlait de progression éclair plus haut…. Lors de l’Open d’Australie 2021, Jessica Pegula se hisse jusqu’aux quarts de finale. Et si elle ne fera pas une performance aussi impressionnante sur le reste de l’année, elle fait chuter tout de même plusieurs membres du top 10 mondial.

Au moment d’attaquer 2022, l’Américaine est subitement devenue une menace pour tout le monde et grimpe à la dix-huitième place du classement WTA. 

Et à partir de là, elle est lancée… Nouveau quart de finale à l’Open d’Australie, suivi d’une entrée dans le top 15 mondial. Bon début de saison… 

Sur terre battue, elle brille en simple comme en double. Toute seule, elle se hisse en finale du WTA 1000 de Madrid avant de chuter face à Ons Jabeur. Et avec sa coéquipière Coco Gauff, c’est à Roland-Garros qu’elle se démène jusqu’à la finale. Mais, là encore, c’est la défaite, cette fois face aux tricolores Kristina Mladenovic et Caroline Garcia. 

À domicile, lors de l’US Open, Jessica Pegula confirme son nouveau statut avec son troisième quart de finale de l’année en tournoi du Grand Chelem. Mais comme sur la terre battue parisienne, Iga Swiatek la bat aux portes du dernier carré. 

Histoire de finir l’année sur une bonne note, l’Américaine remporte son deuxième tournoi WTA à Guadalajara. Ni Elena Rybakina, gagnante de Wimbledon, ni Victoria Azarenka ou encore Maria Sakkari n’ont alors réussi à stopper une des nouvelles patronnes du circuit. 

À la fin de l’année, Jessica Pegula est troisième mondiale au classement WTA. 

Son début de saison 2023 est du même acabit… Un troisième quart de finale consécutif sur les terrains australiens, deux demi-finales à Dubaï et Miami, une finale au WTA 1000 de Doha… Jessica Pegula consolide son classement… Et en double avec sa compatriote Coco Gauff, c’est encore mieux ! 

Victoire à Doha et Miami et deux finales consécutives à Madrid puis encore à Miami. Avec ces résultats, Jessica Pegula est deuxième mondiale en double. 

À 29 ans, l’Américaine a explosé en deux ans au meilleur niveau. Maintenant, elle court après une chose qui ferait d’elle une des plus grandes du tennis : un titre du Grand Chelem…

Et en simple comme en double, elle n’en a jamais semblé aussi proche… 

Le duo Jessica Pegula – Coco Gauff est en route pour tout casser…

Ouverture : Facebook / Jessica Pegula

D'autres épisodes de "Tennis : femmes sur court"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Coralie Ducher à l'assaut du Danemark !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un retour sur l’histoire du water-polo conjugué au féminin, des coups de pédales pour la bonne cause (Coralie Ducher sur notre photo), une question qui tue estivale et le lancement du podcast ÀBLOCK! avec une femme qui a dompté les océans et les préjugés, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
JUJITSUFFRAGETTES

Les Jujitsuffragettes ou quand le self-defense devint une arme féministe

Ça ne date pas d’hier, mais c’est toujours d’actualité. Cent ans plus tôt, les femmes se sont battues pour leurs droits en retournant la violence contre ceux qui les muselaient. La ruse ? Le sport de self-défense qu’est le jujitsu. Un formidable enseignement de l’Histoire qui a bousculé les mentalités sur les aptitudes féminines. La femme est son propre bodyguard, qu’on se le dise !

Lire plus »
Charlie Moss

Speakers dans les stades : les femmes aussi donnent de la voix !

Elles chauffent des stades de foot et de rugby blindés de supporters prêts à en découdre. Elles, ce sont les speakers femmes, ces voix de l’ombre qui s’expriment haut et fort dans un milieu souvent majoritairement masculin. Des matchs ambiancés d’une main de maître…de cérémonie. Lançons la Ola pour ces ladies du micro !

Lire plus »
zumba

Zumba, entrez dans la danse !

Une tornade, un raz de marée. Cette discipline venue de Colombie a su trouver le combo gagnant – transpirer en s’éclatant – pour séduire des femmes qui veulent bouger sans pour autant avoir l’impression de faire du sport. Reportage au pays de cette danse devenue trendy.

Lire plus »
Laurie Phaï

Laurie Phaï : « Le sport tel que je le pratique peut être vu comme un sacrifice, mais qui m’est vital. »

C’est à la force de ses pas et d’une histoire familiale de battants que Laurie Phaï, trentenaire franco-cambodgienne est devenue marathonienne et championne de trails. Après sept ans comme pongiste en équipe de France, elle s’est mise à courir pour conjurer un drame personnel et ça l’a (re)lancée sur le chemin de sa vie. Elle s’apprête aujourd’hui à représenter le Cambodge aux Jeux d’Asie du Sud-Est et s’engage, là-bas, pour le sport féminin.

Lire plus »
Sophia Flörsch, la pilote qui vit pied au plancher

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fille qui vit au rythme de l’asphalte (Sophia Flörsch sur notre photo), une autre dans le rôle d’une tacticienne aux épaules solides, une Question qui tue spécial séniors ou encore un événement on ne peut plus ÀBLOCK!, c’est le meilleur de la semaine !

Lire plus »
Sarah Baum

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une génie tactique, une surfeuse en vogue (Sarah Baum sur notre photo), une pilote historique, une dame attachée au ballon rond ou encore notre ambassadrice qui parle cross, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »

Angélique : « Éduquer par le sport, c’est aussi casser les clichés. »

Elle permet à tous d’accéder à une activité sportive. Angélique est éducatrice sportive en collectivité territoriale dans un milieu rural où les installations sportives peuvent venir à manquer. Elle apporte son savoir-faire, son matériel et son naturel généreux aux enfants qui découvrent alors une activité amusante et enrichissante en-dehors des heures d’école. Une belle école de la vie… sur des rollers ou dans une sacrée partie de hockey !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner