Nathalie PéchalatSous la glace, le feu !

81ddc
À tout juste 36 ans, l’ancienne championne de danse sur glace, rechausse les patins et enfile une tenue inédite, celle de grande patronne de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG). Une femme à ce poste ? Une première ! Portrait d’une fonceuse.

Par Claire Bonnot

Publié le 31 mars 2020 à 12h51, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h37

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Figure du patinage artistique français, Nathalie Péchalat est sur tous les fronts depuis sa retraite sportive  : consultante pour la chaîne Eurosport, candidate à succès de Danse avec les Stars sur TF1, conférencière, coach…

Son nouveau rôle de Présidente de la FFSG (Fédération Française des Sports de Glace) dans un contexte particulièrement délicat vient confirmer son engagement à toute épreuve pour le monde du sport.

nathalie pechalat

Les chiens ne font pas des chats. C’est sa mère, passionnée de patinage artistique sur petit écran, qui l’inscrit à des cours sur glace. Nathalie Péchalat a 7 ans et enfile déjà les patins comme d’autres leurs chaussons.

La Rouennaise trouve sa voie en regardant les JO d’Albertville en 1992. Son rêve ? Revêtir les couleurs de son pays pour le représenter à l’international.

Une détermination sans faille qui finira par payer quelques années plus tard.

En attendant, la toute jeune Péchalat opte pour un cursus « sport-études » et devient membre de l’Équipe de France de danse sur glace à l’âge de 12 ans. Le tournant ? La rencontre, il y a vingt ans, avec le partenaire de sa vie, le patineur Fabian Bourzat.

Dès leurs deux premières années, le couple sur glace décroche le titre de double champion de France junior pour se classer ensuite 8e et 6e  aux Championnats du monde junior 2001 et 2002. C’est le début d’un duo tout feu tout flamme au style ultra créatif !

La gloire puis la déception…

nathalie pechalat

Aussi brune qu’il est blond, aussi pétillante qu’il est calme, Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat posent bien vite leurs marques sur la glace : quintuples champions de France (2009, 2011, 2012, 2013, 2014), doubles champions d’Europe (2011, 2012) et doubles médaillés de bronze aux Championnats du monde (2012, 2014).

Connus pour se démarquer du classicisme de la discipline, les deux trublions rivalisent de fantaisie, d’émotion et de créativité dans leurs programmes de danse : Charlie Chaplin et Les lumières de la ville, le pharaon et sa momie, le Petit Prince et sa rose…

Si la déception est grande pour la patineuse qui, aux JO de Sotchi en 2014, échoue avec Fabian Bourzat à la quatrième place, elle trouve de quoi se relever en prenant un nouveau virage gagnant, dans sa vie personnelle cette fois.

La sportive ambitieuse rencontre l’acteur oscarisé Jean Dujardin avec qui elle aura une petite fille en 2015. Le temps est venu pour Nathalie Péchalat de raccrocher les patins et de prendre une retraite sportive non moins active.

Tempérament de feu

nathalie pechalat

Place à une aventure inédite qui lui permet de bouger son corps autrement, plus librement, les deux pieds sur la terre ferme. 

Car la télé lui tend les bras. Pour l’émission Danse avec les Stars, elle se lance un nouveau défi : remporter la compétition, peu importe si la médaille est en chocolat.

« J’y vais pour la gagne et pour m’amuser, aussi. C’était déjà ma philosophie avec Fabian, mon partenaire sur glace », confiait-elle au Parisien en 2014.

Pas de podium télévisuel pourtant (elle décroche la deuxième place), mais bien plus : une popularité offerte sur un plateau.

Définitivement reine de la danse, sur scène ou sur glace, elle distille désormais ses conseils lors de stages de patinages ou de conférences en entreprise.

Madame la Présidente

nathalie pechalat

Mais si les paillettes et le show off ne lui déplaisent pas, elle choisit en février dernier de revêtir une autre tenue, définitivement moins festive, mais qui porte le signe de l’engagement.

La voilà candidate pour prendre la tête de la présidence de la Fédération Française des Sports de Glace entachée par un scandale de violences sexuelles.

Certes, elle part favorite, mais son élection le 14 mars s’organise dans la confusion la plus totale : les autres candidats (Damien Boyer-Gibaud, Gilles Jouanny et Michel-Ange Marie-Calixte) ont en effet tour à tour retiré leur candidature et réclamé le report de l’élection en raison du contexte sanitaire. Malaise.

Pour autant, les dés sont jetés. Nathalie Péchalat devient la nouvelle présidente de la FFSG. 

Les patineurs amis et collègues la décrivent comme un caractère bien trempé qui saura remettre de l’ordre au sein de cette institution opaque : « Quand elle aura besoin de dire merde, elle saura le dire, avec ou sans les formes », lance Philippe Candeloro.

Même son de cloche du côté du patineur vice-champion olympique 2018, Guillaume Cizeron : «  Nathalie ne mâche pas ses mots. Elle n’aura pas peur de donner un coup de pied dans la fourmilière et c’est ça dont la fédé a besoin. »

Un coup de pied, voire quelques flips et axels…Nathalie Péchalat compte bien prouver que son élection n’était pas volée. 

nathalie Pechalat

En vidéo : le couple de patineurs à Détroit (USA) en stage avant les JO 2014…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Le yoga en belle posture

Ces dernières années, les yogis en herbe ne cessent de se multiplier. Besoin de sérénité, d’apaisement, c’est le sport doux le plus plébiscité aujourd’hui en France.

Lire plus »
Marion Joffle

Marion Joffle : « Quand je nage dans l’eau glacée, je suis comme dans une bulle. »

Elle a goûté à l’eau froide, il y a quatre ans. Depuis, Marion Joffle enchaîne les défis, établit de nouveaux records mondiaux et rafle toutes les médailles sur son passage, avec comme unique objectif de se dépasser. La nageuse surnommée « Le Pingouin », le prouvera encore, en septembre prochain, avec la traversée de la Manche. Nous l’avons suivie lors des Mondiaux en eau glacée, en Slovénie. Fraîche rencontre avec une fille joyeusement « givrée ».

Lire plus »
Nouria Newman

Nouria Newman : « En kayak extrême, tu es seule face à toi-même. »

Baroudeuse kayakiste, elle maîtrise haut la main les rapides les plus dingues de la planète. À 28 ans, cette championne du monde de slalom en équipe et triple championne du monde de kayak extrême se fait désormais la main et la malle en kayak d’expédition aux conditions extrêmes. Accro à l’adrénaline, elle ne lâche jamais la pagaie. Un vent de fraîcheur sans langue de bois !

Lire plus »
Sophia Bouderbane

Sophia Bouderbane : « Le karaté, c’est puissant, ça t’offre des émotions rares. »

La veste du karatégi sanglée à la perfection, la tête sur les épaules, les pieds ancrés sur le tapis… la karatéka française, multi médaillée, qui a raflé l’an dernier le titre de championne d’Europe, vit sa passion intensément et viscéralement. Pour elle, le karaté est un code moral. Et un épanouissement joyeux qu’elle partage sans retenu. Conversation avec une grande Dan.

Lire plus »
Nadia Nadim

Nadia Nadim : « Donnez-moi un ballon et j’oublie tout ! »

De réfugiée Afghane à superstar du foot. C’est le destin de Nadia Nadim, attaquante internationale, championne de France avec son ancien club, le PSG, et en partance pour les States. Il en faut beaucoup pour la mettre à terre. Sur le terrain comme dans la vie, Nadia ne lâche rien. Rencontre avec une sportive résiliente.

Lire plus »
Cecilia Berder

Cécilia Berder, « L’escrime, c’est une conversation avec soi-même. »

La gagne chevillée au corps, la fougueuse multi-championne de France et vice-championne du monde d’escrime, manie pourtant le sabre comme un félin tournant autour de sa proie, avec stratégie, élégance et explosivité. Quand la sabreuse Cécilia Berder part à l’assaut, c’est une leçon de vie qui la fait grandir un peu plus chaque jour. En piste pour une démonstration de passion !

Lire plus »
Monica Pereira

Monica Pereira, le sport pour sortir de l’ombre

Une jeunesse dans les quartiers difficiles, un parcours chaotique et…le sport. Monica est une survivante. Et c’est parce qu’elle s’est bougée, dans tous les sens du terme, qu’elle est aujourd’hui, à 43 ans, en phase avec elle-même. Depuis un an, elle épouse sa reconversion de coache sportive avec jubilation. Pas peu fière. Elle nous raconte ce qui la raccroche à la (belle) vie. Témoignage précieux.

Lire plus »
Rose Nathike Lokonyen

Rose Nathike Lokonyen, le sport pour refuge

Elle n’est pas une athlète comme les autres. En 2016, Rose Nathike Lokonyen participait aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro au sein de la première équipe de réfugiés de l’Histoire. Depuis, la jeune sud-soudanaise continue de tracer sa route, utilisant le sport pour mettre en lumière le sort de ceux qui, comme elle, ont dû fuir leur pays. Portrait d’une sportive qui (re)vient de loin.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner