Rechercher

Pourquoi les enfants passent-ils de super-sportifs à super-flemmards ?

Kids Pourquoi les enfants passent-ils de super-sportifs à super-flemmards ?
L’évolution physique (et donc sportive) de nos bambins est fascinante. À 8 ans, difficile de les suivre et à 13 ans, tout les épuise. La puberté bousille-t-elle l’endurance de nos enfants ? Minute, ÀBLOCK! t’explique !

Par Clotilde Boudet

Publié le 06 février 2024 à 10h34

Tous les parents se sont déjà dit, un brin dépassés : mais y a quoi dans ces satanés céréales ?! Parce que oui, dès le matin, le petit dernier de la fratrie court à en perdre haleine autour de la table du salon. Sauf que, justement, il ne perd pas haleine du tout. Souvent, nos bambins semblent mus par une énergie surhumaine que nous, adultes, avons bien du mal à suivre. Jusqu’à ce quun jour, la puberté les frappe et alors tout devient une épreuve.

Il y a bien ce sport quil pratique et adore, mais pour le resteLa motivation a laissé sa place à lacnée et à une légère addiction (déjà) aux réseaux sociaux. Au secours ! Quand on a des ados à la maison, il nest pas rare de les voir fusionner avec le canapé. Aller se promener ? Non. Aller faire les courses ? Bof. Partir faire de la randonnée dans les Vosges ? Plutôt mourir !

Les adolescents sont les cibles préférées de ce quon appelle communément « la flemme ». On en vient parfois presque à regretter lenfant qui courait en rond autour de la table du salonPresque. Mais alors que se passe-t-il dans le corps de nos enfants ? Pourquoi passent-ils de super-sportifs à super-flemmards ? La puberté signe-t-elle la mort de lendurance de nos enfants ? 

©Shutterstock

Non, l’énergie dont disposent nos enfants prépubères n’a rien de magique. Une étude, publiée le 24avril dans la revueFrontiers in Physiology,l’a démontré : avant la puberté (qui arrive vers 12 ans pour les garçons et vers 11 ans pour les filles), les jeunes n’ont rien à envier aux athlètes. L’étude affirme même que les enfants ont la même endurance que des pratiquants de course de fond, triathlon ou cyclisme au niveau national ! « Les enfants ont non seulement des muscles résistants à la fatigue, mais récupèrent aussi beaucoup plus vite des efforts physiques intenses ». Mais pourquoi ?  

Une question de filières métaboliques 

Une expérience a été réalisée à l’Université Clermont Auvergne, sur douze garçons prépubères, douze hommes non entraînés et treize athlètes masculins d’endurance. Où sont les jeunes filles et les femmes ? Ici, on continue de se le demander… Des tests ont donc été réalisés sur un vélo stationnaire, pour déterminer notamment « la puissance anaérobie maximale ».

Les filières métaboliques, ça vous parle ? Ce sont les méthodes de production d’énergie de notre corps. Il y en a trois : l’aérobie, l’anaérobie galactique et l’anaérobie. Les filières anaérobies (sans oxygène) produisent beaucoup d’énergie en peu de temps, mais engendrent une fatigue rapide. C’est un truc de sprinters. La filière aérobie (avec oxygène) crée quant à elle moins d’énergie, mais permet de produire un effort plus long. Les tests le démontrent : les enfants utilisent davantage cette filière métabolique.

En gros, durant un effort physique, leur métabolisme utilise l’oxygène déjà présent dans leur sang pour produire de l’énergie. Cette méthode permet de ralentir considérablement l’apparition de fatigue musculaire !  

Super cette histoire daérobie, mais du coup, comment je m’y prends pour faire pareil ? Pas le choix : il va falloir (beaucoup) sentraîner. L’étude montre que la part d’énergie produite par « la filière aérobie » durant un sprint est la même chez les enfants et les athlètes. En revanche, les adultes non entraînés sont à la traîne. Quant aux adolescents, ils traversent des bouleversements hormonaux majeurs. Quon se le dise, la puberté est un vrai défi sportif !

Les transformations du corps épuisent, le cerveau est sur-stimulé, les muscles et les tendons s’étirent entraînant une perte de souplessePas étonnant que les ados soient moins endurants et moins concentrés. Un conseil ? Le sport est un allié de taille pour apprivoiser ce corps en pleine mutation.

Exit la flemme, partez en quête de son sport favori ! Au départ, il/elle ira peut-être en trainant des pieds, mais ça ne devrait pas durer. LINSEP (l‘Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) est formelle : les adolescents qui pratiquent du sport régulièrement sont plus épanouis physiquement, psychologiquement et socialement. Là, y a pas selfie, faut se bouger ! 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Le Best-of ÀBLOCK!

Une crack qui nage à très grande vitesse, une fille qui prend son envol, une danseuse qui rêve de JO, les pionnières du baseball, une championne qui grimpe, une autre qui nous booste avec ses tutos (Jess Vetter sur notre photo) et un nouveau mercredi où les KIDS ont pris le MIC, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Kids

Pour commencer le sport, y a un âge… ou pas ?

Développer son équilibre, apprendre l’esprit d’équipe, se dépenser… Nombreux sont les enfants à pratiquer un sport en dehors de l’école. D’ailleurs, les clubs s’ouvrent de plus en plus aux tout-petits. Mais à partir de quel âge peut-on vraiment faire du sport ?

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Roger Bambuck

Roger Bambuck : « J’ai fait ce que j’ai pu pour le sport féminin, je sais qu’il reste beaucoup à faire…»

Il est considéré comme l’un des meilleurs sprinters français de l’histoire. Mais Roger Bambuck fut aussi secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports de 1988 à 1991 et c’est sur cette période de sa carrière que nous avons souhaité revenir avec lui, plus précisément sur la place du sport féminin lorsqu’il était en fonction. Pour en comprendre l’évolution, les avancées ou non, il est précieux de regarder dans le rétro. Le sport féminin est un enjeu de société aujourd’hui, mais l’était-il à la fin des années 80 ?

Lire plus »
Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Elle est photographe et réalisatrice de documentaires. Son dernier film, « Bande de skateuses », est une épopée immersive sur l’explosion du skateboard féminin en France. Partie à la rencontre de plusieurs générations du milieu de la glisse sur bitume, Marion Desquenne en a rapporté un témoignage qui va au-delà de la simple pratique du skate et en dit long sur une société qui a encore du boulot en matière d’égalité des genres.

Lire plus »
Dominique Carlac’h : « Grâce au sport, j’ai appris que la peur de l'échec ne l'emporte pas. Il faut y aller. »

Dominique Carlac’h : « Grâce au sport, j’ai appris que la peur de l’échec ne l’emporte pas. Il faut y aller. »

Elle aime se définir comme une femme d’engagement. La Bretonne Dominique Carlac’h co-préside, du haut de son 1,84m, aux destinés du Medef. Elle est aussi cheffe d’entreprise et ex-sportive de haut niveau, championne de France au 400m. Le sport l’a nourrie, construite, presque façonnée. Mais il l’a aussi fragilisée, bouleversée. Entretien XXL avec une drôle de dame qui n’a plus peur de rien.

Lire plus »
Sophia Popov

Sophia Popov, la golfeuse qui rêve en green

Affaiblie par la maladie de Lyme et à deux doigts de ranger ses clubs à jamais, elle a finalement gagné son tout premier Grand Chelem cet été. La golfeuse américano-allemande est un exemple de persévérance. Son conte de fées ou plutôt de « tees » (puisqu’on parle de golf…) entre illico dans la belle histoire du sport !

Lire plus »
« Savoir que l’on va laisser une empreinte dans le hand, c’est magnifique. »

Allison Pineau : « Savoir que l’on va laisser une empreinte dans le hand, c’est magnifique. »

En bleu, elle a tout gagné ! Championne olympique, championne du monde, championne d’Europe, Allison Pineau collectionne les titres sans jamais être rassasiée. À 32 ans, la meilleure joueuse du monde 2009 veut continuer à écrire l’histoire de sa discipline avec, à partir du 2 décembre, le Mondial qui débute en Espagne et, en ligne de mire, une victoire en Ligue des champions et un ultime sacre olympique à Paris 2024. Rencontre avec une fille qui a usé plus d’un parquet.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner