Rechercher

Pourquoi les enfants passent-ils de super-sportifs à super-flemmards ?

Kids Pourquoi les enfants passent-ils de super-sportifs à super-flemmards ?
L’évolution physique (et donc sportive) de nos bambins est fascinante. À 8 ans, difficile de les suivre et à 13 ans, tout les épuise. La puberté bousille-t-elle l’endurance de nos enfants ? Minute, ÀBLOCK! t’explique !

Par Clotilde Boudet

Publié le 06 février 2024 à 10h34

Tous les parents se sont déjà dit, un brin dépassés : mais y a quoi dans ces satanés céréales ?! Parce que oui, dès le matin, le petit dernier de la fratrie court à en perdre haleine autour de la table du salon. Sauf que, justement, il ne perd pas haleine du tout. Souvent, nos bambins semblent mus par une énergie surhumaine que nous, adultes, avons bien du mal à suivre. Jusqu’à ce quun jour, la puberté les frappe et alors tout devient une épreuve.

Il y a bien ce sport quil pratique et adore, mais pour le resteLa motivation a laissé sa place à lacnée et à une légère addiction (déjà) aux réseaux sociaux. Au secours ! Quand on a des ados à la maison, il nest pas rare de les voir fusionner avec le canapé. Aller se promener ? Non. Aller faire les courses ? Bof. Partir faire de la randonnée dans les Vosges ? Plutôt mourir !

Les adolescents sont les cibles préférées de ce quon appelle communément « la flemme ». On en vient parfois presque à regretter lenfant qui courait en rond autour de la table du salonPresque. Mais alors que se passe-t-il dans le corps de nos enfants ? Pourquoi passent-ils de super-sportifs à super-flemmards ? La puberté signe-t-elle la mort de lendurance de nos enfants ? 

©Shutterstock

Non, l’énergie dont disposent nos enfants prépubères n’a rien de magique. Une étude, publiée le 24avril dans la revueFrontiers in Physiology,l’a démontré : avant la puberté (qui arrive vers 12 ans pour les garçons et vers 11 ans pour les filles), les jeunes n’ont rien à envier aux athlètes. L’étude affirme même que les enfants ont la même endurance que des pratiquants de course de fond, triathlon ou cyclisme au niveau national ! « Les enfants ont non seulement des muscles résistants à la fatigue, mais récupèrent aussi beaucoup plus vite des efforts physiques intenses ». Mais pourquoi ?  

Une question de filières métaboliques 

Une expérience a été réalisée à l’Université Clermont Auvergne, sur douze garçons prépubères, douze hommes non entraînés et treize athlètes masculins d’endurance. Où sont les jeunes filles et les femmes ? Ici, on continue de se le demander… Des tests ont donc été réalisés sur un vélo stationnaire, pour déterminer notamment « la puissance anaérobie maximale ».

Les filières métaboliques, ça vous parle ? Ce sont les méthodes de production d’énergie de notre corps. Il y en a trois : l’aérobie, l’anaérobie galactique et l’anaérobie. Les filières anaérobies (sans oxygène) produisent beaucoup d’énergie en peu de temps, mais engendrent une fatigue rapide. C’est un truc de sprinters. La filière aérobie (avec oxygène) crée quant à elle moins d’énergie, mais permet de produire un effort plus long. Les tests le démontrent : les enfants utilisent davantage cette filière métabolique.

En gros, durant un effort physique, leur métabolisme utilise l’oxygène déjà présent dans leur sang pour produire de l’énergie. Cette méthode permet de ralentir considérablement l’apparition de fatigue musculaire !  

Super cette histoire daérobie, mais du coup, comment je m’y prends pour faire pareil ? Pas le choix : il va falloir (beaucoup) sentraîner. L’étude montre que la part d’énergie produite par « la filière aérobie » durant un sprint est la même chez les enfants et les athlètes. En revanche, les adultes non entraînés sont à la traîne. Quant aux adolescents, ils traversent des bouleversements hormonaux majeurs. Quon se le dise, la puberté est un vrai défi sportif !

Les transformations du corps épuisent, le cerveau est sur-stimulé, les muscles et les tendons s’étirent entraînant une perte de souplessePas étonnant que les ados soient moins endurants et moins concentrés. Un conseil ? Le sport est un allié de taille pour apprivoiser ce corps en pleine mutation.

Exit la flemme, partez en quête de son sport favori ! Au départ, il/elle ira peut-être en trainant des pieds, mais ça ne devrait pas durer. LINSEP (l‘Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) est formelle : les adolescents qui pratiquent du sport régulièrement sont plus épanouis physiquement, psychologiquement et socialement. Là, y a pas selfie, faut se bouger ! 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Céline Dumerc : 5 infos pour briller au panier

Céline Dumerc : 5 infos pour briller au panier

Ce dimanche, Stade Pierre de Coubertin à Paris, le Match des Champions ouvrira officiellement la saison 2021-22 de la Ligue Féminine de basket. L’occasion est toute trouvée de revenir sur la carrière de l’une des meilleures basketteuses françaises, Céline Dumerc, qui, Championne de France 2021 avec Basket Landes, jouera contre le vainqueur de la Coupe de France, Lattes Montpellier. Bio rapido en 5 points.

Lire plus »
Nettie Honeyball, la mystérieuse pionnière du football

Nettie Honeyball, la mystérieuse pionnière du football

Elle est à l’origine du célèbre British Ladies Football Club, considéré comme la première formation féminine de football. Nettie Honeyball, féministe convaincue, s’est servie du sport pour prouver au monde que les femmes n’étaient pas que des « créatures ornementales et inutiles ».

Lire plus »
Pauline Ferrand-Prévot

Best-of 2020 : les exquises paroles de nos championnes

Elles nous ont inspirés, nous ont émus, soufflés, amusés ou encore étonnés. Par leurs mots, leurs émotions si bien exprimées. Leurs confidences sont des cadeaux et nous sommes fiers de les accueillir toutes ces filles ÀBLOCK! Merci, girls, d’avoir fait de 2020, année troublée, une année de partage. Merci d’avoir accompagné notre nouveau média. Cela valait bien de réunir ici quelques pépites glanées au gré de nos rencontres. Le choix a été si difficile que nous reviendrons prochainement mettre en lumière d’autres championnes pour d’autres délicieuses petites phrases. Vive 2021 avec vous ! Savourez !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner