Rechercher

Caroline Garcia 5 infos sur celle qui fait tourner la tête du tennis français

5 infos sur Caroline Garcia
Faut bien l'avouer, le tennis français n'est pas au top de sa forme. Mais Caroline Garcia nous a déjà prouvés qu'elle avait le talent et la ressource pour limiter les dégâts. Cette année encore, elle vise le top du top. Revenons sur un parcours décoiffant en 5 infos.

Par Alexandre Hozé

Publié le 12 mai 2023 à 9h00

1. Progresser doucement mais sûrement

Pour accéder au top du top, chaque athlète emprunte un chemin bien différent. Certains sont très rapides, d’autres n’y arrivent jamais… Caroline Garcia, elle, prend son temps. Pourquoi se presser ? 

En 2011, après un titre de championne de France des 17-18 ans, la tricolore rentre par la petite porte sur le circuit WTA. Coachée alors par son père, Louis-Paul Garcia, la jeune tenniswoman apprend, évolue, s’acclimate à son rythme à ce nouvel univers ô combien exigeant. 

Pour autant, la détermination et l’ambition n’ont jamais déserté Caroline Garcia. L’objectif, raquette en main, c’est de gagner, peu importe l’adversaire. Et pour ça, pas le choix, il faut progresser ! 

Au fur et à mesure des saisons, les efforts payent. Ça commence avec un premier titre WTA en 2014 à Bogota, puis un classement qui ne s’arrête plus de grandir : un titre en double avec Kristina Mladenovic à Roland-Garros en 2016, une rentrée dans le Top 10 WTA en 2017… 

En 2018, elle touche la perfection du bout des doigts, avec une quatrième place mondiale. Son talent dans le tennis n’est plus à démontrer mais, à ce moment-là, il manque encore LA victoire référence de Caroline Garcia. 

Mais, avant, il allait falloir passer par une période plus compliquée… 

2. Chuter pour mieux se relever

La régularité, c’est la clé au plus haut niveau. Pour maîtriser ce paramètre, Caroline Garcia va devoir affronter certaines difficultés… Méforme, blessures, contre-performances… La frustration est présente, mais il faut réussir à construire malgré ça. 

Après, tout n’est pas négatif pour la Française. En 2019, la France se hisse en finale de la Fed Cup, et devinez qui joue le double décisif pour la victoire ? Kristina Mladenovic et Caroline Garcia évidemment ! Les deux tricolores arrachent le succès décisif et permettent à leur équipe de s’installer sur le toit du circuit féminin… 

Un beau succès collectif mais, en individuel, c’est une autre affaire pour Caroline Garcia… Les résultats déçoivent, la tricolore dégringole au classement mondial… Après avoir frôlé le top du top, la championne française n’arrive plus à reproduire ses performances passées. 

Des changements drastiques s’imposent et Caroline Garcia ne va pas hésiter à se renouveler pour retrouver le plus haut niveau… 

3. 2022, une saison référence

Pour préparer la saison 2022, Caroline Garcia décide de ne plus s’appuyer sur son père pour réussir. C’est désormais Bertrand Perret qui sera son coach. Un choix qui va porter ses fruits… 

Soixante-quatorzième mondiale au début de la saison, la joueuse française retrouve le mojo de ses meilleures années. Avec sa pote Kristina Mladenovic, elle remporte une nouvelle fois le tournoi de Roland-Garros. Et en simple, la demoiselle brille également… Le tournoi WTA de Cincinnati, c’est elle qui va au bout, après avoir battue trois joueuses du top 10 mondial, s’il vous plaît. 

Forte de ses qualités d’attaquante, Caroline Garcia se surpasse et enchaîne les victoires avec classe. Lors de l’US Open, elle signe un parcours fabuleux, allant jusqu’à sortir la jeune prodige américaine Coco Gauff en quarts de finale. 

Et si elle chute finalement contre Ons Jabeur au tour suivant, la Française s’est désormais bien installée parmi les queens de la petite balle jaune. 

La preuve, devinez qui s’impose au Masters 1000 pour conclure une saison pleine de succès ? On vous l’a dit, Caroline Garcia signe une saison 2022 qui va rester longtemps gravée dans les mémoires. 

4. Trouver l’équilibre avec son staff

Pour tous les sportifs et sportives de haut niveau, la bonne recette, c’est d’être entouré par un staff de qualité. Dit comme ça, ça paraît simple, mais le challenge est de taille ! 

D’abord coachée par son père pendant de longues années, Caroline Garcia a pris le risque de sortir de sa zone de confort avec un nouvel entraîneur, Bertrand Perret. Les résultats ont suivi, mais pour autant, leur association a pris fin en octobre 2022, une semaine avant le succès de la Française aux Masters 1000. C’est Juan Pablo Guzman qui prend la relève, avant de disparaître après un Open d’Australie décevant. 

Quelques temps après, c’est un autre membre du staff de Caroline Garcia qui fait ses valises, en la personne de Laura Legoupil, ancienne kiné de la championne. En coulisses, c’est donc tendu. Et à l’approche de grosses échéances comme les JO de Paris 2024, la joueuse se devait pourtant de faire le ménage dans son entourage pour retrouver le plus haut niveau. 

A-t-elle enfin (re)trouvé la bonne recette ? En avril 2023, en tout cas, elle officialise le retour de Bertrand Perret à la tête de son staff. Ce retour aux sources permettra-t-il les mêmes succès que l’an passé ? L’avenir nous le dira.

5. Se tourner vers un avenir prometteur

Cinquième mondiale à quelques semaines de Roland-Garros 2023, Caroline Garcia a de très gros objectifs en tête. Depuis Marion Bartoli à Wimbledon en 2013, aucune Française n’est allée chercher un autre titre sur un tournoi du Grand Chelem. 

Et si c’était pour cette année ? Ça commence par le tournoi parisien sur terre battue puis ça se poursuit par le gazon londonien quelques semaines plus tard. Et après une demi-finale la saison dernière, comment ne pas penser à l’US Open en fin de saison ? Sur, Caroline Garcia peut se permettre de rêver au Graal… Mais avant de rêver, il va falloir confirmer son retour au premier plan. Après un début d’année 2023 couci-couça, la tricolore est attendue au tournant. 

Et on le sait, c’est lors de ces périodes charnières que les plus grandes championnes cassent la barraque. La balle (jaune) est dans le camp de Caro Garcia ! 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Photo...griffe, Antoine Bréard/Carissa Moore

Antoine Bréard : « Que je photographie une sportive ou un sportif ne change rien, le sport, c’est avant tout de l’émotion. »

ÀBLOCK! lance une série consacrée aux photographes de talent, pros ou amateurs, qui ont l’œil pour mettre en lumière les femmes dans le sport. Mais pas que…car le sport n’a pas sexe, c’est en tout cas ainsi qu’Antoine Bréard voit les choses. Journaliste et photographe, il balade son objectif sur tous les terrains de sport depuis maintenant une dizaine d’années. Il partage, avec ÀBLOCK!, 5 clichés qui lui ressemblent.

Lire plus »
Jeux des jeunes

Jeux des jeunes, c’est (bien) parti !

Y a urgence. À l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) vient de lancer un programme de sensibilisation de la pratique du sport chez les jeunes. En partenariat avec l’UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) et l’UGSEL (Fédération sportive éducative de l’enseignement catholique), il espère ainsi faire bouger une nouvelle génération de plus en plus sédentaire.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner