Le sport qui fait bouger les lignes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Eugénie Le Sommer : 5 infos pour briller devant les buts

Eugénie Le Sommer
À 31 ans, l’attaquante de l’Olympique Lyonnais devient la meilleure buteuse de l’Histoire des Bleues. 82 buts en onze ans d’une carrière de tous les records avec le football tricolore. La preuve en 5 actions.
  1. Seule fille dans l’équipe

« J’ai signé ma première licence à l’âge de 5 ans. A l’époque, sur les terrains, il y avait beaucoup moins de filles que maintenant. Jusqu’à 13 ans, j’étais d’ailleurs la seule dans mes équipes respectives ».

Ce qui veut dire que la petite Eugénie, haute comme trois pommes, commence le foot en tapant dans le ballon rond au cours de matchs qu’elle dispute avec des garçons. Une passion sans doute transmise par sa mère, ancienne joueuse, qui essaye pourtant de dissuader sa fille de s’essayer à tâter ce terrain…

À l’époque, le football féminin est encore mal perçu et soumis aux moqueries. Mais pour Eugénie Le Sommer, l’attaque est la meilleure défense. Lorsqu’à 14 ans (âge auquel les équipes mixtes ne sont plus autorisées), elle rejoint l’équipe féminine du FC Lorient, inscrite dans un championnat de garçons, elle pulvérise tous les records : « Je ne pourrais même plus vous dire avec combien de buts elle avait fini. Elle était juste au-dessus ! », s’enthousiasmait sa coéquipière de l’époque Amandine Sevin dans Le Monde.

Aujourd’hui, Eugénie Le Sommer jouerait bien les « rôles modèles » pour pousser les gamines à la pratique, ainsi qu’elle l’expliquait dans Ouest-France : « J’ai envie d’être un modèle, non pas par fierté, mais parce que j’ai envie qu’une fille qui joue au foot ne pose plus la question de savoir si elle en a le droit. Elle a envie, elle peut. Et c’est pareil pour tous les sports féminins. »

Eugénie Le Sommer
©Facebook Eugénie Le Sommer

  2. Meilleure joueuse, serial-buteuse

Son rêve de devenir professionnelle se réalise lorsqu’elle rejoint le Stade Briochin en Division 1, en 2007. Ni une ni deux, en seulement trois saisons, Eugénie Le Sommer se place meilleure joueuse et meilleure buteuse du championnat de France féminin de football : 19 réalisations en 22 matchs.

Pour couronner le tout, la fonceuse est aussi capitaine de son équipe. Elle a 20 ans et rêve toujours aussi grand. Un mental et une technique qui tapent dans l’œil de l’OL et du Paris-Saint-Germain.

Eugénie Le Sommer
©Facebook Eugénie Le Sommer

  3. Recordwoman avec l’OL

Celle qui choisit l’Olympique Lyonnais en 2010 enchaîne les records avec son équipe exceptionnelle, l’une des meilleures au monde.

Sa bio déroule des chiffres élogieux. En 2020, Miss Le Sommer compte à son actif, en équipe, 7 Ligues des champions, 8 Coupes de France et 10 Championnats de France. Et elle est la meilleure finisseuse de l’histoire de l’OL : 270 réalisations en 314 matchs. Gooooaaaal !

Eugénie Le Sommer
©Facebook Eugénie Le Sommer

  4. Meilleure buteuse de l’histoire des Bleues

82 buts marqués sous le maillot tricolore. Le 22 septembre dernier, suite à un doublé face à la Macédoine du Nord lors d’un match de qualification pour l’Euro 2022, Eugénie Le Sommer entre dans la légende, devenant la meilleure buteuse de l’histoire de l’équipe de France féminine.

Elle détrône Marinette Pichon aux 81 buts, record qui datait de 2006. Si Eugénie Le Sommer avait expliqué ne pas être « hantée » par ce record, tout le monde pressentait son sacre au sommet des Bleues, même si elle n’avait plus marquée avec l’équipe de France depuis octobre 2019…

Eugénie Le Sommer
©Facebook Eugénie Le Sommer

  5. Mental ÀBLOCK!

Humble, bosseuse, esprit d’équipe au top – « C’est quelqu’un d’assez simple, de très agréable dans un collectif. On rêve toutes de jouer avec des coéquipières comme ça », exprimait la capitaine de l’OL, Wendie Renard, au site FootMercato – , Eugénie Le Sommer ne se repose jamais sur ses lauriers et reste ÀBLOCK! pour l’amour du sport, comme elle l’expliquait à Ouest-France, en février dernier :

« Oui, j’ai envie de battre des records. De continuer à inscrire mon nom dans l’Histoire, que ce soit avec l’Olympique Lyonnais ou l’équipe de France. Mais ce n’est pas inscrire mon nom pour inscrire mon nom. J’ai surtout envie d’être performante, de faire gagner l’équipe. En tout cas, quand je regarde derrière moi et que je vois les médailles, les trophées, les titres, c’est beau, et je me dis que ma carrière signifie beaucoup. »

Eugénie Le Sommer
©Facebook Eugénie Le Sommer

Lire aussi : Toutes nos enquêtes sur le sport et les femmes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous…)

D’autres actus en brèves…

JUJITSUFFRAGETTES

Les Jujitsuffragettes ou quand le self-defense devint une arme féministe

Ça ne date pas d’hier, mais c’est toujours d’actualité. Cent ans plus tôt, les femmes se sont battues pour leurs droits en retournant la violence contre ceux qui les muselaient. La ruse ? Le sport de self-défense qu’est le jujitsu. Un formidable enseignement de l’Histoire qui a bousculé les mentalités sur les aptitudes féminines. La femme est son propre bodyguard, qu’on se le dise !

Lire plus »
Eugénie Le Sommer

Dans les petits secrets des joueuses de l’OL

Cinquante ans. Voilà pile un demi-siècle que la pratique du foot par les filles a été reconnue officiellement par la fédé française. Parfaite occasion pour s’inviter sur le terrain d’une des meilleures équipes féminines au monde, celle de l’OL, star d’un documentaire qui tire en pleine lucarne !

Lire plus »
Louise Lenoble

Highline : Louise Lenoble, en recherche d’adrénaline

La highline est sa vie, l’air son élément. À l’occasion du Tour de France, de passage au Mont-Dore, la reine de la slack, se lance un nouveau défi. Avec ses camarades de vide, Louise Lenoble va marcher sur la deuxième plus longue ligne de France, à deux-cents mètres au-dessus de la ville. On lève les yeux ?

Lire plus »
Pauline Ferrand Prevot

Cyclisme : 5 championnes qui tiennent la route

Riche, pleine de promesses, l’histoire du cyclisme français féminin est pourtant assez peu connue. Pourtant, de nombreuses coureuses se sont illustrées tout au long du XXe siècle et continuent d’inspirer la nouvelle génération qui tente aujourd’hui d’entretenir cet héritage. Quoi de mieux que de leur rendre hommage à l’heure où les hommes s’illustrent sur le Tour de France ? Revenons sur l’histoire de cinq championnes du passé au présent, au parcours différent, mais toujours lumineux.

Lire plus »
Tour de France féminin

En attendant le Tour de France au féminin…

À l’heure où les coureurs s’apprêtent à s’élancer pour un nouveau Tour de France, l’édition féminine n’est pas d’actualité. Selon Christian Prudhomme, directeur du Tour, elle devrait toutefois renaître en 2022. ÀBLOCK! prend les devants en donnant un coup de projo sur son histoire et son parcours semé d’embûche. Car la Grande Boucle au féminin a déjà un lourd passé derrière elle. Retour sur 5 dates marquantes de cette course féminine qui tient la route !

Lire plus »
Laura Flessel

Laura Flessel : 5 infos pour briller à l’épée

Celle que l’on surnomme “la Guêpe” pour sa vitesse d’exécution et la précision de ses coups a marqué l’histoire grâce à sa spécificité de toucher ses adversaires aux pieds mais surtout grâce à son palmarès plus qu’impressionnant. Laura Flessel a pris sa retraite sportive en 2012, s’est frottée brièvement à la politique en 2017 avec un passage éclair au ministère des Sports, et demeure toujours très appréciée du public. Retour sur les 5 grandes dates de sa carrière d’escrimeuse.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

JujuFitcats

JujuFitcats : « Le sport a été ma porte de sortie de l’anorexie. »

Elle affiche des mensurations sociales impressionnantes : 3,2 millions de followers sur Tik Tok, 2,3 millions sur YouTube, autant sur Instagram ; près de 45 000 abonnés sur Twitter et sur Facebook. Au total, près de 10 millions d’ados suivent les aventures de Justine alias JujuFitcats. Tout à la fois admirée, méprisée, jugée, elle est à 25 ans, de celles que l’on appelle « les influenceuses ». Adoubée (aimée) par un autre poids lourd des réseaux sociaux, le coach Tibo InShape, cette girl next door fait la promo du sport à sa façon.
Conversation avec un « petit chat » pas si “fit” que ça et qui, désormais, le revendique haut et fort.

Lire plus »
Laurie Teinturier

De la Régionale à la Division 1 ou quand une petite équipe de foot devient grande…

En septembre, celles que l’on appelle les « Chouettes » vont s’envoler vers les sommets. Le petit club d’Issy-les-Moulineaux, GPSO 92 Issy, sera à l’affiche d’une rencontre de Division 1 Arkema de football féminin face à Le Havre AC. Une première depuis 2014 où après avoir concouru avec les meilleures équipes de France, le club avait été relégué jusqu’en division régionale. Récit d’une ascension compliquée, mais victorieuse, pour rejoindre l’élite.

Lire plus »
Leena Gade

Leena Gade, première femme ingénieure de course victorieuse, so what ?

Pour le monde du sport automobile, elle est « une main de velours dans un gant de carbone ». Celle qui fut la première ingénieure de course à remporter les 24 heures du Mans en 2011, mais aussi le titre de… l’« Homme de l’année » du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA un an plus tard, ne freine devant aucun obstacle. Elle est aujourd’hui présidente de la Commission GT de la fédé automobile.

Lire plus »