Rechercher

Élisa : « Le football américain nous montre, à nous les femmes, qu’on peut être fortes. »Joueuse de football américain, runningback, 22 ans, attachée de direction

Leopard Rouen Elisa
Elle a la gagne dans le sang. Ancienne championne de lutte, elle se passionne aujourd'hui pour le foot américain. Running back au sein de l’équipe féminine des Léopards de Rouen, elle pulvérise tout sur son passage, y compris les clichés. Témoignage d'une Féline.

Propos recueillis par Valérie Domain

Publié le 24 janvier 2020 à 19h24, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h46

«  Ma mère m’a toujours poussée à faire du sport. Pour éviter l’ennui, pour que je sorte de la maison… 

J’ai fait de la natation, de la danse orientale et j’allais au forum des sports avec elle pour trouver d’autres idées. Par hasard, j’ai découvert la lutte. J’avais six ans.

Mon frère cherchait à faire un sport de combat. Le président du club de lutte nous a alors invités tous les deux à assister à son cours. Comme je m’ennuyais sur le banc, le président du club m’a dit de venir essayer. Ça m’a tout de suite plu.

J’ai été, par la suite, cinq fois championne de France de cette discipline que j’ai pratiquée pendant quatorze ans.

J’étais en Pôle Espoir Lutte et on nous apprenait à faire d’autres sports, du ski l’hiver, des sports Co l’été. Quand je suis revenue à Rouen en septembre 2016, je n’étais plus aussi motivée.

Là, des joueurs de football américain m’ont proposé de venir voir un match, j’ai immédiatement eu envie de pratiquer ce sport, même si je ne comprenais aucune règle. C’était beau et intense, ça me procurait de nombreuses sensations en à peine quelques secondes.

Elisa Savalle
©Ally

J’ai alors commencé à jouer avec les Léopards de Rouen tout en continuant la lutte, mais après mon premier match, j’ai annoncé à mon coach que j’arrêtais.

Une passion s’éteint au bout d’un moment et on en découvre d’autres…

Le fait de pratiquer le sport à plusieurs, ça a été une autre belle découverte pour moi ! Le point positif avec le football américain, ce sont les émotions partagées sur le terrain.

Le football américain nous montre, à nous les femmes, qu’on peut être fortes. Il ne faut pas avoir peur, l’équipement nous protège dans les plaquages. Ce sport me prouve que je peux me dépasser tout le temps.

Il autorise tous les physiques, différents postes demandent différentes qualités : des personnes plus imposantes pour bloquer des joueuses, des plus grandes pour rattraper les balles ou des plus petites pour plaquer. Comme le dit l’un des coachs : « Venez comme vous êtes »… comme le slogan de McDo !

Elisa Savalle
©Ally

Il y a très peu d’équipes féminines de football américain en France – c’est toujours très peu médiatisé – mais ça se développe : c’est aux clubs d’essayer de recruter un maximum de joueuses. Mais c’est vrai que ça reste un milieu très masculin. En ce moment, je suis coach pour les seniors, une équipe masculine !

L’autre jour, j’ai croisé les arbitres dans les couloirs, ils m’ont dit : «  Ah, vous allez encourager vos copains ? » Forcément, le cliché de la copine…

Dès le premier entraînement, les joueurs masculins me regardaient un peu de haut en mode «  C’est pas elle qui va m’apprendre le football ». Quand on leur a dit que j’étais dix fois meilleure qu’eux et qu’ils m’ont vue à l’entraînement, j’ai vite pu prouver que j’étais à leur niveau, même au-delà.

Dans tous les cas, il faut se dire qu’il n’y a pas d’âge pour avoir de nouveaux rêves. Il ne faut pas avoir peur de changer de sport. Quand j’ai voulu abandonner la lutte pour le football américain, ma mère m’a tout de suite demandé si j’allais être capable de tout recommencer à zéro. Si on y croit, on peut réussir.  »

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Elles aussi sont inspirantes...

Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Maman d’un enfant en bas âge, la trentenaire Noëlie n’a pourtant jamais lâché le guidon et s’est fait une place de choix dans le monde du vélo. Son prochain défi ? La course reine de l’ultra-cyclisme, la RAF 2500km, sans assistance et en totale autonomie. Avec sa coéquipière Elsa, elles seront le premier duo féminin de toute l’histoire de la RAF. De vraies Indiana Jones au féminin !

Lire plus »
Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Aussi solaire que son Sud natal et dopée à l’énergie du sport-passion, elle envoie du lourd. Mais désormais, c’est tout en douceur. Ou presque. La coach Jessica Vetter, ex-gymnaste et championne de CrossFit, désire aujourd’hui aider les autres à se sentir bien dans leur corps, sans jamais se départir de son humour communicatif. Les muscles n’ont qu’à bien se tenir !

Lire plus »
Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Elle a donné un an de sa vie pour la Transat Jacques Vabre qui vient de s’élancer du Havre. Elle, c’est Charlotte Cormouls-Houlès, 27 ans, navigatrice passionnée qui n’aurait jamais imaginé pouvoir s’embarquer dans pareille aventure. Nous l’avons rencontrée deux jours avant son grand départ. Avec sa co-skippeuse Claire-Victoire de Fleurian, la voilà à flot pour voguer vers un rêve devenu réalité.

Lire plus »
Hélène Clouet : « En tant que fille, on n’est pas moins légitime qu’un homme quand on veut faire de la course au large. »

Hélène Clouet : « En tant que fille, on n’est pas moins légitime qu’un homme quand on veut faire de la course au large. »

Elle a déjà eu mille vies. Océanographe, éducatrice sportive en voile légère et croisière avant de travailler sur un chantier d’IMOCA pour finalement se lancer dans le commerce de voiles. Hélène Clouet, 34 ans, n’a de cesse, à travers ses aventures, d’assouvir sa passion pour la navigation. Engagée au départ de la Mini Transat en 2021, la Caennaise, Rochelaise d’adoption, a monté une association, « Famabor », afin d’inciter d’autres filles à se lancer !

Lire plus »
Adeline Trazic : « Les Championnats du monde d’Ironman ? Jamais je n'aurais pensé faire ça dans ma vie. »

Adeline Trazic : « Les Championnats du monde d’Ironman ? Jamais je n’aurais pensé faire ça dans ma vie. »

En juin dernier, elle est arrivée première de l’Ironman de Nice dans la catégorie 40-44 ans, la voilà maintenant en route pour les Championnats du monde de la spécialité qui se dérouleront à Hawaï le 14 octobre. Adeline Trazic, professeure d’arts plastiques, n’a qu’une ambition : franchir la ligne d’arrivée et faire le plein d’émotions sur la terre du triathlon.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Léa Labrousse

Le questionnaire sportif de…Léa Labrousse

Elle pourrait nous offrir ses plus belles figures à Tokyo, elle qui se prépare pour les prochains JO, en juillet. La trampoliniste Léa Labrousse, 6 médailles européennes en tumbling et trampoline et 2 pour la France, a atterri en douceur pour répondre à notre questionnaire Proustien.

Lire plus »
Pierra Menta 2022 : le bonheur est dans le trail

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une triathlète pas comme les autres, un trail grandeur nature (Pierra Menta sur notre photo), une pionnière qui chérit le ballon rond, un retour sur une finale de tennis interminable et sur des JO en noir et blanc et une portière déterminée… C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour bien commencer les vacances !

Lire plus »
Benoit Beaufils 

Benoit Beaufils : « Quand j’ai commencé la natation artistique, on s’est bien foutu de ma gueule. »

Il a été un pionnier de la discipline en France. Exilé aux États-Unis depuis plus de vingt ans, Benoit Beaufils a accueilli avec une joie immense l’annonce de la participation des hommes aux épreuves olympiques de natation artistique à Paris 2024. Une occasion unique de faire évoluer le regard sur une discipline traditionnellement associée aux seules athlètes féminines. Rencontre avec un triton des bassins.

Lire plus »
Karolina Muchova

Karolina Muchova, c’est de la balle !

OK, elle vient de s’incliner face à Jennifer Brady, mais elle lui a donné du fil à retordre. Et nous, on l’aime bien cette tenniswoman, spécialiste des coups de théâtre. À l’Open d’Australie, Karolina Muchova, 27e mondiale au classement WTA, a réussi à mettre la N°1 mondiale, Ashleigh Barty, au tapis. Le monde du tennis est de plus en plus séduit par la Tchèque de 24 ans, elle qui s’est offert sa première demi-finale en Grand Chelem et sa deuxième victoire contre une joueuse du top 5. Portrait d’une fille qui nous a pris de court.

Lire plus »
Marion Joffle

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une nageuse faite de glace (Marion Joffle sur notre photo), un légendaire dénicheur de sprinteuses au temps de la ségrégation, une super-granny du tennis, une étude sur le sport féminin et, en prime, une question qui tue et deux initiatives à pied et à la voile, c’est le programme de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner