Amandine Henry

5 infos pour briller sur la pelouse

Amandine Henry
Capitaine des Bleues au palmarès impressionnant, la joueuse de l’OL a su conquérir tous les terrains et est devenue avec les années une figure du football mondial. Retour sur 5 dates clés de sa bluffante carrière.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email
  1. Passer par Clairefontaine

Son histoire avec le ballon rond commence alors qu’elle accompagne son père au stade, près de Lille. Elle a 5 ans et se passionne déjà pour le football. Inscrite dans un club mixte jusqu’à l’adolescence, Tiote Nénette comme la surnommait ses premiers supporters avaient du mal à lâcher les crampons : “Elle habitait à côté du stade et y venait tout le temps. Elle n’avait rien à envier aux garçons, elle était rapide et technique et était même meilleure qu’eux“, se souvient pour l’AFP David Vanlerberghe, son premier entraîneur.

Sa carrière sénior, elle la débute au club d’Hénin-Beaumont avant d’être remarquée l’année de ses 15 ans par le centre de formation du football de Clairefontaine. Amandine Henry s’y fait les dents pendant trois ans. La milieu de terrain découvre le haut niveau en jouant avec les meilleurs joueuses de France. C’est le début d’une envolée footballistique décapante !

Amandine Henry
©Dominique Mallen

  2. Tout gagner avec l’Olympique Lyonnais

Après son passage à Clairefontaine, Amandine Henry alias Didine signe son premier contrat professionnel avec l’Olympique Lyonnais. Les blessures et le manque d’expérience vont ralentir son évolution, mais elle finit par s’imposer dans l’effectif au point de devenir une des pièces maîtresses du meilleur club de France.

Avec Lyon, elle remporte douze titres de championne de France, sept victoires en Coupe de France et six en Ligue des champions. Bluffante.

Amandine Henry
©Damien LG/OL

  3. Tenter l’aventure américaine

En 2016, Amandine Henry déjà dotée d’une belle carrière avec l’Olympique Lyonnais, décide de se lancer un nouveau défi en s’engageant avec le club de Portland, dans l’équipe des Thorns, aux États-Unis.

Pour la milieu de terrain, c’est l’occasion de découvrir un nouveau championnat, un nouveau pays, une nouvelle culture. Elle s’y impose rapidement comme titulaire et remporte, en 2017, le National Women’s Soccer League (NWSL) avec ses coéquipières.

Six mois plus tôt, la trêve du championnat américain lui avait donné l’occasion de rentrer en France, « prêtée » brièvement au Paris-saint-Germain, mais c’est à L’OL, son club de cœur, qu’elle décide de poser de nouveau ses bagages lorsqu’elle quitte les States après sa victoire avec les Thorns.

Amandine Henry
©DR

  4. Devenir capitaine de l’équipe de France

Amandine Henry qui s’est très vite imposée comme pilier de l’équipe de France, prend du galon à l’arrivée de la nouvelle sélectionneuse, Corinne Diacre. Elle devient capitaine des Bleues en 2017 et est sélectionnée deux ans plus tard pour disputer la Coupe du monde.

Logique, Amandine Henry a l’un des palmarès les plus fournis du foot féminin et même du sport français. L’an dernier, elle raflait le Trophée des Championnes.

Amandine Henry
©Steffen Prößdorf

  5. Publier sa bio à seulement 30 ans

À parcours exceptionnel, récit exceptionnel. Pour partager son expérience de joueuse, elle publie un roman autobiographique, « Croire en ses rêves » (éditions Rageot) dans lequel elle retrace son parcours, témoignant des difficultés rencontrées par une fille pour atteindre les sommets dans un sport dit « de tradition masculine ».

Le but de ces écrits :  inspirer la jeune génération et les inciter à surmonter les obstacles qui peuvent les séparer de leur rêve. Un message qu’elle s’escrime à faire passer depuis ses premières victoires. Et elle n’est pas prête de se taire. 

couv
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

La question qui tue

Une brassière, ça serre trop, j’peux pas juste mettre un sous-tif ?

Oh, ça va, avouons-le, on a toutes rêvé de faire du sport à poil sous le t-shirt ! Tellement plus confort de pas avoir un truc qui compresse la poitrine et vous scie la peau du dos ! Oui, mais non. La question qui tue, du coup, c’est : « Une brassière, c’est obligé ? Si je mettais plutôt un bon vieux soutien-gorge ? » Euh…la réponse de notre coach Nathalie Servais. Ça vaut mieux.

Lire plus »
Marion Joffle

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une nageuse faite de glace (Marion Joffle sur notre photo), un légendaire dénicheur de sprinteuses au temps de la ségrégation, une super-granny du tennis, une étude sur le sport féminin et, en prime, une question qui tue et deux initiatives à pied et à la voile, c’est le programme de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »

La Covid, ennemi des sportives ?

30 minutes. Le dernier baromètre établi par la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPGV) démontre que, depuis la crise sanitaire, les femmes ont perdu une demi-heure de pratique en un an, se laissant distancer par les hommes qui bougent 48 minutes de plus qu’elles. Une mauvaise nouvelle alors qu’elles étaient en passe d’exploser les scores…

Lire plus »
Jeanne et Julia Courtois

La Transat Jacques Vabre à travers des jumelles

Elles en sont cap et c’est bien pour ça que les organisateurs de la Transat Jacques Vabre avaient lancé un appel à projet féminin, le 8 mars dernier. Histoire d’encourager les filles à prendre le large. L’objectif : accompagner deux navigatrices passionnées pour mieux braver l’Atlantique en duo lors de la prochaine transat, le 7 novembre. L’opé « Cap pour Elle » est aujourd’hui bouclée, le nom des lauréates révélés : ce sont des sœurs jumelles, Jeanne et Julia Courtois, qui seront sur la ligne de départ. Faisons les présentations.

Lire plus »
Global 6K for Water

6 km pour de l’eau, c’est oui !

L’accès à l’eau potable, partout, tout le temps, c’est l’ambition de l’ONG World Vision. Pour ça, la Global 6K for Water, soit les 6 km pour l’eau, reprend sa course à partir du 20 mai afin de financer des projets répondants à cet enjeu. Sensibiliser, bouger et changer le monde. Courez, maintenant !

Lire plus »
Nouria Newman

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière du ballon ovale, une femme en coque toujours dans l’extrême (Nouria Newman sur notre photo), une autre faite d’or et de voile, une sprinteuse aux médailles olympiques, une aviatrice avec de multiples records ou encore une pépite prête à s’envoler aux agrès, à Tokyo. Et, en prime, une question qui tue et deux initiatives entre mers et montagnes, c’est sur ÀBLOCK! et nulle part ailleurs !

Lire plus »
La question qui tue

Je fais des abdos, mais j’ai pas la « plaquette de chocolat », c’est normal ?

Multiplier les exercices d’abdos pour qu’au final, ça se voit pas, c’est vraiment trop injuste. Mais, franchement, petit Calimero, est-ce qu’un ventre musclé, ça passe forcément par la fameuse « plaquette de chocolat » qui en met plein la vue ? Ou bien, on peut avoir des abdos en acier sans pour autant qu’ils soient bien visibles ? Question (existentielle) à laquelle notre coach, Nathalie Servais, s’est attelée avec rappel anatomique et tout le tralala.

Lire plus »
Gail Falkenberg

Gail Falkenberg, la super-granny du tennis

Elle en a sous le coude. Après une éclipse de plusieurs années, la joueuse de tennis américaine de 74 ans (oui, oui !), Gail Falkenberg, a rejoint les courts et disputé un match de premier tour sur le circuit pro. Rarissime. Ce qui fait la joie du milieu tennistique !

Lire plus »
Femmes en montagne

La montagne, les femmes, tout un festival !

Devenir le premier festival français de films sur les femmes en montagne, c’est fait ! Et c’est l’association « On n’est pas que des collants » qui nous donne, pour sa deuxième édition, rendez-vous en novembre, à Annecy, pour des soirées ciné au plus haut des sommets ! Mais avant, ferventes montagnardes, n’oubliez pas votre caméra…

Lire plus »
Changeons les règles

Les femmes et l’océan, vers de nouvelles « règles »

Un distributeur de protections périodiques éco-responsables pour les navigatrices, c’est l’initiative du jour. L’association Horizon Mixité de la navigatrice Isabelle Joschke et son partenaire le Club Nautique de Lorient (CNL) s’engagent pour les femmes et pour la protection de l’environnement. Prenons la vague.

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une femme oiseau qui prend son envol, deux basketteuses prêtent pour un rêve américain, une actrice nouvelle star du fitness (Kate Hudson sur notre photo), une combattante bientôt aux JO, le sport en question ou deux initiatives qui prennent leur pied, c’est le programme de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Greta Andersen

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une nageuse qui a failli voir ses rêves d’Olympiades brisés, une autre devenue une légende des JO (la grande Greta Andersen sur notre photo), une patineuse tous terrains, une pionnière du vélo, une athlète qui enquille les kilomètres, un podcast, notre première “question qui tue” et des initiatives pour être #ablockensemble, prêts à cliquer ?

Lire plus »
Maïka Vanderstichel

Maïka Vanderstichel : « Pour être arbitre, il faut savoir se blinder. »

À 25 ans, elle a été élue « Meilleure arbitre 2019 de la D1 féminine ». La Girondine Maïka Vanderstichel illustre à merveille la nouvelle génération d’arbitres féminines qui s’imposent peu à peu sur les terrains de football. Pour elle, être femme n’a rien d’incompatible avec la fonction, encore moins avec le ballon rond. Rencontre avec une footeuse bien dans ses baskets, à l’occasion des Journées de l’arbitrage qui se déroulent jusqu’au 29 novembre.

Lire plus »
Agathe Bessard

Agathe Bessard : « En skeleton, t’as pas le choix, il faut foncer ! »

Une fusée qui glisse comme elle respire, un sang-froid et une concentration inébranlables… Celle qui aime se surnommer « Fast & Curious » a une longueur d’avance : pionnière dans le skeleton féminin français, médaillée de bronze aux JO de La Jeunesse 2016, vice-championne d’Europe junior par deux fois et au bout du tunnel (de glace) : les JO d’hiver 2022. Rencontre tout schuss avec une reine de la luge.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page