Amandine Henry5 infos pour briller sur la pelouse

Amandine Henry
Capitaine des Bleues au palmarès impressionnant, la joueuse de l’OL a su conquérir tous les terrains et est devenue avec les années une figure du football mondial. Retour sur 5 dates clés de sa bluffante carrière.

Publié le 13 septembre 2020 à 13h39, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h00

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email
  1. Passer par Clairefontaine

Son histoire avec le ballon rond commence alors qu’elle accompagne son père au stade, près de Lille. Elle a 5 ans et se passionne déjà pour le football. Inscrite dans un club mixte jusqu’à l’adolescence, Tiote Nénette comme la surnommait ses premiers supporters avaient du mal à lâcher les crampons : « Elle habitait à côté du stade et y venait tout le temps. Elle n’avait rien à envier aux garçons, elle était rapide et technique et était même meilleure qu’eux« , se souvient pour l’AFP David Vanlerberghe, son premier entraîneur.

Sa carrière sénior, elle la débute au club d’Hénin-Beaumont avant d’être remarquée l’année de ses 15 ans par le centre de formation du football de Clairefontaine. Amandine Henry s’y fait les dents pendant trois ans. La milieu de terrain découvre le haut niveau en jouant avec les meilleurs joueuses de France. C’est le début d’une envolée footballistique décapante !

Amandine Henry
©Dominique Mallen

  2. Tout gagner avec l’Olympique Lyonnais

Après son passage à Clairefontaine, Amandine Henry alias Didine signe son premier contrat professionnel avec l’Olympique Lyonnais. Les blessures et le manque d’expérience vont ralentir son évolution, mais elle finit par s’imposer dans l’effectif au point de devenir une des pièces maîtresses du meilleur club de France.

Avec Lyon, elle remporte douze titres de championne de France, sept victoires en Coupe de France et six en Ligue des champions. Bluffante.

Amandine Henry
©Damien LG/OL

  3. Tenter l’aventure américaine

En 2016, Amandine Henry déjà dotée d’une belle carrière avec l’Olympique Lyonnais, décide de se lancer un nouveau défi en s’engageant avec le club de Portland, dans l’équipe des Thorns, aux États-Unis.

Pour la milieu de terrain, c’est l’occasion de découvrir un nouveau championnat, un nouveau pays, une nouvelle culture. Elle s’y impose rapidement comme titulaire et remporte, en 2017, le National Women’s Soccer League (NWSL) avec ses coéquipières.

Six mois plus tôt, la trêve du championnat américain lui avait donné l’occasion de rentrer en France, « prêtée » brièvement au Paris-saint-Germain, mais c’est à L’OL, son club de cœur, qu’elle décide de poser de nouveau ses bagages lorsqu’elle quitte les States après sa victoire avec les Thorns.

Amandine Henry
©DR

  4. Devenir capitaine de l’équipe de France

Amandine Henry qui s’est très vite imposée comme pilier de l’équipe de France, prend du galon à l’arrivée de la nouvelle sélectionneuse, Corinne Diacre. Elle devient capitaine des Bleues en 2017 et est sélectionnée deux ans plus tard pour disputer la Coupe du monde.

Logique, Amandine Henry a l’un des palmarès les plus fournis du foot féminin et même du sport français. L’an dernier, elle raflait le Trophée des Championnes.

Amandine Henry
©Steffen Prößdorf

  5. Publier sa bio à seulement 30 ans

À parcours exceptionnel, récit exceptionnel. Pour partager son expérience de joueuse, elle publie un roman autobiographique, « Croire en ses rêves » (éditions Rageot) dans lequel elle retrace son parcours, témoignant des difficultés rencontrées par une fille pour atteindre les sommets dans un sport dit « de tradition masculine ».

Le but de ces écrits :  inspirer la jeune génération et les inciter à surmonter les obstacles qui peuvent les séparer de leur rêve. Un message qu’elle s’escrime à faire passer depuis ses premières victoires. Et elle n’est pas prête de se taire. 

couv
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

1er août JO 1936 Berlin

1er août 1936 : les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l’ère moderne.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Sharni Pinfold

Sharni Pinfold, portrait d’une motarde désenchantée

Fatiguée de se battre contre la misogynie. Éreintée après des années à tenter de trouver sa place dans le monde des sports mécaniques. Sharni Pinfold, 25 ans, lâche le guidon. Amère. L’Australienne avait tout quitté pour un rêve, devenir pilote professionnelle de moto, aujourd’hui, elle fuit les circuits. Et laisse sur le bitume une carrière prometteuse et quelques illusions.

Lire plus »
Laura Tarantola

Le questionnaire sportif de… Laura Tarantola

Elle vient de remporter le titre de championne de France indoor d’aviron. Sans réelle surprise, toutefois : Laura Tarantola a les épaules larges ! Mais c’est sur l’eau que la Championne du Monde 2018 passe la plupart de son temps, s’entraînant pour décrocher l’or aux prochains JO de Tokyo. Entre deux coups de rame, elle a bien voulu nous éclairer sur quelques pans de sa personnalité.

Lire plus »
Clarisse Agbegnenou

Clarisse Agbegnenou : 5 infos pour briller en kimono

Désignée porte-drapeau de la délégation française aux JO de Tokyo 2021 au côté du gymnaste Samir Ait-Saïd, elle est multiple médaillée en trois couleurs, et surtout de la plus belle… l’or. La judokate a su s’imposer sur les tatamis et devenir l’une des meilleures combattantes mondiales. Retour sur 5 infos marquantes de la carrière de Clarisse Agbegnenou.

Lire plus »
Summer body

Je suis gourmande et je veux un summer body, je fais comment ?

Le summer body…tout un programme ! Mais y a-t-il un seul body ? Celui dicté par les normes commerciales et sociétales ? Ou celui qu’on souhaite à son image ? Bref, ici, le summer body, c’est celui qui se montre sans complexe sur la plage. Et pour ça, la plupart du temps, on essaye de le délester de quelques kilos. Alors, ok, essayons de répondre, une fois pour toutes, à cette interrogation qui vise à faire du corps et de la gourmandise des ennemis. La réponse de notre coach, Nathalie Servais*.

Lire plus »
Laury Thilleman

Le top 10 des influenceuses sport sur Instagram

Depuis le confinement, elles n’ont jamais été autant suivies. Les sportives des réseaux sociaux, plus particulièrement sur Instagram, ont su convaincre les plus sédentaires de bouger. Petite liste (non exhaustive) de ces influenceuses qui nous poussent à sauter dans nos baskets. Et à aimer ça !

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner