Rechercher

Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball... féminin
Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d'abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Par Clotilde Boudet

Publié le 18 février 2024 à 12h07, mis à jour le 18 février 2024 à 12h17

L’origine du baseball remonte aux années 1740, mais c’est en 1845 qu’il émerge vraiment. L’américain Alexander Cartwright invente alors les « Knickerbocker Rules », les règles du baseball moderne. Pour comprendre l’histoire de ce sport, il faut donc s’envoler outre-Atlantique…  

Bien que les battes et balles cousues atterrissent dans les mains des étudiantes américaines dès les années 1860, les hommes accaparent ce nouveau sport. Lors des matchs officiels, on cantonne les femmes au rôle de spectatrices. Leur présence dans les gradins apaiserait l’atmosphère jugée trop agressive des rencontres…  

Alexander Cartwright, l’inventeur du baseball…©Wikipedia

Les femmes adeptes de baseball, qu’on appelle les « Bloomers Girls », descendent des gradins et s’emparent des terrains dès les années 1890. Le spectacle fascine tellement que les matchs s’enchaînent… Imaginez-vous, en 1903 les Boston Bloomer Girls ont disputé et gagné 28 matchs en 26 jours !

Des athlètes déterminées dans des équipes pas 100 % féminines… En effet les premières teams de « Bloomers Girls » comptaient dans leurs rangs un ou deux toppers. Ces hommes travestis en femme étaient placés en renforts aux postes considérés comme essentiels pour augmenter la compétitivité des équipes. Le légendaire Rogers Hornsby fut l’un de ces joueurs infiltrés en perruque bouclée et bloomer.   

©Amazon

Qu’à cela ne tienne, les femmes aussi parviennent à̀ se faufiler dans les compétitions masculines ! Elizabeth Stroud – également appelée Lizzie Arlington – serait la première femme à avoir joué au côté d’hommes, les Philadelphia Réserves, lors d’un match de l’été 1898. « Lizzie Arlington a été la première femme à disputer un match dans les League mineurs, confirme l’auteur spécialiste du baseball, Gaétan Alibert. Il y avait une vraie avancée sociétale à voir des femmes jouer au baseball. Mais, à chaque fois qu’elles ont avancé, on a tenté de les stopper. »

Amanda Clement, à défaut de pouvoir devenir pro, investit les terrains en devenant la première femme arbitre de baseball amateur, puis professionnelle. Entre 1904 et 1911, elle a arbitré une cinquantaine de matchs par saison dans plusieurs États américains.  

Amanda Clement, première arbitre féminine de baseball

Et la France dans tout ça ? Ce n’est qu’en 1889 que le baseball débarque officiellement dans l’Hexagone… Le premier club féminin, les Tomcat’s de Tremblay, ne voit le jour qu’en 2012, huit ans après la création par la Fédération Internationale de Baseball de la première Coupe du Monde féminine.

Quant à l’équipe nationale féminine de baseball, elle n’a été fondée qu’en 2019, à l’occasion des premiers Championnats d’Europe – qu’elle a d’ailleurs remportés !  

Longtemps, la société a été plutôt claire : le baseball, c’est chasse gardée, les femmes n’ont qu’à jouer au softball. Et bien que les championnats de baseball se soient ouvert à la mixité en 2013, Stephen Lesfargues, directeur technique national à la Fédération Françaises de Baseball et de Softball (FFBS), confiait en 2019 à l’AFP : « Jusqu’en 2015, les pratiquantes du baseball devaient s’orienter à 15 ans vers le softball ou bien arrêter ».  

Actuellement, seul le Japon possède une ligue professionnelle féminine, la Japanese Women Baseball League (JWBL), fondée en 2009. Mais la France a rattrapé son retard dans la lutte pour l’égalité dans le baseball en 2015, grâce à Melissa Mayeux.

À 16 ans, elle fut la première joueuse de l’histoire à s’imposer dans un casting jusqu’ici exclusivement masculin : celui des joueurs présélectionnés pour intégrer la Ligue Majeure américaine, elle aussi 100 % masculine.  

La Française Melissa Mayeux, star du baseball outre-Atlantique

Ouverture Wilda Mae Turner ©HSFP

D'autres épisodes de "Il était une fois le sport... conjugué au féminin"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Le jour où l’aîné de la famille est venu te demander de lui acheter des protéines, tu n’as pas su quoi lui répondre… Déjà que ces produits ne font pas consensus chez les adultes, alors quid de leur effet sur des ados ? Pas de panique, ÀBLOCK! t’éclaire sur les besoins nutritionnels d’un corps en pleine croissance.

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Laura Gauché, l'étoile bleue qui grimpe…

Laura Gauché, l’étoile bleue qui grimpe…

Atteindre des sommets, c’est ce qui l’a toujours fait vibrer. Depuis plusieurs années, skis aux pieds, Laura Gauché glisse vers un avenir glorieux. Les Championnats du Monde de ski alpin qui viennent de s’ouvrir à Courchevel-Méribel sont un jeu de pistes extra pour une enfant de la région.

Lire plus »
Le sport féminin ébranlé par la crise sanitaire ?

Le sport féminin post-Covid-19 ? Attention, fragile !

La belle avancée du sport féminin a-t-elle vu son élan brisé par la crise sanitaire ? En passe d’être la variable d’ajustement, le sport féminin n’a pas dit son dernier mot et reste mobilisé, malgré la crise, pour atteindre son but : plus de médiatisation, plus de moyens, plus de pratiquantes. Un jeu de stratégies tout en vigilance et continuité qui pourrait bel et bien dessiner un « monde sportif d’après ».

Lire plus »
Debi Thomas, 4 minutes pour porter un coup fatal aux stéréotypes

Debi Thomas, 4 minutes pour porter un coup fatal aux stéréotypes

Elle a su bousculer un ordre, jusqu’alors, bien établi. En décrochant la médaille de bronze en patinage artistique à Calgary, au Canada, en 1988, Debi Thomas est devenue, à 20 ans, la première athlète noire à grimper sur un podium lors des Jeux Olympiques d’hiver. Un tour de force extraordinaire de la part de l’Américaine qui attend, depuis plus de trente ans, celle qui prendra le relais.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner