Rechercher

9 juillet 2016Serena Williams égale le record de sacres en Grand Chelem de Steffi Graf

9 juillet 2016, Serena Williams remporte Wimbledon et égale le record de 22 sacres en Grand Chelem de Steffi Graf
Wimbledon 2016, c’est deux titres et deux records pour Serena Williams. D’abord, une victoire en simple en début d’après-midi pour égaliser le record des vingt-deux titres en Grand Chelem de Steffi Graf et devenir par la même occasion la femme la plus âgée à remporter le tournoi britannique. Et puis, en soirée, le titre en double avec sa sœur. Une journée rondement menée.

Par Julie Begon

Publié le 08 juillet 2022 à 17h00, mis à jour le 09 juillet 2023 à 11h21

Est-ce que Serena Williams est la meilleure joueuse de tennis de tous les temps ? Pas facile à dire, mais une chose est sure, s’il fallait voter, elle remporterait un paquet de voix.

En ce 9 juillet 2016, elle a fait pencher la balance encore un peu plus en sa faveur en remportant le 22e titre en Grand Chelem de sa carrière.  

Au passage, elle vient égaler le record, établie par Steffi Graf, du plus grand nombre de sacres en grand Chelem de l’ère Open (période actuelle inaugurée en 1968 avec l’ouverture des tournois du Grand Chelem aux professionnels).  

Après une lutte acharnée, mais maitrisée face à l’Allemande Angelique Kerber sur le Centre Court de Wimbledon, l’Américaine remporte son 7e titre sur la pelouse londonienne.

Du haut de ses 34 ans, elle bat un autre record, celui de la femme la plus âgée à remporter le tournoi britannique. 

©Wikipedia

Record sur record, c’est ça Serena Williams. Mais même si elle arrive avec l’étiquette de numéro 1 mondiale, elle a pourtant tout à prouver. En septembre 2015, elle échoue contre toute attente en demi-finale de l’US Open face à la 43e joueuse mondiale, Roberta Vinci.  

Une défaite qui coûte cher : elle ne parvient pas à réaliser le Grand Chelem calendaire, qui consiste à remporter les quatre tournois principaux (Open d’Australie, Roland Garros, Wimbledon et US Open) la même année. 

Et puis, même si elle se retrouve en finale de l’US Open et de Roland Garros 2016, elle ne pourra prendre le dessus sur ses adversaires, pour s’adjuger ce 22e titre.

C’est d’ailleurs son adversaire du jour, Angelique Kerber qui l’en prive lors du tournoi américain.  

Steffi Graf…©Wikipedia

Wimbledon, c’est la maison de Serena. Elle en a déjà remporté six, quand elle arrive dans la compétition, c’est donc pour gagner. Et elle transpire la victoire. Sur les six matchs qui la mèneront en finale elle ne perdra qu’un seul set.  

Face à elle, Kerber donne tout. Fidèle à son style de jeu qui est de ne jamais rien lâcher et de courir sur toutes les balles, elle s’évertue à ramener dans le court un max de balles. Rien à faire face à la puissance et surtout aux services de l’Américaine qui enchaine ace sur ace. 7-5, 6-4. Jeu, set et match. 

Après une journée pareil, on va se coucher avec le sentiment du devoir accompli. Pas tout de suite pour Serena Williams. Non, elle doit marquer encore un peu plus l’histoire. Pour ça, elle rejoint sa sœur pour disputer la finale du double dames.

Ce même samedi 9 juillet 2016, les deux frangines s’imposent et gagnent ensemble leur 14e titre du Grand Chelem en double. 

Ouverture ©Flickr

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Aurélie Groizeleau : « Être arbitre, ça endurcit le caractère »

Aurélie Groizeleau : « Être arbitre, ça endurcit le caractère. »

Elle est sur tous les fronts. Aurélie Groizeleau, 32 ans, manie le sifflet aussi bien sur les terrains internationaux que lors des rencontres de ProD2. Professionnelle depuis le mois de septembre, la Rochelaise pourrait, sous peu, relever un nouveau challenge : arbitrer des matches lors de la Coupe du monde féminine de rugby l’an prochain en Nouvelle-Zélande. Portrait d’une battante qui refuse de rester sur la touche.

Lire plus »

Rallye des Gazelles : Anne et Sandra attendront encore un peu…

Elles se sont lancées un défi un peu fou : participer au Rallye Aïcha des Gazelles au Maroc, le seul Rallye-Raid hors-piste 100% féminin au monde. Elles, ce sont Anne et Sandra. Elles devaient nous faire partager leur préparation jusqu’au départ, en 2021, mais le COVID-19 est passé par là et décision a été prise de reporter d’un an. Mais ce n’est que partie remise.

Lire plus »
Maddie Hinch, le hockey n’aura pas eu sa peau

Maddie Hinch, le hockey n’aura pas eu sa peau

Gardienne star du hockey sur gazon, la british Maddie Hinch aurait pu abandonner les terrains aussi vite qu’elle y a été célébrée. Héroïne des Jeux Olympiques de Rio en 2016 après avoir stoppé quatre penaltys sur cinq, ouvrant la voie à la médaille d’or pour son équipe nationale, elle n’a pas su résister à la pression. Mais c’était mal connaître cette wondersportive qui a fini par se relever pour mieux remporter, cet été, la médaille de bronze aux Jeux de Tokyo. La numéro un mondial de la cage est toujours dans la place !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner