30 juillet 2013Cesilie Carlton remporte la première médaille d’or mondiale en plongeon de haut-vol

30 juillet 2013, l’Américaine Cesilie Carlton remporte la première médaille d’or mondiale en plongeon de haut-vol
Dans le splendide cadre qu’offre la ville de Barcelone en ce 30 juillet 2013, l’Américaine Cesilie Carlton remporte la première médaille d’or en championnat du monde de l’histoire du plongeon de haut-vol. Allez, on retient son souffle et on se jette dans le vide depuis une plateforme de 20m de haut. Facile.

Par Julie Begon

Publié le 29 juillet 2022 à 17h31

En fond, Barcelone : la Sagrada Familia et une des caravelles de Christophe Colomb. Au premier plan, des plongeuses de l’extrême qui se jettent dans le vide depuis une plateforme située à 20m du sol.

Le tout, ponctué de saltos, de vrilles et de voltige. Pour la première fois de l’histoire des championnats du monde de natation, le plongeon de haut-vol fait son entrée dans la compétition à Barcelone.

Ce 30 juillet 2013, l’Américaine Cesilie Carlton marque l’histoire de son sport en remportant la toute première médaille d’or mondiale.

Le plongeon de haut-vol, ou de falaise, ce n’est pourtant pas nouveau. Avant d’intégrer les compétitions internationales officielles à Barcelone, la discipline existait déjà depuis une vingtaine d’années.

Mais c’est seulement en 2009 qu’un circuit professionnel se crée sur l’initiative de la marque de boisson énergisante Red Bull.

©Wikipedia

Ce sport attire et impressionne athlètes et spectateurs. La majorité de ses pratiquants sont d’anciens plongeurs professionnels à 10m qui, lassés par l’entraînement en piscine, cherche un moyen d’expérimenter de nouvelles sensations fortes.

Alors, ils augmentent la hauteur et s’offrent les plus beaux paysages du monde parce que, oui, le plongeon de haut-vol se pratique en milieu naturel, à plus de 20m.

Officiellement, pour la compétition à Barcelone, la plateforme féminine se situe à 20m. La masculine à 27m. À ces hauteurs, l’entrée dans l’eau se fait à plus de 85km/h.

Le danger est donc bien présent. Le simple fait de ne pas entrer dans l’eau parfaitement à la verticale peut mettre KO certains athlètes.

Pour leur sécurité, des hommes-grenouilles sont présents dans l’eau au niveau de l’impact pour aller récupérer les plongeurs directement après leur saut.

Pour la compétition de Barcelone, cinq juges sont chargés de noter les trois plongeons que doivent effectuer les plongeuses sur deux jours de compétition. Chaque saut doit proposer un départ différent : face à l’eau, de dos, en équilibre sur les mains…

Avec 211,60 points, Cesilie Carlton qui confie avoir « peur de la hauteur » s’impose devant sa compatriote Ginger Huber (206,70 pts) et l’Allemande Anna Bader (203,90 pts).

Une première mondiale pour ce sport sans entraîneur ni véritable rivalité puisque les athlètes s’améliorent grâce à la solidarité, se donnant des conseils, des astuces et des encouragements. Un sport généreux, en somme.

Ouverture ©FINA Facebook Video

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Il était une fois le breakdance… féminin

Il était une fois le breakdance… féminin

Née dans les rues du Bronx dans les seventies, cette danse acrobatique voit s’affronter des « crew » dans la rue et sur les pistes à coups de mouvements saccadés. Et les Bgirls y font bonne figure. Petite histoire du breaking conjugué au féminin.

Lire plus »
Capucine : « Être entre filles nous permet d’oser nous lancer. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière de la planche, une fille de la glisse qui n’a peur de rien (Capucine avec ses copines les Shreddeuses sur notre photo), un récap’ de l’Euro de hand, une runneuse toujours ÀBLOCK! (même en diagonale) ou une Question qui tue spécial insomniaques… C’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Isabelle : « Continuer le sport fait partie de ma lutte contre le cancer du sein. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une étude sur les corps féminins musclés à l’extrême, une crossfiteuse qui combat la maladie par le sport (Isabelle sur notre photo), une nouvelle chronique philo signée Marie Robert, un récap’ de la dernière compet de ballon ovale, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bonne (re)découverte !

Lire plus »
 Lilou Ruel : "Il faut donner confiance aux filles, leur dire qu'elles peuvent devenir hyper forte en parkour." 

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles qui partent à l’assaut du désert péruvien, une jeune gardienne qui connaît sa première compétition internationale, une championne qui vise les sommets (Lilou Ruel sur notre photo) et une pionnière sifflet en bouche ? C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine, bonne lecture !

Lire plus »
Tour de France Femmes 2023, la route sera longue !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le parcours 2023 du plus fameux road trip français à vélo et un zoom sur le handball avec l’Euro qui débute. Une Bleue du hand toujours en activité qui répond à notre questionnaire sportif et une autre qui retrace son parcours avec l’équipe de France, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Coralie Lassource

Le questionnaire sportif de… Coralie Lassource

Championne olympique, médaillée d’argent au championnat d’Europe 2021, la handballeuse Coralie Lassource est toujours ÀBLOCK! pour aller chercher de nouveaux succès. La capitaine de l’équipe brestoise (BBH) et membre de l’équipe de France répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Courtney Dauwalter

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un zoom sur une ultra-traileuse qui trace (Courtney Dauwalter sur notre photo), une arbitre qui change les règles et une plongeuse de haut-vol. Ou encore un nouvel Instant philo signé Marie Robert, une Question qui tue pour reprendre son souffle, un geste technique ballon ovale en main… C’est le meilleur d’ÀBLOCK pour cette semaine. En attendant la prochaine…

Lire plus »
J'veux améliorer mon cardio, je fais comment ? La question qui tue

J’veux améliorer mon cardio, je fais comment ?

« Faire monter le cardio », chez toi, ça prend 3 minutes ? Au moindre effort ton cœur s’emballe, tu suffoques ? Pas de panique ! Le cardio, c’est comme tout, ça se travaille ! Reprend ton souffle le temps qu’ÀBLOCK! te dise quel sport pratiquer pour l’améliorer.

Lire plus »
Laura Marino

Le questionnaire sportif de… Laura Marino

Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », elle nous invite à tester nos limites. L’ex-championne de plongeon, aujourd’hui spécialiste de Cliff Diving, répond à notre petit questionnaire entre deux voyages, là où elle plonge des plus hautes falaises.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Global 6K for Water

6 km pour de l’eau, c’est oui !

L’accès à l’eau potable, partout, tout le temps, c’est l’ambition de l’ONG World Vision. Pour ça, la Global 6K for Water, soit les 6 km pour l’eau, reprend sa course à partir du 20 mai afin de financer des projets répondants à cet enjeu. Sensibiliser, bouger et changer le monde. Courez, maintenant !

Lire plus »
Il était une fois le football…féminin

Il était une fois le football…féminin

Alors que l’Euro féminin disputé en Angleterre se joue jusqu’au 31 juillet, petit cours d’histoire express sur ce sport très vite conjugué au féminin puis perdu de vue avant de revenir sur le devant de la scène. Ou plutôt du stade.

Lire plus »
Sara Labrousse

Sara Labrousse : « La natation artistique à haut-niveau m’a appris à repousser mes limites… »

Ses rêves ne prennent jamais l’eau. À 32 ans, après avoir participé aux plus grandes compétitions internationales qui la mèneront jusqu’aux Jeux Olympiques, cette championne de natation artistique a quitté les bassins, mais pas l’univers aquatique. Sara Labrousse est désormais docteur en biologie marine. Les souvenirs cependant lui tiennent chaud. Et elle nous raconte avec ferveur comment ces années sous l’eau l’ont aidée à respirer.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner