Marinette Pichon5 infos pour briller au ballon rond

Marinette Pichon 5 infos pour briller au ballon rond
Elle est l’une des pionnières du football féminin français, son incarnation. Longtemps restée la meilleure buteuse des Bleues, le ballon rond est son plus bel accessoire. Que ce soit sur la pelouse, sur le banc ou derrière un micro, Marinette Pichon s’impose sur tous les terrains. À l’heure où débute le tournage de son biopic, revenons sur sa carrière ébouriffante en 5 infos.

Par Manon Gimet

Publié le 13 septembre 2021 à 17h17, mis à jour le 25 septembre 2021 à 12h27

1. Commencer le football très jeune

Le football fut son échappatoire lorsqu’elle était enfant, elle qui fut victime d’un père violent et alcoolique. Haute comme trois pommes, voila Marinette Pichon licenciée dans un club, l’A.S Brienne, où elle est la seule fille.

Elle a 5 ans et son amour pour le ballon ne va pas cesser de grandir. « Je ne sais pas ce que j’aurais fait si je n’avais pas eu le foot », écrira-t-elle dans son autobiographie “Ne jamais rien lâcher“.

Onze ans plus tard, à l’âge de 16 ans, l’attaquante rejoint le club féminin de Saint-Memmie Olympique où elle restera près de dix ans.

2. Réaliser son American Dream

Attaquante hors-pair dotée d’une technique impeccable, elle est repérée lors du championnat d’Europe, en 2001, par l’entraîneur du club de Philadelphie, aux États-Unis. Ni une ni deux, elle signe pour la ligue professionnelle américaine, la Women’s United Soccer Association (WUSA), chez les Philadelphia Chargers.

C’est une révélation. Dès la première saison, elle marque 14 buts et est élue meilleure attaquante et joueuse de la Ligue américaine. Elle rentre en France quelques mois avant de rejoindre un autre club américain, les Wildcats, dans le New-Jersey, avec lequel elle remporte le titre de la Conférence de l’Est de la ligue.

Un burger porte son nom dans un restaurant de Philadelphie, elle reçoit les encouragements du président George W. Bush, mais ce ne sera pas suffisant pour lui assurer une carte verte. La footballeuse est contrainte de rentrer en France.

Marinette Pichon, première footballeuse française professionnelle à être partie jouer aux États-Unis, est reconnue comme la première star française de football féminin.

3. Être pionnière de l’équipe de France

Le 22 mars 1994, Marinette Pichon est sélectionnée pour jouer en équipe de France féminine de football , « le début d’une longue histoire d’amour avec les Bleues », comme elle l’écrit dans son autobiographie.

Elle y marque les esprits. Neuf ans après ses débuts dans l’équipe tricolore, elle obtient son billet pour sa première Coupe du monde.

En 2007, alors que les Bleues se font sortir de la Coupe du monde, dès les éliminatoires face aux Anglaises, Marinette Pichon annonce sa retraite internationale.

Pilier de la sélection, elle a détenu le record de buts jusqu’en 2020, avant d’être doublée par Eugénie Le Sommer. 81 buts pour 112 sélections, son ratio est bluffant ! Tout comme son mental.

4. Savoir réussir sa reconversion

Même si elle a raccroché les crampons en 2007, le football coule dans ses veines. Et elle a beaucoup à offrir.

Elle est recrutée chez France Télévisions en tant que consultante quatre ans plus tard pour assurer le commentaire des matches du championnat de France de D1 (première division féminine).

On la retrouve également sur différents événements comme le tournoi de football féminin des Jeux Olympiques de Londres en 2012, les tournois féminin et masculin des Jeux de Rio en 2016, du championnat d’Europe en 2017 et de la coupe du monde 2019 sur TF1, cette fois, avant de s’installer au Québec pour prendre le poste d’entraîneure au sein de l’Association Régionale de soccer du Lac Saint-Louis à Montréal.

En début d’année, elle reprend le micro pour commenter sur France Télévisions les matches de foot des JO de Tokyo 2021.

5. Passer des terrains au grand écran

Déjà présente sur le petit écran, Marinette Pichon part à l’assaut du cinéma. En 2022, un biopic sur sa vie verra le jour sous le titre de « Marinette ».

Premier biopic sur une sportive en France et le premier au monde réalisé par une femme, Virginie Verrier, il s’appuie sur la biographie de l’ancienne joueuse, « Ne jamais rien lâcher » (éditions First), et se déroulera sur trois décennies.

Sa vie de femme avec un mental de guerrière, son inépuisable dépassement de soi ou son envol vers une liberté si souvent rêvée, ce film nous embarquera dans l’univers de Marinette Pichon entre 1980 et 2006, juste avant sa retraite sportive.

Un biopic social aussi qui fera résonance avec l’actualité : des violences familiales (subies dans son enfance) à celle faite aux femmes (subie dans sa vie personnelle), du sport comme outil d’émancipation féminine à l’évolution et la reconnaissance du foot féminin français ou encore de l’homosexualité (Marinette Pichon a reçu le OUT D’OR 2018) à la PMA (que la footballeuse est allée chercher en Belgique, elle a aujourd’hui un fils de 8 ans)…

On est ÀBLOCK! pour la retrouver au ciné !

 

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »
Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Elle est sauveteuse en mer et au-delà. Stéphanie Barneix accompagnée de cinq autres waterwomen rallient actuellement Monaco et Athènes en paddleboard. Un échauffement avant le défi Cap Optimist, qui se déroulera entre le Pérou et la Polynésie Française en janvier 2023. Un défi à la seule force des bras pour soutenir les personnes atteintes de cancer.

Lire plus »
Camille : « Le sport outdoor me permet de revenir à l'essentiel.»

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Question qui tue pour la fin de séance, le parfait alliage entre sport et bronzage, une fan du sport outdoor (Camille sur notre photo) et une gymnaste qui a l’Europe dans la peau, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bon récap !

Lire plus »
Le Beach Handball : sea, sport and sun...

Le Beach Handball : sea, sport and sun…

Sous le soleil, exactement… Du 1er au 3 juillet, la ville de Lacanau accueille le tournoi international de Beach Handball. Entre exploits sportifs et spectacle à ciel ouvert, c’est la deuxième édition de ce Lacanau Beach Handball Xperience qui se tient en bord de mer. De quoi découvrir un sport méconnu et pour le moins original.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Glissez jeunesse !

Glissez jeunesse !

Ce sera Gangwon ! Le CIO a validé l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2024 dans cette province de Corée du Sud. Les meilleur.e.s jeunes athlètes des sports d’hiver s’y rencontreront du 19 janvier au 1er février 2024.

Lire plus »
Nadia Nadim

Nadia Nadim : « Donnez-moi un ballon et j’oublie tout ! »

De réfugiée Afghane à superstar du foot. C’est le destin de Nadia Nadim, attaquante internationale, championne de France avec son ancien club, le PSG, et en partance pour les States. Il en faut beaucoup pour la mettre à terre. Sur le terrain comme dans la vie, Nadia ne lâche rien. Rencontre avec une sportive résiliente.

Lire plus »
Jessi Combs

10 femmes de sport, 10 récits de pionnières

S’imposer dans toutes les sphères de sa vie grâce au sport, c’est tout le propos d’ÀBLOCK! qui s’associe, cette semaine, à l’opération menée conjointement par le ministère des Sports et le CSA, « Sport Féminin Toujours », en redonnant à quelques pionnières de l’univers sportif, à l’instar de Jessi Combs sur notre photo, la place qu’elles méritent. Grâce à elles, les femmes ont pu (peuvent), peu à peu, changer le monde et leur monde.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner