Marinette Pichon5 infos pour briller au ballon rond

Marinette Pichon 5 infos pour briller au ballon rond
Elle est l’une des pionnières du football féminin français, son incarnation. Longtemps restée la meilleure buteuse des Bleues, le ballon rond est son plus bel accessoire. Que ce soit sur la pelouse, sur le banc ou derrière un micro, Marinette Pichon s’impose sur tous les terrains. À l’heure où débute le tournage de son biopic, revenons sur sa carrière ébouriffante en 5 infos.

Par Manon Gimet

Publié le 13 septembre 2021 à 17h17, mis à jour le 25 septembre 2021 à 12h27

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

1. Commencer le football très jeune

Le football fut son échappatoire lorsqu’elle était enfant, elle qui fut victime d’un père violent et alcoolique. Haute comme trois pommes, voila Marinette Pichon licenciée dans un club, l’A.S Brienne, où elle est la seule fille.

Elle a 5 ans et son amour pour le ballon ne va pas cesser de grandir. « Je ne sais pas ce que j’aurais fait si je n’avais pas eu le foot », écrira-t-elle dans son autobiographie “Ne jamais rien lâcher“.

Onze ans plus tard, à l’âge de 16 ans, l’attaquante rejoint le club féminin de Saint-Memmie Olympique où elle restera près de dix ans.

2. Réaliser son American Dream

Attaquante hors-pair dotée d’une technique impeccable, elle est repérée lors du championnat d’Europe, en 2001, par l’entraîneur du club de Philadelphie, aux États-Unis. Ni une ni deux, elle signe pour la ligue professionnelle américaine, la Women’s United Soccer Association (WUSA), chez les Philadelphia Chargers.

C’est une révélation. Dès la première saison, elle marque 14 buts et est élue meilleure attaquante et joueuse de la Ligue américaine. Elle rentre en France quelques mois avant de rejoindre un autre club américain, les Wildcats, dans le New-Jersey, avec lequel elle remporte le titre de la Conférence de l’Est de la ligue.

Un burger porte son nom dans un restaurant de Philadelphie, elle reçoit les encouragements du président George W. Bush, mais ce ne sera pas suffisant pour lui assurer une carte verte. La footballeuse est contrainte de rentrer en France.

Marinette Pichon, première footballeuse française professionnelle à être partie jouer aux États-Unis, est reconnue comme la première star française de football féminin.

3. Être pionnière de l’équipe de France

Le 22 mars 1994, Marinette Pichon est sélectionnée pour jouer en équipe de France féminine de football , « le début d’une longue histoire d’amour avec les Bleues », comme elle l’écrit dans son autobiographie.

Elle y marque les esprits. Neuf ans après ses débuts dans l’équipe tricolore, elle obtient son billet pour sa première Coupe du monde.

En 2007, alors que les Bleues se font sortir de la Coupe du monde, dès les éliminatoires face aux Anglaises, Marinette Pichon annonce sa retraite internationale.

Pilier de la sélection, elle a détenu le record de buts jusqu’en 2020, avant d’être doublée par Eugénie Le Sommer. 81 buts pour 112 sélections, son ratio est bluffant ! Tout comme son mental.

4. Savoir réussir sa reconversion

Même si elle a raccroché les crampons en 2007, le football coule dans ses veines. Et elle a beaucoup à offrir.

Elle est recrutée chez France Télévisions en tant que consultante quatre ans plus tard pour assurer le commentaire des matches du championnat de France de D1 (première division féminine).

On la retrouve également sur différents événements comme le tournoi de football féminin des Jeux Olympiques de Londres en 2012, les tournois féminin et masculin des Jeux de Rio en 2016, du championnat d’Europe en 2017 et de la coupe du monde 2019 sur TF1, cette fois, avant de s’installer au Québec pour prendre le poste d’entraîneure au sein de l’Association Régionale de soccer du Lac Saint-Louis à Montréal.

En début d’année, elle reprend le micro pour commenter sur France Télévisions les matches de foot des JO de Tokyo 2021.

5. Passer des terrains au grand écran

Déjà présente sur le petit écran, Marinette Pichon part à l’assaut du cinéma. En 2022, un biopic sur sa vie verra le jour sous le titre de « Marinette ».

Premier biopic sur une sportive en France et le premier au monde réalisé par une femme, Virginie Verrier, il s’appuie sur la biographie de l’ancienne joueuse, « Ne jamais rien lâcher » (éditions First), et se déroulera sur trois décennies.

Sa vie de femme avec un mental de guerrière, son inépuisable dépassement de soi ou son envol vers une liberté si souvent rêvée, ce film nous embarquera dans l’univers de Marinette Pichon entre 1980 et 2006, juste avant sa retraite sportive.

Un biopic social aussi qui fera résonance avec l’actualité : des violences familiales (subies dans son enfance) à celle faite aux femmes (subie dans sa vie personnelle), du sport comme outil d’émancipation féminine à l’évolution et la reconnaissance du foot féminin français ou encore de l’homosexualité (Marinette Pichon a reçu le OUT D’OR 2018) à la PMA (que la footballeuse est allée chercher en Belgique, elle a aujourd’hui un fils de 8 ans)…

On est ÀBLOCK! pour la retrouver au ciné !

 

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marielle et Christine Goitsche

Jeux de Beijin 2022 : les pionnières des JO d’hiver

Les Jeux Olympiques de Pékin sont maintenant à porté de skis. En attendant le 4 février, ÀBLOCK! vous propose de (re)plonger dans l’histoire féminine des JO d’hiver. Retour sur 6 pionnières olympiques (dont les soeurs Goitschel sur notre photo) qui ont fait de la neige et la glace leurs podiums.

Lire plus »
Julie Pujols

ÀBLOCK! lance sa collection de livres !

L’année 2022 sera une année ÀBLOCK! Le média digital s’édite avec une collection de livres qui fait bouger les lignes, inspirante et différente. On commence avec la reine du fitness, la coach (pas en chocolat) Julie Pujols-Benoit (en photo) dès aujourd’hui. Puis, ce sera le tour de la danseuse rebelle et virevoltante Octavie Escure… Faisons les présentations !

Lire plus »
Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Du patinage version famille nombreuse, un geste sportif décrypté, une pionnière de la « ride », une obstinée olympique (Lolo Jones sur notre photo), une chronique bien sentie et une rencontre avec une pilote acharnée, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Tourbillons sur glace attendus à Rouen

Tourbillons sur glace attendus à Rouen

L’apéritif se poursuit avant de déguster les JO d’hiver de Pékin. Cette fois, c’est à Rouen qu’une compétition de glisse fait son show. Les 4 et 5 février, la French Cup de patinage artistique synchronisé aura lieu dans la patinoire Nathalie Péchalat. À vos lames, citoyens !

Lire plus »
Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

On ne l’emploie pas en cuisine mais sur les cours de tennis. Les pros de la balle jaune connaissent bien ce coup qui n’est pas des plus nobles mais qui a ses adeptes. Pour les néophytes, l’expression peut paraître un rien obscure. Alors, c’est quoi, à votre avis, le service à la cuillère ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Bgirl Kimie

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une activiste que rien n’arrête, une danseuse new gen’ (BGirl Kimie sur notre photo), une cycliste tout sauf ordinaire, un retour sur l’histoire du tennis féminin et une compétition pour monter sur ses grands chevaux, voici le récap de la première semaine 2022 sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Un petit échauffement avec les Jo d'hiver ?

Un petit échauffement avant les JO d’hiver ?

Quand le monde des sports de glisse a les yeux rivés sur les JO d’hiver de Pékin qui commencent le 4 février, une autre compétition s’annonce dans la station de l’Alpe d’Huez. Les Championnats du Monde Open de Ski Augmenté se dérouleront du 28 au 30 janvier. Un apéritif gourmand avant le plat de résistance olympique.

Lire plus »
Il était une fois le tennis…féminin

Il était une fois le tennis…féminin

Le 17 janvier, s’ouvre la première grande compétition de l’année, celle de l’Open d’Australie. L’occasion pour ÀBLOCK! de revenir sur l’épopée tennistique des femmes sur les courts. Ou comment les dames ont pu sortir des garden-party pour jouer de la raquette en compet’.

Lire plus »
Sur le Champ-de-Mars et au galop !

Sur le Champ-de-Mars et au galop !

Pendant trois jours, du 24 au 26 juin prochain, le gratin du milieu équestre sera présent à Paris, face à la tour Eiffel. La 8e édition du Longines Global Champions Tour-Longines Paris Eiffel Jumping, compétition de haut niveau, est très attendue.

Lire plus »
Myriam Nicole

Best-of 2021, la totale ÀBLOCK!

Avez-vous été ÀBLOCK! cette année ? Que s’est-il passé en 2021 dans nos colonnes ? Vous avez loupé quelque chose ? Attention, séance de rattrapage, voici donc le Best-of des Best-of de cette fin d’année. Enjoy !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Lydia Bradey

Lydia Bradey, l’insatiable alpiniste en quête de liberté

Elle est la première femme à avoir atteint, en 1988, le sommet de l’Everest sans oxygène. Mais son record a longtemps été mis en doute par ses compagnons d’expédition. Une suspicion qui poursuivra la Néo-Zélandaise Lydia Bradey pendant des années avant qu’elle ne soit enfin réhabilitée. Histoire d’une alpiniste et guide de haute-montagne qui n’a jamais lâché le piolet.

Lire plus »
Marion Joffle

Marion Joffle : « Quand je nage dans l’eau glacée, je suis comme dans une bulle. »

Elle a goûté à l’eau froide, il y a quatre ans. Depuis, Marion Joffle enchaîne les défis, établit de nouveaux records mondiaux et rafle toutes les médailles sur son passage, avec comme unique objectif de se dépasser. La nageuse surnommée « Le Pingouin », le prouvera encore, en 2022, avec la traversée de la Manche. Nous l’avions suivie lors des Mondiaux en eau glacée, juste avant la pandémie, en Slovénie. Fraîche rencontre avec une fille joyeusement « givrée ».

Lire plus »
Laura Marino : « Ma médaille d’Europe au plongeon, je l’ai vécue comme une honte. »

Laura Marino : « Ma médaille d’Europe au plongeon, je l’ai tellement mal vécu ! »

Elle a connu à la fois l’envers et l’enfer du sport. Vice-championne d’Europe de plongeon en individuel, championne du monde par équipe, Laura Marino a mis des années à comprendre qu’elle ne rentrait pas, ou plus, dans le moule très formaté et parfois sclérosant de la compétition et du haut niveau. Une prise de conscience lente et douloureuse qui l’a conduite tout droit à la dépression. Avant qu’elle ne décide de tout plaquer. Rencontre avec une fille entre deux eaux, mais qui sait rebondir.

Lire plus »
Julie Pujols

ÀBLOCK! lance sa collection de livres !

L’année 2022 sera une année ÀBLOCK! Le média digital s’édite avec une collection de livres qui fait bouger les lignes, inspirante et différente. On commence avec la reine du fitness, la coach (pas en chocolat) Julie Pujols-Benoit (en photo) dès aujourd’hui. Puis, ce sera le tour de la danseuse rebelle et virevoltante Octavie Escure… Faisons les présentations !

Lire plus »
Agathe Bessard

Best-of 2020 (suite) : les mots exquis de nos championnes

« On ne peut contribuer à l’émancipation des femmes si on n’écoute pas leurs histoires », disait la féministe américaine Gloria Steinem. Depuis 9 mois maintenant, ÀBLOCK! invite les sportives à se raconter. Au-delà du sport et de ses performances, nous entrons dans leur univers très privé, cet univers fait de dépassement de soi qui leur permet de s’imposer, de se réaliser dans toutes les sphères de leur vie. En 2020, ÀBLOCK! a mis en lumière des femmes d’exception qui ont fait du sport un acte de militantisme, même si ce n’est, le plus souvent, ni conscient ni voulu. Et ce n’est qu’un début. Lisons-les, écoutons-les, ces confidences sont sources d’inspiration : leur force, leurs réussites, leur joie à aller toujours plus loin, mais aussi leurs doutes, leurs échecs sont une leçon de vie autant que de sport. Et 2021 sera encore une année riche de rencontres. Mais, pour l’instant, pour encore quelques heures, retrouvons celles qui ont illuminé 2020 à nos côtés !

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner