Marinette Pichon5 infos pour briller au ballon rond

Marinette Pichon 5 infos pour briller au ballon rond
Elle est l’une des pionnières du football féminin français, son incarnation. Longtemps restée la meilleure buteuse des Bleues, le ballon rond est son plus bel accessoire. Que ce soit sur la pelouse, sur le banc ou derrière un micro, Marinette Pichon s’impose sur tous les terrains. À l’heure où débute le tournage de son biopic, revenons sur sa carrière ébouriffante en 5 infos.

Par Manon Gimet

Publié le 13 septembre 2021 à 17h17, mis à jour le 25 septembre 2021 à 12h27

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

1. Commencer le football très jeune

Le football fut son échappatoire lorsqu’elle était enfant, elle qui fut victime d’un père violent et alcoolique. Haute comme trois pommes, voila Marinette Pichon licenciée dans un club, l’A.S Brienne, où elle est la seule fille.

Elle a 5 ans et son amour pour le ballon ne va pas cesser de grandir. « Je ne sais pas ce que j’aurais fait si je n’avais pas eu le foot », écrira-t-elle dans son autobiographie “Ne jamais rien lâcher“.

Onze ans plus tard, à l’âge de 16 ans, l’attaquante rejoint le club féminin de Saint-Memmie Olympique où elle restera près de dix ans.

2. Réaliser son American Dream

Attaquante hors-pair dotée d’une technique impeccable, elle est repérée lors du championnat d’Europe, en 2001, par l’entraîneur du club de Philadelphie, aux États-Unis. Ni une ni deux, elle signe pour la ligue professionnelle américaine, la Women’s United Soccer Association (WUSA), chez les Philadelphia Chargers.

C’est une révélation. Dès la première saison, elle marque 14 buts et est élue meilleure attaquante et joueuse de la Ligue américaine. Elle rentre en France quelques mois avant de rejoindre un autre club américain, les Wildcats, dans le New-Jersey, avec lequel elle remporte le titre de la Conférence de l’Est de la ligue.

Un burger porte son nom dans un restaurant de Philadelphie, elle reçoit les encouragements du président George W. Bush, mais ce ne sera pas suffisant pour lui assurer une carte verte. La footballeuse est contrainte de rentrer en France.

Marinette Pichon, première footballeuse française professionnelle à être partie jouer aux États-Unis, est reconnue comme la première star française de football féminin.

3. Être pionnière de l’équipe de France

Le 22 mars 1994, Marinette Pichon est sélectionnée pour jouer en équipe de France féminine de football , « le début d’une longue histoire d’amour avec les Bleues », comme elle l’écrit dans son autobiographie.

Elle y marque les esprits. Neuf ans après ses débuts dans l’équipe tricolore, elle obtient son billet pour sa première Coupe du monde.

En 2007, alors que les Bleues se font sortir de la Coupe du monde, dès les éliminatoires face aux Anglaises, Marinette Pichon annonce sa retraite internationale.

Pilier de la sélection, elle a détenu le record de buts jusqu’en 2020, avant d’être doublée par Eugénie Le Sommer. 81 buts pour 112 sélections, son ratio est bluffant ! Tout comme son mental.

4. Savoir réussir sa reconversion

Même si elle a raccroché les crampons en 2007, le football coule dans ses veines. Et elle a beaucoup à offrir.

Elle est recrutée chez France Télévisions en tant que consultante quatre ans plus tard pour assurer le commentaire des matches du championnat de France de D1 (première division féminine).

On la retrouve également sur différents événements comme le tournoi de football féminin des Jeux Olympiques de Londres en 2012, les tournois féminin et masculin des Jeux de Rio en 2016, du championnat d’Europe en 2017 et de la coupe du monde 2019 sur TF1, cette fois, avant de s’installer au Québec pour prendre le poste d’entraîneure au sein de l’Association Régionale de soccer du Lac Saint-Louis à Montréal.

En début d’année, elle reprend le micro pour commenter sur France Télévisions les matches de foot des JO de Tokyo 2021.

5. Passer des terrains au grand écran

Déjà présente sur le petit écran, Marinette Pichon part à l’assaut du cinéma. En 2022, un biopic sur sa vie verra le jour sous le titre de « Marinette ».

Premier biopic sur une sportive en France et le premier au monde réalisé par une femme, Virginie Verrier, il s’appuie sur la biographie de l’ancienne joueuse, « Ne jamais rien lâcher » (éditions First), et se déroulera sur trois décennies.

Sa vie de femme avec un mental de guerrière, son inépuisable dépassement de soi ou son envol vers une liberté si souvent rêvée, ce film nous embarquera dans l’univers de Marinette Pichon entre 1980 et 2006, juste avant sa retraite sportive.

Un biopic social aussi qui fera résonance avec l’actualité : des violences familiales (subies dans son enfance) à celle faite aux femmes (subie dans sa vie personnelle), du sport comme outil d’émancipation féminine à l’évolution et la reconnaissance du foot féminin français ou encore de l’homosexualité (Marinette Pichon a reçu le OUT D’OR 2018) à la PMA (que la footballeuse est allée chercher en Belgique, elle a aujourd’hui un fils de 8 ans)…

On est ÀBLOCK! pour la retrouver au ciné !

 

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

Céline Dumerc : 5 infos pour briller au panier

Céline Dumerc : 5 infos pour briller au panier

Ce dimanche, Stade Pierre de Coubertin à Paris, le Match des Champions ouvrira officiellement la saison 2021-22 de la Ligue Féminine de basket. L’occasion est toute trouvée de revenir sur la carrière de l’une des meilleures basketteuses françaises, Céline Dumerc, qui, Championne de France 2021 avec Basket Landes, jouera contre le vainqueur de la Coupe de France, Lattes Montpellier. Bio rapido en 5 points.

Lire plus »
Lauriane Lamperim

Le questionnaire sportif de…Lauriane Lamperim

Sept fois championne de France et multi-médaillée internationale en tumbling, Lauriane Lamperim s’est offert une deuxième vie de sportive après avoir subi une grave blessure sur les tapis. C’est aujourd’hui sur l’eau qu’elle glisse. Elle a pris le temps de remplir notre petit questionnaire entre deux vagues.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de…Lil’Viber

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Après un bel été chargé en émotions olympiques, retour du Best-of sur ÀBLOCK! Le meilleur de la semaine compilé pour une séance de rattrapage (comme le petit questionnaire sportif de la motarde Lil’Viber, ici en photo), c’est à grignoter le week-end et c’est tout benef !

Lire plus »
Un WOD ? Cékoiça ?

Un WOD ? Cékoiça ?

Parfois, ils ne sont pas faciles à décrypter. Les coachs ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Sur ÀBLOCK! on a pensé défricher tout ça avec un lexique pratique. C’est le petit dico « Coach Vocab' » Et on commence par le terme WOD propre au CrossFit.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de…Lil’Viber

Le questionnaire sportif de…Lil’Viber

Le week-end prochain, elle fera vrombir sa bécane au Bol d’Or. Aurélie Hoffmann alias Lil’Viber formera avec sa copine des circuits, Patricia Audebert, l’unique team 100 % féminine de l’événement du Castellet pour la course du Bol d’Or Classic. Entre deux entraînements sur l’asphalte, elle répond à notre petit questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
Motardes, vous avez un Bol…d’Or !

Motardes, vous avez un Bol…d’Or !

Le week-end prochain, ça va faire du bruit au circuit Paul Ricard ! Le Bol d’Or reprend la route au Castellet après plus d’un an de restrictions. Sur des dizaines de gars, vous pourrez compter les motardes sur les doigts d’une main. Alors, on les suit plutôt deux fois qu’une !

Lire plus »
C’est la rentrée, on bouge !

C’est la rentrée, on bouge !

La Fédération Française de Triathlon lance son opération de décrassage ! Avec  » Rentrée ? Bougez ! », elle souhaite permettre à toutes et tous de découvrir les bienfaits de la discipline du triple effort. À la clé : du sport pour pas cher !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une femme oiseau qui prend son envol, deux basketteuses prêtent pour un rêve américain, une actrice nouvelle star du fitness (Kate Hudson sur notre photo), une combattante bientôt aux JO, le sport en question ou deux initiatives qui prennent leur pied, c’est le programme de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Jackie Joyner-Kersee, la légende du tartan

Jackie Joyner-Kersee, la légende du tartan

Plus de vingt ans après avoir raccroché les crampons, elle continue de régner sur les épreuves combinées. L’Américaine Jackie Joyner-Kersee, meilleure performeuse de tous les temps à l’heptathlon, n’a, en deux décennies passées loin des pistes, toujours pas trouvé rivale à sa hauteur. Portrait d’une athlète toujours à la pointe.

Lire plus »
Ingrid Graziani

Ingrid Graziani : « Le ring, ça apprend l’égalité, on est deux et le meilleur gagne. »

L’ex-championne du monde de savate boxe française n’a jamais eu peur de prendre des coups. La gagne, elle connaît. Du ring qu’elle a tâté dès l’âge de ses 16 ans au podium de Miss France qu’elle a foulé à 22. Son carburant ? Aller au bout de soi-même… quitte à sortir de son périmètre de sécurité et s’afficher dans une autre arène où la compétitivité est reine : les planches et le septième art. Échange punchy avec une jeune femme qui dégomme les préjugés.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner