Le sport qui fait bouger les lignes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Lucie Décosse : 5 infos pour briller sur le tatami

Lucie Décosse
Championne du monde de judo, Championne olympique et aujourd’hui entraîneuse de l’équipe de France. C’est simple, Lucie Décosse est l'une des meilleures judokates au monde. Même si elle a raccroché le kimono. La preuve en 5 dates.
  1. Être précoce

L’histoire d’amour entre Lucie Décosse et le judo démarre alors qu’elle n’est pas plus haute que trois pommes. Dès six ans, celle qui a des origines guyanaises, pose pour la première fois ses pieds sur un tatami. Elle ne le quittera plus.

La progression de la judokate s’accélère quand elle rejoint, à 16 ans, la section sport-étude d’Orléans. En 1999, soit un an plus tard, elle remporte ses premières médailles, en commençant par celle de Championne de France junior avant de s’envoler pour les JO de la jeunesse et d’en revenir auréolée de bronze.

Deux ans plus tard, tout juste majeure, Lucie Décosse rafle un premier titre mondial junior dans la catégorie des moins de 63 kilos. Elle se fait aussi connaître du grand public en remportant le titre aux Championnats d’Europe par équipe et le Tournoi de Paris en individuelle. Ce n’est qu’un début. 

Lucie Décosse

   2. Changer de catégorie

Dans les sports de combat, les athlètes combattent selon leurs poids, des plus légers aux plus lourds. Il est très difficile et surtout éprouvant de changer de catégorie car il faut adapter son poids et plus difficile encore, le stabiliser.

Mais Lucie Décosse n’a peur de rien et voit même cette difficulté comme un défi : en 2008, après s’être inclinée en finale des Jeux Olympiques de Pékin, elle décide de passer des moins de 63 kilos aux moins de 70 kilos.

Un changement qui, après quelques déceptions et titres manqués, réussit finalement à la championne : elle remporte les Championnats du monde en 2010 puis en 2011 où, lors de ces mondiaux, elle décroche également le titre mondial par équipe avec l’équipe de France en s’imposant face au Japon.

Lucie Décosse

   3. Devenir championne olympique

Le graal olympique, Lucie Décosse le décroche enfin après sa troisième participation. Lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012, la judokate survole une compétition dont elle est la grande favorite.

Elle remporte tous ses combats dont deux par ippon. Et elle décroche son titre en combattant contre l’Allemande Kerstin Thiele. Avec ce premier titre olympique, l’athlète de 30 ans a désormais tout gagné.

Lucie Décosse

   4. Être la meilleure judokate française de l’Histoire

D’un point de vue technique, la championne est connue pour avoir réalisé le ippon le plus rapide des jeux 2012, sur la colombienne Yuri Alvear en seulement neuf secondes !

Côté palmarès, il parle pour elle : deux médailles olympiques, quatre mondiales dont trois en or et enfin sept médailles européennes !  

En bref, Championne du monde 2005, 2010 et 2011, vice-Championne du monde 2007, quatre fois Championne d’Europe, vice-Championne olympique à Pékin en 2008 et Championne olympique à Londres le 1er août 2012. Elle est actuellement 6e dan.

   5. Devenir entraîneuse de l’équipe de France

En 2013, Lucie Décosse décroche. Elle met un terme à sa carrière après quatorze années de service. Mais elle ne délaisse pas pour autant les tatamis.

Après avoir entraîné l’équipe de France junior, elle est aujourd’hui entraîneuse de l’équipe de France élite féminine à l’Insep, l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance. Suite logique dans la carrière d’une grande championne qui continue de briller en coulisses.

Lucie Décosse
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous…)

D’autres actus en brèves…

OL feminin

Dans les petits secrets des joueuses de l’OL

Cinquante ans. Voilà pile un demi-siècle que la pratique du foot par les filles a été reconnue officiellement par la fédé française. Parfaite occasion pour s’inviter sur le terrain d’une des meilleures équipes féminines au monde, celle de l’OL, star d’un documentaire qui tire en pleine lucarne !

Lire plus »
Louise Lenoble

Highline : Louise Lenoble, en recherche d’adrénaline

La highline est sa vie, l’air son élément. À l’occasion du Tour de France, de passage au Mont-Dore, la reine de la slack, se lance un nouveau défi. Avec ses camarades de vide, Louise Lenoble va marcher sur la deuxième plus longue ligne de France, à deux-cents mètres au-dessus de la ville. On lève les yeux ?

Lire plus »
Pauline Ferrand Prevot

Cyclisme : 5 championnes qui tiennent la route

Riche, pleine de promesses, l’histoire du cyclisme français féminin est pourtant assez peu connue. Pourtant, de nombreuses coureuses se sont illustrées tout au long du XXe siècle et continuent d’inspirer la nouvelle génération qui tente aujourd’hui d’entretenir cet héritage. Quoi de mieux que de leur rendre hommage à l’heure où les hommes s’illustrent sur le Tour de France ? Revenons sur l’histoire de cinq championnes du passé au présent, au parcours différent, mais toujours lumineux.

Lire plus »
Tour de France féminin

En attendant le Tour de France au féminin…

À l’heure où les coureurs s’apprêtent à s’élancer pour un nouveau Tour de France, l’édition féminine n’est pas d’actualité. Selon Christian Prudhomme, directeur du Tour, elle devrait toutefois renaître en 2022. ÀBLOCK! prend les devants en donnant un coup de projo sur son histoire et son parcours semé d’embûche. Car la Grande Boucle au féminin a déjà un lourd passé derrière elle. Retour sur 5 dates marquantes de cette course féminine qui tient la route !

Lire plus »
Laura Flessel

Laura Flessel : 5 infos pour briller à l’épée

Celle que l’on surnomme “la Guêpe” pour sa vitesse d’exécution et la précision de ses coups a marqué l’histoire grâce à sa spécificité de toucher ses adversaires aux pieds mais surtout grâce à son palmarès plus qu’impressionnant. Laura Flessel a pris sa retraite sportive en 2012, s’est frottée brièvement à la politique en 2017 avec un passage éclair au ministère des Sports, et demeure toujours très appréciée du public. Retour sur les 5 grandes dates de sa carrière d’escrimeuse.

Lire plus »

Cet été, si on courait pour la bonne cause ?

Depuis le 7 août et jusqu’au 7 septembre, la fondation Alice Milliat qui œuvre à la médiatisation du sport féminin, – lance la 5e édition de son Challenge Alice Milliat, une course connectée solidaire et gratuite pour valoriser le sport au féminin, sa médiatisation, sa pratique et l’égalité dans le milieu sportif. On y va ?

Lire plus »
Maud Fontenoy

Maud Fontenoy : 5 infos pour briller en mer

L’eau, c’est son élément ! Navigatrice aux multiples exploits, Maud Fontenoy est presque née en mer. Battante dans l’âme, elle est l’une des « premières ». Première femme à traverser l’Atlantique Nord et le Pacifique à la rame. Première Française à réaliser le tour du monde à contre-courant.
À travers sa fondation, elle se bat désormais pour la protection des eaux : sauver l’océan, c’est sauver l’homme.

Lire plus »

Plongée libre : les femmes comme des poissons dans l’eau

Nouvelle pépite sur les écrans dans le viseur de ÀBLOCK! : la série documentaire « Sports d’ailleurs » sur Netflix. Une plongée fascinante dans diverses cultures et les sports originaux que ces communautés pratiquent. On vous emmène faire un voyage dans « Le Grand bleu » avec l’épisode 3 consacré à la plongée libre, sport national aux Philippines où les femmes règnent sur les mers…

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Mary Davis

Mary Davis, la femme qui ouvre le monde du sport aux handicapés mentaux

À la tête de l’organisation des jeux mondiaux Special Olympics pour les athlètes ayant un handicap mental, Mary Davis emploie son énergie à supprimer les barrières de l’accès au sport. Sa mission ? Favoriser une plus grande inclusion, afin de changer des vies et de faire évoluer les mentalités. Portrait de l’une des dirigeantes sportives les plus influentes en 2020.

Lire plus »
Clare Connor

Avec Clare Connor, le cricket féminin tient sa trajectoire

Figure féminine dirigeante rare dans le milieu du cricket, l’ancienne joueuse pro Clare Connor deviendra en 2021 la première femme présidente de l’histoire du Marylebone Cricket Club (MCC). Historique pour ce gardien des lois du cricket âgé de plus de 200 ans ! Portrait d’une cricket-girl qui n’hésite pas à lancer des balles fortes en faveur d’un milieu sportif plus inclusif.

Lire plus »