En attendant le Tour de France au féminin…

Tour de France féminin
Coup de projo sur l'histoire et le parcours chaotique de la Grande Boucle au féminin. Retour sur une course qui a déjà un lourd passé derrière elle en 5 dates marquantes de cette course féminine qui tient la route !

Publié le 27 août 2020 à 17h31, mis à jour le 24 juillet 2022 à 22h54

  • 1955 : Premier Tour de France féminin de l’Histoire

 

Lorsque le Tour de France est né en 1903, le vélo était un moyen de transport en vogue chez les femmes, mais en faire un sport, c’était une autre histoire. Les coureuses françaises ont dû attendre 1955 pour avoir leur premier Tour de France.

C’est à l’initiative du journaliste Jean Leulliot que le journal Route et piste lance le 28 septembre 1955 le tout premier Tour de France féminin avec à son départ 41 coureuses. Millie Robinson s’impose avec une moyenne de 38 km/h.

L’objectif des organisateurs de cette course sur cinq étapes dont une demi-étape contre la montre de 25 km est de prouver que tout comme les hommes, les femmes aussi sont capables de tenir la distance. Mais ce fut un petit tour et puis s’en va :  des moqueries, une mauvaise couverture médiatique et l’expérience s’arrêta là. 

Le journal L’Équipe de 1957 enfoncera le clou : « Le bon sens a triomphé (…) Elles devront se contenter des épreuves existantes et du cyclotourisme, ce qui correspond beaucoup plus à leurs possibilités musculaires. »

Tour de France féminin
©DR
  • 1984 : Retour du Tour de France féminin 

 

Dans les années 80, l’évolution de la société, mais aussi du monde du cyclisme, semblent plus propices à l’organisation d’un Tour de France féminin.

Sous l’impulsion de Félix Lévitan, co-directeur de la Société du Tour, une course réservée aux femmes est organisée en « lever de rideau » du Tour masculin.

L’édition féminine est plus courte mais à l’issue du Tour, l’Américaine Marianne Martin et le Français Laurent Fignon sont tous deux présents avec leurs maillots jaunes sur les Champs-Élysées. Tout un symbole…d’ouverture. Les médias se montrent aussi plus intéressés.

Mais cette nouvelle ère du cyclisme féminin n’aura pas lieu.

  • 1992 : Création du Tour cycliste féminin

 

Après cinq ans de pédalages pourtant prometteurs (où l’on verra les débuts de Jeannie Longo, en 1985), le Tour de France féminin est annulé pour raisons principalement financières. 

L’ASO, (Amaury Sport Organisation), société qui gère le Tour de France, créé alors une nouvelle compétition. Place en 1990 au Tour de la C.E.E féminin. Mais l’histoire est loin d’être terminée.

Lorsque ASO jette définitivement l’éponge en 1992, le journaliste Pierre Boué reprend le flambeau en solo et lance le Tour Cycliste Féminin. Tout comme les anciennes compétitions, il s’agit d’une édition féminine validée par l’Union Cycliste Internationale, l’UCI.

Organisée en août, un mois après les garçons, La compétition connaît un certain succès, les meilleures coureuses y participent. La nouvelle héroïne française, Jeannie Longo, la Néerlandaise  Leontien van Moorsel ou encore l’Italienne Fabiana Luperini sont régulièrement sur la ligne de départ.

Malgré différents accrochages avec ASO qui voit mal le Tour lui échapper, le Tour Cycliste Féminin vit de beaux jours. 

Tour de France féminin
©Rene Boulay
  • 1998 : Le Tour Cycliste Féminin devient La Grande Boucle féminine internationale

 

C’est un énième conflit avec ASO qui oblige la course à changer (encore !) son nom. Les organisateurs de l’épreuve masculine ont déposé la marque « Tour de France »  et même le mot « Tour » et ça vaut pour l’édition féminine aussi. Idem pour le fameux maillot jaune.

Résultat : on efface tout et on recommence. La Grande Boucle féminine internationale est lancée avec son maillot « d’or »…

La compétition se tient sans encombre jusqu’en 2004 où la Grande boucle est annulée suite à des problèmes d’organisation. Elle revient en 2005, mais dans un format réduit.

La tenue de la compétition est de plus en plus menacée, mais Pierre Boué tient bon…

Grande boucle féminine
©Cjp24
  • 2009 : la Der des ders

 

Après des années d’épreuves et de difficultés, Pierre Boué jette l’éponge. Le cruel manque de fonds financiers et l’absence de couverture médiatique signent l’arrêt de sa Grande Boucle.

L’édition 2010 organisée malgré tout n’est plus placée dans le calendrier officiel de l’UCI. La Britannique Emma Pooley sera la dernière gagnante de la compétition.

Une autre initiative avait vu le jour en 2006 : « La Route de France féminine » organisée par l’association Routes et Cycles. Mais, face aux mêmes problèmes que ceux rencontrés par Pierre Boué, elle « s’épuisera » en 2016.

Aujourd’hui, et depuis 2015, une seule association fait renaître tous les ans les cendres du Tour de France féminin : « Donnons des Elles au vélo J-1 ». Une dizaine de cyclistes amateurs pédale pour démontrer que la petite Reine est aussi une histoire de femmes, réalisant les trois semaines d’étapes du peloton professionnel masculin, juste avant le départ du Tour.

Et l’association a réussi son pari : le Tour de France Femmes est officiellement de retour en ce mois de juillet 2022. 

Route de France féminine
©Thomas Bresson

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois la gymnastique...féminine

Il était une fois la gymnastique… féminine

Les Nouveaux Internationaux de France de Gymnastique débutent le 24 septembre à Paris. Au programme : cent-soixante-quinze gymnastes mondiaux issus de trente-sept pays se bousculeront sur les tapis. Et, bien sûr, il y aura des filles. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Petite histoire de la gym conjuguée au féminin.

Lire plus »
Laura Marino

Laura Marino, la plongeuse de haut-vol qui a tout plaqué se livre

Championne d’Europe et du monde en plongeon individuel et d’équipe, elle a mis fin à sa carrière, il y a trois ans, après un burn-out. Aujourd’hui, elle s’élance des plus hautes falaises pour le plaisir. Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », dernier né de la collection ÀBLOCK!, elle se raconte sans fard et partage ses secrets pour se (re)construire sans peurs.

Lire plus »
Caroline Suné : « Dans le sport, il faut être humble et travailler dur. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le come-back de l’instant philo, un fait de société fédérateur, un questionnaire express pour handballeuse qui ne rigole pas, une nouvelle question qui tue, une rugbywoman forte et engagée ou une multi-sportive à l’emploi du temps bien chargé, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

La première division du handball féminin reprend… et, avec elle, la course au titre ! Qui pour détrôner Metz ? La capitaine messine Bruna De Paula compte bien écraser la concurrence avec ses coéquipières. Mais avant ça, elle répond à notre questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
Caroline Garcia, la saison n'est pas finie…

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un triathlon interactif, deux Ultra-Trails à couper le souffle, une tenniswoman qui est de retour au top (Caroline Garcia sur notre photo), une militaire à la force spéciale, une pionnière du ballon ovale et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. En attendant la prochaine…

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Paris tire à l’arc !

Si les Jeux Olympiques de cet été arrivent à grands pas, les tireurs ciblent encore leur billet pour Tokyo. La Fédération Française de Tir à l’Arc organise un tout dernier tournoi de qualification pour les Jeux, suivi d’une étape de la Coupe du Monde. Armez vos arcs !

Lire plus »
Sandy Montanola : « L’idée est toujours la même : le sport masculin est l’étalon de mesure et le sport féminin vise à y ressembler »

Sandy Montanola : « L’idée est toujours la même : le sport masculin est l’étalon de mesure et le sport féminin vise à y ressembler. »

Elle travaille sur les inégalités femmes-hommes dans les médias. Maîtresse de conférences à l’université de Rennes 1, responsable de la formation en Journalisme de l’IUT de Lannion et co-responsable de la mission égalité-diversité de la CEJ (conférence des écoles en journalisme), Sandy Montanola dresse, avec nous, un panorama de l’évolution du traitement médiatique du sport féminin. Où tout reste à faire.

Lire plus »
Laure Coanus

Le questionnaire sportif de…Laure Coanus

Arbitre de Jeep Elite, Pro B et Ligue Féminine de Basket (LFB), Laure Coanus est sur tous les terrains, sifflet juste et gestes assurés. Entre deux rencontres sportives, elle répond à quelques questions simples, mais si révélatrices !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner