En attendant le Tour de France au féminin…

Tour de France féminin
À l’heure où les coureurs s’apprêtent à s’élancer pour un nouveau Tour de France, l’édition féminine n’est pas d’actualité. Selon Christian Prudhomme, directeur du Tour, elle devrait toutefois renaître en 2022. ÀBLOCK! prend les devants en donnant un coup de projo sur son histoire et son parcours semé d’embûche. Car la Grande Boucle au féminin a déjà un lourd passé derrière elle. Retour sur 5 dates marquantes de cette course féminine qui tient la route !

Publié le 27 août 2020 à 17h31, mis à jour le 20 février 2021 à 9h49

  • 1955 : Premier Tour de France féminin de l’Histoire

 

Lorsque le Tour de France est né en 1903, le vélo était un moyen de transport en vogue chez les femmes, mais en faire un sport, c’était une autre histoire. Les coureuses françaises ont dû attendre 1955 pour avoir leur premier Tour de France.

C’est à l’initiative du journaliste Jean Leulliot que le journal Route et piste lance le 28 septembre 1955 le tout premier Tour de France féminin avec à son départ 41 coureuses. Millie Robinson s’impose avec une moyenne de 38 km/h.

L’objectif des organisateurs de cette course sur cinq étapes dont une demi-étape contre la montre de 25 km est de prouver que tout comme les hommes, les femmes aussi sont capables de tenir la distance. Mais ce fut un petit tour et puis s’en va :  des moqueries, une mauvaise couverture médiatique et l’expérience s’arrêta là. 

Le journal L’Équipe de 1957 enfoncera le clou : « Le bon sens a triomphé (…) Elles devront se contenter des épreuves existantes et du cyclotourisme, ce qui correspond beaucoup plus à leurs possibilités musculaires. »

Tour de France féminin
©DR
  • 1984 : Retour du Tour de France féminin 

 

Dans les années 80, l’évolution de la société, mais aussi du monde du cyclisme, semblent plus propices à l’organisation d’un Tour de France féminin.

Sous l’impulsion de Félix Lévitan, co-directeur de la Société du Tour, une course réservée aux femmes est organisée en « lever de rideau » du Tour masculin.

L’édition féminine est plus courte mais à l’issue du Tour, l’Américaine Marianne Martin et le Français Laurent Fignon sont tous deux présents avec leurs maillots jaunes sur les Champs-Élysées. Tout un symbole…d’ouverture. Les médias se montrent aussi plus intéressés.

Mais cette nouvelle ère du cyclisme féminin n’aura pas lieu.

  • 1992 : Création du Tour cycliste féminin

 

Après cinq ans de pédalages pourtant prometteurs (où l’on verra les débuts de Jeannie Longo, en 1985), le Tour de France féminin est annulé pour raisons principalement financières. 

L’ASO, (Amaury Sport Organisation), société qui gère le Tour de France, créé alors une nouvelle compétition. Place en 1990 au Tour de la C.E.E féminin. Mais l’histoire est loin d’être terminée.

Lorsque ASO jette définitivement l’éponge en 1992, le journaliste Pierre Boué reprend le flambeau en solo et lance le Tour Cycliste Féminin. Tout comme les anciennes compétitions, il s’agit d’une édition féminine validée par l’Union Cycliste Internationale, l’UCI.

Organisée en août, un mois après les garçons, La compétition connaît un certain succès, les meilleures coureuses y participent. La nouvelle héroïne française, Jeannie Longo, la Néerlandaise  Leontien van Moorsel ou encore l’Italienne Fabiana Luperini sont régulièrement sur la ligne de départ.

Malgré différents accrochages avec ASO qui voit mal le Tour lui échapper, le Tour Cycliste Féminin vit de beaux jours. 

Tour de France féminin
©Rene Boulay
  • 1998 : Le Tour Cycliste Féminin devient La Grande Boucle féminine internationale

 

C’est un énième conflit avec ASO qui oblige la course à changer (encore !) son nom. Les organisateurs de l’épreuve masculine ont déposé la marque « Tour de France »  et même le mot « Tour » et ça vaut pour l’édition féminine aussi. Idem pour le fameux maillot jaune.

Résultat : on efface tout et on recommence. La Grande Boucle féminine internationale est lancée avec son maillot « d’or »…

La compétition se tient sans encombre jusqu’en 2004 où la Grande boucle est annulée suite à des problèmes d’organisation. Elle revient en 2005, mais dans un format réduit.

La tenue de la compétition est de plus en plus menacée, mais Pierre Boué tient bon…

Grande boucle féminine
©Cjp24
  • 2009 : la Der des ders

 

Après des années d’épreuves et de difficultés, Pierre Boué jette l’éponge. Le cruel manque de fonds financiers et l’absence de couverture médiatique signent l’arrêt de sa Grande Boucle.

L’édition 2010 organisée malgré tout n’est plus placée dans le calendrier officiel de l’UCI. La Britannique Emma Pooley sera la dernière gagnante de la compétition.

Une autre initiative avait vu le jour en 2006 : « La Route de France féminine » organisée par l’association Routes et Cycles. Mais, face aux mêmes problèmes que ceux rencontrés par Pierre Boué, elle « s’épuisera » en 2016.

Aujourd’hui, et depuis 2015, une seule association fait renaître tous les ans les cendres du Tour de France féminin : « Donnons des Elles au vélo J-1 ». Une dizaine de cyclistes amateurs pédale pour démontrer que la petite Reine est aussi une histoire de femmes, réalisant les trois semaines d’étapes du peloton professionnel masculin, juste avant le départ du Tour.

Il semble que l’association ait réussi son pari : le directeur du Tour vient d’annoncer que le Tour de France féminin sera officiellement de retour en août 2022. Sauf qu’il ne pourra pas prendre le nom de Tour de France… La route est encore longue 

Route de France féminine
©Thomas Bresson

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Ronda Rousey

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un photographe aux clichés détonants, une athlète aux rebonds imprévisibles, l’histoire des wonderwomen du MMA (dont Ronda Rousey sur notre photo) et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Il était une fois le MMA… féminin !

Il était une fois le MMA… féminin

Le MMA s’organise. Légalisé il y a deux ans en France, le ministère des Sports vient de confirmer son affiliation à la Fédération française de boxe. La deuxième édition des Championnats de France devrait avoir lieu à la fin de l’année et ses moyens renforcés. Une occasion en or pour cette discipline d’Arts Martiaux Mixtes de restaurer une réputation sulfureuse. Mais qui sont les premières combattantes à s’être battues pour avoir le droit d’entrer dans la cage ?

Lire plus »
Le questionnaire sportif de Maëlle Dumitru-Marin

Le questionnaire sportif de… Maëlle Dumitru-Marin

Le 1er juin prochain, elle sera de celles qui s’envoleront tutoyer les nuages pour décrocher un titre aux Championnats d’Europe de trampoline et tumbling en Italie. La Bretonne Maëlle Dumitru-Marin, championne du monde et d’Europe de tumbling par équipe l’an dernier, représentera cette fois la France en individuel. À 22 ans, la tumbleuse fait partie des quatre meilleures Françaises de cette discipline acrobatique. Elle a répondu à notre questionnaire express entre deux séances de préparation.

Lire plus »
Photo...griffe, Antoine Bréard/Carissa Moore

Antoine Bréard : « Que je photographie une sportive ou un sportif ne change rien, le sport, c’est avant tout de l’émotion. »

ÀBLOCK! lance une série consacrée aux photographes de talent, pros ou amateurs, qui ont l’œil pour mettre en lumière les femmes dans le sport. Mais pas que…car le sport n’a pas sexe, c’est en tout cas ainsi qu’Antoine Bréard voit les choses. Journaliste et photographe, il balade son objectif sur tous les terrains de sport depuis maintenant une dizaine d’années. Il partage, avec ÀBLOCK!, 5 clichés qui lui ressemblent.

Lire plus »
Les triathlètes (re)débarquent à Paris !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une course d’orientation nouvelle génération, un triathlon en capitale (celui de Paris, le retour, sur notre photo), une pro de la ride, une volleyeuse qui nous bluffe et une question qui tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

Le sport, ça met combien de temps pour faire effet ?

La taille affinée, les tablettes de chocolat, les muscles bombés… on est une ribambelle à se mettre au sport pour sculpter nos corps (que l’on trouve) imparfaits. Et nous voilà un peu frustrés quand, après trois séances, rien ne semble bouger. Mais combien de temps ça va donc prendre pour se réveiller ? T’impatiente pas, on t’explique tout !

Lire plus »
Maame Biney, la black short-track attitude

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un mix de course, natation et paysages, une flèche sur glace (Maame Biney sur notre photo), une artiste tatouée, une monumentale capitaine et une question qui tue, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
La question qui tue

C’est grave si j’arrête de m’entraîner quelque temps ?  

Envie de se la couler douce en vacances, blessé ou victime d’un gros coup de mou ? Rien à faire, le sport passe à la trappe. Et tu culpabilises. Parce que, forcément, ce sera dur de reprendre, tu vas perdre ton niveau (ou du muscle), tu vas grossir… Mais, en vrai, abandonner (un peu) sa routine sportive, c’est grave ou ça passe ?

Lire plus »
Les Gorges du Verdon s'ouvrent aux Swimrunners

Les Gorges du Verdon s’ouvrent aux Swimrunners

Le 1er mai, les Gorges du Verdon accueilleront tous les Swinrunners et Swimrunneuses de France. Un événement sportif dans un cadre idyllique qui propose de courir et nager pour la bonne cause : récolter des fonds pour la recherche sur le cancer du pancréas.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

La question qui tue

Si je me sens fatigué, je fais pas de sport, on est d’accord ?

J’y vais ? J’y vais pas ? On la connaît cette conversation avec nous-mêmes, une heure avant la séance de sport et qui, on va pas se mentir, aboutit (presque) toujours à un : “Allez, j’irai demain ! “. Alors, quoi ? flemme ou réel coup de fatigue ? Faudrait savoir. Et notre coach a sa petite idée, ça tombe bien !

Lire plus »
Greta Andersen

Best-of 2021 : les pionnières ÀBLOCK!

Pendant cette année 2021, ÀBLOCK! a rendu hommage à des championnes d’antan, pionnières dans leur discipline et dans le sport féminin tout court. Des filles qui ont fait bouger les lignes grâce à leur indépendance d’esprit, à leur force de volonté et à leur talent (comme la nageuse Greta Andersen sur notre photo). Retour sur les premières sportives à avoir été ÀBLOCK!

Lire plus »

Noël en force : Le TOP 10 des livres de sport

S’entraîner, se dépasser, mais aussi s’informer, découvrir, apprendre et partager… les lectures autour du sport sont nombreuses et certaines peuvent aussi bien pousser à faire du sport qu’intéresser les réfractaires au moindre mouvement. Récits, témoignages, exercices, mais aussi livres illustrés comme ce très joli « Comment résoudre un problème » à destination des jeunes avec ce parallèle entre la pratique de l’escalade et la vie. Dix idées cadeaux de dernière minute autour du sport ? on y va !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner