Rechercher

Je suis gourmande et je veux un summer body, je fais comment ?

La question qui tue : Summer body
Le summer body…tout un programme ! Mais y a-t-il un seul body ? Celui dicté par les normes commerciales et sociétales ? Ou celui qu’on souhaite à son image ? Bref, ici, le summer body, c’est celui qui se montre sans complexe sur la plage. Et pour ça, la plupart du temps, on essaye de le délester de quelques kilos. Alors, ok, essayons de répondre, une fois pour toutes, à cette interrogation qui vise à faire du corps et de la gourmandise des ennemis. La réponse de notre coach, Nathalie Servais*.

Publié le 17 avril 2021 à 18h49, mis à jour le 21 août 2021 à 22h29

« Certains pourraient te conseiller de dire adieu à la gourmandise et de faire beaucoup de sport. Effectivement, ça fonctionne et tu peux choisir cette option. Cependant, c’est au prix de sacrifices et de frustrations qui peuvent vite devenir nocifs pour ton équilibre physique et/ou mental. En effet, la gourmandise est un plaisir.

La recherche neurologique a mis en évidence qu’à cette occasion le cerveau libère une hormone : la dopamine. Celle-ci est liée au plaisir, au bien-être et atténue le ressenti de la douleur. Alors, c’est pour ça que si tu cherches à zapper la gourmandise de ton quotidien, tu seras frustrée, même avec un body au top ! Et ce n’est pas très fun de se priver tout le temps.

D’un autre côté, si tu te laisses mener par la bonne chair, au revoir tes lignes idéales et tu ne seras pas satisfaite non plus…

Tu pourrais me répondre : « Ok, mais je pourrais faire beaucoup plus de sport pour compenser ma gourmandise ? » Malheureusement, cette option est souvent un piège car plus tu vas fatiguer ton corps, plus il va réclamer de compensations. Tu risques donc d’attiser encore plus la gourmandise et de t’éloigner des belles lignes que tu désires.

Alors, que faire qui soit facile, efficace et respectueux de toi-même ? Il te faut trouver un terrain d’entente entre TA gourmandise et TON summer body, TA façon d’atteindre l’équilibre, TON juste milieu pour être bien dans ta tête et dans ton corps. Il y a donc autant de façons de faire que d’individus.

Voici quelques idées : si tu es une gourmande à temps plein 7 jours sur 7, tu peux devenir une gourmande régulière, c’est-à-dire lundi, mercredi, vendredi, par exemple.

Si tu es une gourmande régulière, tu peux devenir une gourmande occasionnelle, une fois dans la semaine etc. C’est à toi de trouver le rythme de gourmandise qui te permet d’avoir ton summer body.

De plus, pour avoir une dose de dopamine, tu peux remplacer une séance de gourmandise par une séance de sport d’au moins 30 minutes à 1h pour que la quantité de dopamine produite soit suffisante et que la sensation de bien-être persiste, même plusieurs heures après la séance. Cependant, l’effort doit être modéré, c’est très important pour ne pas compenser par de la nourriture supplémentaire ou se sentir fatiguée.

Et là, tu gagnes doublement : tu gardes le plaisir de la gourmandise et tes belles lignes aussi. Que du bonheur !

Cette façon de procéder en trouvant tes solutions personnelles te permettra même de prolonger ton summer body le reste de l’année… et avec un peu de sophrologie ou d’hypnose pour t’aider à mettre ça en place si besoin, le tour est joué ! »

 

  • Vous voulez poser une « question qui tue » pour être ÀBLOCK! ? C’est ici : contact@ablock.fr

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Pénélope Leprévost : « Avec ma fille Eden, notre vie, c'est les chevaux ! »

Pénélope Leprévost : « J’ai tout fait pour que ma fille, Eden, ne devienne pas cavalière ! »

Elles sont mère et fille et partagent toutes les deux une passion dévorante pour les chevaux. La championne d’équitation Pénélope Leprévost, multi-titrée, et Eden Leprévost Blin-Lebreton, sacrée championne de France l’an dernier, participent en duo à l’étape parisienne du Longines Global Champions Tour dont elles sont les ambassadrices. Rencontre familiale avec la crème des cavalières.

Lire plus »
Alexia Barrier : « En course au large, les multicoques, c’est le dernier bastion des hommes. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète en pleine renaissance, la conclusion d’un défi inédit, une navigatrice qui s’attaque au grand large comme aux préjugés (Alexia Barrier avec sa team sur notre photo) et le portrait d’une pilote historique qui n’a pas connu que la gloire, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Et c’est pour vous !

Lire plus »
Nantenin Keïta, la fusée française du tour de piste

Nantenin Keïta, la fusée française du tour de piste

Elle est une incontournable du para athlétisme. Trois fois championne du monde du 200 et 400m, championne paralympique du 400m aux Jeux de Rio 2016, Nantenin Keïta, 36 ans, ultra-déterminée avec un mental de lionne, s’est élancée pour la finale du 400m T13 femmes ce samedi après avoir terminé première de sa série pour les qualifications. Son objectif ? Aller chercher une médaille, peu importe la couleur.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner