Rechercher

Je suis gourmande et je veux un summer body, je fais comment ?

La question qui tue : Summer body
Le summer body…tout un programme ! Mais y a-t-il un seul body ? Celui dicté par les normes commerciales et sociétales ? Ou celui qu’on souhaite à son image ? Bref, ici, le summer body, c’est celui qui se montre sans complexe sur la plage. Et pour ça, la plupart du temps, on essaye de le délester de quelques kilos. Alors, ok, essayons de répondre, une fois pour toutes, à cette interrogation qui vise à faire du corps et de la gourmandise des ennemis. La réponse de notre coach, Nathalie Servais*.

Publié le 17 avril 2021 à 18h49, mis à jour le 21 août 2021 à 22h29

« Certains pourraient te conseiller de dire adieu à la gourmandise et de faire beaucoup de sport. Effectivement, ça fonctionne et tu peux choisir cette option. Cependant, c’est au prix de sacrifices et de frustrations qui peuvent vite devenir nocifs pour ton équilibre physique et/ou mental. En effet, la gourmandise est un plaisir.

La recherche neurologique a mis en évidence qu’à cette occasion le cerveau libère une hormone : la dopamine. Celle-ci est liée au plaisir, au bien-être et atténue le ressenti de la douleur. Alors, c’est pour ça que si tu cherches à zapper la gourmandise de ton quotidien, tu seras frustrée, même avec un body au top ! Et ce n’est pas très fun de se priver tout le temps.

D’un autre côté, si tu te laisses mener par la bonne chair, au revoir tes lignes idéales et tu ne seras pas satisfaite non plus…

Tu pourrais me répondre : « Ok, mais je pourrais faire beaucoup plus de sport pour compenser ma gourmandise ? » Malheureusement, cette option est souvent un piège car plus tu vas fatiguer ton corps, plus il va réclamer de compensations. Tu risques donc d’attiser encore plus la gourmandise et de t’éloigner des belles lignes que tu désires.

Alors, que faire qui soit facile, efficace et respectueux de toi-même ? Il te faut trouver un terrain d’entente entre TA gourmandise et TON summer body, TA façon d’atteindre l’équilibre, TON juste milieu pour être bien dans ta tête et dans ton corps. Il y a donc autant de façons de faire que d’individus.

Voici quelques idées : si tu es une gourmande à temps plein 7 jours sur 7, tu peux devenir une gourmande régulière, c’est-à-dire lundi, mercredi, vendredi, par exemple.

Si tu es une gourmande régulière, tu peux devenir une gourmande occasionnelle, une fois dans la semaine etc. C’est à toi de trouver le rythme de gourmandise qui te permet d’avoir ton summer body.

De plus, pour avoir une dose de dopamine, tu peux remplacer une séance de gourmandise par une séance de sport d’au moins 30 minutes à 1h pour que la quantité de dopamine produite soit suffisante et que la sensation de bien-être persiste, même plusieurs heures après la séance. Cependant, l’effort doit être modéré, c’est très important pour ne pas compenser par de la nourriture supplémentaire ou se sentir fatiguée.

Et là, tu gagnes doublement : tu gardes le plaisir de la gourmandise et tes belles lignes aussi. Que du bonheur !

Cette façon de procéder en trouvant tes solutions personnelles te permettra même de prolonger ton summer body le reste de l’année… et avec un peu de sophrologie ou d’hypnose pour t’aider à mettre ça en place si besoin, le tour est joué ! »

 

  • Vous voulez poser une « question qui tue » pour être ÀBLOCK! ? C’est ici : contact@ablock.fr

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Kids

Pour commencer le sport, y a un âge… ou pas ?

Développer son équilibre, apprendre l’esprit d’équipe, se dépenser… Nombreux sont les enfants à pratiquer un sport en dehors de l’école. D’ailleurs, les clubs s’ouvrent de plus en plus aux tout-petits. Mais à partir de quel âge peut-on vraiment faire du sport ?

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Coralie Lassource

Le questionnaire sportif de… Coralie Lassource

Championne olympique, médaillée d’argent au championnat d’Europe 2021, la handballeuse Coralie Lassource est toujours ÀBLOCK! pour aller chercher de nouveaux succès. La capitaine de l’équipe brestoise (BBH) et membre de l’équipe de France répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
8 aout pekin

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »

Plongée libre : les femmes comme des poissons dans l’eau

Nouvelle pépite sur les écrans dans le viseur de ÀBLOCK! : la série documentaire « Sports d’ailleurs » sur Netflix. Une plongée fascinante dans diverses cultures et les sports originaux que ces communautés pratiquent. On vous emmène faire un voyage dans « Le Grand bleu » avec l’épisode 3 consacré à la plongée libre, sport national aux Philippines où les femmes règnent sur les mers…

Lire plus »
Aude Biannic, celle qui pédale pour les autres

Aude Biannic, celle qui pédale pour les autres

On met très souvent en avant les leaders de chaque formation, mais qui sont-ils sans leurs équipiers ? En fin de carrière, Aude Biannic reste une coéquipière de luxe pour sa leadeuse Annemiek van Vleuten. Portrait d’une Bretonne qui est d’une aide précieuse pour la suprématie de son équipe.

Lire plus »
Laura Marino : « Ma médaille d’Europe au plongeon, je l’ai vécue comme une honte. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine des neiges, une sirène trop grande pour entrer dans un moule (Laura Marino sur notre photo), une danseuse sur glace devenue présidente, un festival en altitude et une compétition à haut rythme, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner