Je suis gourmande et je veux un summer body, je fais comment ?

Summer body
Le summer body…tout un programme ! Mais y a-t-il un seul body ? Celui dicté par les normes commerciales et sociétales ? Ou celui qu’on souhaite à son image ? Bref, ici, le summer body, c’est celui qui se montre sans complexe sur la plage. Et pour ça, la plupart du temps, on essaye de le délester de quelques kilos. Alors, ok, essayons de répondre, une fois pour toutes, à cette interrogation qui vise à faire du corps et de la gourmandise des ennemis. La réponse de notre coach, Nathalie Servais*.

Publié le 17 avril 2021 à 18h49, mis à jour le 29 juillet 2021 à 12h18

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

« Certains pourraient te conseiller de dire adieu à la gourmandise et de faire beaucoup de sport. Effectivement, ça fonctionne et tu peux choisir cette option. Cependant, c’est au prix de sacrifices et de frustrations qui peuvent vite devenir nocifs pour ton équilibre physique et/ou mental. En effet, la gourmandise est un plaisir.

La recherche neurologique a mis en évidence qu’à cette occasion le cerveau libère une hormone : la dopamine. Celle-ci est liée au plaisir, au bien-être et atténue le ressenti de la douleur. Alors, c’est pour ça que si tu cherches à zapper la gourmandise de ton quotidien, tu seras frustrée, même avec un body au top ! Et ce n’est pas très fun de se priver tout le temps.

D’un autre côté, si tu te laisses mener par la bonne chair, au revoir tes lignes idéales et tu ne seras pas satisfaite non plus…

Tu pourrais me répondre : « Ok, mais je pourrais faire beaucoup plus de sport pour compenser ma gourmandise ? » Malheureusement, cette option est souvent un piège car plus tu vas fatiguer ton corps, plus il va réclamer de compensations. Tu risques donc d’attiser encore plus la gourmandise et de t’éloigner des belles lignes que tu désires.

Alors, que faire qui soit facile, efficace et respectueux de toi-même ? Il te faut trouver un terrain d’entente entre TA gourmandise et TON summer body, TA façon d’atteindre l’équilibre, TON juste milieu pour être bien dans ta tête et dans ton corps. Il y a donc autant de façons de faire que d’individus.

Voici quelques idées : si tu es une gourmande à temps plein 7 jours sur 7, tu peux devenir une gourmande régulière, c’est-à-dire lundi, mercredi, vendredi, par exemple.

Si tu es une gourmande régulière, tu peux devenir une gourmande occasionnelle, une fois dans la semaine etc. C’est à toi de trouver le rythme de gourmandise qui te permet d’avoir ton summer body.

De plus, pour avoir une dose de dopamine, tu peux remplacer une séance de gourmandise par une séance de sport d’au moins 30 minutes à 1h pour que la quantité de dopamine produite soit suffisante et que la sensation de bien-être persiste, même plusieurs heures après la séance. Cependant, l’effort doit être modéré, c’est très important pour ne pas compenser par de la nourriture supplémentaire ou se sentir fatiguée.

Et là, tu gagnes doublement : tu gardes le plaisir de la gourmandise et tes belles lignes aussi. Que du bonheur !

Cette façon de procéder en trouvant tes solutions personnelles te permettra même de prolonger ton summer body le reste de l’année… et avec un peu de sophrologie ou d’hypnose pour t’aider à mettre ça en place si besoin, le tour est joué ! »

 

  • Vous voulez poser une « question qui tue » pour être ÀBLOCK! ? C’est ici : contact@ablock.fr

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

1er août JO 1936 Berlin

1er août 1936 : les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l’ère moderne.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Erica Wiebe

Erica Wiebe, la lutteuse qui envoie les clichés au tapis !

Une guerrière, une passionaria, une femme de tête. Championne olympique 2016 en lutte libre, la Canadienne remettra son titre en jeu sur le tapis des prochains JO, à Tokyo. Ambassadrice de la lutte féminine, Erica Wiebe se bat pour que les jeunes filles soient intégrées dans l’arène sportive. Go for showtime !

Lire plus »
yoga

Yoga : le Top 10 du parfait yogi

Applis relaxantes, podcasts ressourçants, cours en ligne boostants, bouquins inspirants, ÀBLOCK! a sélectionné tout ce qu’il faut pour passer une Journée Mondiale du Yoga en 100 % yogi ce dimanche 21 juin. On active le mode « Namasté » !

Lire plus »
Becky Hammon

Becky Hammon : la basketteuse qui s’offre une révolution de parquet

« Big shot Becky » est dans la place ! À 43 ans, Becky Hammon vient d’entrer dans l’histoire du basket nord-américain en devenant, le 30 décembre dernier, la première femme à coacher une équipe lors d’un match officiel de NBA. Malgré la défaite de son équipe des Spurs face aux Lakers, la double championne WNBA continue à marquer les parquets de son empreinte. Récit d’une fille qui sait prendre la balle au bond.

Lire plus »
Simone Biles

Quand Simone Biles s’envole…

Son retour à la compet’ est un feu d’artifices. Deux ans après les Mondiaux et ses 5 médailles, Simone Biles a encore fait parler d’elle en réalisant un saut inédit dans un cadre officiel. C’était le week-end dernier lors de l’U.S Classic et elle a, elle-même, du mal à y croire !

Lire plus »
©DRVoguing

Le voguing, la danse en vogue qui n’a pas dit son dernier… pas

Danse identitaire créée par la communauté noire LGBT en réaction au racisme et à la discrimination, le voguing est apparu dans les sixties à Harlem, New York. Importée en France en 2000, survoltée, technique et codifiée, elle a inspiré la chanson « Vogue » de Madonna. Faisons une « pose » pour tout savoir de cette danse socio-politique.

Lire plus »

Amine Bakkali

« Né, nourri et élevé à Casablanca au Maroc, j’ai entamé mes études en Métiers du Multimédia et de l’Internet

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner