En sport, la récup, c’est obligé ?

La question qui tue
On les adore ces séances où on pète la forme, où tous les exercices nous semblent easy, où on se dépasse en mode “même pas mal“. Forcément, ça donne envie de recommencer. Vite, trop vite. Et c’est là que la récupération joue son rôle. Pas convaincu ? Lis plutôt la réponse de notre coach, Nathalie Servais !

Publié le 12 juillet 2021 à 9h07, mis à jour le 27 juillet 2021 à 17h41

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Petit dialogue instructif : l’autre soir à la salle, il y avait une fille qui avait l’air plutôt en difficulté sur ses squats…

Je lui demande : « Comment ça se passe ici ? »

Elle me répond : « Bof, j’arrive à rien ce soir, je soulève pas la moitié de ce que je fais d’habitude ! »

Moi : « Ok, et tu t’es bien échauffée ? »

Elle : « Oui, t’inquiète ! Pourtant, hier et ce matin, j’ai fait des super séances. Du coup, je me suis dit :  “Allez, on y retourne et on refait des squats !“ »

Moi : « Wouah, et la récup’, tu l’as mise où ? »

Elle : « J’en ai pas besoin, je suis en pleine forme. »

Alors, là, il faut que je t’explique…

©Scarlatine illustrations pour Vital

La récup, c’est pour tous les sportifs, du pratiquant de loisir au pro, du jeune au moins jeune. Elle fait partie de la vie du sportif et doit s’intégrer dans la planification de l’entraînement.

Mais, au fait, c’est quoi la récupération ? Et ça sert à quoi ?

La récupération se définie comme un processus qui va permettre au sportif de retrouver l’intégrité de ses moyens physiques.

Mais encore ? c’est le temps nécessaire pour que l’organisme retrouve un état qui lui permette de reproduire le même niveau de performance.

La récupération est primordiale pendant ta séance pour pouvoir réaliser ton prochain exercice, elle l’est après aussi pour arriver en forme à l’entraînement qui suit ou à ta compétition, mais aussi à long terme pour préserver ta santé.

Alors, il se passe quoi quand je zappe la récup ?

Tu en as un exemple ci-dessus (relis le début si t’as raté quelque chose) et ça peut empirer jusqu’à l’over training (surentraînement). La fatigue va devenir chronique, tes performances vont baisser, tu vas affaiblir ton organisme et enchaîner les blessures (c’est pas la peine de lever les yeux au ciel, C’EST VRAI).

Avec, en prime, des effets négatifs sur ta santé physique, mais aussi psychologique. Et (j’ai pas fini, tu permets ?) tu vas perdre la motivation et le plaisir que tu recherches dans ton sport ! Pas cool du tout !

©Pinterest

Quoi, t’es chagrine ? Je te donne une astuce si tu veux pas t’arrêter et que t’as quand-même envie de tout déchirer : tu peux faire de la récup dite “active“, c’est-à-dire en mouvement.

Par exemple, tu peux faire une séance d’intensité légère entre deux entraînements plus intenses ou bien intégrer ce système pendant un entraînement en modifiant ta séance en cours de route, en l’allégeant voire même en l’arrêtant si besoin. À toi d’apprendre à écouter le feedback de ton corps ! Tu sais pas faire ? Va voir ton coach !

Avec ça, tu peux ajouter de la récupération dite “passive“, c’est-à-dire sans sollicitation musculaire. Tu veilleras à avoir une bonne hydratation, une alimentation de qualité, un sommeil réparateur.

Tu as aussi les massages, l’utilisation du sauna, mais aussi du froid, l’électrostimulation, les moyens de compressions pour favoriser le retour veineux (chaussettes, collants de compression)…

La récupération psychologique est également importante : tu pourras utiliser la sophrologie, le training autogène, l’hypnose pour rester motivée et préserver ton mental.

Si t’as pas compris, je te mets les points sur les i : la récup, c’est essentiel et ça peut être l’occasion de se faire plaisir en faisant une autre activité ou en bullant. Non ? Bah, si.

Je sens que tu (re)deviens raisonnable. Allez, file sous la douche !

 

 

  • Vous voulez poser une « question qui tue » pour être ÀBLOCK! ? C’est ici : contact@ablock.fr

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »
La question qui tue

Si je me sens fatigué, je fais pas de sport, on est d’accord ?

J’y vais ? J’y vais pas ? On la connaît cette conversation avec nous-mêmes, une heure avant la séance de sport et qui, on va pas se mentir, aboutit (presque) toujours à un : “Allez, j’irai demain ! “. Alors, quoi ? flemme ou réel coup de fatigue ? Faudrait savoir. Et notre coach a sa petite idée, ça tombe bien !

Lire plus »
Mathilde Gros

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière du tennis, une cycliste en piste pour Tokyo (Mathilde Gros sur notre photo), une tireuse qui vise juste, une handballeuse qui veut mettre le Japon en cage, les Jeux Olympiques décryptés, une nouvelle « question qui tue » et une initiative bien trempée… On est toujours ÀBLOCK! et c’est juste pour vous !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Leena Gade

Leena Gade, première femme ingénieure de course victorieuse, so what ?

Pour le monde du sport automobile, elle est « une main de velours dans un gant de carbone ». Celle qui fut la première ingénieure de course à remporter les 24 heures du Mans en 2011, mais aussi le titre de… l’« Homme de l’année » du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA un an plus tard, ne freine devant aucun obstacle. Elle est aujourd’hui présidente de la Commission GT de la fédé automobile.

Lire plus »
Lil'Viber

Lil’ Viber : « Je suis motarde, je me la joue girly et j’adore ça ! »

Elle s’appelle Aurélie Hoffmann alias Lil’Viber. Mais sur les circuits, on l’appelle aussi « Wonder Lili ». Elle, c’est une super héroïne de la bécane qui se déguise comme ça lui chante pourvu que ce soit haut en couleur. Cette nana qui affole les chronos casse les codes à toute berzingue. Ultra féminine, elle est une motarde jusqu’au bout des ongles. Faites de la place !

Lire plus »

Le sport féminin est-il fait pour les hommes ?

Petite sélection de podcasts pré-Covid-19 qui demeurent une source de réflexion alors même que le sport féminin vit des jours difficiles suite à la crise sanitaire. Le « sport de demain » tel que débattu aujourd’hui par les experts ne semble pas intégrer la pratique féminine. Les avancées de l’avant crise seront-elles réduites à néant ? En attendant, écoutons ces échanges qui en disent long sur les stéréotypes de genre encore trop prégnants dans le sport et sur le chemin qu’il nous reste à parcourir pour parvenir à la mixité dans le sport.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner