22 juillet 2005Edith van Dijk remporte l’or mondial sur le 25km en eau libre

22 juillet 2005, la Néerlandaise Edith van Dijk remporte l’or mondial sur le 25km en eau libre
Dans les eaux extérieures du bassin olympique d’aviron et de canoë-kayak de Montréal, les nageuses du 25km se jettent à l’eau pour une course folle. D’une courte tête (seulement quelques dixièmes de seconde), la Néerlandaise Edith van Dijk se pare d’or pour prendre sa retraite en beauté.

Par Julie Begon

Publié le 21 juillet 2022 à 20h00, mis à jour le 21 juillet 2022 à 20h05

Montréal, le 22 juillet 2005. Les championnats du monde battent leur plein dans le complexe aquatique de l’île Sainte-Hélène mais, ce vendredi, c’est bien vers l’extérieur que tous les yeux sont rivés.

Dans le bassin olympique d’aviron et de canoë-kayak, les nageuses en eau libre se lancent sur le 25km. Pour la quatrième fois de sa carrière, la Néerlandaise Edith van Dijk monte sur la plus haute marche du podium.

Les titres de championne du monde, Edith van Dijk les collectionne. Depuis le début de sa carrière en 1990, elle en a obtenu six. Tous en eau libre. Quatre sur 25km (2000, 2002, 2003, 2005), un sur 10km (2005) et un sur 5km (2002).

©FINA Facebook

Donc, quand la Néerlandaise débarque à Montréal en 2005, ce n’est pas pour y faire de la figuration. Elle a déjà tout remporté, mais une motivation supplémentaire entre en jeu dans le bassin canadien.

Edith van Dijk annonce qu’à la fin de la saison elle mettra un terme à sa carrière. Alors, quoi de mieux que de terminer sur un sacre mondial ? Deux sacres mondiaux plus exactement.

Oui, c’est pas mal deux médailles d’or pour dire adieu à la scène sportive internationale. Alors ni une ni deux Edith s’attelle à la prouesse.

D’abord, le mercredi 20 juillet, elle remporte le 10km puis, le 22, Edith van Dijk réitère l’exploit et s’impose en 5h25min et 6 secondes devant l’Allemande Britta Kamrau et l’Italienne Laura La Piana.

Un départ à la retraite en grande pompe et salué par son propre pays qui la nomme « Sportive néerlandaise de l’année », mais aussi au-delà avec le magazine américain Swimming World qui lui décerne le titre de « nageuse longue distance de l’année ».

Edith van Dijk part donc à la retraite en 2005 avec une floppé de médailles prestigieuses, une traversée de la Manche à son actif en 2003 et, surtout, le sentiment du devoir accompli.

Mais un regret persiste : l’or olympique manque à son palmarès. Et pour cause, les épreuves de natation longue distance en eau libre ne sont pas (encore) au programme des JO.

Elles font leur entrée pour Pékin 2008. Alors, dans un sursaut d’orgueil et de passion, Edith van Dijk sort de sa retraite : en mai, elle s’échauffe sur les championnats du monde de nage en eau libre de Séville où elle obtient l’argent sur 25km et s’envole pour la Chine.

Elle terminera finalement quatorzième de la compétition olympique sur le 10km, une légère déception mais aussi la satisfaction d’avoir défilé, une fois dans sa vie, sous les anneaux olympiques.

Ouverture ©Wikipedia

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »
14 août 1982 Deux femmes en tête du Rallye du Brésil

14 août 1982, deux femmes en tête du Rallye du Brésil

La conduite et la direction sont leurs atouts. Depuis quatre jours, pilotes et copilotes sont lancés dans la 4e édition du Rallye du Brésil. L’arrivée de la course est plus attendue que jamais. D’autant plus quand, dans la première voiture, deux femmes sont à la manoeuvre, Michèle Mouton et Fabrizia Pons !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Kenza Dali, la surprise à répétition

Kenza Dali, la surprise à répétition

Les Bleues sont prêtes à aller au charbon pour ramener la coupe à la maison. Avec en première ligne, Kenza Dali. Habituée à déjouer les pronostics, la milieu de terrain veut valider un come-back renversant de la plus belle des manières.

Lire plus »
Il était une fois… le BMX féminin

Il était une fois le BMX… féminin

Ce week-end ont eu lieu les Championnats de France de BMX Freestyle Park à Montpellier. Si les filles étaient en piste, il leur aura fallu quelques années pour s’imposer dans le monde des rideurs. L’occasion pour ÀBLOCK! de mettre en lumière les pionnières de la discipline. Entrez dans la “race“ !

Lire plus »

Pauline : « Au sommet d’une montagne, je me sens à ma place. »

Ado, elle pratiquait déjà le ski de randonnée. Et, depuis, elle n’a jamais cessé de grimper les sommets. Le plus souvent, dans sa région d’adoption, Grenoble.
La montagne, Pauline s’y sent bien, loin de tout esprit de compétition ou de performance. Elle nous partage sa passion. Celle qui la fait vibrer, celle qui l’aide à respirer.

Lire plus »
Vanessa Guerreiro

Vanessa : « Au début, le yoga, j’ai détesté ! »

Elle a travaillé dans le marketing et dans la restauration, mais c’était dans une autre vie. Vanessa Guerreiro a trouvé douceur et sérénité dans la pratique du yoga, une discipline qui l’a aidée à traverser des périodes difficiles. Elle a tout lâché pour l’enseigner. Récit d’un voyage intérieur.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner