11 août 1934 L’équipe de France de basket remporte les Jeux Mondiaux Féminins

Août 1934, aux Jeux Mondiaux féminins, l'équipe de France de basket remporte le championnat du monde basket
C’est fait. Les basketteuses françaises montent sur la première marche du podium aux Jeux Mondiaux Féminins de Londres. Après avoir battu la Pologne en demi-finale, elles se sont imposées 34 à 23 face aux États-Unis. Un exploit presque irréel !

Par Manon Gimet

Publié le 10 août 2021 à 20h30, mis à jour le 28 septembre 2021 à 17h19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

11 août 1934, Londres, Royaume-Uni, l’équipe de France féminine de basket s’apprête à jouer la finale de la 4e édition des Jeux Mondiaux Féminins créés en 1922 par Alice Milliat.

Si aucune équipe féminine de basket-et donc encore moins le titre de championne du monde, n’est encore rendu officiel par la FIBA (Fédération internationale de basketball), une équipe de France féminine a malgré tout été constituée sous la houlette de Lucienne Velu et placée sous l’égide de la Fédération sportive féminine internationale (FSFI). Alors, c’est tout comme…

Lucienne Velu, en 1928. Elle était une sportive acharnée, pratiquante de plusieurs disciplines dont l’athlétisme.

L’équipe de basket vient de battre la Pologne en demi-finale, 36-20. Une sélection qu’elle connait bien : elle l’a déjà défaite à Strasbourg, le 13 juillet 1930, décrochant le titre de championne d’Europe, titre qui avait permis aux Françaises de concourir pour de précédents Jeux Mondiaux, à Prague.

Les basketteuses françaises entrent sur le terrain pour un nouveau match, et pas des moindres : les États-Unis sont leurs adversaires.

La capitaine Lucienne Velu et son homologue polonaise pour la traditionnelle poignée de main après le match. Une photo parue dans « Les dimanches de la femme » en septembre 1934 (source BnF Gallica)

Ballon lancé dans les airs par l’arbitre au centre du terrain, le match commence. Les Françaises ont une plus grande possession de balle que les Américaines. Elles dominent le match sur toute la ligne.

Attaque, défense, duels et paniers font le spectacle à Londres. Alors que l’Europe entre dans un conflit politique, autour et sur le terrain, plus rien n’existe.

Sous les couleurs tricolores, le 5 majeur fait une prestation mémorable. Une équipe atypique puisqu’elles sont toutes, à l’origine, pratiquantes d’athlétisme.

Emmenées par Lucienne Velu, les demoiselles Richelot, Garnier, Flouret et Santais s’emparent chacune du ballon pour des lancers qui vont droit au panier. À la mi-temps, elles mènent déjà au score. Le basket féminin français est dans la place !

L’équipe de basket française, un peu plus tôt, face à la Pologne… ©Le Miroir des Sports, août 1934 (source BnF Gallica)

Rapides, techniques, elles épuisent leurs adversaires. La fin du match approche et elles mènent au score.

C’est fait ! L’arbitre siffle deux fois pour clore le match. La France l’emporte 34 à 23 et est championne du monde !

« Enfin, on entendit retentir les accents de La Marseillaise, s’exclame un journaliste dans un article du journal « Les dimanches de la femme », à l’occasion de la belle victoire de Lucienne Velu (…) et toutes les coéquipières se montrèrent cette fois à la hauteur. Pour ma part, il me plaît que, moins bien entraînées, moins douées pour les sports vraiment violents, les Françaises aient gagné justement les victoires qui demandaient avec des efforts corporels, des qualités plus fines, où l’esprit, le cerveau et l’intelligence avaient aussi leur part. »

Les joueuses des équipes de France et de Pologne avec, au centre, la très engagée Alice Milliat… ©Musée du basket

Il faudra attendre 1938 pour que la Fédération française de basketball accepte la création d’une équipe de France féminine officielle. Le premier match de l’équipe de France date du le 13 octobre 1938, la sélection avait alors affronté la Suisse.

 

L’équipe de France féminine de basket au White City Stadium de Londres, défilant lors de l’ouverture des Jeux Mondiaux Féminins, avec à sa tête, Lucienne Velu…©Le Miroir des Sports, août 1934 (source BnF Gallica)

C’était aussi un 11 août :

En 2008, la tenniswoman serbe, Jelena Janković, prend la place de numéro 1 mondiale au classement WTA (Women’s Tennis Association). Elle est alors la 18e joueuse à se hisser au rang 1. Elle est l’une des rares joueuses à avoir atteint ce rang sans avoir remporté de tournoi majeur.

En 2015, c’était aussi le lancement de la 27e édition des Championnats d’Europe de dressage et de saut d’obstacles en équitation qui a lieu à Aix la Chapelle, en Allemagne. Charlotte Dujardin y remportera le titre du dressage individuel libre.

Jelena Janković

  • Rendez-vous demain pour : Ça s’est passé un… 12 août

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Julie Pujols

ÀBLOCK! lance sa collection de livres !

L’année 2022 sera une année ÀBLOCK! Le média digital s’édite avec une collection de livres qui fait bouger les lignes, inspirante et différente. On commence avec la reine du fitness, la coach (pas en chocolat) Julie Pujols-Benoit (en photo) dès aujourd’hui. Puis, ce sera le tour de la danseuse rebelle et virevoltante Octavie Escure… Faisons les présentations !

Lire plus »
Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Du patinage version famille nombreuse, un geste sportif décrypté, une pionnière de la « ride », une obstinée olympique (Lolo Jones sur notre photo), une chronique bien sentie et une rencontre avec une pilote acharnée, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Tourbillons sur glace attendus à Rouen

Tourbillons sur glace attendus à Rouen

L’apéritif se poursuit avant de déguster les JO d’hiver de Pékin. Cette fois, c’est à Rouen qu’une compétition de glisse fait son show. Les 4 et 5 février, la French Cup de patinage artistique synchronisé aura lieu dans la patinoire Nathalie Péchalat. À vos lames, citoyens !

Lire plus »
Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

On ne l’emploie pas en cuisine mais sur les cours de tennis. Les pros de la balle jaune connaissent bien ce coup qui n’est pas des plus nobles mais qui a ses adeptes. Pour les néophytes, l’expression peut paraître un rien obscure. Alors, c’est quoi, à votre avis, le service à la cuillère ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Bgirl Kimie

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une activiste que rien n’arrête, une danseuse new gen’ (BGirl Kimie sur notre photo), une cycliste tout sauf ordinaire, un retour sur l’histoire du tennis féminin et une compétition pour monter sur ses grands chevaux, voici le récap de la première semaine 2022 sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Un petit échauffement avec les Jo d'hiver ?

Un petit échauffement avant les JO d’hiver ?

Quand le monde des sports de glisse a les yeux rivés sur les JO d’hiver de Pékin qui commencent le 4 février, une autre compétition s’annonce dans la station de l’Alpe d’Huez. Les Championnats du Monde Open de Ski Augmenté se dérouleront du 28 au 30 janvier. Un apéritif gourmand avant le plat de résistance olympique.

Lire plus »
Il était une fois le tennis…féminin

Il était une fois le tennis…féminin

Le 17 janvier, s’ouvre la première grande compétition de l’année, celle de l’Open d’Australie. L’occasion pour ÀBLOCK! de revenir sur l’épopée tennistique des femmes sur les courts. Ou comment les dames ont pu sortir des garden-party pour jouer de la raquette en compet’.

Lire plus »
Sur le Champ-de-Mars et au galop !

Sur le Champ-de-Mars et au galop !

Pendant trois jours, du 24 au 26 juin prochain, le gratin du milieu équestre sera présent à Paris, face à la tour Eiffel. La 8e édition du Longines Global Champions Tour-Longines Paris Eiffel Jumping, compétition de haut niveau, est très attendue.

Lire plus »
Myriam Nicole

Best-of 2021, la totale ÀBLOCK!

Avez-vous été ÀBLOCK! cette année ? Que s’est-il passé en 2021 dans nos colonnes ? Vous avez loupé quelque chose ? Attention, séance de rattrapage, voici donc le Best-of des Best-of de cette fin d’année. Enjoy !

Lire plus »
Bethanie Mattek-Sands

Best-of 2021, nos sportives ÀBLOCK!

Durant cette année, la deuxième depuis le lancement d’ÀBLOCK!, nos journalistes se sont penchées sur des sportives d’exception. Dans des portraits en profondeur (comme celui de la tenniswoman Bethanie Mattek-Sands sur notre photo), les parcours de ces championnes se révèlent et impressionnent. Retour sur les enquêtes ÀBLOCK! de l’année 2021.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Le sport feminin

La laborieuse ascension du sport au féminin

Le sport féminin est-il en danger ? Malgré les efforts faits depuis une trentaine d’années pour plus d’égalité en matière de pratique sportive, la situation n’évolue que doucement. La pandémie de Covid-19 n’a pas arrangé les choses. Ce serait même tout le contraire.
Décryptage avec Carole Gomez, directrice de recherche en géopolitique du sport à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) et autrice d’un rapport intitulé : « Sport mondialisé : les défis de la gouvernance ».

Lire plus »
Sarah Fuller

Sarah Fuller : Un petit coup de pied dans le foot US, un grand pas pour le sport féminin

Elle a participé, au pied levé, à un match de l’équipe masculine de son université américaine et, d’un coup, d’un seul, elle est entrée dans l’Histoire… Sarah Fuller, 21 ans, powerful kicker de son équipe féminine, Vanderbilt Women’s Soccer, est devenue, le 28 novembre dernier, la première femme à participer à un match du « Power 5 », une organisation qui regroupe au niveau universitaire les cinq meilleures divisions américaines de football américain. Ou comment une sportive dégomme le plafond de verre…

Lire plus »
Léa Labrousse

Léa Labrousse : « En trampoline, voir un garçon aller plus haut que moi, ça me booste ! »

Pétillante, fraîche et aérienne, elle pourrait bien faire ses plus belles figures aux prochains JO de Tokyo. En attendant, Léa Labrousse, trampoliniste française, continue de prendre d’assaut la toile en compétitions internationales. Du haut de ses 23 ans, elle sait comme personne déchausser les baskets pour se propulser dans les airs avec une puissance et une précision dont elle seule a le secret. Rencontre avec une fille d’une autre dimension. En toute légèreté.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner