21 juillet 2017Inna Deriglazova remporte le titre mondial d’escrime en fleuret

21 juillet 2017, la Russe Inna Deriglazova remporte le titre mondial d’escrime en fleuret à Leipzig
Avec déjà un titre de championne du monde de fleuret à son actif, la Russe Inna Deriglazova se rend à Leipzig, en Allemagne, avec la ferme intention d’ajouter une breloque dorée à sa collection. Ce sera chose faite le 21 juillet 2017 en finale des championnats du monde d’escrime lorsqu’elle surpassera, de justesse, l’Italienne Alice Volpi.

Par Julie Begon

Publié le 20 juillet 2022 à 17h00

Les visages les plus influents du sport mondial se sont réunis à Leipzig en Allemagne ce 21 juillet 2017 pour assister, entre autres, à la finale femmes du fleuret individuel des championnats du monde.

Parmi eux, Thomas Bach, le président du Comité International Olympique (et médaillé d’or en fleuret par équipe aux JO de 1976 à Montréal) ou encore Alisher Usmanov, le président de la Fédération internationale d’escrime.

Le déplacement vaut le détour, ils assistent à une finale haletante, venant sacrer, au bout d’un beau suspense, la Russe Inna Deriglazova qui s’offre le titre mondial avec seulement une touche d’avance, 14-13, face à l’Italienne Alice Volpi.

Et malgré le score serré, ça n’a rien d’une surprise.

©Wikipedia

Inna Deriglazova, c’est déjà, à 27 ans, six victoires en coupe du monde, un titre de championne du monde, un d’Europe et un olympique, ainsi que de nombreux sacres de championne de Russie.

C’est même presque étonnant que la finale soit aussi serrée. Surtout au vu de sa performance en demie.

Face à la double championne du monde italienne, Arianna Errigo, la Russe ne s’éternise pas. Elle est là pour décrocher sa place en finale, pas pour perdre des forces.

Elle plie le match, 15-6, retour aux vestiaires et direction cette dernière rencontre qui fera d’elle une double championne du monde. Mais dans la douleur.

« C’est de plus en plus dur, année après année, de remporter la victoire, confie Deriglazova. La journée d’aujourd’hui a été très éprouvante, en particulier la finale qui était complètement dingue, mais j’ai gagné et je suis heureuse. »

Gagner, c’est dans son ADN et ce, depuis un certain temps. Inna Deriglazova découvre l’escrime à seulement 8 ans, alors qu’elle accompagne une copine à un cours d’essai. Elle ne quittera plus la piste !

À l’âge de 10 ans, son potentiel est criant et elle commence à s’entraîner « sérieusement » pour la compétition.

Pari réussi ! En 2008, elle remporte son premier titre de championne du monde junior à Acireale en Italie. Elle se marie et accouche d’une petite Diana l’année suivante. Puis, seulement deux mois après son accouchement, elle remporte à nouveau le championnat junior.

Inna Deriglazova, c’est une machine. Une machine à gagner, depuis son plus jeune âge, mais encore aujourd’hui à 32 ans.

En 2019, elle s’est adjugée un troisième titre mondial en fleuret et s’est offert la médaille d’argent olympique à Tokyo, en 2021.

Mais, alors, combien de temps va donc encore durer l’ère Inna Deriglazova ?

Ouverture © Escuela Esgrima Ateneo YouTube

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »
14 août 1982 Deux femmes en tête du Rallye du Brésil

14 août 1982, deux femmes en tête du Rallye du Brésil

La conduite et la direction sont leurs atouts. Depuis quatre jours, pilotes et copilotes sont lancés dans la 4e édition du Rallye du Brésil. L’arrivée de la course est plus attendue que jamais. D’autant plus quand, dans la première voiture, deux femmes sont à la manoeuvre, Michèle Mouton et Fabrizia Pons !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Nina Kanto

Nina Kanto

Après un parcours junior dans le club de Noisy-le-Grand, Nina Kanto commence sa carrière professionnelle en 2001, à Metz. La

Lire plus »
Aurélia Jurca

Aurélia Jurca, la quête du Glam’

Adepte de yoga et d’arts martiaux, Aurélia alias « Lava Stratosphère » se produit sur la scène du Crazy Horse depuis dix ans. Danseuse à la technique impeccable, cette artiste sensible aime à scénariser son corps qu’elle a appris à accepter en dansant, en toute liberté, sur la scène du cabaret. Sages confidences.

Lire plus »
28 août 2016, la Fédé de tennis suspend Caroline Garcia

28 août 2016, la fédé de tennis suspend Caroline Garcia

Coup de tonnerre sur le tennis féminin français. Caroline Garcia, jeune espoir à la french touch depuis qu’elle joue sur le circuit international, s’emballe. Son comportement lui joue des tours… La Fédération Française de Tennis la suspend, tout comme sa partenaire de double, Kristina Mladenovic.

Lire plus »
C’est la rentrée, on bouge !

C’est la rentrée, on bouge !

La Fédération Française de Triathlon lance son opération de décrassage ! Avec  » Rentrée ? Bougez ! », elle souhaite permettre à toutes et tous de découvrir les bienfaits de la discipline du triple effort. À la clé : du sport pour pas cher !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner