Rechercher

20 août 1922Ouverture des premiers Jeux Mondiaux Féminins

22 août 1922 Ouverture des premiers Jeux Mondiaux Féminins
C’est l’initiative de l’année. Paris ouvre son stade pour accueillir les premiers Jeux Mondiaux Féminins. Une nouvelle ère pour le sport mondial. Une compétition 100 % féminine pour mettre en lumière les femmes dans le sport.

Par Manon Gimet

Publié le 21 août 2021 à 19h48, mis à jour le 21 juillet 2023 à 9h02

Une bulle féminine enveloppe Paris. Deux ans après les Jeux Olympiques d’Anvers où seules 65 femmes avait obtenu le droit de concourir (sur 2561 hommes), les Jeux Mondiaux Féminins viennent bousculer l’ordre établi.

Une compétition qui se veut aussi prestigieuse que les Olympiades et souhaite mettre en avant la pratique sportive chez les femmes, démontrer, qu’à l’instar des hommes, elles sont des athlètes à part entière.

La Française Alice Milliat, nageuse, hockeyeuse et adepte d’aviron, est à l’origine de cette idée. Pourquoi ? Parce que les Jeux Olympiques sont le temple des sportifs et non des sportives que l’on préfère alors derrière des fourneaux plutôt qu’au stade.

Fondatrice de la Fédération Féminine Sportive de France, en 1917, Alice Milliat souhaite accompagner le mouvement de féminisation des sports.

Alice Milliat

Elle avait pourtant bien demandé à Pierre de Coubertin, en 1919, d’ouvrir le programme de certaines disciplines aux femmes. Refus catégorique.

Un essai en avril 1921 à Monte-Carlo (Monaco) suivi d’un autre, un an plus tard, a convaincu Alice Milliat d’organiser, via la Fédération Sportive Féminine Internationale, les Jeux Mondiaux Féminins, chaque année, à Paris.

Ainsi, le 20 août 1922, le Stade Pershing ouvre ses portes pour accueillir athlètes et spectateurs pour la cérémonie d’ouverture de ces Jeux 100 % féminins. Défilé, spectacles, chants et sports, tout est là pour donner à cette compétition un élan historique.

Le Stade Pershing (lors des Jeux Interalliés de 1919, construit grâce à l’aide américaine).

77 athlètes, 5 nations, ont fait le déplacement jusqu’à Paris pour inaugurer ce tout nouveau concept de compétition sportive. Les femmes sont (enfin) invitées à monter sur le podium. Quatre ans après la fin de la Première Guerre mondiale, elles peuvent s’affronter, au niveau international, dans de multiples disciplines. Un pied-de-nez audacieux au CIO (Comité International Olympique).

Alice Milliat n’aura pourtant pas pu appeler cet événement les « Jeux Olympiques Féminins ». Cette appellation suscite l’indignation de la sphère sportive dont Sigfrid Edström, puissant président de la Fédération Internationale d’Athlétisme. Le mot « olympiques » sera donc remplacé par le mot « Mondiaux ».

Mais, peu importe, le ton est donné !

Sigfrid Edström

  • Rendez-vous demain pour Ça s’est passé un… 23 août
Ouverture ©Source Gallica.Bnf/Bibliothèque Nationale de France

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manon Genest

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète d’exception et maman épanouie qui se confie sans langue de bois (Manon Genest sur notre photo), une cycliste qui se lance dans un défi fou, notre marathonienne préférée qui se frotte à la piste et notre rubrique Kids, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Ed Temple

Ed Temple, la légende masculine du sprint féminin

Il est l’un des plus grands entraîneurs que les États-Unis aient connu. Avec ses Tigerbelles, une équipe d’athlètes afro-américaines du Tennessee, Ed Temple a porté l’athlétisme féminin au pinacle et fait entrer la Perle noire, Wilma Rudolph, ou encore Wyomia Tyus alias Skeeter, dans l’histoire.

Lire plus »
WCT National Series France, et si ce n’était pas qu’un jeu d’enfant ? Melanie Buffetaud

WCT National Series France, et si ce n’était pas qu’un jeu d’enfant ?

Il était le roi des cours de récré, le voilà sport à part entière. Le jeu du Chat et de la Souris, évidemment ça vous parle ? Les 8 et 9 juillet prochain, il aura même sa première compétition nationale officielle. Les WCT National Series France, prendront leurs quartiers à la TwitchCon Paris et les femmes sont à l’honneur. Alors à vos marques, prêt, chassez !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner