12 août 1964 L’Afrique du Sud est exclue des Jeux Olympiques

12 aout, L’Afrique du Sud est exclue des Jeux Olympiques
Ils n’y seront pas. Les Jeux Olympiques de 1964 sont organisés à Tokyo, au Japon, en octobre. Pourtant, les sportifs sud-africains sont exclus de la compétition en raison de la situation politique du pays. Apartheid et JO ne partagent pas les mêmes valeurs…

Par Manon Gimet

Publié le 11 août 2022 à 17h30

Nous sommes en 1964, l’Afrique du Sud développe sa politique de ségrégation raciale depuis maintenant seize ans.

Une situation qui enfreint les droits et les libertés que le sport véhicule à l’échelle mondiale.

En vue des Jeux Olympiques de Tokyo, prévus entre le 10 et 24 octobre 1964, l’Afrique du Sud ne respecte en aucun cas le serment et les valeurs olympiques par sa pratique de l’Apartheid : une composition de ségrégation des espaces publics aux non-possibilités de logements et d’emplois pour les personnes de couleur noire.

Prévenue depuis deux ans par le CIO (Comité International Olympique), sommée de procéder à un changement de sa politique de discrimination avant le 31 décembre 1963 sous peine d’exclusion des Jeux Olympiques de 1964, l’Afrique du Sud accepte de transiger. Jusqu’à un certain point…

L’apartheid en Afrique du sud…©Hugues Vassal

Le gouvernement sud-africain avait établi, en 1956, une politique en matière sportive : les Blancs et les Noirs n’étaient pas autorisés à faire du sport ensemble et le privilège de représenter l’Afrique du Sud était accordé aux Blancs uniquement.

Le début de cette année 1964 promettait alors une avancée majeure : celle d’envoyer des athlètes noirs aux JO.

Ainsi, le pays organise des sélections olympiques séparées pour les athlètes blancs et noirs afin de constituer une équipe pouvant se rendre à Tokyo.

Les résultats sportifs étant le critère pour en faire partie, sept sportifs noirs obtiennent leur ticket pour les JO nippons. Mais si le gouvernement sud-africain accepte qu’ils représentent la nation aux Jeux, il refuse d’aller plus loin. Sa position ne change pas : les Blancs et les Noirs ne sauraient « vivre » ensemble.

Ils devront donc prendre des avions différents et ne pourront résider dans les mêmes quartiers du village olympique.

Inenvisageable pour le CIO qui, le 12 août 1964, prend finalement la décision d’exclure l’Afrique du Sud. L’invitation à participer aux Jeux Olympiques est retirée.

Il faudra attendre 1992, l’édition de Barcelone, en Espagne, pour revoir l’Afrique du Sud dans les stades olympiques.

Nelson Mandela aux Jeux Olympiques de 1992…©Pierre Lagrue

Ce sera deux ans après la libération de Nelson Mandela qui deviendra le premier président noir de la république d’Afrique du Sud, en 1994, et sera présent pour marquer le retour de son pays sur la scène olympique.

  • C’était aussi un 12 août

En 1837, la France accueille sa première grande régate d’aviron, après celles, plus confidentielles, organisées à Cherbourg en 1831, à Paris-La Villette en 1834 et à Calais en 1836. Ce 12 août, elle prend le départ de Dieppe, situé en Normandie, qui en est la ville hôte.

 

  • Rendez-vous demain pour : Ça s’est passé un… 13 août

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le questionnaire sportif de… Manon Houette

Le questionnaire sportif de… Manon Houette

En novembre dernier, elle jouait les consultantes pour TF1 lors de l’Euro de hand féminin, avant de revenir sur les parquets pour sa nouvelle saison avec le club de Chambray. La handballeuse Manon Houette, très en forme, répond à notre petit questionnaire de sport entre deux matches de la Ligue Butagaz Énergie…

Lire plus »
Laura Georges : « Je ne me suis jamais dit que le football n’était pas fait pour moi. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une footeuse engagée (Laura Georges sur notre photo), une Question Qui Tue essentielle, une histoire du breakdance conjugué au féminin, des femmes musclées et fières de l’être ou encore un zoom sur du handball écolo, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Le handball brestois se met au vert !

Le handball brestois se met au vert !

Quand le sport joue la carte de l’environnement, il rejoint les rangs d’une asso au nom qui claque : Fair Play For Planet. Une asso qui va pouvoir compter sur le soutien du Brest Bretagne Handball et de la salle Brest Arena. Le but ? Que le sport soit plus propre.

Lire plus »
Il était une fois le breakdance… féminin

Il était une fois le breakdance… féminin

Née dans les rues du Bronx dans les seventies, cette danse acrobatique voit s’affronter des « crew » sur le bitume et sur les pistes à coups de mouvements saccadés. Et les Bgirls y font bonne figure. Petite histoire du breaking conjugué au féminin.

Lire plus »
Capucine : « Être entre filles nous permet d’oser nous lancer. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière de la planche, une fille de la glisse qui n’a peur de rien (Capucine avec ses copines les Shreddeuses sur notre photo), un récap’ de l’Euro de hand, une runneuse toujours ÀBLOCK! (même en diagonale) ou une Question qui tue spécial insomniaques… C’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Isabelle : « Continuer le sport fait partie de ma lutte contre le cancer du sein. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une étude sur les corps féminins musclés à l’extrême, une crossfiteuse qui combat la maladie par le sport (Isabelle sur notre photo), une nouvelle chronique philo signée Marie Robert, un récap’ de la dernière compet de ballon ovale, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bonne (re)découverte !

Lire plus »
 Lilou Ruel : "Il faut donner confiance aux filles, leur dire qu'elles peuvent devenir hyper forte en parkour." 

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles qui partent à l’assaut du désert péruvien, une jeune gardienne qui connaît sa première compétition internationale, une championne qui vise les sommets (Lilou Ruel sur notre photo) et une pionnière sifflet en bouche ? C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine, bonne lecture !

Lire plus »
Tour de France Femmes 2023, la route sera longue !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le parcours 2023 du plus fameux road trip français à vélo et un zoom sur le handball avec l’Euro qui débute. Une Bleue du hand toujours en activité qui répond à notre questionnaire sportif et une autre qui retrace son parcours avec l’équipe de France, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Emelie Forsberg

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fille en cage, une championne aux multiples arrêts de buts, un couple toujours prêt à s’offrir les plus hauts sommets (Kilian Jornet et Emelie Forsberg sur notre photo), un autre qui a bravé l’interdit pendant les Jeux de Melbourne, une chronique bien sentie, notre désormais fameuse “question qui tue“ et trois initiatives, en virtuel, à vélo et devant un film, c’est le week-end, c’est best-of sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Jessi Combs

10 femmes de sport, 10 récits de pionnières

S’imposer dans toutes les sphères de sa vie grâce au sport, c’est tout le propos d’ÀBLOCK! qui s’associe, cette semaine, à l’opération menée conjointement par le ministère des Sports et le CSA, « Sport Féminin Toujours », en redonnant à quelques pionnières de l’univers sportif, à l’instar de Jessi Combs sur notre photo, la place qu’elles méritent. Grâce à elles, les femmes ont pu (peuvent), peu à peu, changer le monde et leur monde.

Lire plus »
Nadia Nadim

Nadia Nadim : « Donnez-moi un ballon et j’oublie tout ! »

De réfugiée Afghane à superstar du foot. C’est le destin de Nadia Nadim, attaquante internationale, championne de France avec son ancien club, le PSG, et en partance pour les States. Il en faut beaucoup pour la mettre à terre. Sur le terrain comme dans la vie, Nadia ne lâche rien. Rencontre avec une sportive résiliente.

Lire plus »
Agathe Runs Bordeaux

Agathe : « La course m’a appris à ne plus fuir la difficulté. Je n’abandonne plus, je fonce ! »

Jamais elle n’aurait imaginé se sentir aussi bien dans ses baskets. Dans tous les sens du terme. Agathe est devenue addict à la course à pied après avoir commencé le running pour perdre ses kilos en trop. Aujourd’hui, elle s’offre des shoots d’adrénaline en multipliant les marathons. Une aventureuse profondément inspirante qui donne envie de parcourir le monde à grandes foulées pour mieux se réconcilier avec soi-même.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner