Rechercher

Jasmin Paris La discrète ultra-traileuse qui crée l'exploit

Jasmin Paris, une traileuse pour qui rien n'est impossible
En matière d'ultra-trail féminin, les performances se multiplient. Et, une nouvelle fois, une championne a repoussé les limites du possible. L'Écossaise Jasmin Paris vient de boucler dans les temps les marathons de Barkley, une première pour une femme en presque quarante ans de cette course extrême de 160 km.

Par Alexandre Hozé

Publié le 26 mars 2024 à 9h59, mis à jour le 26 mars 2024 à 10h03

Décidément, les ultra-traileuses n’arrêtent pas d’être ÀBLOCK!. Courtney Dauwalter, Katie Schide… Ces grandes dames des grandes distances ont fait du bruit et sont considérées (à juste titre) comme les boss de leur discipline. Et depuis vendredi dernier, Jasmin Paris a fait une entrée fracassante parmi les queens de la course à pied en pleine nature. 

La raison ? L’Ecossaise a tout simplement fait ce qu’aucune femme n’était parvenue à accomplir avant elle. Venir à bout des « marathons de Barkley », une course mythique au format très particulier… 

En pleine forêt de Frozen Head Park, dans le Tennessee aux Etats-Unis, les coureurs et coureuses doivent réaliser une boucle de 32 kilomètres à cinq reprises, le tout en moins de 60 heures, soit 12 heures par tour. Précision qui a toute son importance, le parcours n’est pas tracé, les participants doivent s’orienter grâce à une carte réalisée par leurs soins au préalable. Et autre « détail » qui vient pimenter la chose, l’élimination. Les participants sont contraints de boucler le premier tour en 12 heures, le deuxième en 24, le troisième en 36, le quatrième en 48 et donc le cinquième en 60. S’ils sont en retard à l’une de ces étapes, ils sont disqualifiés. 

Tout un programme ! La difficulté est sans égale, la preuve étant le nombre de finishers à chaque édition qui ne dépasse le nombre de doigts sur une main… Et jusqu’à cette édition 2024, aucune femme n’était arrivée au bout de l’épreuve. 

Mais quand Jasmin Paris se fixe un objectif, il est bien risqué de parier contre elle ! D’autant plus qu’en matière de records en ultra-trail, elle n’en est pas à son coup d’essai… 

Cette vétérinaire de 40 ans a commencé sa route vers les longues distances avec le fell running, une discipline chère à la Grande-Bretagne que l’on pourrait définir comme de la course en colline. Le principe réussit bien à Jasmin Paris, championne de Grande-Bretagne 2018 sur cette épreuve. 

Son appétence pour l’endurance en terrain naturel la dirige logiquement vers l’ultra-trail. Et là encore, son talent repousse les limites de ce que tout le monde pensait possible. En 2016, elle va chercher la médaille de bronze aux Championnats du monde de skyrunning, puis une sixième place à l’Ultra-trail du Mont Blanc. Bel enchaînement ! 

Mais, avant son exploit de la Barkley en mars 2024, sa plus grande réussite en ultra-trail avait eu lieu lors de la Spine Race de 2019 : 420 kilomètres au programme, que Jasmin Paris parcourt en 82 heures, 12 minutes et 23 secondes. Un temps qui lui permet de remporter le classement général de cette édition, ainsi que le record hommes et femmes confondus de l’épreuve ! 

Vous l’aurez donc compris, avant même de se frotter aux « marathons de Barkley », Jasmin Paris avait déjà montré de quel bois elle était. Du genre déterminé. Et même si ce n’était plus nécessaire, elle l’a prouvé une fois de plus. 

En 2022, l’Écossaise se lance pour la première fois dans la Barkley. Elle boucle les trois tours en 39 heures et 49 minutes, un temps qui ne lui permet pas d’attaquer la quatrième partie (il fallait finir le troisième tour en moins de 36 heures), mais qui lui permet de compléter le « Fun Run » (chacun sa définition du fun), c’est-à-dire le fait d’avoir conclu les trois premières boucles en moins de 40 heures. Une première participation plus qu’honorable ! 

En 2023, Jasmin Paris remet ça, et progresse ! Cette fois, elle est dans les temps pour se lancer dans le quatrième tour ! Mais, malgré ses efforts, elle est trop juste pour attaquer l’ultime boucle. 

Nous vous parlions de sa détermination… Jamais deux sans trois, le 20 mars 2024, l’Écossaise était de retour au départ de la Barkley. Comme le veut la tradition, le départ est donné lorsque le fondateur de la course, Gary Cantrell, allume sa cigarette. 

À la fin du premier tour, Jasmin est dans les temps. À la fin du second, elle l’est encore. Au terme du troisième, elle est toujours là. Contrairement à l’an passé, elle parvient à se lancer dans la cinquième et ultime boucle de l’épreuve ! 

À deux minutes des 60 heures, alors que quatre participants sont déjà arrivés, l’espoir semble toutefois bien mince de voir Jasmin Paris arriver à temps. Mais comme si tout avait été écrit à l’avance, la championne boucle le cinquième tour au bout de 59 heures, 58 minutes et 21 secondes d’efforts qui la laisseront à terre pendant de longues minutes. 

C’est fait, elle est la première femme de l’histoire à avoir réalisé cet exploit ! Comme quoi, être ÀBLOCK! les baskets aux pieds, ça paye. 

Alors qu’il ne lui restait plus qu’1 minute et 39 secondes pour boucler, Jasmin Paris est venue à bout de la Barkley.

Ouverture ©️Wikipédia

D'autres épisodes de "Running, après quoi courent les filles ?"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Tourbillons sur glace attendus à Rouen

Tourbillons sur glace attendus à Rouen

L’apéritif se poursuit avant de déguster les JO d’hiver de Pékin. Cette fois, c’est à Rouen qu’une compétition de glisse fait son show. Les 4 et 5 février, la French Cup de patinage artistique synchronisé aura lieu dans la patinoire Nathalie Péchalat. À vos lames, citoyens !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
4 août 2015 Katie Ledecky bat le record du monde en nage libre

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Les récap’ sur les deux événements majeurs du sport féminin de juillet, la présentation de mondiaux au fil de l’eau et d’une équipe qui mène bien sa batte, un retour sur les pionnières cavalières et le début de l’histoire sportive du mois d’août comme celle du record du monde de Katie Ledecky (notre photo), c’est le Best-of de la semaine sur ÀBLOCK!. Bonne lecture sous canicule à toutes et tous !

Lire plus »
Sarah Hauser

Sarah Hauser : « Le windsurf, c’est un mélange de peur, de chaos mais aussi de beauté. »

Ce petit bout de femme n’a pas froid aux yeux, même au creux de la vague. La windsurfeuse Sarah Hauser vient de faire une entrée fracassante dans le Guinness Book des Records après avoir dompté une vague de presque 11 mètres, la plus grosse jamais prise par une femme. Une étape plus qu’un aboutissement dans le parcours singulier de cette Néo-Calédonienne dont l’ambition est d’inspirer les filles qui n’osent pas se mouiller.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner