Rechercher

Courtney Dauwalter Mise en orbite réussie !

Courtney Dauwalter, mise en orbite réussie !
Cette Diagonale des Fous 2022 restera dans l'histoire. Pour la première fois en trente éditions, une femme a fini dans le top 5 de la course. Courtney Dauwalter a fait jeu égal avec les meilleurs des meilleurs. Cette nouvelle victoire fait d'elle la patronne incontestable de l'Ultra-trail.

Par Alexandre Hozé

Publié le 24 octobre 2022 à 16h22, mis à jour le 03 septembre 2023 à 15h45

Long live the Queen ! C’est maintenant officiel, après la Diagonale des Fous 2022, l’Ultra-Trail a bien une reine. Courtney Dauwalter ! L’Américaine de 37 ans a écrit l’histoire sur les sentiers de l’île de la Réunion. 

En plus d’une victoire écrasante de la course femmes, avec plus de quatre heures d’avance sur la tricolore Anne-Lise Rousset, Courtney Dauwalter a fini quatrième du scratch. 

Traduction : seulement trois hommes sont parvenus à résister à la foulée de la « fusée américaine » ! 

Pour la première fois en trente éditions du Grand Raid de la Réunion, une femme est dans le top 5 à l’arrivée. Un exploit HISTORIQUE ! 

Mais quand on connaît la dame, pas si surprenant finalement… 

Courtney Dauwalter, c’est THE référence de l’Ultra-Trail. Que ce soit au Japon, en Nouvelle-Zélande, en Europe, en Afrique du Sud ou aux États-Unis, elle a gagné. Depuis 2016, la planète du Grand Raid est à ses pieds. 

Mais avant ça, elle fut des plus studieuse. Toujours attirée par le sport, c’est dans un premier temps sur les skis qu’elle va se défouler. Bien évidemment, la course à pied arrive rapidement dans la routine de la jeune Courtney. 

Mais quand vint le temps des études, le sport passa en second plan pour l’Américaine. Devenue professeure de biologie, ses baskets semblaient devoir rester au fond du placard pour une longue durée… 

Quel dommage ça aurait été ! Heureusement, ses montagnes du Colorado l’ont ramenée à un de ses amours de jeunesse : la course. Baskets aux pieds, Courtney Dauwalter reprend la forme rapidement. 

En 2016, au terme des 100 kilomètres de la Javelina Jundred (USA), elle signe sa première victoire en Ultra-Trail. Et depuis, plus rien ni personne ne l’arrête ! Les 383 kilomètres de la Moab 240 (en Utah, aux États-Unis) ? Check ! Le Mont Fuji (Japon) ? Check ! L’île de la Madère (Portugal) ? Check ! 

C’est simple, partout où elle va, elle décroche la lune. En 2018, elle remporte la très prestigieuse Western States (évidemment aux États-Unis). En 2019 et 2021, c’est le célèbre UTMB, le Mont Blanc lui-même, qui s’incline devant Courtney Dauwalter. En juillet 2022, la Hardrock 100 dans le Colorado, autre course légendaire du monde de l’Ultra-Trail, tombe dans la besace de la championne. 

Et quand elle débarque pour la première fois sur « l’île intense » le 20 octobre 2022, on se doute que ça va secouer. Dès les premiers kilomètres, ses concurrentes se résignent. Ça ne sera pas aujourd’hui que l’Américaine sera battue. 

Un classique venant d’une championne de sa trempe. En revanche, ce qui est moins courant, c’est avec quelle détermination Courtney Dauwalter va faire jeu égal avec les meilleurs hommes de sa discipline. Germain Grangier, un des meilleurs tricolores du moment, ne peut pas suivre le rythme. 

Même le grand vainqueur masculin, Benat Marmissolle, également français, confiait avoir craint le retour de l’Américaine pour jouer la première place. 

Après avoir fini septième du scratch à l’Ultra-Trail du Mont Blanc 2021, c’est cette fois à la quatrième place que l’Américaine conclut la Diagonale des Fous 2022. Et cerise sur le gâteau, en se rajoutant à ses autres succès majeurs énoncés plus haut, cette victoire complète le Grand Chelem de l’Ultra-Trail ! 

Seul un certain Kilian Jornet a déjà réussi cette performance monumentale. Et d’ailleurs, « l’extraterrestre du trail » a rendu hommage à Courtney Dauwalter. Entre autres, car c’est l’intégralité du monde de l’Ultra-Trail et même du sport qui admire bouche bée ce qu’a déjà accomplie la « fusée américaine ». 

Et rien ne dit qu’elle va s’arrêter là. Ce serait même plutôt le contraire… Prêts à la suivre ?

Facebook/Courtney Dauwalter

D'autres épisodes de "Running, après quoi courent les filles ?"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Marche

En marche pour Paris 2024 !

Portée par le partage, l’unité et la découverte, l’Association Leti Sports Académie passera la ligne de départ le 26 avril prochain au Havre pour un Tour de France à la marche jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Vous en êtes ?

Lire plus »
Pierra Menta 2022 : le bonheur est dans le trail

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une triathlète pas comme les autres, un trail grandeur nature (Pierra Menta sur notre photo), une pionnière qui chérit le ballon rond, un retour sur une finale de tennis interminable et sur des JO en noir et blanc et une portière déterminée… C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour bien commencer les vacances !

Lire plus »
Euro féminin 2022, le récap en 5 étapes

Euro féminin 2022, le récap’ en 5 étapes

On y était presque ! À un chouia de l’emporter, pas vrai ? Cet Euro 2022 n’était que les prémices pour des joueuses talentueuses et déterminées à tout rafler sur leur passage. Le plafond de verre des quarts de finale n’existe plus pour l’équipe de France de foot qui reviendra en force. Petit résumé de la compet’.

Lire plus »
Claire Supiot : « Mon parcours peut faire évoluer le monde du sport et au-delà. »

Claire Supiot : « Mon parcours peut faire évoluer le monde du sport et au-delà. »

En participant aux JO de Tokyo, l’été dernier, elle devenait la première athlète française à avoir participé aux Jeux Olympiques puis, trente-trois ans plus tard, aux Jeux Paralympiques. Claire Supiot est une force de la nature. Souffrant depuis 2008 d’une pathologie évolutive qui entraîne une faiblesse musculaire, elle a pu sortir la tête de l’eau grâce à la natation qui lui offre de quoi vaincre les flots de la maladie. Un exemple de résilience dans le monde du sport 100 % ÀBLOCK!

Lire plus »
Bgirl India Sardjoe, un flow olympique

Bgirl India Sardjoe, un flow olympique

Plus que quelques mois avant que le breaking ne fasse officiellement son apparition aux Jeux Olympiques. Un rendez-vous qui fait rêver les Bgirls et Bboys. La Néerlandaise India Sardjoe est prête à se lancer dans la battle pour l’or. Portrait d’une breakeuse d’exception.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner