Charlotte Bilbaut  Entre foot et engagement sociétal, le juste milieu (de terrain)

Charlotte Bilbaut, entre foot et engagement sociétal, le juste milieu (de terrain)
On ne compte plus les sélections de Charlotte Bilbaut pour les Bleues. Milieu de terrain expérimentée, elle continue sur sa lancée avec l’Euro 2022. L’occasion pour elle de s’engager sur la pelouse comme dans la vie. Portrait d'une joueuse qui a le cœur sur la main.

Par Aurore Charron

Publié le 05 juillet 2022 à 17h15

Née seulement quelques jours avant la Coupe du Monde de 1990, Charlotte Bilbaut a toujours baigné dans l’univers du football. Car ce sport, c’est une histoire de famille. 

La joueuse de l’équipe de France a grandi avec pour modèles un père et un frère dont les cœurs balançaient entre le rugby et le foot, mais c’est le ballon rond qui finira par prendre le pas sur l’ovale. Elle a 6 ans et l’envie, elle aussi, de prendre la balle au bond. 

Dans son village, les filles sur le terrain, c’est une anomalie, avant de devenir une belle surprise : « C’était pas très bien vu que les filles jouent avec les garçons, confie Charlotte Bilbaut à Cœurs de Foot. Au début, j’ai eu du mal à m’intégrer dans les cours de récréation avec les garçons. Et puis au fur et à mesure, ils ont vu que je me débrouillais pas mal et ils ne disaient plus rien. »  

Ce qui marquera sérieusement ses débuts en crampons ? La section sport-études du collège de sa ville natale, à Saint-Doulchard, qu’elle intègre avec la volonté, déjà farouche, de montrer qu’elle en a sous le pied.

Lors de ses débuts en professionnel, Charlotte Bilbaut multiplie les changements d’équipes. En vingt-six ans de carrière, son CV compte plus de dix clubs. Parmi eux : Soyaux, Yzeure, Paris et Bordeaux.  

Premier de la série : le Centre National de Formation et d’Entraînement de Clairefontaine. « Le Temple », comme on dit chez les footeux, est également le lieu d’entraînement de l’équipe de France.

Sa préparation actuelle pour l’Euro 2022 a donc lieu sur ce lieu du Dream. Retour aux sources, Charlotte ! 

Mais elle est déjà une grande habituée de Clairefontaine. Forte de plus de quarante sélections en équipe nationale, la footballeuse a su prendre goût à son numéro 14. Et ça ne date pas d’hier. 

Sa première sélection Bleue remonte à 2010 avec la Coupe du Monde U20 (disputée par des joueuses de moins de 20 ans), et en 2015 pour l’équipe de France féminine. 

Charlotte Bilbaut ne manque pas un seul match de la coupe du monde 2018. En 2019, la milieu de terrain marque son premier but en équipe de France lors d’une rencontre amicale contre l’Uruguay.  

Ses prestations sont rapidement remarquées. La même année, c’est sous la casquette de capitaine, qu’elle intègre les Girondins de Bordeaux. Une occasion pour elle de côtoyer Mylène Chavas, Eve Perriset, et Ella Palis : ses coéquipières bordelaises – mais également en bleu. 

Un parcours qui ne manque toutefois pas de rebondissements – et pas toujours positifs. Dès 2020, la girondine cumule les blessures et problèmes de santé comme des malaises en plein match, une lésion méniscale dont elle doit être opérée l’année suivante. Mais il en faut plus pour faire de l’ombre à sa carrière sportive. 

C’est tout autre chose qui lui fera ôter son maillot de capitaine bordelaise. Elle signe pour revenir à Montpellier, club qui l’avait déjà accueillie pendant quatre ans. L’impression de « revenir à la maison », déclare-t-elle sur son compte Instagram. 

Malgré ses changements fréquents de clubs, Charlotte Bilbaut est une sentimentale. Et Bordeaux ne fait pas exception : « Des victoires, des rencontres, des rires et parfois des larmes, de la joie, de la force et du soutien mais surtout beaucoup d’amour. Vous garderez toujours une place à part », écrit-elle sur les réseaux sociaux. 

Hors ligne, c’est bien plus concrètement qu’elle remercie le football féminin en s’engageant pour montrer le chemin des terrains aux jeunes filles.  

Sa méthode : intervenir dans les écoles, collèges et lycées, mais aussi marrainer plusieurs clubs de foot féminins tel que le FC Chartres. Une manière d’apporter sa pierre à l’édifice. Ses prises de positions sonnent comme une revanche pour que les footballeuses en herbe connaissent un meilleur accueil dans les cours de récré. 

Charlotte Bilbaut apporte également son soutien à d’autres causes, de celles qui vous touchent au quotidien : l’aide aux enfants malades.

Elle soutient les Liens du Cœur, association bordelaise qui lutte pour venir en aide aux enfants souffrant de malformations, ainsi que Tom’ Espoir, asso qui a pour objet de récolter des fonds pour les recherches génétiques sur des maladies rares. « J’ai pas mal de temps à côté du foot, donc le consacrer à des enfants qui en ont besoin et pour leur faire découvrir aussi mon quotidien, c’est primordial et c’est aussi une reconversion à laquelle je pense», explique-t-elle à Cœur de Foot.  

Mais, l’heure de raccrocher le maillot n’a pas sonné. Charlotte Bilbaut est appelée à courir pour aller chercher le titre de Championne d’Europe 2022 avec une équipe de France en ordre de bataille.  

Le 10  juillet, à Rotherham, Angleterre, elle entrera sur la pelouse pour le premier match qui opposera la France à l’Italie.  

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Paris tire à l’arc !

Si les Jeux Olympiques de cet été arrivent à grands pas, les tireurs ciblent encore leur billet pour Tokyo. La Fédération Française de Tir à l’Arc organise un tout dernier tournoi de qualification pour les Jeux, suivi d’une étape de la Coupe du Monde. Armez vos arcs !

Lire plus »
Laurie Phaï

Laurie Phaï : « Le sport tel que je le pratique peut être vu comme un sacrifice, mais qui m’est vital. »

C’est à la force de ses pas et d’une histoire familiale de battants que Laurie Phaï, trentenaire franco-cambodgienne est devenue marathonienne et championne de trails. Après sept ans comme pongiste en équipe de France, elle s’est mise à courir pour conjurer un drame personnel et ça l’a (re)lancée sur le chemin de sa vie. Elle s’apprête aujourd’hui à représenter le Cambodge aux Jeux d’Asie du Sud-Est et s’engage, là-bas, pour le sport féminin.

Lire plus »
Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Elle a déjà été de trois campagnes. Alignée sur 100 mètres haies à Pékin et Londres, engagée en bobsleigh à deux à Sotchi, Lolo Jones a désormais les Jeux d’hiver en ligne de mire à partir du 4 février. L’Américaine de 39 ans espère y décrocher une médaille qui se refuse obstinément à elle depuis quatorze ans.

Lire plus »
Laury Thilleman

Le top 10 des influenceuses sport sur Instagram

Depuis le confinement, elles n’ont jamais été autant suivies. Les sportives des réseaux sociaux, plus particulièrement sur Instagram, ont su convaincre les plus sédentaires de bouger. Petite liste (non exhaustive) de ces influenceuses qui nous poussent à sauter dans nos baskets. Et à aimer ça !

Lire plus »
i'm sorry majolie mccann

« I’m sorry » ou le sarcastique cri des sportives

C’est l’histoire d’un clip engagé, créé par un couple de jeunes cinéastes au fin fond du Québec et qui devient viral. L’histoire d’une vidéo tournée à la demande d’un coach de soccer qui milite pour l’égalité des sexes dans le sport. C’est l’histoire d’une vidéo qui claque.

Lire plus »
Christine Duchamp

Christine Duchamp : « Avoir de l’impact sur le développement du hockey, ça, c’est fort ! »

Première femme à occuper le poste de Directrice Technique Nationale à la Fédé Française de Hockey sur Glace, Christine Duchamp s’offre un parcours de pionnière dans un sport de glisse où elle a toujours foncé vers les buts. Ancienne joueuse, capitaine de son équipe, entraîneure de l’équipe de France Féminine et première joueuse à avoir évolué en D1 masculine…un parcours inspirant !

Lire plus »
Laura Flessel

Laura Flessel : 5 infos pour briller à l’épée

Celle que l’on surnomme “la Guêpe” pour sa vitesse d’exécution et la précision de ses coups a marqué l’histoire grâce à sa spécificité de toucher ses adversaires aux pieds mais surtout grâce à son palmarès plus qu’impressionnant. Laura Flessel a pris sa retraite sportive en 2012, s’est frottée brièvement à la politique en 2017 avec un passage éclair au ministère des Sports, et demeure toujours très appréciée du public. Retour sur les 5 grandes dates de sa carrière d’escrimeuse.

Lire plus »
Il était une fois le hockey sur glace…féminin

Il était une fois le hockey sur glace…féminin

Même si l’équipe de France de hockey n’a (hélas !) pas été qualifiée pour les JO de Pékin à partir du 4 février, remisons nos drapeaux et prenons date sans rougir avec les dix équipes féminines du reste du monde qui vont s’affronter sur la glace. Car l’affiche est belle. Et ça valait bien un petit saut dans le passé, lorsque ces dames ont pu mettre la main sur la crosse.

Lire plus »
Ronda Rousey

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un photographe aux clichés détonants, une athlète aux rebonds imprévisibles, l’histoire des wonderwomen du MMA (dont Ronda Rousey sur notre photo) et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner