Rechercher

Griedge Mbock Le cadenas tricolore

Griedge Mbock, le cadenas tricolore
C'est toujours le même refrain : en football, la défense française est un casse-tête pour les attaquantes. Et quand ce n'est pas Wendie Renard que l'on craint, c'est Griedge Mbock ! La jeune défenseure brille depuis belle lurette sur les pelouses et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.

Par Alexandre Hozé

Publié le 03 juillet 2022 à 16h34, mis à jour le 03 juillet 2022 à 16h36

La France vise le gros lot pour l’Euro 2022. Les joueuses, le staff, les supporters… tous veulent la même chose : ramener la coupe à la maison.

Pour ce faire, il faudra assurer face aux attaques. Car si marquer est essentiel, ne pas prendre de buts est également une piste non-négligeable pour arracher la victoire. 

Et de ce côté, les Bleues sont confiantes. Quand on jette un coup d’œil aux défenseures centrales, c’est logique. Comparé à la capitaine Wendie Renard, Griedge Mbock est peut-être moins imposante (15 centimètres d’écart) mais tout aussi efficace. 

Du haut de ses 27 ans, la native de Brest a déjà parcouru un sacré bout de chemin. Depuis le début des années 2010, elle enchaîne les succès avec les équipes nationales jeunes et l’Olympique Lyonnais. 

Mais avant ça, pour la jeune fille d’origine camerounaise, il a fallu se former. Et ça n’a pas été un problème, loin de là ! Avec ses deux frères, Hianga’a et Erwan, tous trois usent les pelouses de Bretagne depuis leur plus jeune âge. 

Une gamine qui joue avec les garçons et les met à l’amende, ça finit par se faire remarquer. Très vite, les grands clubs de la région s’arrachent Griedge Mbock. Et c’est le Stade Briochin qui remporte la partie. 

En 2010, alors qu’elle n’a que 15 ans, la défenseure débute en première division. Dès la saison suivante, le Stade Briochin est absorbé par l’En Avant Guingamp.

Peu importe le maillot, Griedge Mbock continue de progresser et de prendre ses marques dans le haut niveau. 

Mais, la Brestoise n’a pas l’intention d’attendre dix ans avant de tout casser. Elle remporte un premier trophée avec l’équipe de France U17. La Coupe du Monde, tout simplement. Et la meilleure joueuse de la compétition, c’est elle évidemment. 

Elle continue sur sa lancée lors de l’Euro U19. Une coupe de plus. Et en parallèle de ses exploits avec les jeunes Bleues, l’En Avant Guingamp profite de la montée en puissance de la défenseure.

Et, forcément, (très) bonnes performances avec les jeunes et son club = équipe de France A. 

Le 23 novembre 2013, Griedge Mbock honore sa première sélection à 18 ans. Le début d’une belle histoire avec le maillot bleu. 

Désormais, impossible de la louper. Tout le monde ne peut que constater son talent et sa détermination. Et du côté de Lyon, le rêve d’une association entre la jeune prodige et Wendie Renard fait saliver. 

Au terme de la saison 2014-2015, son dirigeant Jean-Michel Aulas décide de mettre toutes les chances de son côté pour séduire la défenseure.

Le transfert de Griedge Mbock de Guingamp à l’OL est à l’époque le plus cher de l’histoire de la D1. Les attentes sont donc nombreuses. 

Mais bon, la pression, ça affecte visiblement peu la demoiselle. Très vite, elle s’impose et forme avec Wendie Renard une défense centrale extraordinaire. 

Avec Lyon, Griedge Mbock va chercher six championnats, quatre Coupes de France et six Ligues des Champions. Et malgré une saison 2020-2021 blanche des suites d’une rupture du tendon d’Achille, la défenseure revient vite à son meilleur niveau. 

Et ce n’est pas Corinne Diacre qui s’en plaindra. À seulement 27 ans, Griedge Mbock est une habituée des grands rendez-vous : 66 sélections, une “petite” collection de trophées…

Une force tranquille de la sorte pour assurer ses arrières ? Ça facilite la vie. 

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Caroline Garcia, le rêve est en marche…

Caroline Garcia, la saison n’est pas finie…

La finale de l’US Open lui échappe et alors ? Caroline Garcia vit une saison incroyable et nous, on aime les sportives qui en veulent et qui ne boudent pas leur plaisir sur les terrains. Et la joueuse de tennis française ne s’est épargnée aucun effort pour arriver au top. Portrait d’une fille tout court.

Lire plus »
Fanny Horta : « Depuis les Jeux, j’ai coupé avec le rugby, j’en avais besoin. »

Fanny Horta : « Depuis les Jeux, j’ai coupé avec le rugby, j’en avais besoin. »

Elle a mis un terme à sa carrière à l’issue des JO de Tokyo. Fanny Horta, vice-championne olympique de rugby à 7, en a terminé avec la compétition mais pas avec le terrain. Engagée dans la commission des athlètes pour Paris 2024, elle ambitionne, à l’avenir, d’accompagner, à son tour, des groupes sur le chemin de la performance et de la réalisation de soi. Rencontre avec une fille qui sort de la mêlée.

Lire plus »
4 août 2015 Katie Ledecky bat le record du monde en nage libre

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Les récap’ sur les deux événements majeurs du sport féminin de juillet, la présentation de mondiaux au fil de l’eau et d’une équipe qui mène bien sa batte, un retour sur les pionnières cavalières et le début de l’histoire sportive du mois d’août comme celle du record du monde de Katie Ledecky (notre photo), c’est le Best-of de la semaine sur ÀBLOCK!. Bonne lecture sous canicule à toutes et tous !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner