Sandy BaltimoreUne attaquante tout terrain

Sandy Baltimore, une attaquante tout terrain
Nouvelle arrivante Bleue, Sandy Baltimore fait partie des plus jeunes de l’équipe. Milieu, latéral, attaquante... la joueuse est un véritable couteau-suisse. Plus qu’à choisir le bon outil pour venir à bout de l’Euro 2022.

Par Aurore Charron

Publié le 24 juillet 2022 à 17h55

Sandy Baltimore, l’attaquante du Paris-Saint-Germain (PSG), n’aurait pas pu rêver d’intégrer un meilleur club. Pour cause, c’est en région parisienne que Sandy grandit. À Ermont, entre une mère cuisinière dans un lycée et un père qui travaille à l’aéroport.

La petite Sandy -qui ne mesure aujourd’hui pas plus d’1,56m- se passionne pour le football dans la cour de récré. Les gars la regardent presque avec envie et elle s’éclate !

Ses prestations ne passent pas inaperçues et ses coéquipiers (des garçons, donc) voient bien qu’entre la fillette et le ballon…le courant passe. Ils lui proposent de les rejoindre dans leur club, le Cosmopolitain Ermont Taverny.

©FFF

La jeune Baltimore doit d’abord convaincre son père qui aurait préféré la voir jouer avec des filles. Plus facile à dire qu’à faire. Devant le manque d’équipe féminine pour une fillette de 10 ans, Sandy finit par obtenir le feu vert pour chausser les crampons.

En visant les buts, c’est dans l’œil de l’entraîneur du PSG qu’elle finira par taper. À l’affût de nouvelles recrues, ce dernier lui propose une place dans son club. Un rêve pour la joueuse originaire de région parisienne. Sandy Baltimore s’y engage en 2015 et vient tout juste de le renouveler jusqu’en 2024.

Avant même de signer son premier contrat professionnel en 2018, la joueuse participe à de beaux évènements. Au sein de l’équipe des moins de 19 ans (U19), Sandy Baltimore contribue à la victoire du Challenge National U19 Elite du club. Une expérience renouvelée en 2019.

©FFF

Des trophées collectifs, ça n’est pas ce qui lui manque. Coupe de France 2018 et 2022, Championnat de France 2021 – c’est l’ère du club parisien. Le clou de son palmarès ? C’est en équipe de France qu’elle le remporte.

Sandy Baltimore intègre pour la première fois la sélection tricolore en 2020 et marque déjà un but. Le deuxième but de sa carrière bleue, c’est pendant la finale de l’Euro U19 2019 que l’attaquante le marque.

Un point pour l’équipe française qui remporte le championnat. Jamais deux sans trois, on attend son prochain but avec impatience. Pourquoi pas pendant l’Euro 2022 ?

Il faut dire que la joueuse a plus d’un tour dans son sac. En milieu de terrain, Sandy Baltimore alterne entre latérale gauche, et ailière gauche. Un poste qui lui plaît – et qui lui réussit. La numéro 21 parisienne est sacrée meilleure ailière gauche de la décennie formée au PSG en juin 2020.

©Wikipedia

Sandy Baltimore aime le mouvement. Son style : la vitesse, les dribbles, les percussions… et l’attaque ! Dès qu’il y a possibilité d’aller vers l’avant ou de marquer des buts, Sandy fonce.

Elle est nommée meilleur espoir féminin de la saison 2021 en première division (D1). L’année suivante, c’est le titre de meilleure passeuse de D1 qu’elle décroche avec treize passes décisives. On dirait bien que la chance lui sourit pour 2022.

Une milieu de terrain passeuse d’exception avec un goût pour l’offensive, ça séduit Corinne Diacre, la sélectionneuse des Bleues, qui la choisit pour disputer l’Euro 2022… en tant qu’attaquante, cette fois.

Il y a trois ans, Sandy Baltimore confiait déjà rêver de ce championnat d’Europe. Aujourd’hui, elle y est – et on l’attend ÀBLOCK !

Ouverture ©Wikipedia

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Fanny Caspar

« Bump It » : tout schuss pour le ski freestyle féminin !

Ce 25 février 2021 aurait dû avoir lieu, en Andorre, un show de ski freestyle 100% féminin. Des rideuses devaient y promouvoir la cause des femmes dans le sport extrême. La Covid-19 est passée par là et la démo est reportée en 2022, mais pas le soutien aux sportives du ski freestyle. Ni à celles qui rêvent, en secret, de se lancer sur la piste. On se lève tous et toutes pour « Bump It » !

Lire plus »
Aurélia Jurca

Aurélia Jurca, la quête du Glam’

Adepte de yoga et d’arts martiaux, Aurélia alias « Lava Stratosphère » se produit sur la scène du Crazy Horse depuis dix ans. Danseuse à la technique impeccable, cette artiste sensible aime à scénariser son corps qu’elle a appris à accepter en dansant, en toute liberté, sur la scène du cabaret. Sages confidences.

Lire plus »
Émeline Dodard : « Le foot américain, ce n’est pas seulement physique, c’est mental et tactique. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une danseuse née sur les pointes, une gymnaste persévérante, une entraîneure qui n’a pas dit son dernier mot, une joueuse de foot US coriace (Émeline, notre photo) ou encore un coach vocab’ et une initiative qui bouge, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Maïka Vanderstichel

Maïka Vanderstichel : « Pour être arbitre, il faut savoir se blinder. »

À 25 ans, elle a été élue « Meilleure arbitre 2019 de la D1 féminine ». La Girondine Maïka Vanderstichel illustre à merveille la nouvelle génération d’arbitres féminines qui s’imposent peu à peu sur les terrains de football. Pour elle, être femme n’a rien d’incompatible avec la fonction, encore moins avec le ballon rond. Rencontre avec une footeuse bien dans ses baskets, à l’occasion des Journées de l’arbitrage qui se déroulent jusqu’au 29 novembre.

Lire plus »
« Savoir que l’on va laisser une empreinte dans le hand, c’est magnifique. »

Allison Pineau : « Savoir que l’on va laisser une empreinte dans le hand, c’est magnifique. »

En bleu, elle a tout gagné ! Championne olympique, championne du monde, championne d’Europe, Allison Pineau collectionne les titres sans jamais être rassasiée. À 32 ans, la meilleure joueuse du monde 2009 veut continuer à écrire l’histoire de sa discipline avec, à partir du 2 décembre, le Mondial qui débute en Espagne et, en ligne de mire, une victoire en Ligue des champions et un ultime sacre olympique à Paris 2024. Rencontre avec une fille qui a usé plus d’un parquet.

Lire plus »
L'épaulé-jeté ? Cékoiça ?

L’épaulé-jeté ? Cékoiça ?

Les pratiquant.e.s d’haltérophilie et de CrossFit le connaissent bien. Mais, pour les néophytes, ce mouvement est difficile à imaginer. C’est quoi, à votre avis ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Maria Sakkari

Roland-Garros 2022 : qui gagnera sur terre battue ?

La 121e édition du tournoi de Roland-Garros est officiellement ouverte ! La grande favorite Iga Swiatek confirmera-t-elle les attentes ? Ou bien ses nombreuses concurrentes, dont Maria Sakkari sur notre photo, renverseront-elles la hiérarchie ? Série à sensation du côté de la Ville Lumière.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner