Journal d'une sportive (dé)confinée

Ressortir mon vélo...j'étais excitée comme une gamine !

claire pola
Depuis le 11 mai, notre coach Claire Pola, s'en donne à coeur joie. Vélo, course, renfo au milieu des paysages magnifiques de la Haute-Vienne, la voilà de nouveau libre comme l'air ! Elle nous raconte ses premières émotions de sportive déconfinée.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

La ligne d’arrivée est là, nous sommes enfin en déconfinement !

Je vais renouer avec la nature que je n’ai pas vue depuis deux mois. Pouvoir s’échapper à plus d’un kilomètre de chez moi, sans attestation et sans le stress d’être rentrée au bout d’une heure.

J’ai donc chaussé les baskets et ai pu retrouver les bords de Vienne, l’un de mes spots préférés pour se balader, courir…

claire pola

Courir au milieu des herbes hautes, entendre les oiseaux qui chantent, voir les lapins qui se dérobent devant moi et sentir les odeurs de la nature… un intense sentiment de liberté et de bonheur m’a envahie.

« Se sentir vivante au milieu des éléments, retrouver la vitesse, le granulé de la route… c’est tout ça que j’aime. »

Le soir, j’ai préparé mon vélo pour la sortie du lendemain, j’étais super excitée comme une gamine qui ouvre ses cadeaux à Noel.

J’ai rechargé mes lumières car même en pleine journée, je roule avec une lumière à l’avant et un avertisseur à l’arrière qui en plus d’éclairer, m’avertit des véhicules en approche. Je crois bien que j’avais le sourire jusqu’aux oreilles.

Réveil à 7h30, départ vers 9h en solo pour m’offrir deux heures d’escapade sur un circuit que je connais bien, assez facile pour redémarrer en douceur.

Deuxième jour des Saints de glace, il ne faisait pas bien chaud et un vent assez fort soufflait mais qu’importe, qu’est-ce que j’étais heureuse… se sentir vivante au milieu des éléments, retrouver la vitesse, le granulé de la route… c’est tout ça que j’aime.

Limoges

Et puis… j’ai quelques points de repère sur mes circuits  : des points de vue, des ruines ou comme sur ce tour un animal.

C’est un taureau Highland, un écossais débarqué dans le Limousin, mdrrr je l’ai baptisé Oscar. Il vit dans un pré avec une chèvre et un âne.

Quand je passe devant, j’aime le voir et hier il était là …

claire pola

Du côté de mon activité de coach, je poursuis le coaching à distance car il présente de nombreux avantages  comme l’absence de temps de déplacement, des créneaux et amplitudes horaires larges, pas de perte de temps au cours de la séance et la possibilité d’interagir à plusieurs à des milliers de kilomètres de distance.

Finalement quelques habitudes se sont créées et certains clients souhaitent conserver un coaching matinal ou tardif en visio.

« Mon terrain de jeux s’est agrandi et c’est avec passion et enthousiasme que j’envisage les prochaines semaines. »

Je vais reprendre également les coaching à domicile et en extérieur. En ce qui concerne les séances collectives, c’est un peu plus compliqué lorsqu’il s’agit d’associations car, à défaut de pouvoir utiliser les gymnases, il faut négocier l’occupation des espaces verts ou des installations collectives ouvertes comme les terrains de football avec les mairies.

A Limoges, pour le coup, la ville a communiqué sur la réouverture du parc des sports dès le 12 mai.

claire pola

L’accès aux terrains de football et de rugby est de nouveau possible, pour la pratique individuelle de type fitness ou renforcement musculaire en respectant les consignes de distanciation physique (regroupement limité à 10 personnes).

Mon terrain de jeux s’est donc agrandi et c’est avec passion et beaucoup d’enthousiasme que j’envisage les prochaines semaines.

image00001 (1)gimp

Bref, je suis fin prête à vous communiquer mon énergie, écrivez-moi, je vous aiderai à vous remettre en mouvement, que ce soit pour de la réathlétisation, des séances fitness, de gym douce, de stretching, de vélo (uniquement en visio pour le moment), vous serez ÀBLOCK!

Alors, on bouge ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Jessy Trémoulière

Jessy Trémoulière : « Le rugby m’a fait grandir. »

Elle a à peine 30 ans, mais déjà une riche carrière derrière elle. L’Auvergnate Jessy Trémoulière, devenue une figure incontournable du paysage rugbystique international, vient d’être sacrée meilleure joueuse de la décennie, deux ans après avoir été élue meilleure joueuse du monde, rien que ça ! Rencontre avec une fille qui sait merveilleusement transformer l’essai.

Lire plus »
Jessi Combs

Jessi Combs, la femme-badass la plus rapide de la planète

Sa vie de pionnière, elle l’a vécue à cent à l’heure, entre sa passion pour la mécanique et son goût pour la vitesse. Tragiquement décédée l’an dernier à l’âge de 39 ans, celle qui fut “la femme la plus rapide du monde” était une casse-cou féministe un peu dingue mais adorable. Elle restera à jamais dans la course. Moteur !

Lire plus »
Adrienne Bolland

Adrienne Bolland, l’intrépide étoile de l’aviation française

Elle était un drôle de phénomène, une casse-cou de l’aviation des Années folles. Il y a cent ans, le 1er avril 1921, en devenant la première femme à traverser la mythique Cordillère des Andes, à bord de son G3 Caudron, Adrienne Bolland a ouvert l’horizon à ses semblables, bien avant les grands noms célébrés de l’aviation : des hommes tels que Mermoz ou Saint-Exupéry. Récit d’une pionnière terriblement attachante.

Lire plus »
Fifty Fifty Sail

Fifty Fifty Sail, une régate solidaire pour aider les femmes à larguer les amarres

Mettre les voiles pour prouver que la femme a toute sa place dans le sport. C’est tout l’enjeu de cette chouette initiative qui a surgi dans la longue vue d’ÀBLOCK!. Cette régate 100% mixte fait la course contre les clichés et s’engage contre les violences faites aux femmes. Car le sport est un formidable outil de reconstruction pour se réapproprier son cœur et son corps. Embarquement immédiat au sein d’un enthousiaste et généreux équipage…

Lire plus »
crossfit Laurene

Ces sportives qui revendiquent le “No Limit”

Boxe, CrossFit, ultra-trail ou encore rugby, aujourd’hui les femmes sont de plus en plus nombreuses à truster des sports habituellement chargés en testostérone. Se battre, s’abîmer, se dépasser… ces pratiquantes et championnes n’ont peur de rien. Surtout si ça fait « mâle ».

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin