Journal d'une sportive (dé)confinée Ressortir mon vélo...j'étais excitée comme une gamine !

claire pola
Depuis le 11 mai, notre coach Claire Pola, s'en donne à coeur joie. Vélo, course, renfo au milieu des paysages magnifiques de la Haute-Vienne, la voilà de nouveau libre comme l'air ! Elle nous raconte ses premières émotions de sportive déconfinée.

Publié le 16 mai 2020 à 13h50, mis à jour le 16 mai 2020 à 13h50

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

La ligne d’arrivée est là, nous sommes enfin en déconfinement !

Je vais renouer avec la nature que je n’ai pas vue depuis deux mois. Pouvoir s’échapper à plus d’un kilomètre de chez moi, sans attestation et sans le stress d’être rentrée au bout d’une heure.

J’ai donc chaussé les baskets et ai pu retrouver les bords de Vienne, l’un de mes spots préférés pour se balader, courir…

claire pola

Courir au milieu des herbes hautes, entendre les oiseaux qui chantent, voir les lapins qui se dérobent devant moi et sentir les odeurs de la nature… un intense sentiment de liberté et de bonheur m’a envahie.

« Se sentir vivante au milieu des éléments, retrouver la vitesse, le granulé de la route… c’est tout ça que j’aime. »

Le soir, j’ai préparé mon vélo pour la sortie du lendemain, j’étais super excitée comme une gamine qui ouvre ses cadeaux à Noel.

J’ai rechargé mes lumières car même en pleine journée, je roule avec une lumière à l’avant et un avertisseur à l’arrière qui en plus d’éclairer, m’avertit des véhicules en approche. Je crois bien que j’avais le sourire jusqu’aux oreilles.

Réveil à 7h30, départ vers 9h en solo pour m’offrir deux heures d’escapade sur un circuit que je connais bien, assez facile pour redémarrer en douceur.

Deuxième jour des Saints de glace, il ne faisait pas bien chaud et un vent assez fort soufflait mais qu’importe, qu’est-ce que j’étais heureuse… se sentir vivante au milieu des éléments, retrouver la vitesse, le granulé de la route… c’est tout ça que j’aime.

Limoges

Et puis… j’ai quelques points de repère sur mes circuits  : des points de vue, des ruines ou comme sur ce tour un animal.

C’est un taureau Highland, un écossais débarqué dans le Limousin, mdrrr je l’ai baptisé Oscar. Il vit dans un pré avec une chèvre et un âne.

Quand je passe devant, j’aime le voir et hier il était là …

claire pola

Du côté de mon activité de coach, je poursuis le coaching à distance car il présente de nombreux avantages  comme l’absence de temps de déplacement, des créneaux et amplitudes horaires larges, pas de perte de temps au cours de la séance et la possibilité d’interagir à plusieurs à des milliers de kilomètres de distance.

Finalement quelques habitudes se sont créées et certains clients souhaitent conserver un coaching matinal ou tardif en visio.

« Mon terrain de jeux s’est agrandi et c’est avec passion et enthousiasme que j’envisage les prochaines semaines. »

Je vais reprendre également les coaching à domicile et en extérieur. En ce qui concerne les séances collectives, c’est un peu plus compliqué lorsqu’il s’agit d’associations car, à défaut de pouvoir utiliser les gymnases, il faut négocier l’occupation des espaces verts ou des installations collectives ouvertes comme les terrains de football avec les mairies.

A Limoges, pour le coup, la ville a communiqué sur la réouverture du parc des sports dès le 12 mai.

claire pola

L’accès aux terrains de football et de rugby est de nouveau possible, pour la pratique individuelle de type fitness ou renforcement musculaire en respectant les consignes de distanciation physique (regroupement limité à 10 personnes).

Mon terrain de jeux s’est donc agrandi et c’est avec passion et beaucoup d’enthousiasme que j’envisage les prochaines semaines.

image00001 (1)gimp

Bref, je suis fin prête à vous communiquer mon énergie, écrivez-moi, je vous aiderai à vous remettre en mouvement, que ce soit pour de la réathlétisation, des séances fitness, de gym douce, de stretching, de vélo (uniquement en visio pour le moment), vous serez ÀBLOCK!

Alors, on bouge ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Lil'Viber

Lil’ Viber : « Je suis motarde, je me la joue girly et j’adore ça ! »

Elle s’appelle Aurélie Hoffmann alias Lil’Viber. Mais sur les circuits, on l’appelle aussi « Wonder Lili ». Elle, c’est une super héroïne de la bécane qui se déguise comme ça lui chante pourvu que ce soit haut en couleur. Cette nana qui affole les chronos casse les codes à toute berzingue. Ultra féminine, elle est une motarde jusqu’au bout des ongles. Faites de la place !

Lire plus »
We Trail

Hey, We Trail ?

Retrouver la liberté, la nature, les sentiers…en courant, c’est la proposition alléchante de Scarpa. La marque spécialiste du trail organise, cet été, un périple financé par ses soins. Une micro-aventure pour laquelle il fallait répondre à un appel à candidatures dont on connait aujourd’hui les 5 finalistes. « We Trail » est en marche.

Lire plus »
Laurie Phaï

Laurie Phaï : « Le sport tel que je le pratique peut être vu comme un sacrifice, mais qui m’est vital. »

C’est à la force de ses pas et d’une histoire familiale de battants que Laurie Phaï, trentenaire franco-cambodgienne est devenue marathonienne et championne de trails. Après sept ans comme pongiste en équipe de France, elle s’est mise à courir pour conjurer un drame personnel et ça l’a (re)lancée sur le chemin de sa vie. Elle s’apprête aujourd’hui à représenter le Cambodge aux Jeux d’Asie du Sud-Est et s’engage, là-bas, pour le sport féminin.

Lire plus »
Cori Schumacher

Cori Schumacher, la surfeuse indignée

Ses trois titres de championne du monde de longboard lui ont permis, non seulement, de marquer l’histoire du surf mais aussi, et surtout, de se faire entendre. Depuis vingt ans, Cori Schumacher se bat pour un monde plus juste. L’Américaine, retraitée du circuit mondial depuis neuf ans, a choisi, pour se faire, d’entrer en politique. Portrait d’une activiste qui ne se contente pas de surfer sur la vague.

Lire plus »
Mélina Robert-Michon

Le questionnaire sportif de…Mélina Robert-Michon

Elle est l’athlète française qui a décroché le plus de titres nationaux. Le 21 février dernier, Mélina Robert-Michon, bluffante lanceuse de disque, a établi la meilleure performance mondiale de l’année avec 63,43 mètres aux championnats de France hivernaux de lancers longs. La vice-Championne olympique en titre et 34 fois Championne de France ne compte pas s’arrêter là. Elle sera à Tokyo en juillet. En attendant, elle répond à notre petit questionnaire vite fait, mais bien fait !

Lire plus »
Alice Modolo

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rugbywoman qui en a sous les crampons, une sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo), une pongiste à la raquette agile, une lutteuse qui s’est battue pour Tokyo, une pionnière à cheval ou encore une ONG qui va marcher 40 000 km, demandez le programme sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner