Rechercher

Championnats Sportifs Européens 2022 Tous dans les starting-blocks !

Alexia Richard et Lézana Placette
Jusqu'au 21 août, la capitale bavaroise accueille la deuxième édition des Championnats Sportifs Européens. Munich va vivre au rythme des meilleurs athlètes européens de douze disciplines (dont le beach-volley sur notre photo) pendant onze jours. Spectacle garanti et, on l'espère, pluie de médailles pour les Français !

Par Alexandre Hozé

Publié le 08 août 2022 à 14h23, mis à jour le 11 août 2022 à 13h20

Quel été pour les sportifs ! Tour de France masculin et féminin, Euro de foot femmes, Coupe du monde de surf, mais aussi Euro de baseball féminin (remporté par les Bleues)… On ne s’ennuie pas et c’est loin d’être fini ! 

Le mois d’août s’annonce également ÀBLOCK! pour tous les amateurs de sport de très haut niveau. Ce jeudi 11 août, en plus de la dernière étape de la Coupe du Monde de Surf, ce sont les deuxièmes Championnats Sportifs Européens qui démarrent à Munich. 

Cékoiça ? Tout simplement une variante des Jeux Olympiques made in Europe. Douze Euro du 11 au 21 août. La première édition avait eu lieu en 2018, entre Berlin et Glasgow. Cette fois, nos voisins d’Outre-Rhin seront les seuls hôtes d’un événement extra-ordinaire. 

©France TV

Quatre-mille-quatre-cents athlètes de cinquante nationalités différentes vont se disputer les cent-cinquante-huit médailles d’or disponibles. Dans ce lot de champions et championnes, bien évidemment des Tricolores qui ne sont pas là pour rigoler. 

Les derniers Championnats Sportifs Européens n’avaient pas été une réussite absolue pour la France. Une cinquième place au classement des médailles avec quarante-deux breloques, loin derrière les Russes (trente-et-une médailles d’or) et les Anglais (soixante-quinze podiums). 

Mais les choses ont bien changé depuis 2018. Si la base sportive est conservée avec de l’athlétisme, quatre épreuves de cyclisme, de la gymnastique, de l’aviron et du triathlon, quatre nouvelles disciplines font leur apparition.

En remplacement de la natation et du golf : le beach-volley, le tennis de table, l’escalade sportive (spectacle garanti) et le Sprint en canoë et kayak. 

De nouvelles chances de succès pour la délégation française ! De retour de leur Mondial canadien, les kayakistes françaises restent concentrées pour assurer aux Championnats Sportifs Européens. Manon Hostens, notamment, débarque motivée au plus haut point. Sans médailles aux Mondiaux, voici la parfaite occasion pour elle de conclure son été sur un bon coup de rame. 

En aviron, les rameuses Claire Bové et Laura Tarantola sont également en bonne place pour rafler une médaille.

En escalade, les athlètes tricolores visent aussi les plus hauts sommets. La jeune Oriane Bertone (seulement 17 ans) a un objectif bien défini : l’or. Dans sa catégorie Bloc, elle cumule déjà des exploits hors normes et trois médailles d’argent en Coupe du monde. Son aînée Fanny Gilbert, ancienne numéro 3 mondial, ne compte pas rester sur la touche non plus. 

Les gros noms du sport français se sont donné rendez-vous à Munich. En cyclisme sur route, après un Tour de France on ne peut plus intensif, Audrey Cordon-Ragot et la révélation Juliette Labous arrivent en Bavière pour la chasse aux médailles. 

En athlétisme, Mélina Robert-Michon, Alice Finot, Rénelle Lamote et Alexandra Tavernier espèrent redonner le sourire à leurs supporters après des mondiaux plus que compliqués. 

En beach-volley, Lézana Placette et Alexia Richard ont bien l’intention de faire parler le sable et ainsi prouver que leur sport en est un, un vrai !

Juliette Labous

La nouvelle génération de gymnastes arrive également pour tout casser. Kevinn Rabaud, Directeur Technique National, est optimiste pour les filles. « Chez les femmes, nous souhaitons obtenir une place en finale par équipe, quatre finales individuelles et une médaille, détaille le DTN. Du côté des juniors, nous espérons quatre finales. » 

Citons également la « ping » prodige française, Prithika Pavade, qui veut prendre la balle au bond durant ces championnats en tennis de table.

Et, bien sûr, les messieurs débarquent ÀBLOCK! Kévin Mayer, récent champion du monde, Quentin Bigot, Jimmy Vicaut, Arnaud Démare, Vincent Luis… Tout semble avoir été fait pour que le sport français s’installe au sommet de l’Europe. 

Place à l’action, maintenant ! 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Elle a donné un an de sa vie pour la Transat Jacques Vabre qui vient de s’élancer du Havre. Elle, c’est Charlotte Cormouls-Houlès, 27 ans, navigatrice passionnée qui n’aurait jamais imaginé pouvoir s’embarquer dans pareille aventure. Nous l’avons rencontrée deux jours avant son grand départ. Avec sa co-skippeuse Claire-Victoire de Fleurian, la voilà à flot pour voguer vers un rêve devenu réalité.

Lire plus »

Plongée libre : les femmes comme des poissons dans l’eau

Nouvelle pépite sur les écrans dans le viseur de ÀBLOCK! : la série documentaire « Sports d’ailleurs » sur Netflix. Une plongée fascinante dans diverses cultures et les sports originaux que ces communautés pratiquent. On vous emmène faire un voyage dans « Le Grand bleu » avec l’épisode 3 consacré à la plongée libre, sport national aux Philippines où les femmes règnent sur les mers…

Lire plus »
Tour de France Femmes 2023 Bon vent dans le dos !

Tour de France Femmes 2023, bon vent dans le dos !

Il reprend la route. Cette 2e édition du Tour de France Femmes espère être aussi suivie que son homologue masculin. L’année dernière, l’engouement a été total et la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten s’est imposée. La question est donc maintenant : qui pour lui succéder ?

Lire plus »
Marathon Rose, les femmes en marche contre le cancer du sein

Marathon Rose, les femmes en marche contre le cancer du sein

« Le sport pour vaincre ! » Comme un cri du cœur, le slogan de l’association Casiopeea résume parfaitement le projet de son Marathon Rose qui prendra la route en octobre : marcher côte à côte pour lutter contre la maladie durant le mois de sensibilisation nationale, Octobre Rose. ÀBLOCK ! soutient cet essentiel top départ…

Lire plus »
Leena Gade Première femme ingénieure de course victorieuse, so what ?

Leena Gade, première femme ingénieure de course victorieuse, so what ?

Pour le monde du sport automobile, elle est « une main de velours dans un gant de carbone ». Celle qui fut la première ingénieure de course à remporter les 24 heures du Mans en 2011, mais aussi le titre de… l’« Homme de l’année » du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA un an plus tard, ne freine devant aucun obstacle. Elle est aujourd’hui présidente de la Commission GT de la fédé automobile.

Lire plus »
Le sport se met au vert à Besançon

Le sport se met au vert à Besançon

Rando-Kayak, VTT, trails, l’une des régions les plus vertes de France lance sa nouvelle édition du festival Grandes Heures Nature. Du 24 au 26 juin, ça va pagayer, pédaler et courir sur les sentiers ! Prêt à faire le plein d’oxygène ?

Lire plus »

Simonne Mathieu, la reine de la terre battue qui fit trembler les filets en 1930

Elle est la deuxième meilleure joueuse de tennis française de tous les temps, mais la mémoire collective n’a pas retenu son nom. Simonne Mathieu, tapie dans l’ombre écrasante de Suzanne Lenglen, n’a pas eu la place qu’elle méritait dans les livres d’histoire. Et pourtant. La Francilienne, deux fois victorieuse en simple de Roland-Garros, s’est illustrée par son talent sur les courts, mais aussi par son parcours de résistante au service de la France libre.

Lire plus »
Melina Robert Michon Mélina Robert-Michon, la lanceuse de disque qui connaît la chanson

Mélina Robert-Michon, la lanceuse de disque qui connaît la chanson

Elle a été de toutes les campagnes olympiques depuis les Jeux du millénaire à Sydney, en 2000. Mélina Robert-Michon, médaillée d’argent au disque aux Jeux Olympiques de Rio, participe, à 42 ans, aux sixièmes JO de sa carrière et avait pour seule et unique ambition de décrocher le Graal à Tokyo. Elle a échoué, mais nous donne rendez-vous à Paris 2024. Retour sur le parcours d’une athlète inoxydable.

Lire plus »
Rose Nathike Lokonyen

Rose Nathike Lokonyen, le sport pour refuge

Elle n’est pas une athlète comme les autres. En 2016, Rose Nathike Lokonyen participait aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro au sein de la première équipe de réfugiés de l’Histoire. Depuis, la jeune sud-soudanaise continue de tracer sa route, utilisant le sport pour mettre en lumière le sort de ceux qui, comme elle, ont dû fuir leur pays. Portrait d’une sportive qui (re)vient de loin.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner