Championnats Sportifs Européens 2022Le maxi-récap'

Renelle Lamote
Après onze jours de compétition de (très) haut niveau, les Championnats Sportifs Européens sont arrivés à leur terme, ce dimanche 21 août. Pour la délégation française, la satisfaction domine. Avec cinquante médailles, il y a de quoi !

Par Alexandre Hozé

Publié le 22 août 2022 à 18h59

Voilà, c’est fini. Les Championnats Sportifs Européens se sont clôturés dimanche soir, sur une dernière soirée dans le mythique stade de Munich. Pendant dix jours, l’Europe a vécu au rythme du sport. De douze sports, pour être précis. 

Si les grands classiques étaient évidemment représentés (athlétisme, cyclisme…), des disciplines plus discrètes d’ordinaire se sont imposées sur le devant de la scène. Et avec ça, de nouveaux genres de sportifs ont fait leur apparition. 

Bienvenue aux grimpeurs et grimpeuses aux doigts d’acier, aux volleyeurs de plage et aux freestyleurs en BMX. Dans la capitale de la Bavière, les meilleurs athlètes européens n’ont pas seulement couru, ils ont aussi défié la gravité, avec des prises ou des vélos. 

Et à l’approche des Jeux Olympiques de Paris, on n’a qu’une hâte : revoir toutes ces disciplines dans la Ville Lumière. Et avec des Français et Françaises pour les remporter, ça serait encore mieux ! 

©Wikipédia

Le bilan de la délégation française pour cette deuxième édition des Championnats Sportifs Européens est assez similaire à celui de la première. Quarante-deux médailles en 2018 contre cinquante cette année. Et si les raisons de se satisfaire ne manquent pas, tout n’a pas été rose non plus pour nos représentants. 

Après des mondiaux américains loupés, l’athlétisme français voulait montrer un autre visage à Munich. Mais le bilan reste faible. Neuf médailles mais aucun titre. Seule Rénelle Lamote (notre photo d’ouverture) a décroché une breloque pour les filles avec sa deuxième place au 800 mètres.

Mais, d’autres ont pris date également. Clémence Beretta avec un nouveau record de France sur le 20 kilomètres marche, par exemple. Ou encore la jeune et souriante Marie-Julie Bonnin à la perche.

L’état d’esprit de l’équipe de France d’athlétisme est irréprochable. Une première étape avant de meilleurs résultats ? On croise les doigts. 

Les deux équipes qualifiées pour le Beach-Volley n’ont pas réussi à se transcender non plus. Pour Clémence Vieira et Aline Chamereau autant que pour Alexia Richard et Lézana Placette, la marche était trop haute. 

Clémence Beretta

Ce qui est sûr, en revanche, c’est que les cyclistes tricolores étaient prêts de leur côté. VTT, BMX, cyclisme sur route et sur piste, les Français se sont toujours bien placés. 

Dans les rues munichoises, si Arnaud Démare est allé chercher l’argent, l’équipe féminine n’a rien pu faire face à Lorena Wiebes. Décidément, les cyclistes oranges sont sur une « petite » saison.

Sur la piste en revanche, les Bleues chantent un autre air… Clara Copponi aurait préféré un titre, mais deux médailles d’argent et une autre en bronze, ça reste une sacrée performance. Victoire Berteau avec une troisième place sur la course aux points et Mathilde Gros avec une breloque argentée en vitesse individuelle apportent également leur pierre à l’édifice. 

Pour le VTT, tout roule également ! Loana Lecomte et Pauline Ferrand-Prévot nous ont offert un magnifique doublé samedi 20 août. La pluie munichoise n’y a rien fait, les Françaises étaient intenables sur leur vélo. 

Pauline Ferrand-Prévot et Loana Lecomte ont brillé sur leurs vélos.

Et enfin, le BMX. On nous avait promis du spectacle et nous avons eu encore mieux ! À seulement 18 ans, Laury Perez va chercher la troisième place du concours. Et Anthony Jeanjean a également régalé, allant chercher l’or sur son deuxième et dernier passage. 

L’air allemand a donc particulièrement bien réussi aux cyclistes tricolores. Qu’est-ce que ça sera à domicile… 

En gymnastique, les filles ont sauvé les meubles. Les messieurs ont tout donné, à l’image de Benjamin Osberger, resté au pied du podium aux Arçons. Mais les trois médailles de bronze obtenues sont le fruit de la détermination d’Aline Friess, de Lorette Charpy et de Carolann Héduit. 

En triathlon, c’est une autre médaille de bronze qui a été rajoutée au compteur par Emma Lombardi. Et lors du relais mixte, grandissime favorite après un triplé masculin, l’équipe de France a confirmé son état de grâce. 

La mixité sied d’ailleurs très bien aux tricolores. Le duo Jia Nan Yuan-Emmanuel Lebesson s’est hissé au sommet du tennis de table européen. 

Toujours par équipe, les Bleues ont brillé en aviron. Deuxième place on ne peut plus méritée pour Laura Tarantola et Claire Bové. Nélia Barbosa les a d’ailleurs imitées en paracanoë. 

Les grimpeuses françaises n’ont pas manqué la prise de leur côté. Dans l’épreuve Bloc, Oriane Berton a conclu une saison délicate par une belle médaille de bronze. Et, en Difficulté, Manon Hily a obtenu le même métal. 

Vous avez suivi ? Parce que ça fait un paquet de médailles ! Et les messieurs n’ont pas chômé non plus. De bon augure pour l’été 2024. 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

EuroBasket 2021

Basketteuses françaises, Dribblez maintenant !

C’est l’heure. Tout le monde sur le parquet ! L’EuroBasket féminin 2021 est lancé et les basketteuses françaises sont en mode compet’. Sûres d’elles, en confiance, elles ont mangé du lion. Ça se passe entre Strasbourg et Valence, en Espagne. C’est jusqu’au 27 juin. Et la distribution est plutôt belle. On vous fait un petit recap’ ?

Lire plus »
Tjiki : "Je veux qu’on arrête de dire que la femme musclée n’a pas sa place dans notre société."

Tjiki : « Je veux qu’on arrête de dire que la femme musclée n’a pas sa place dans notre société. »

Elle s’est illustrée en athlétisme, en rugby aussi. Mais la discipline qui lui a apporté la consécration, c’est le body fitness. Après des années de pratique au haut niveau, Tjiki continue de chasser les titres avec une ambition : casser les codes et pulvériser les stéréotypes physiques qui emprisonnent les femmes. Rencontre avec une cover girl qui ne se cache pas derrière ses muscles.

Lire plus »
Hashimoto Seiko, l’olympisme et l’égalité à cœur et à cris

Hashimoto Seiko, l’olympisme et l’égalité à cœur et à cris

Couronnée du Trophée mondial « Femme et Sport » 2021 par le CIO, Hashimoto Seiko, présidente du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et septuple olympienne dans deux disciplines différentes, est plus que jamais une femme ÀBLOCK! Portrait d’une influente au royaume du sport mondial qui a l’olympisme et ses valeurs dans la peau.

Lire plus »

Pendant le confinement, le fitness a la cote

Malgré les nombreux échanges houleux sur les réseaux sociaux concernant le running (on peut continuer à courir ou pas ?), ce ne serait là qu’une tempête dans un verre d’eau. Selon un sondage, la course à pied est loin d’être l’activité la plus prisée par les Français en période de confinement.

Lire plus »
Paola Calvo : « À Juárez, toutes les femmes sont des combattantes. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une vététiste que rien n’arrête, une cinéaste qui n’a pas peur de filmer des catcheuses en terrain dangereux (notre photo), une snowboardeuse qui ne lâche rien et quelques petites infos à grignoter pour se cultiver avec la suite de notre lexique Coach Vocab’, demandez le programme sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Hélène Pietrenko : « En sport, je me fixe peu de limites. »

Hélène Pietrenko : « En sport, je me fixe peu de limites. »

Elle a marqué les esprits en 2022 en remportant le classement féminin de la NatureMan Explorer. Cette année, cette fondue de sport nature et de défis extrêmes, tentera de graver, de nouveau, son nom dans le marbre en devenant l’une des rares femmes à boucler la French Divide dans les temps, une course de 2 200 kilomètres en bikepacking et sans assistance. Rencontre avec l’impressionnante Hélène Pietrenko.

Lire plus »
Adrienne Bolland

Adrienne Bolland, l’intrépide étoile de l’aviation française

Elle était un drôle de phénomène, une casse-cou de l’aviation des Années folles. Il y a cent ans, le 1er avril 1921, en devenant la première femme à traverser la mythique Cordillère des Andes, à bord de son G3 Caudron, Adrienne Bolland a ouvert l’horizon à ses semblables, bien avant les grands noms célébrés de l’aviation : des hommes tels que Mermoz ou Saint-Exupéry. Récit d’une pionnière terriblement attachante.

Lire plus »
Il était une fois l’aviron… féminin

Il était une fois l’aviron… féminin

Jusqu’au 5 juin, rameuses et rameurs s’affrontent sur l’Allier. Vichy accueille les championnats de France bateaux longs pendant trois journées de compet’. Une occasion en or de revenir sur l’histoire des femmes dans l’aviron. Une histoire qui a débuté par des canotières à la réputation sulfureuse…

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner