Clara Matéo À fond les ballons

Clara Matéo, à fond les ballons
Here we go ! L'Euro de foot féminin vient de commencer. Les Bleues sont en ordre de marche et la sélectionneuse Corinne Diacre peut compter sur les services de la jeune prodige Clara Matéo. Portrait d'une attaquante qui a faim de titres et de buts.

Par Alexandre Hozé

Publié le 06 juillet 2022 à 16h30, mis à jour le 06 juillet 2022 à 17h24

Grande première pour Clara Matéo. L’attaquante du Paris FC découvre la scène internationale avec le maillot bleu. Sa montée en puissance avec son club a été récompensée par Corinne Diacre.

Et en à peine dix matchs, la joueuse chi va piano va sano s’est installée dans le groupe de l’équipe de France.

Vite fait bien fait comme intégration ! Mais Clara Matéo est une habituée. Son arrivée dans le football professionnel a également été une affaire rondement menée.

Née le 28 novembre 1997 à Nantes, elle découvre le ballon rond dans la cour de récré. Et c’est le coup de foudre.

À 7 ans, elle débarque dans son premier club, l’US Sainte-Luce-sur-Loire. Pas le plus connu des clubs, mais c’est ici qu’une future membre de l’équipe de France fait ses débuts.

Après, c’était un amour de jeunesse. L’US Sainte-Luce-sur-Loire n’est pas encore au niveau pour conserver la crème de la crème du foot féminin. Car, très vite, cela ne fait aucun doute : Clara Matéo déchire tout ballon aux pieds.

Et un potentiel de la sorte, ça a tendance à capter les regards. La Roche-sur-Yon parvient à la séduire. La saison 2014-2015 signe l’arrivée de l’attaquante dans le football des grandes. D’abord en deuxième division, puis en première la saison suivante.

Mais une fois de plus, le talent de la Nantaise est trop grand pour son club. Et la crème du foot français ne compte pas laisser passer une telle occasion. Clara Matéo atterrit donc à Juvisy, qui devient le Paris FC en 2017.

De 2016 à 2020, l’attaquante se forme, progresse et poursuit ses études à l’Ecole polytechnique universitaire. Car, oui, mademoiselle ne fait pas comme tout le monde.

En sus de son métier de footballeuse pro (et de très bon niveau), Clara Matéo est également business developer sur le marché du sport (quelle surprise !) pour la boîte Arkema.

Et l’équilibre est trouvé pour une sportive qui cherche aussi la stabilité professionnelle car la miss a la tête sur les épaules. Le foot, c’est bien, mais autant assurer ses arrières, ou plutôt son avenir.

Sa double carrière ne fait que commencer, mais pour le football en tout cas, tout roule.

©Paris FC

Sa saison 2020-2021 l’installe dans le lot des meilleures attaquantes du championnat français. Treize buts en une saison, c’est loin d’être à la portée de toutes. La vitesse balle aux pieds de Clara Matéo fait très mal aux défenses.

Et, sacrée coïncidence, pendant cette même saison, Corinne Diacre décide de l’ajouter à sa liste. Le 27 novembre 2020, l’attaquante devient membre de l’équipe de France.

Pour autant, la jeune prodige s’efforce de garder les pieds sur terre. « Je suis consciente que tout va très vite dans le foot, dans le bon sens comme dans le mauvais, confie-t-elle. Je sais que le chemin est long. Le plus dur est de rester performante sur la durée. »

©Paris FC

Mais peu d’inquiétudes subsistent sur ce point, surtout au vu de sa dernière saison. En 2021-2022, Clara Matéo fait trembler les filets à onze reprises. Et cerise sur la gâteau, elle fait partie de l’équipe de la saison de D1.

Le plein de confiance est réalisée pour la jeune buteuse. Et ça tombe bien, les Bleues débarquent en Angleterre dans un seul objectif : ramener la coupe à maison.

Un premier trophée international en moins de vingt sélections, ça ressemble à un bon lancement pour Clara Matéo.

Ouverture ©Paris FC

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Rose Nathike Lokonyen

Rose Nathike Lokonyen, le sport pour refuge

Elle n’est pas une athlète comme les autres. En 2016, Rose Nathike Lokonyen participait aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro au sein de la première équipe de réfugiés de l’Histoire. Depuis, la jeune sud-soudanaise continue de tracer sa route, utilisant le sport pour mettre en lumière le sort de ceux qui, comme elle, ont dû fuir leur pays. Portrait d’une sportive qui (re)vient de loin.

Lire plus »
Isabeau Courdurier : « Retrouver du plaisir en VTT m’a permis de sortir de mes comportements destructeurs. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Du ski, du rugby, du VTT (Isabeau Courdurier sur notre photo), de la breakdance… Des héroïnes, des légendes, des championnes, la semaine a été riche encore une fois sur ÀBLOCK! Séance de rattrapage pour ne rien manquer du sport féminin qui fait bouger les lignes. Bonne lecture !

Lire plus »
Euro féminin de baseball, tous derrière les battes bleues !

Euro féminin de baseball, tous derrière les battes bleues !

Le championnat d’Europe féminin de baseball se joue à Montpellier jusqu’au 6 août. Et l’équipe de France, tenante du titre, compte bien récidiver l’exploit devant son public. L’occasion de développer le baseball féminin et de prendre rendez-vous pour le premier tour de la Coupe du monde, l’an prochain.

Lire plus »
Charlotte Bonnet

Charlotte Bonnet : « Quand on fait de la compétition, il faut savoir revenir plus forte, rebondir, apprendre à se faire battre. »

Elle en a fait du chemin ! Championne de natation précoce, Charlotte Bonnet, médaillée olympique alors qu’elle n’avait que 17 ans, a traversé, malgré elle, une longue et douloureuse période de doute. Presque dix ans plus tard, la Brestoise a radicalement changé. Plus mûre, plus forte, elle est parvenue à retrouver le goût de la compétition. Confessions touchantes d’une fille pour qui la natation n’est pas un long fleuve tranquille.

Lire plus »
La question qui tue

Pourquoi, le soir, je suis ballonnée ?

Cette question qui tue, on nous l’a posée plusieurs fois. Genre, des sportives et des pas (toujours) sportives, si si ! Il semblerait que gonfler le soir venu soit malvenu. Et que ça concerne aussi celles qui font leurs abdos consciencieusement. Parce que (hey, on vous le dit, là, tout de suite, ça a pas forcément à voir). Alors, on va tenter une réponse avec notre coach, Nathalie Servais. Mais, on est d’accord qu’on n’est pas gastro, hein ?

Lire plus »
Gertrude Ederle

Gertrude Ederle, l’Américaine qui a mis la Manche à ses pieds

Elle n’aimait pas qu’on lui impose des limites. Et l’a prouvé. Après une tentative avortée, Gertrude Ederle devient, en 1926, la première femme à réussir la traversée de la Manche à la nage. L’Américaine, tout juste 20 ans, va aussitôt devenir la coqueluche de son pays. Avant de sombrer dans l’anonymat le plus total.

Lire plus »
Euro de natation 2022, le récap'

Euro de natation 2022, le récap’

Fin de baignade à Rome. Les championnats d’Europe de natation sont arrivés à leur terme, le dimanche 21 août. Et si l’Italie est restée maître à domicile, les Tricolores peuvent se satisfaire de résultats prometteurs. À l’eau !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de…Lorette Charpy

Le questionnaire sportif de…Lorette Charpy

Médaillée de bronze à la poutre aux championnats d’Europe de 2019, en Pologne, couplé à l’argent au concours général individuel des Jeux européens de Minsk, en Biélorussie, la gymnaste de Saint-Etienne, Lorette Charpy, victime d’une grave blessure au genou en mars dernier, n’avait pas pu participer aux JO de Tokyo et ne sera pas non plus aux Championnats du monde, le mois prochain. Mais elle ne lâche rien et se prépare déjà pour Paris 2024. Entre deux séances de rééducation, elle a répondu à notre petit questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner