Rechercher

Clara Matéo À fond les ballons

Clara Matéo, à fond les ballons
Les Bleues sont en ordre de marche... Et la jeune prodige Clara Matéo s'est bien installée dans cette équipe. Portrait d'une attaquante qui a faim de titres et de buts.

Par Alexandre Hozé

Publié le 06 juillet 2022 à 16h30, mis à jour le 26 juillet 2023 à 9h06

Le mot clé pour définir l’arrivée de Clara Matéo dans le groupe bleu ? Efficacité. Et en à peine dix matchs, la joueuse chi va piano va sano s’est installée dans le groupe de l’équipe de France. Vite fait bien fait comme intégration !

Mais Clara Matéo est une habituée. Son arrivée dans le football professionnel a également été une affaire rondement menée.

Née le 28 novembre 1997 à Nantes, elle découvre le ballon rond dans la cour de récré. Et c’est le coup de foudre.

À 7 ans, elle débarque dans son premier club, l’US Sainte-Luce-sur-Loire. Pas le plus connu des clubs, mais c’est ici qu’une future membre de l’équipe de France fait ses débuts.

Après, c’était un amour de jeunesse. L’US Sainte-Luce-sur-Loire n’est pas encore au niveau pour conserver la crème de la crème du foot féminin. Car, très vite, cela ne fait aucun doute : Clara Matéo déchire tout ballon aux pieds.

Et un potentiel de la sorte, ça a tendance à capter les regards. La Roche-sur-Yon parvient à la séduire. La saison 2014-2015 signe l’arrivée de l’attaquante dans le football des grandes. D’abord en deuxième division, puis en première la saison suivante.

Mais une fois de plus, le talent de la Nantaise est trop grand pour son club. Et la crème du foot français ne compte pas laisser passer une telle occasion. Clara Matéo atterrit donc à Juvisy, qui devient le Paris FC en 2017.

De 2016 à 2020, l’attaquante se forme, progresse et poursuit ses études à l’Ecole polytechnique universitaire. Car, oui, mademoiselle ne fait pas comme tout le monde.

En sus de son métier de footballeuse pro (et de très bon niveau), Clara Matéo est également business developer sur le marché du sport (quelle surprise !) pour la boîte Arkema.

Et l’équilibre est trouvé pour une sportive qui cherche aussi la stabilité professionnelle car la miss a la tête sur les épaules. Le foot, c’est bien, mais autant assurer ses arrières, ou plutôt son avenir.

Sa double carrière ne fait que commencer, mais pour le football en tout cas, tout roule.

©Paris FC

Sa saison 2020-2021 l’installe dans le lot des meilleures attaquantes du championnat français. Treize buts en une saison, c’est loin d’être à la portée de toutes. La vitesse balle aux pieds de Clara Matéo fait très mal aux défenses.

Et, sacrée coïncidence, pendant cette même saison, Corinne Diacre décide de l’ajouter à sa liste. Le 27 novembre 2020, l’attaquante devient membre de l’équipe de France.

Pour autant, la jeune prodige s’efforce de garder les pieds sur terre. « Je suis consciente que tout va très vite dans le foot, dans le bon sens comme dans le mauvais, confie-t-elle. Je sais que le chemin est long. Le plus dur est de rester performante sur la durée. »

©Paris FC

Mais peu d’inquiétudes subsistent sur ce point, surtout au vu de sa dernière saison. En 2021-2022, Clara Matéo fait trembler les filets à onze reprises. Et cerise sur la gâteau, elle fait partie de l’équipe de la saison de D1.

Le plein de confiance est réalisée pour la jeune buteuse, et elle ne compte pas s’arrêter là… Après un Euro 2022 en guise d’apprentissage de la scène internationale, Clara Matéo a confirmé qu’elle avait les épaules. Hervé Renard ne s’y est pas trompé, l’attaquante fait partie du voyage pour la Coupe du Monde 2023.

Elle commence décidément vraiment très bien cette carrière…

Ouverture ©Paris FC

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Sam Davies

Samantha Davies : « Pour moi, en voile, le plaisir l’emporte toujours sur la souffrance. »

Elle est Anglaise de naissance, Bretonne d’adoption. À 46 ans, Samantha Davies a déjà roulé sa bosse sur tous les océans de la planète. Contrainte à l’abandon lors du dernier Vendée Globe après que son bateau, Initiatives-Cœur, ait heurté un ofni, la jeune louve de mer n’a qu’une idée en tête : repartir à l’assaut de ce tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance. Rencontre avec une fille qui sait garder le cap en toutes circonstances.

Lire plus »
Pierra Menta

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine des courts de tennis, un sprinteur français qui a fait ce qu’il a pu pour le sport féminin, la fameuse question qui tue, trois initiatives entre océan, montagne (la Pierra Menta sur notre photo) et à l’ombre d’une cage et puis, le plus attendu de l’année…roulement de tambours : l’anniversaire d’ÀBLOCK! Bref, on ne s’ennuie pas et on vous offre (encore) de quoi lire en attendant la suite !

Lire plus »

Julie Cukierman : « J’aime transmettre le goût de l’effort, la volonté d’aller au bout de soi-même… »

Elle a le sport dans la peau. Une passion jubilatoire qu’elle transmet à merveille, elle qui rêve de prouver que nous sommes tous des sportifs dans l’âme. Préparateur sportif d’athlètes de haut niveau, Julie pratique un métier dans lequel les femmes sont peu nombreuses. Et elle s’y sent bien. Également coach (à ne pas confondre !), elle nous raconte son quotidien entre grands champions et sportifs amateurs.

Lire plus »

Attention, elles arrivent !

C’est ce qu’on appelle la relève. Quarante-huit cyclistes en herbe, toutes des jeunes filles âgées de 13 à 18 ans, ont été invitées dans la roue des pros sur le Tour de France Femmes 2023. C’est l’opé « Elles arrivent ! » signée de la fédé de cyclisme. On adore et on adhère !

Lire plus »

Du yoga pour mieux vivre le confinement

Si le temps est à l’enfermement, si l’on se prive des autres, que l’on se coupe de l’extérieur, l’ouverture peut être intérieure. C’est ce que propose ce nouveau podcast via des séances guidées de yoga et réalisé par la yogi Isabelle Morin-Larbey. Un cadeau précieux.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner