Euro Foot féminin 2022Les Bleues under pressure

Euro féminin 2022, les Bleues under pressure
L'Angleterre accueille l'Euro féminin dès ce 6 juillet et pour plus de trois semaines de rencontres à haut niveau. Alors que les seize nations qualifiées ont terminé leur préparation, la pression monte petit à petit. L'équipe de France compte bien faire taire les critiques et briller sur la scène anglaise. Petit récap' de la compet' avant le coup d'envoi.

Par Alexandre Hozé

Publié le 05 juillet 2022 à 17h20, mis à jour le 05 juillet 2022 à 22h44

L’heure de gloire va-t-elle arriver ? La question est sur toutes les lèvres. Le compte à rebours s’accélère, le lancement de l’Euro féminin de l’UEFA 2022 commence ce 6 juillet. Et la pression monte pour l’équipe de France qui jouera son premier match le 10 juillet à 21h contre l’Italie. 

Les joueuses et le staff français doivent particulièrement composer avec le feu des projecteurs et le poids des attentes. 

Après une Coupe du Monde 2019 manquée devant son public, le droit à l’erreur de l’équipe de France s’est largement amenuisé. Il faut convaincre, désormais. Et la tâche est loin d’être aisée. 

Aller chercher un résultat sur le sol anglais, ça n’est simple pour personne. Même, voire surtout, pour les Anglaises !

Mais la ferveur de leurs supporters n’est plus à démontrer. Et la régularité de l’équipe des Three Lions dans les grandes compétitions leur a permis d’engranger de l’expérience. Maintenant, l’Angleterre want it all ! Et les joueuses ont bien l’intention de le démontrer dès le 6 juillet, pour le match d’ouverture à Old Trafford. 

Mais, pour ça, il va falloir composer avec les tenantes du titre. Les Néerlandaises veulent confirmer leur dynamique des dernières années.

Après avoir gagné l’Euro 2017 à domicile, elles se sont hissées en finale de la Coupe du Monde avant de chuter face des Américaines en mission. Les Oranges seront les filles à battre. 

©UEFA

Autre équipe favorite, l’Allemagne. Nos voisines d’Outre-Rhin se sont données pour mission de revenir sur le devant de la scène. Après une défaite surprise en quarts de finale en 2017, les Allemandes veulent rappeler qui elles sont : on parle d’un pays qui a remporté huit fois l’Euro, dont six de 1995 à 2013. 

Donc, attention au niveau ! Mais, bien sûr, l’équipe de France fait également partie des prétendantes au titre. Malgré plusieurs désillusions et tensions, quand on a un groupe de ce talent, le seul objectif possible, c’est la win ! 

Corinne Diacre ne vise pas moins en tout cas. C’est dans cet état d’esprit qu’elle a décidé de jouer la carte de la continuité pour sa liste. La jeunesse est à l’honneur avec Marie-Antoinette Katoto, Ella Palis… Tout en gardant certaines cadres, notamment Wendie Renard, la capitaine. 

©FFF

Et malgré leur indéniable talent, Amandine Henry et Eugénie Le Sommer restent sur la touche. Une décision cornélienne pour la sélectionneuse, mais qui croit dans ce groupe : « J’ai des choix à faire et je vais les assumer jusqu’au bout », martèle l’ancienne internationale au JT de 13h sur TF1. 

Désormais, fini le bla-bla, the show must go on ! La préparation est terminée du côté de Clairefontaine, l’équipe est prête.

Le 10 juillet sera le moment de montrer ce que les joueuses ont dans le ventre. Premier match contre l’Italie, avant d’affronter les Belges de la serial buteuse Tine de Caigny et les redoutables Islandaises.

Une phase de poule de haut niveau, à l’image de cet Euro.

Et dans un potentiel quart de finale, les Pays-Bas ou la Suède se profilent à l’horizon. Attention au choc ! 

Mais le tableau ne change rien à l’affaire, le but est clair et précis : rentrer sur la pelouse de Wembley le 31 juillet, soulever le premier trophée international de l’histoire des Bleues et danser sur le mythique We are the Champions. 

Go, ladies !

Ouverture ©FFF

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

sport femme banlieue

Les filles, pas de quartiers !

Longtemps oubliée, la problématique de l’accès des filles au sport dans certains quartiers est désormais mieux traitée, et les actions se multiplient pour réinjecter un peu de mixité dans ces territoires délaissés.

Lire plus »
Surya Bonaly

Surya Bonaly : 5 infos pour briller sur la glace

À l’image d’une Simone Biles, championne avant-gardiste de la gymnastique, Surya Bonaly marqua le monde du patinage artistique dans les années 1990 de ses prouesses interdites. La multi championne de France et d’Europe et vice-championne du monde par trois fois, a toujours voulu briser la glace des conventions pour faire évoluer son sport, au grand dam des juges, mais pour le plus grand plaisir du public. Ou comment devenir une Reine des glaces en 5 (r)évolutions !

Lire plus »
Pauline Ferrand-Prévot

Best-of 2020 : les exquises paroles de nos championnes

Elles nous ont inspirés, nous ont émus, soufflés, amusés ou encore étonnés. Par leurs mots, leurs émotions si bien exprimées. Leurs confidences sont des cadeaux et nous sommes fiers de les accueillir toutes ces filles ÀBLOCK! Merci, girls, d’avoir fait de 2020, année troublée, une année de partage. Merci d’avoir accompagné notre nouveau média. Cela valait bien de réunir ici quelques pépites glanées au gré de nos rencontres. Le choix a été si difficile que nous reviendrons prochainement mettre en lumière d’autres championnes pour d’autres délicieuses petites phrases. Vive 2021 avec vous ! Savourez !

Lire plus »
Laura Tarantola

Le questionnaire sportif de… Laura Tarantola

Elle vient de remporter le titre de championne de France indoor d’aviron. Sans réelle surprise, toutefois : Laura Tarantola a les épaules larges ! Mais c’est sur l’eau que la Championne du Monde 2018 passe la plupart de son temps, s’entraînant pour décrocher l’or aux prochains JO de Tokyo. Entre deux coups de rame, elle a bien voulu nous éclairer sur quelques pans de sa personnalité.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner