Jeux OlympiquesComment 5 anneaux entrelacés sont devenus le symbole des JO

anneaux olympiques
Si les Jeux Olympiques sont aussi populaires, c’est grâce à un engouement tout simplement planétaire. Mais pas seulement. Ils le sont grâce à la force de leurs symboles. Les anneaux en sont sans doute l'un des plus illustres !

Par Manon Gimet

Publié le 21 juillet 2021 à 7h15

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Organisés tous les quatre ans et réunissant tous les plus grands athlètes de la planète, les Jeux Olympiques sont toujours très attendus, spectacle incomparable, Graal du sportif de haut niveau.

Et qui dit événement de cet ampleur, dit symboles ! Comme celui des anneaux olympiques. Leur histoire remonte au siècle dernier. C’est pas tout neuf et pourtant ils demeurent extrêmement contemporains !

Les anneaux olympiques sont l’image des Jeux à travers le monde. Ils sont composés de cinq anneaux de dimensions égales entrelacés. C’est la représentation de l’union des cinq continents et la rencontre entre les athlètes du monde entier.

Chaque anneau est coloré : le bleu, le noir et le rouge sont en haut, de gauche à droite ; le jaune et le vert, en bas, de gauche à droite.

Mais depuis quand existent-ils ? Pierre de Coubertin, le fondateur des JO modernes, en est le dessinateur. Aujourd’hui, ils incarnent le Mouvement Olympique et son activité.

Retour en 1913 : les anneaux olympiques sont affichés publiquement pour la première fois. Mêmes couleurs, mêmes anneaux et même sens sur un fond blanc. Pierre de Coubertin voit son œuvre éclore.

À l’époque, les couleurs utilisées pour les anneaux et le fond blanc faisait référence aux couleurs de tous les drapeaux nationaux du monde entier, sans exception.

Ainsi, c’est en 1920 qu’ils font leur première apparition sur le drapeau olympique lors des Jeux de la VIIe Olympiade, à Anvers, en Belgique.

Après quelques changements, entre 1957 et 1986, sur la façon dont les anneaux s’entrecroisent, le CIO revient au modèle original de Pierre de Coubertin en 2010. Sans espace aux intersections des anneaux, simplement liés.

Aujourd’hui, il existe sept versions officielles des anneaux olympiques. C’est la version polychrome qui est la préférée, celle aux six couleurs : le bleu, le jaune, le noir, le vert et le rouge sur le fond blanc.

Bien-sûr, ils sont aussi illustrés dans l’une des six couleurs olympiques officielles.

Les anneaux olympiques sont le symbole le plus reconnaissable au monde. Ils fédèrent, ils unissent et ils font rêver… tellement que des champions olympiques se les tatouent… Gravés à vie dans la mémoire comme sur la peau.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »
La question qui tue

Si je me sens fatigué, je fais pas de sport, on est d’accord ?

J’y vais ? J’y vais pas ? On la connaît cette conversation avec nous-mêmes, une heure avant la séance de sport et qui, on va pas se mentir, aboutit (presque) toujours à un : “Allez, j’irai demain ! “. Alors, quoi ? flemme ou réel coup de fatigue ? Faudrait savoir. Et notre coach a sa petite idée, ça tombe bien !

Lire plus »
Mathilde Gros

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière du tennis, une cycliste en piste pour Tokyo (Mathilde Gros sur notre photo), une tireuse qui vise juste, une handballeuse qui veut mettre le Japon en cage, les Jeux Olympiques décryptés, une nouvelle « question qui tue » et une initiative bien trempée… On est toujours ÀBLOCK! et c’est juste pour vous !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Mia Hamm

Mia Hamm, la footballeuse la plus célèbre des nineties

Première grande légende du foot féminin, l’Américaine Mia Hamm est une attaquante de choc avec des pieds (et un cœur) en or. Doublement championne du monde et doublement médaillée d’or olympique, cette pionnière a suscité l’engouement mondial pour le ballon rond au féminin dès le début des années 90. Hola pour Mia !

Lire plus »
Martine Rolland

Martine Rolland : « Je suis une alpiniste avant d’être une femme. »

Elle fut la première femme guide de haute montagne en Europe. L’alpinisme, pour elle, c’est avant tout une histoire d’amour. Celle qui la lie à son mari, Jean-Jacques, qui l’a initiée à la montagne et l’a soutenue lorsqu’elle a voulu faire de sa passion son métier. Martine Rolland est une pionnière discrète, étonnante et captivante. Elle se raconte dans un livre* et sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner