Rechercher

6 juillet 2018Des filles donnent des Elles au vélo sur le Tour de France

6 juillet 2018, des cyclistes amatrices font le Tour de France un jour avant les hommes
Elles sont Treize, treize coureuses cyclistes de l’association « Donnons des Elles au vélo » qui veulent prouver que le cyclisme féminin mérite qu’on se batte pour lui. Ce 6 juillet 2018, c'est la quatrième année consécutive qu'elles prennent le départ pour la Grande Boucle un jour avant les hommes. L’objectif ? Obtenir une meilleure visibilité pour les femmes dans le cyclisme et faire en sorte qu'elles puissent avoir, un jour, leur petite reine.

Par Julie Begon

Publié le 05 juillet 2022 à 17h00, mis à jour le 18 juillet 2022 à 14h48

Le 6 juillet 2018, pour la quatrième année consécutive, le collectif « Donnons des Elles au vélo » lance son tour de France féminin.

Un jour avant le départ officiel de la Grande Boucle, treize femmes s’élancent pour réaliser le même parcours que les hommes, mais avec une journée d’avance.  

Ces cyclistes qui s’apprêtent (et réussiront) à avaler plus de 3 000 km en trois semaines sont toutes de niveau amateur. Pas mal. 

L’objectif de l’association est multiple. En premier lieu, apporter de la visibilité au cyclisme féminin. L’engouement prend chaque année un peu plus et pour l’édition 2018, les sportives ne se battent plus seules.  

Elles sont notamment sponsorisées par des partenaires prestigieux dans le monde du vélo comme FDJ ou encore Skoda et sont parrainées par le meilleur grimpeur du Tour 2017, Warren Barguil.  

Warren Barguil sur le Tour de France 2018… ©Wikipedia

Des soutiens de poids pour gagner en médiatisation, mais ça ne suffit pas. Les routes ne sont pas bloquées ni sécurisées pour le passage de ce peloton féminin qui, à la différence du masculin, part et arrive au complet. Il s’agit de montrer un véritable élan collectif, pas de savoir qui est la plus rapide. 

L’autre but du projet est de provoquer le retour d’une véritable Grande Boucle féminine. Oui le retour, parce que le Tour de France féminin, ça a existé. Le tout premier consistait en une course de cinq étapes du 28 septembre au 2 octobre 1955.  

Il ne sera pas reconduit mais, entre 1984 et 1989, il fait son retour sous une autre forme. Les femmes passent en « lever de rideau » de la course masculine, sur 60 à 70 km de leur étape. Jeannie Longo créera elle-même son « Tour cycliste féminin » qui perdurera entre 1992 et 2009, mais finira par sombrer pour son organisation désastreuse. 

Finalement, en 2014, ASO, la société organisatrice du Tour de France crée un lot de compensation pour les cyclistes professionnelles : La Course by le Tour de France. Une « très belle course », de l’avis même des coureuses, mais pas un Tour. Une seule journée, une seule étape. 

Alors, depuis, « Donnons des Elles au vélo », fait son possible pour obtenir ce véritable Tour que les femmes et le monde du cyclisme attendent. Et nous, visiteurs du futur, on peut les féliciter puisqu’elles ont réussi !  

En 2022, la première édition du Tour de France Femmes se déroulera entre le 24 et 31 juillet. Huit étapes pour voir s’affronter les meilleures cyclistes mondiales. Alors que les fans de vélo se réjouissent, cette année ils auront droit à quatre semaines de Grande Boucle ! 

©Marie Istil Photo

  • C’était aussi un 6 juillet 

 

Toujours côté cyclisme, le Giro Rosa, le tour d’Italie féminin, lançait sa 29e édition le 6 juillet 2018… Avec un peu d’avance sur son homologue français, donc.

Lors de la première étape, un contre-la-montre par équipe dans la ville de Verbania, c’est la formation Sunweb qui l’emporte. Ellen van Dijk, coureuse de cette même équipe, s’empare du maillot rose de leader du classement général.  

Ellen van Dijk… ©Wikipedia

Ouverture ©Région Bretagne

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Le Best-of ÀBLOCK!

Une crack qui nage à très grande vitesse, une fille qui prend son envol, une danseuse qui rêve de JO, les pionnières du baseball, une championne qui grimpe, une autre qui nous booste avec ses tutos (Jess Vetter sur notre photo) et un nouveau mercredi où les KIDS ont pris le MIC, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Pole Dance

La Pole Dance, des « putains » d’héroïnes à la barre

Entre sport-performance et sport-thérapeutique, la Pole Dance met la barre haut. Cette discipline sportive et artistique à l’aura sulfureuse sortie tout droit des clubs de strip-tease (mais pas que) n’a jamais été autant d’actualité, à l’ère où les femmes reprennent possession de leur histoire, de leurs voix et de leurs corps. Le docu Netflix, « Pole Dance, haut les corps ! » suit le parcours d’Américaines de tous âges, morphologies et origines, cherchant à retrouver confiance en elles grâce à cette danse au parfum de scandale. Un parcours de combattantes puissant qui fera écho dans le cœur et le corps de chaque femme.

Lire plus »
Martine Rolland

Martine Rolland : « Je suis une alpiniste avant d’être une femme. »

Elle fut la première femme guide de haute montagne en Europe. L’alpinisme, pour elle, c’est avant tout une histoire d’amour. Celle qui la lie à son mari, Jean-Jacques, qui l’a initiée à la montagne et l’a soutenue lorsqu’elle a voulu faire de sa passion son métier. Martine Rolland est une pionnière discrète, étonnante et captivante. Elle se raconte dans un livre* et sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Serena Williams, This is the end…

Serena Williams, this is the end…

C’est désormais officiel, sa carrière va prendre fin. Après un dernier US Open fin août, Serena Williams bouclera quatre décennies de succès. En simple comme en double, avec ou contre sa sœur, elle est devenue une, si ce n’est LA référence, du tennis féminin. Décryptage d’une icône en 5 infos.

Lire plus »
Il était une fois l’équitation…féminine

Il était une fois l’équitation…féminine

C’est l’heure de monter à cheval ! Alors que les Championnats du Monde de Saut d’Obstacles, dressage, para-dressage et voltige s’ouvrent à Herning, au Danemark, ÀBLOCK! vous invite à démonter les vieux clichés autour de l’équitation et des femmes via les cavalières qui ont marqué l’Histoire. Et au trot !

Lire plus »
Jessi Combs

10 femmes de sport, 10 récits de pionnières

On n’a pas attendu le 8 mars pour parler des femmes. On est ÀBLOCK! avec elles depuis trois ans, vous avez remarqué ? Mais, ok on joue le jeu, en redonnant à quelques pionnières du sport la place qu’elles méritent, à l’instar de Jessi Combs sur notre photo. Grâce à elles, les femmes ont pu (peuvent), peu à peu, changer le monde et leur monde.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner