Rechercher

6 juillet 2018Des filles donnent des Elles au vélo sur le Tour de France

6 juillet 2018, des cyclistes amatrices font le Tour de France un jour avant les hommes
Elles sont Treize, treize coureuses cyclistes de l’association « Donnons des Elles au vélo » qui veulent prouver que le cyclisme féminin mérite qu’on se batte pour lui. Ce 6 juillet 2018, c'est la quatrième année consécutive qu'elles prennent le départ pour la Grande Boucle un jour avant les hommes. L’objectif ? Obtenir une meilleure visibilité pour les femmes dans le cyclisme et faire en sorte qu'elles puissent avoir, un jour, leur petite reine.

Par Julie Begon

Publié le 05 juillet 2022 à 17h00, mis à jour le 18 juillet 2022 à 14h48

Le 6 juillet 2018, pour la quatrième année consécutive, le collectif « Donnons des Elles au vélo » lance son tour de France féminin.

Un jour avant le départ officiel de la Grande Boucle, treize femmes s’élancent pour réaliser le même parcours que les hommes, mais avec une journée d’avance.  

Ces cyclistes qui s’apprêtent (et réussiront) à avaler plus de 3 000 km en trois semaines sont toutes de niveau amateur. Pas mal. 

L’objectif de l’association est multiple. En premier lieu, apporter de la visibilité au cyclisme féminin. L’engouement prend chaque année un peu plus et pour l’édition 2018, les sportives ne se battent plus seules.  

Elles sont notamment sponsorisées par des partenaires prestigieux dans le monde du vélo comme FDJ ou encore Skoda et sont parrainées par le meilleur grimpeur du Tour 2017, Warren Barguil.  

Warren Barguil sur le Tour de France 2018… ©Wikipedia

Des soutiens de poids pour gagner en médiatisation, mais ça ne suffit pas. Les routes ne sont pas bloquées ni sécurisées pour le passage de ce peloton féminin qui, à la différence du masculin, part et arrive au complet. Il s’agit de montrer un véritable élan collectif, pas de savoir qui est la plus rapide. 

L’autre but du projet est de provoquer le retour d’une véritable Grande Boucle féminine. Oui le retour, parce que le Tour de France féminin, ça a existé. Le tout premier consistait en une course de cinq étapes du 28 septembre au 2 octobre 1955.  

Il ne sera pas reconduit mais, entre 1984 et 1989, il fait son retour sous une autre forme. Les femmes passent en « lever de rideau » de la course masculine, sur 60 à 70 km de leur étape. Jeannie Longo créera elle-même son « Tour cycliste féminin » qui perdurera entre 1992 et 2009, mais finira par sombrer pour son organisation désastreuse. 

Finalement, en 2014, ASO, la société organisatrice du Tour de France crée un lot de compensation pour les cyclistes professionnelles : La Course by le Tour de France. Une « très belle course », de l’avis même des coureuses, mais pas un Tour. Une seule journée, une seule étape. 

Alors, depuis, « Donnons des Elles au vélo », fait son possible pour obtenir ce véritable Tour que les femmes et le monde du cyclisme attendent. Et nous, visiteurs du futur, on peut les féliciter puisqu’elles ont réussi !  

En 2022, la première édition du Tour de France Femmes se déroulera entre le 24 et 31 juillet. Huit étapes pour voir s’affronter les meilleures cyclistes mondiales. Alors que les fans de vélo se réjouissent, cette année ils auront droit à quatre semaines de Grande Boucle ! 

©Marie Istil Photo

  • C’était aussi un 6 juillet 

 

Toujours côté cyclisme, le Giro Rosa, le tour d’Italie féminin, lançait sa 29e édition le 6 juillet 2018… Avec un peu d’avance sur son homologue français, donc.

Lors de la première étape, un contre-la-montre par équipe dans la ville de Verbania, c’est la formation Sunweb qui l’emporte. Ellen van Dijk, coureuse de cette même équipe, s’empare du maillot rose de leader du classement général.  

Ellen van Dijk… ©Wikipedia

Ouverture ©Région Bretagne

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manon Genest

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète d’exception et maman épanouie qui se confie sans langue de bois (Manon Genest sur notre photo), une cycliste qui se lance dans un défi fou, notre marathonienne préférée qui se frotte à la piste et notre rubrique Kids, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Championnat du Monde féminin de handball 2023, le récap'

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des disciplines qui goûtent à l’olympisme, un docu pour breaker, un retour sur des Bleues qui ramènent la Coupe à la maison (nos championnes du monde de handball sur notre photo) et une combattante engagée, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon récap’ !

Lire plus »
Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Elle a déjà été de trois campagnes. Alignée sur 100 mètres haies à Pékin et Londres, engagée en bobsleigh à deux à Sotchi, Lolo Jones a désormais les Jeux d’hiver en ligne de mire à partir du 4 février. L’Américaine de 39 ans espère y décrocher une médaille qui se refuse obstinément à elle depuis quatorze ans.

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Diane Marie-Hardy

Le questionnaire sportif de… Diane Marie-Hardy

Elle ambitionnait les JO, mais son corps a dit stop. En plein championnats de France Elite d’athlétisme, en juin dernier, l’heptathlète Diane Marie-Hardy a dû renoncer à toutes les compétitions en raison d’une blessure au tendon d’Achille. Mais cette sportive acharnée n’a pas dit son dernier mot et a repris sa préparation physique. Entre deux entraînements, elle a répondu à notre petit questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
Framboise Labat

Le questionnaire sportif de…Framboise Labat

Il y a quatre ans, à 60 ans, elle fut la première Française à concourir aux CrossFit Games, les Championnats du monde de la discipline qui a lieu aux États-Unis. Les premières épreuves de qualif’ 2021 viennent de débuter, une actu en or pour faire de la place à cette championne inoxydable qui continue de soulever du lourd et de se dépasser. Elle répond à nos petites questions Proustiennes. En toute simplicité.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner