Rechercher

20 août 1922Mary Lines crée l'exploit sur le 100m

20 août 1922 Mary Lines crée l'exploit sur le 100m
Elle est l’une des pionnières britanniques de l’athlétisme. La Londonienne Mary Lines est une vraie gazelle sur les pistes de sprint. Elle le prouve le 20 août 1922 lorsqu'elle bat le record du monde féminin sur 100m. Un exploit qui tiendra quatre ans.

Par Manon Gimet

Publié le 19 août 2022 à 21h05, mis à jour le 14 août 2023 à 10h22

La cérémonie d’ouverture n’est pas encore lancée, mais quelques épreuves des Jeux Mondiaux Féminins (les premiers Jeux Olympiques féminins mais qui ne peuvent porter ce nom) s’organisent déjà en amont. Des athlètes venues des quatre coins du monde, et en particulier d’Europe, se rencontrent ce 20 août 1922 pour se disputer les plus belles médailles de l’athlétisme.

Le jour se lève sur Paris, les sportives se préparent à faire leur entrée dans le stade de Vincennes, le Stade Pershing, construit en 1919. Au programme : une discipline de relais très attendue, le 400m. Et ça, c’est le pré-carré de Mary Lines, 29 ans, spécialiste du sprint et du saut en longueur britannique, qui avait déjà fait sensation aux Jeux Olympiques Féminins de 1921 organisés par Alice Milliat à Monte-Carlo.

Mary Lines aux Jeux Olympiques Féminins, en 1921

Dans l’optique d’en découdre et de s’imposer parmi les meilleures mondiales, Mary Lines ne veut qu’une chose : l’or.

En portant haut les couleurs du Royaume-Uni, elle entre dans un stade à ciel ouvert où le public s’impatiente de voir courir ces femmes d’exception.

L’heure a sonné, la Londonienne quitte le banc britannique pour s’installer dans son couloir. Le relais 4x100m (4×110 yards) va s’élancer avec ses partenaires de piste, Nora Callebout, Daisy Leach et Gwendoline Porter. Le regard au loin et concentrée, elle attend le coup de pistolet pour cavaler à vive allure sur la piste parisienne. Solide sur ses jambes, tête baissée, elle s’élance pour la victoire.

Mary Lines dépasse toutes ses concurrentes : 20m, 50m, 75m…là voilà qui rejoint la ligne en première position sous les applaudissements de ses compatriotes et de 30 000 spectateurs qui savourent là une course mémorable.

Le temps de Mary Lines lors du 1er relais, avant le passage de témoin, a été pris au 100m, le drapeau du record mondial vole dans les airs ! Elle emporte le record du monde sur cette distance avec un chrono de 12,8 s.

Temps validé par la FSFI (Fédération Sportive Féminine Internationale) et son conseiller technique Emile Anthoine ! Un chronométrage acrobatique totalement proscrit aujourd’hui, mais ce record figure toujours sur les tables de l’IAAF (Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme, aujourd’hui renommée World Athletics).

Ainsi, Mary Lines pulvérise le score de la Tchécoslovaque, Marie Mejzlikova, de 0,8 secondes. Marie Mejzlikova avait couru le 100m en 13,6 secondes, quinze jours auparavant, à Prague.

En montant sur la première marche du podium sous le God Save The King, Mary Lines entame ces jeux de la plus belle des façons. La première médaille d’une longue liste lors de ces Jeux Mondiaux Féminins où elle en décrochera trois en or, une en argent et une en bronze

Mary Lines détiendra ce record pendant quatre ans, jusqu’à ce que l’Allemande Gundel Wittmann ne court plus vite qu’elle encore lors de l’édition suivante des Jeux Mondiaux Féminins, en 1926.

  • C’était aussi un 20 août

En 1989, changement de terrain, ÀBLOCK! plonge dans le grand bassin : l’Américaine Janet Evans porte le record du monde du 800m nage libre à 8min 16,22 secondes à Tokyo. Un record du monde de natation qui tiendra pendant près de vingt ans avant d’être battu par la Britannique Rebecca Adlington, devenue par la même occasion championne olympique du 800m nage libre en 8 min 14,10 secondes.

Janet Evans après sa victoire en 800m à Tokyo

  • Rendez-vous demain pour Ça s’est passé un… 21 août

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Claire Floret : « Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. »

Claire Floret : « Le cyclisme m’a permis de devenir une autre femme. »

C’est une histoire d’amour qui a donné vie à une autre. Claire Floret a découvert le cyclisme via la passion de son homme, fan de vélo. En 2015, elle lance un pari audacieux : faire renaître le Tour de France au féminin. C’est un peu (beaucoup) grâce à son asso « Donnons des Elles au vélo J-1 » que le Tour de France Femmes a repris la route. Claire Floret est au micro du podcast ÀBLOCK!

Lire plus »
Yvonnette Hoareau

Yvonnette : « Le hip hop est mon oxygène, il m’a ouverte au monde. »

Son nom nous donnerait presque des envies de bouger. Yvonnette Hoareau Vela Lopez a le hip hop qui lui colle aux basques depuis ses débuts quasi révolutionnaires dans son quartier strasbourgeois. Danseuse, chorégraphe, précurseure du hip hop en Alsace, celle qui se nourrit de tout pour faire progresser sa pratique, n’oublie jamais d’où elle vient et a fait de la transmission son plus beau mouvement. Dénicheuse de nouveaux talents, elle mise tout sur les filles, « la nouvelle génération du hip hop » !

Lire plus »
Julia : « Faire le Tour de France un jour avant les hommes était l’occasion de vivre une aventure à la fois humaine et sportive. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Du foot, du vélo, des histoires de sportives qui ont eu lieu en juillet… ÀBLOCK! est en mode éditions spéciales avec ses grands dossiers à l’occasion de l’Euro Foot, du Tour de France et des grands événements qui se sont déroulés l’été. Bonne lecture !

Lire plus »
Julie Allemand

Basket : ces Européennes qui s’offrent les States

Assistons-nous enfin à l’éclosion des joueuses européennes aux États-Unis, territoire si prisé du basket mondial ? Dans le championnat américain de basketball féminin, la WNBA, elles sont de plus en plus nombreuses à tenter le coup. Et à y parvenir. Pourquoi ? Comment ? Explications.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner