16 juillet 2017Lancement de la douzième édition de l’Euro de Football féminin aux Pays-Bas

16 juillet 2017, lancement de la 12e édition de l’Euro de Football féminin aux Pays-Bas
À Utrecht, aux Pays-Bas, les sélections néerlandaise et norvégienne s’affrontent en ouverture de la douzième édition de l’Euro de football féminin en ce 16 juillet 2017. Les locales s’imposent, 1-0, et donnent le ton de la compétition. Elles n’ont encore jamais été championne d’Europe, mais ça ne saurait tarder.

Par Julie Begon

Publié le 15 juillet 2022 à 17h00

En ce 16 juillet 2017, c’est le coup d’envoi de la douzième édition du championnat d’Europe de football féminin. L’Euro s’installe pour vingt-deux jours aux Pays-Bas, soit jusqu’au 6 août. Répartie sur sept stades différents, la fête du ballon rond européen bat son plein chez le peuple orange.

L’honneur d’accueillir la compétition leur a été laissé trois ans plus tôt. Le 4 décembre 2014, alors que les Pays-Bas sont en lice pour héberger l’Euro contre six autres nations (Autriche, Écosse, France, Israël, Pologne et Suisse), l’UEFA leur confie le défi de l’organisation.

©Wikipedia

Comme le veut la coutume, le pays hôte doit lancer les hostilités. En récompense de ces longs mois de préparatifs et de l’organisation de l’événement, les Oranges joue en ouverture ce 16 juillet 2017. Les Néerlandaises ont à cœur de montrer ce qu’elles ont dans le ventre. Qualifiées d’office car organisatrices, elles veulent prouver qu’elles ont bien leur place dans le tableau final.

Ce sera chose faite d’entrée, face à la Norvège de Ada Hegerberg qu’elles affrontent dans le Stadion Galgenwaard d’Utrecht.

À domicile, les Oranges dominent les doubles championnes d’Europe (1987 et 1993) et s’imposent facilement, 1-0, devant près de 24 000 spectateurs. Et, instant Cocorico, c’est la Française Stéphanie Frappart qui arbitre cette rencontre d’ouverture.

Parfait, l’honneur est sauf pour les autochtones devant leur public. Mais, attention, elles ne sont pas non plus favorites de la compétition. Celles sur qui tout le monde mise, ce sont les Allemandes.

Et pour cause ! Sur les douze éditions qu’a connu l’Euro féminin, l’Allemagne en a empoché huit. Dont les six précédentes. Alors, la Mannschaft féminine entreprend le voyage chez son voisin de l’Ouest pour obtenir un septième titre consécutif.

Shanice van de Sanden (NED) et Elise Thorsnes (NOR) lors du match d’ouverture… ©Wikipedia

Hélas, aucun record de domination ne sera établi en 2017. Les Allemandes, échouent 1-2 en quart de finale face au Danemark, futur finaliste qui retrouvera pour le dernier round… les locales de l’étape ! Les Pays-Bas se hisseront au plus haut, et avec la manière, en encaissant seulement un but avant le match pour la médaille d’or.

À la maison, les Oranges se transcendent et s’imposent 4-2. Elles décrochent alors leur premier titre de championne d’Europe, devant leur public. Le meilleur des scénarios pour un pays organisateur !

Ouverture ©UEFA YouTube

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Ski d'Or 2023, la dernière glisse

Ski d’Or 2023, un dernier tour de piste

C’est le moment de s’offrir une ultime glisse. Le premier week-end d’avril, à Serre-Chevalier, la 35e édition du Ski d’Or va rassembler des centaines d’élèves de l’École du Ski Français. Pour des courses enneigées, mais pas seulement.

Lire plus »
la Course du Cœur 2023

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Deux amoureuses du ballon rond, une tenniswoman espionne à ses heures, une fille pour qui ça va comme sur des roulettes, une course pour les jambes mais avec le cœur (sur notre photo) ou une Question qui tue spécial muscles, c’est le choix d’ÀBLOCK! cette semaine. Régalez-vous !

Lire plus »
Ana Carrasco

Le Best-of ÀBLOCK ! de la semaine

Des histoires de pionnières qui changent le monde (telle Ana Carrasco sur notre photo), une course du cœur qui nous prend aux tripes, une roller-girl pour qui ça roule, une joueuse de rugby qui n’a rien d’une brute ou encore une légende du basket activiste, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! et c’est juste pour vous !

Lire plus »
Jessi Combs

10 femmes de sport, 10 récits de pionnières

On n’a pas attendu le 8 mars pour parler des femmes. On est ÀBLOCK! avec elles depuis trois ans, vous avez remarqué ? Mais, ok on joue le jeu, en redonnant à quelques pionnières du sport la place qu’elles méritent, à l’instar de Jessi Combs sur notre photo. Grâce à elles, les femmes ont pu (peuvent), peu à peu, changer le monde et leur monde.

Lire plus »
Chloé Trespeuch

Le Best-of ÀBLOCK ! de la semaine

Des footeuses au quotidien, un photographe qui a su mettre en lumière les maux de la patineuse Sarah Abitbol, une roller-girl pour qui ça roule, une skieuse aux anges (Chloé Trespeuch sur notre photo) ou encore une cycliste que rien n’arrête, c’est le meilleur de la semaine. Let’s go !

Lire plus »
Stéphane Kempinaire : « Dans les photos de sportives, on perçoit une grâce, une émotion douce. »/Anna Santamans

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une crossfiteuse que rien n’effraie, un photographe à l’œil expert, un récap’ de la fête internationale de la glisse et une coupe du monde pour le moins originale, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
Oïana Trillo : « Le sauvetage côtier, c'est dépassement de soi et sensations fortes ! »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Pamela Anderson made in France (la sauveteuse en mer Oïana Trillo sur notre photo), une handballeuse militante, une skieuse qui a une bonne descente, une philosophe qui parle de sport comme personne… C’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine !

Lire plus »
Red Bull Ocean Rescue 2023, Tous à l'eau !

Red Bull Ocean Rescue 2023, alerte à Biarritz !

En ce mois de février, il n’y a pas que les Mondiaux de ski au programme. Comme toujours, sur ÀBLOCK!, on fait des vagues pour mettre en lumière des événements détonnants. C’est le cas du Red Bull Ocean Rescue qui va se dérouler le 18 février, sur la côte Basque. Une compétition de sauvetage côtier qui promet de l’animation.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Alpinisme

Existe-t-il un alpinisme au féminin ?

Voilà déjà un bout de temps qu’elles ont chaussé les crampons. Si elles sont encore en minorité dans les clubs d’alpinisme, elles tracent leur voie. Mais les femmes ont-elles une manière bien à elles de grimper, marcher et s’élever ? Ce Podcast riche en témoignages nous aide à mieux comprendre ce qui pousse les femmes à s’élever jusqu’aux cimes sans en faire une montagne.

Lire plus »
Nina Kanto

Nina Kanto

Après un parcours junior dans le club de Noisy-le-Grand, Nina Kanto commence sa carrière professionnelle en 2001, à Metz. La

Lire plus »
Magalie Pottier

Magalie Pottier : « En BMX, l’inégalité des primes, ça me rend dingue ! »

Rideuse philosophe, plus artiste que casse-cou, cette multi-championne du monde et de France de BMX Race, 31 ans au compteur, s’éclate aujourd’hui en Freestyle. Première Championne de France de la discipline, Magalie Pottier excelle dans la maîtrise de son vélo, mais aussi de son mental. Favorite, elle prenait le départ ce week-end pour les Championnats de France. Et d’ouvrir la voie pour les futures rideuses dans une discipline en pleine envolée.

Lire plus »
Jutta Kleinschmidt

Jutta Kleinschmidt, la folle du volant

C’était en 2001. Il y a vingt ans, Jutta Kleinschmidt mettait « à mâle » les sports mécaniques en inscrivant son nom au palmarès du Paris-Dakar. Première femme à remporter le plus célèbre des rallyes-raids du monde, elle continue, depuis, à militer pour la cause des femmes dans un domaine très masculin. Portrait d’une pionnière qui en a sous le capot.

Lire plus »
Nadia Comaneci

Nadia Comaneci : 5 infos pour briller à la gym

Figure majeure de la gymnastique, repérée à l’âge de 6 ans, concourant aux Jeux Olympiques à 14 ans, Nadia Comaneci est la première athlète à avoir décroché un 10 dans sa discipline lors des JO. Un score si parfait, si élevé…que le tableau n’avait pas pu l’afficher correctement ! Retour sur une gymnaste d’exception en 5 dates clés.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner