Rechercher

16 juillet 2017Lancement de la douzième édition de l’Euro de Football féminin aux Pays-Bas

16 juillet 2017, lancement de la 12e édition de l’Euro de Football féminin aux Pays-Bas
À Utrecht, aux Pays-Bas, les sélections néerlandaise et norvégienne s’affrontent en ouverture de la douzième édition de l’Euro de football féminin en ce 16 juillet 2017. Les locales s’imposent, 1-0, et donnent le ton de la compétition. Elles n’ont encore jamais été championnes d’Europe, mais ça ne saurait tarder.

Par Julie Begon

Publié le 15 juillet 2022 à 17h00, mis à jour le 15 juillet 2023 à 21h56

En ce 16 juillet 2017, c’est le coup d’envoi de la douzième édition du championnat d’Europe de football féminin. L’Euro s’installe pour vingt-deux jours aux Pays-Bas, soit jusqu’au 6 août. Répartie sur sept stades différents, la fête du ballon rond européen bat son plein chez le peuple orange.

L’honneur d’accueillir la compétition leur a été laissé trois ans plus tôt. Le 4 décembre 2014, alors que les Pays-Bas sont en lice pour héberger l’Euro contre six autres nations (Autriche, Écosse, France, Israël, Pologne et Suisse), l’UEFA leur confie le défi de l’organisation.

©Wikipedia

Comme le veut la coutume, le pays hôte doit lancer les hostilités. En récompense de ces longs mois de préparatifs et de l’organisation de l’événement, les Oranges joue en ouverture ce 16 juillet 2017. Les Néerlandaises ont à cœur de montrer ce qu’elles ont dans le ventre. Qualifiées d’office car organisatrices, elles veulent prouver qu’elles ont bien leur place dans le tableau final.

Ce sera chose faite d’entrée, face à la Norvège de Ada Hegerberg qu’elles affrontent dans le Stadion Galgenwaard d’Utrecht.

À domicile, les Oranges dominent les doubles championnes d’Europe (1987 et 1993) et s’imposent facilement, 1-0, devant près de 24 000 spectateurs. Et, instant Cocorico, c’est la Française Stéphanie Frappart qui arbitre cette rencontre d’ouverture.

Parfait, l’honneur est sauf pour les autochtones devant leur public. Mais, attention, elles ne sont pas non plus favorites de la compétition. Celles sur qui tout le monde mise, ce sont les Allemandes.

Et pour cause ! Sur les douze éditions qu’a connu l’Euro féminin, l’Allemagne en a empoché huit. Dont les six précédentes. Alors, la Mannschaft féminine entreprend le voyage chez son voisin de l’Ouest pour obtenir un septième titre consécutif.

Shanice van de Sanden (NED) et Elise Thorsnes (NOR) lors du match d’ouverture… ©Wikipedia

Hélas, aucun record de domination ne sera établi en 2017. Les Allemandes, échouent 1-2 en quart de finale face au Danemark, futur finaliste qui retrouvera pour le dernier round… les locales de l’étape ! Les Pays-Bas se hisseront au plus haut, et avec la manière, en encaissant seulement un but avant le match pour la médaille d’or.

À la maison, les Oranges se transcendent et s’imposent 4-2. Elles décrochent alors leur premier titre de championne d’Europe, devant leur public. Le meilleur des scénarios pour un pays organisateur !

Ouverture ©UEFA YouTube

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Alice Millat

Sophie Danger : « De grandes figures sportives féminines, il y en a plein, mais Alice Milliat, c’est celle à qui on doit tout ! »

Les JO de Paris 2024 seront paritaires, enfin ! Et l’on parle de la matronne du sport féminin, enfin ! Dans son livre, « La femme olympique », la journaliste Sophie Danger retrace la vie de cette femme secrète et méconnue, Alice Milliat, qui organisa en 1922 les premiers Jeux féminins. Un livre qui nous embarque dans une folle épopée, une enquête aussi rigoureuse que poétique.

Lire plus »
Kumba Larroque

Koumba Larroque : « Je suis une fille qui fait de la lutte, je n’aurais pas pensé, qu’un jour, on me prendrait pour exemple. »

Elle a bien failli voir le Japon devant sa télévision. Touchée au ménisque en 2018, Koumba Larroque a cru, un temps, que les Jeux Olympiques allaient lui échapper. Il n’en sera rien ! La lutteuse française a su prendre son mal en patience pour revenir plus forte. Et saisir sa chance, en mars dernier, en validant sa présence à Tokyo. Rencontre avec une combattante que rien ne peut mettre au tapis.

Lire plus »

Pauline : « Au sommet d’une montagne, je me sens à ma place. »

Ado, elle pratiquait déjà le ski de randonnée. Et, depuis, elle n’a jamais cessé de grimper les sommets. Le plus souvent, dans sa région d’adoption, Grenoble.
La montagne, Pauline s’y sent bien, loin de tout esprit de compétition ou de performance. Elle nous partage sa passion. Celle qui la fait vibrer, celle qui l’aide à respirer.

Lire plus »
Valérie Garnier : « Le métier d’entraîneur est un chemin de vie »

Valérie Garnier : « Le métier d’entraîneur est un chemin de vie. »

Quatre médailles d’argent européennes, une médaille de bronze aux récents Jeux de Tokyo… En huit saisons, Valérie Garnier a fait de la France une place forte du basket féminin. Aujourd’hui, si elle quitte son poste d’entraîneur de l’équipe tricolore, elle n’a pas dit son dernier mot. Rencontre avec une enfant de la balle qui n’a plus rien à prouver.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner