12 juillet 2007L'alpiniste espagnole Edurne Pasaban gravit Broad Peak et ses 8047 mètres d’altitude

12 juillet 2007, l’alpiniste espagnole Edurne Pasaban gravit Broad Peak et ses 8047 mètres d’altitude
Un exploit en cache un autre. Le 12 juillet 2007, l’alpiniste espagnole Edurne Pasaban atteint le sommet de Broad Peak, le douzième plus élevé de la planète. Ce jour-là, elle sort aussi définitivement de la dépression qui l’avait éloignée des montagnes et se lance le défi de franchir les quatorze sommets de plus de 8000 mètres d’altitude que compte la Terre.

Par Julie Begon

Publié le 11 juillet 2022 à 17h00

Le 12 juillet 2007, Edurne Pasaban atteint Broad Peak (8047m), le 12e sommet le plus élevé de la planète, logé à la frontière entre la Chine et le Pakistan dans le Karakoram. Il s’agit du neuvième sommet de plus de 8000 mètres que franchit l’alpiniste espagnole.

Une promenade de santé pour une professionnelle de son envergure : n’est-ce pas elle, en effet, qui deviendra quelques années plus tard la première femme à franchir les quatorze sommets de plus de 8000 mètres existant sur Terre ? Pas exactement.

Au moment d’entreprendre l’ascension de Broad Peak, Edurne Pasaban n’a plus goût à l’alpinisme. La recherche de records ne l’excite plus. Deux ans et demi plus tôt, elle avait même raccroché les piolets et les crampons après une expédition qui avait failli lui coûter la vie.

Le sommet Broad Peak à la frontière entre la Chine et le Pakistan… ©Wikipedia

En 2004, alors qu’elle entreprend l’ascension du K2 (8611m), un autre sommet du Karakoram, le succès de l’expédition se transforme en cauchemar. L’équipe parvient à rallier le sommet mais à quel prix ?

La descente est un calvaire. Avec ses pieds gelés, le retour au camp de base devient une lutte pour sa survie. S’en suit une longue convalescence à l’hôpital et l’amputation de deux orteils. Edurne Pasaban décide alors de stopper l’alpinisme.

De retour dans son Pays basque natal, elle reprend son métier d’ingénieure dans le génie industriel. Mais ça ne durera pas longtemps, son cœur, lui, est resté dans les montagnes. Elle s’interroge : « Est-ce que j’arriverais à être heureuse en étant ingénieur toute ma vie ? La réponse est non. »

Alors elle reprend, mais pas comme avant, pas dans des conditions qui l’ont menée à la dépression. En 2007, pour son expédition vers Broad Peak, Edurne Pasaban décide de ne partir qu’avec des amis très proches et de ne pas médiatiser leur ascension. Ils font ça pour eux, pour leur amour de la montagne.

©Wikipedia

C’est ainsi que le 12 juillet 2007, alors que deux ans auparavant elle avait dit adieu aux plus hauts sommets du monde, elle franchissait le neuvième « 8000 » de sa carrière.

Avec la passion retrouvée, l’appétit pour les défis a refait surface. Pourquoi pas devenir la première femme à fouler les quatorze sommets de plus de 8000 mètres que compte la Terre ?

À peine trois ans plus tard, c’est chose faite. Le 17 mai 2010, Edurne Pasaban écrit une nouvelle page de l’histoire de l’alpinisme en atteignant le sommet du Shisha Pangma (8027m), son dernier « 8000 », au cœur de la région autonome du Tibet, en Chine.

Ouverture ©Wikipedia

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Il était une fois le breakdance… féminin

Il était une fois le breakdance… féminin

Née dans les rues du Bronx dans les seventies, cette danse acrobatique voit s’affronter des « crew » dans la rue et sur les pistes à coups de mouvements saccadés. Et les Bgirls y font bonne figure. Petite histoire du breaking conjugué au féminin.

Lire plus »
Capucine : « Être entre filles nous permet d’oser nous lancer. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière de la planche, une fille de la glisse qui n’a peur de rien (Capucine avec ses copines les Shreddeuses sur notre photo), un récap’ de l’Euro de hand, une runneuse toujours ÀBLOCK! (même en diagonale) ou une Question qui tue spécial insomniaques… C’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Isabelle : « Continuer le sport fait partie de ma lutte contre le cancer du sein. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une étude sur les corps féminins musclés à l’extrême, une crossfiteuse qui combat la maladie par le sport (Isabelle sur notre photo), une nouvelle chronique philo signée Marie Robert, un récap’ de la dernière compet de ballon ovale, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bonne (re)découverte !

Lire plus »
 Lilou Ruel : "Il faut donner confiance aux filles, leur dire qu'elles peuvent devenir hyper forte en parkour." 

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des filles qui partent à l’assaut du désert péruvien, une jeune gardienne qui connaît sa première compétition internationale, une championne qui vise les sommets (Lilou Ruel sur notre photo) et une pionnière sifflet en bouche ? C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine, bonne lecture !

Lire plus »
Tour de France Femmes 2023, la route sera longue !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le parcours 2023 du plus fameux road trip français à vélo et un zoom sur le handball avec l’Euro qui débute. Une Bleue du hand toujours en activité qui répond à notre questionnaire sportif et une autre qui retrace son parcours avec l’équipe de France, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Coralie Lassource

Le questionnaire sportif de… Coralie Lassource

Championne olympique, médaillée d’argent au championnat d’Europe 2021, la handballeuse Coralie Lassource est toujours ÀBLOCK! pour aller chercher de nouveaux succès. La capitaine de l’équipe brestoise (BBH) et membre de l’équipe de France répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Courtney Dauwalter

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un zoom sur une ultra-traileuse qui trace (Courtney Dauwalter sur notre photo), une arbitre qui change les règles et une plongeuse de haut-vol. Ou encore un nouvel Instant philo signé Marie Robert, une Question qui tue pour reprendre son souffle, un geste technique ballon ovale en main… C’est le meilleur d’ÀBLOCK pour cette semaine. En attendant la prochaine…

Lire plus »
J'veux améliorer mon cardio, je fais comment ? La question qui tue

J’veux améliorer mon cardio, je fais comment ?

« Faire monter le cardio », chez toi, ça prend 3 minutes ? Au moindre effort ton cœur s’emballe, tu suffoques ? Pas de panique ! Le cardio, c’est comme tout, ça se travaille ! Reprend ton souffle le temps qu’ÀBLOCK! te dise quel sport pratiquer pour l’améliorer.

Lire plus »
Laura Marino

Le questionnaire sportif de… Laura Marino

Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », elle nous invite à tester nos limites. L’ex-championne de plongeon, aujourd’hui spécialiste de Cliff Diving, répond à notre petit questionnaire entre deux voyages, là où elle plonge des plus hautes falaises.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Madge Syers

Madge Syers, la première Lady du patinage artistique

Les Championnats du monde de patinage se déroulent cette semaine à Stockholm, en Suède. L’occasion d’être ÀBLOCK! sur la glace et de rendre hommage à la première femme médaillée d’or olympique en patinage artistique, la Britannique Madge Syers. Une lady qui a marqué de sa grâce et de sa détermination l’histoire de cet art sportif de la glisse et n’a pas hésité à tracer son sillon moderne dans un petit monde dominé par les hommes. Son talent et son esprit de pionnière ont brisé la glace pour des générations de sportives.

Lire plus »
Marion Joffle

Marion Joffle : « Quand je nage dans l’eau glacée, je suis comme dans une bulle. »

Elle a goûté à l’eau froide, il y a quatre ans. Depuis, Marion Joffle enchaîne les défis, établit de nouveaux records mondiaux et rafle toutes les médailles sur son passage, avec comme unique objectif de se dépasser. La nageuse surnommée « Le Pingouin », le prouvera encore, en 2022, avec la traversée de la Manche. Nous l’avions suivie lors des Mondiaux en eau glacée, juste avant la pandémie, en Slovénie. Fraîche rencontre avec une fille joyeusement « givrée ».

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner