Rechercher

12 juillet 2007L'alpiniste espagnole Edurne Pasaban gravit Broad Peak et ses 8047 mètres d’altitude

12 juillet 2007, l’alpiniste espagnole Edurne Pasaban gravit Broad Peak et ses 8047 mètres d’altitude
Un exploit en cache un autre. Le 12 juillet 2007, l’alpiniste espagnole Edurne Pasaban atteint le sommet de Broad Peak, le douzième plus élevé de la planète. Ce jour-là, elle sort aussi définitivement de la dépression qui l’avait éloignée des montagnes et se lance le défi de franchir les quatorze sommets de plus de 8000 mètres d’altitude que compte la Terre.

Par Julie Begon

Publié le 11 juillet 2022 à 17h00

Le 12 juillet 2007, Edurne Pasaban atteint Broad Peak (8047m), le 12e sommet le plus élevé de la planète, logé à la frontière entre la Chine et le Pakistan dans le Karakoram. Il s’agit du neuvième sommet de plus de 8000 mètres que franchit l’alpiniste espagnole.

Une promenade de santé pour une professionnelle de son envergure : n’est-ce pas elle, en effet, qui deviendra quelques années plus tard la première femme à franchir les quatorze sommets de plus de 8000 mètres existant sur Terre ? Pas exactement.

Au moment d’entreprendre l’ascension de Broad Peak, Edurne Pasaban n’a plus goût à l’alpinisme. La recherche de records ne l’excite plus. Deux ans et demi plus tôt, elle avait même raccroché les piolets et les crampons après une expédition qui avait failli lui coûter la vie.

Le sommet Broad Peak à la frontière entre la Chine et le Pakistan… ©Wikipedia

En 2004, alors qu’elle entreprend l’ascension du K2 (8611m), un autre sommet du Karakoram, le succès de l’expédition se transforme en cauchemar. L’équipe parvient à rallier le sommet mais à quel prix ?

La descente est un calvaire. Avec ses pieds gelés, le retour au camp de base devient une lutte pour sa survie. S’en suit une longue convalescence à l’hôpital et l’amputation de deux orteils. Edurne Pasaban décide alors de stopper l’alpinisme.

De retour dans son Pays basque natal, elle reprend son métier d’ingénieure dans le génie industriel. Mais ça ne durera pas longtemps, son cœur, lui, est resté dans les montagnes. Elle s’interroge : « Est-ce que j’arriverais à être heureuse en étant ingénieur toute ma vie ? La réponse est non. »

Alors elle reprend, mais pas comme avant, pas dans des conditions qui l’ont menée à la dépression. En 2007, pour son expédition vers Broad Peak, Edurne Pasaban décide de ne partir qu’avec des amis très proches et de ne pas médiatiser leur ascension. Ils font ça pour eux, pour leur amour de la montagne.

©Wikipedia

C’est ainsi que le 12 juillet 2007, alors que deux ans auparavant elle avait dit adieu aux plus hauts sommets du monde, elle franchissait le neuvième « 8000 » de sa carrière.

Avec la passion retrouvée, l’appétit pour les défis a refait surface. Pourquoi pas devenir la première femme à fouler les quatorze sommets de plus de 8000 mètres que compte la Terre ?

À peine trois ans plus tard, c’est chose faite. Le 17 mai 2010, Edurne Pasaban écrit une nouvelle page de l’histoire de l’alpinisme en atteignant le sommet du Shisha Pangma (8027m), son dernier « 8000 », au cœur de la région autonome du Tibet, en Chine.

Ouverture ©Wikipedia

D'autres épisodes de "Un jour, un événement"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Tour de France Femmes 2023, la route sera longue !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le parcours 2023 du plus fameux road trip français à vélo et un zoom sur le handball avec l’Euro qui débute. Une Bleue du hand toujours en activité qui répond à notre questionnaire sportif et une autre qui retrace son parcours avec l’équipe de France, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Iga Swiatek

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Les 7 dernières « queen » de Roland-Garros, celles qui peuvent prétendre au sacre sur terre battue cette année, le portrait d’une gardienne de la petite balle jaune, une légende de la Porte d’Auteuil et une Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. À vos raquettes !

Lire plus »
Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Elle a donné un an de sa vie pour la Transat Jacques Vabre qui vient de s’élancer du Havre. Elle, c’est Charlotte Cormouls-Houlès, 27 ans, navigatrice passionnée qui n’aurait jamais imaginé pouvoir s’embarquer dans pareille aventure. Nous l’avons rencontrée deux jours avant son grand départ. Avec sa co-skippeuse Claire-Victoire de Fleurian, la voilà à flot pour voguer vers un rêve devenu réalité.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner