Rugby : les femmes gagnent du terrain

rugby
Le ballon ovale et les filles, une nouvelle histoire d'amour ? Depuis dix ans, les chiffres explosent : le nombre de pratiquantes de rugby ne cesse d'augmenter. Les clubs vont bien devoir leur faire de la place.

Publié le 11 mars 2020 à 9h23, mis à jour le 06 mars 2022 à 18h32

Un chiffre : 21 882. C’est le nombre de femmes licenciées à la Fédération française de rugby (chiffre 2018, contre 17 110 en 2017 et à peine 10 000 en 2010).

Soit + 500 % en quinze ans et près de 120 % cette dernière décennie. Le nombre de joueuses de rugby en club est donc en hausse constante, dont plus de la moitié a moins de 18 ans.

Voilà qui devrait redonner des couleurs au rugby français (la France a perdu près de 10 % de ses licenciés ces dernières années). Si les femmes s’emparent du ballon ovale, ce sera une occasion en or pour la FFR (Fédération française de rugby) de faire souffler un vent nouveau sur les terrains. Mais aussi de plaquer les idées reçues et autres préjugés sexistes. 

D’autant qu’au niveau mondial, le constat est le même (donc plutôt réjouissant) : selon le rapport annuel de la fédé internationale, la pratique féminine explose : + 28 %, soit 2,7 millions de pratiquantes, ce qui représente plus d’un quart du total.

La médiatisation du sport au féminin et les belles victoires des équipes féminines dans ce sport y sont pour quelque chose. Si cette dynamique se poursuit, cela boostera encore les chiffres dans les années à venir.

Parler, montrer, promouvoir le rugby joué par des filles permet de décloisonner un sport dit « de tradition masculine ».

Et d’attirer les femmes sur les terrains, de leur donner l’envie elles aussi d’apprivoiser le ballon ovale. 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Pierra Menta 2022 : le bonheur est dans le trail

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine !

Une triathlète pas comme les autres, un trail grandeur nature (Pierra Menta sur notre photo), une pionnière qui chérit le ballon rond, un retour sur une finale de tennis interminable et sur des JO en noir et blanc et une portière déterminée… C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour bien commencer les vacances !

Lire plus »
Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Marguerite Broquedis La Déesse du tennis trop vite éclipsée par la Divine Lenglen

Marguerite Broquedis, la Déesse du tennis trop vite éclipsée par la Divine Lenglen

Elle a régné sur le tennis hexagonal quelques années avant que Suzanne Lenglen ne rafle tout sur son passage. Tout comme « la Divine », Marguerite Broquedis a, elle aussi, marqué de son empreinte l’histoire de son sport. La « Déesse », sacrée deux fois en simple, Porte d’Auteuil, à une époque où les Internationaux de France étaient réservés aux seuls joueurs du cru, est également la première Française à avoir été sacrée olympique et ce, toutes disciplines confondues.

Lire plus »
Pierra Menta 2022 : le bonheur est dans le trail

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine !

Une triathlète pas comme les autres, un trail grandeur nature (Pierra Menta sur notre photo), une pionnière qui chérit le ballon rond, un retour sur une finale de tennis interminable et sur des JO en noir et blanc et une portière déterminée… C’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour bien commencer les vacances !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner