Rechercher

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?
Le jour où l’aîné de la famille est venu te demander de lui acheter des protéines, tu n’as pas su quoi lui répondre… Déjà que ces produits ne font pas consensus chez les adultes, alors quid de leur effet sur des ados ? Pas de panique, ÀBLOCK! t’éclaire sur les besoins nutritionnels d’un corps en pleine croissance.

Par Clotilde Boudet

Publié le 16 avril 2024 à 19h09

Inspiré par sa « fitgirl » ou son « fitboy » préféré, l’ado de la famille s’est mis au sport. À ce moment-là, tu t’es dit : « chouette ! ». Quand il t’a montré ses progrès, tu as franchement applaudi. En revanche, quand il est venu demander une rallonge d’argent de poche pour s’acheter des prot’, là, t’as carrément flippé !

Il parait que c’est dangereux ces produits. Whey, caséine, isolat… ça a vraiment sa place dans l’estomac de mon enfant, ça ? À ton shaker, ÀBLOCK! t’explique de A à Z comment fonctionne le métabolisme de ton ado.  

L’importance d’un régime alimentaire équilibré 

On ne le dit jamais assez, mais la nutrition et la diététique ne sont pas à prendre à la légère. Parce qu’ils sont en pleine croissance les enfants et ados ont besoin d’un régime très équilibré ! La recette idéale, selon « le guide nutrition pour les ados » du programme national de nutrition santé (PNNS), c’est :  

  • Au moins 5 portions de fruits et/ou légumes par jour. Ils sont essentiels pour les fibres, vitamines et minéraux. Et non, un yaourt à la fraise ou un verre de jus ne compte pas !  
  • Des féculents à chaque repas « selon l’appétit », pour les glucides. À noter que les pâtes, le riz, le pain sont encore meilleurs pour la santé lorsqu’ils sont à base de céréales semi-complètes ou complètes. 
  • 3 ou 4 produits laitiers par jour (* en fonction de la taille de la portion et de leur richesse en calcium). 
  • De la viande ou du poisson, 1 à 2 fois par jour en alternant.  
  • Des matières grasses, avec « modération et variété ». Le mieux, c’est de privilégier les matières grasses végétales comme l’huile de colza ou d’olive. 
  • Les produits sucrés et le sel, c’est pareil : il faut les limiter. 

Quand notre ado décide d’adopter un régime végétarien ou végane, cet équilibre est forcément perturbé. Est-ce que c’est grave ? Non, il faut simplement veiller à le conserver en apportant des substituts aux aliments d’origine animale. Si on a des doutes sur comment faire, on n’hésite pas à demander l’avis d’un médecin !  

©Shutterstock

Protéines naturelles VS protéines en poudre 

Quand elles sont sous forme de compléments, on a tendance à les diaboliser ces fameuses prot’. Mais soyons honnêtes : nous avons autant besoin de protéines que de glucides et de graisses. Sept nutriments sont essentiels au bon fonctionnement du corps humain. Parmi eux, il y a les protéines donc. Constituées de nombreux acides aminés différents, les protéines travaillent à la croissance des cellules et des tissus. On ne peut pas s’en passer… surtout quand on grandit ! 

Selon Simone Reber, diététicienne du sport : « Les adolescents entre 13 et 19 ans ont un besoin énergétique par kilo de poids corporel plus élevé que l’adulte. » Ce besoin est encore plus grand si l’ado pratique une activité sportive régulière.

Quelle est la différence entre les protéines naturellement présentes dans les aliments et les protéines en poudre ? Ces dernières sont constituées de protéines filtrées à partir dun aliment. La whey, par exemple, est fabriquée à base de lait de vache. Cette filtration permet d’éliminer les autres nutriments, pour obtenir une source de protéines moins calorique. On se rassure donc : les prot’ ne sont pas dangereuses pour une personne en bonne santé, elles sont même indispensables si elle se dépense beaucoup. 

©Shutterstock

20 grammes de protéines, 3 à 5 fois par jour 

Bien nourris, rares sont les enfants à avoir une carence en protéines. Seuls les ados ayant un entraînement intensif fréquent pourraient avoir besoin d’une supplémentation, mais celle-ci ne doit pas se faire sans une surveillance médicale. Les autres trouveront tout ce dont ils ont besoin dans le frigo familial.

Un adolescent, selon sa pratique sportive, devrait idéalement consommer trois à cinq portions de protéines par jour. Une portion de protéines, c’est environ 20 grammes, qu’on retrouve dans 100 grammes de poisson, 3 œufs, un sandwich au jambon ou encore 150 grammes de tofu… Donc, s’il fait attention à ce qu’il met dans son assiette, ton athlète en herbe n’a pas besoin de se supplémenter. 

Avec les protéines (et tout le reste en fait) l’essentiel, c’est de savoir doser. Ni trop… ni pas assez ! Simone Reber l’affirme : « Si les apports énergétiques sont insuffisants sur une période prolongée, l’adolescent peut subir des conséquences négatives » Densité osseuse insuffisante, retard de la puberté, troubles alimentaires… Les risques sont réels, mais un excès de protéines est tout aussi nocif.

Ton plan de bataille ? Créer des menus adaptés à ton ado et lui proposer de t’accompagner faire les courses pour le sensibiliser à la « bonne bouffe ». Tu peux aussi lui proposer, plutôt que de dépenser ses sous dans des protéines en poudre, de se faire des smoothies protéinés 100 % naturels. Une banane, des dattes, du beurre de cacahuète, du yaourt grec, de l’eau et un peu de miel… et le tour est joué ! 

©Shutterstock

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Vercors Bike Festival 2023, tous en selle !

Vercors Bike Festival 2023 : en selle, les filles !

Les amateurs de VTT font déjà chauffer les pédales. Le week-end du 18 mai, le Vercors Bike Festival 2023 propose à toutes et tous de s’aérer la tête en s’en mettant plein les mirettes. Et les filles, même hautes comme trois pommes, vous êtes invitées à rouler toujours plus loin !

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »

Cet été, si on courait pour la bonne cause ?

Depuis le 7 août et jusqu’au 7 septembre, la fondation Alice Milliat qui œuvre à la médiatisation du sport féminin, – lance la 5e édition de son Challenge Alice Milliat, une course connectée solidaire et gratuite pour valoriser le sport au féminin, sa médiatisation, sa pratique et l’égalité dans le milieu sportif. On y va ?

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner