Julia : « Le trail, c’est une école de la vie, qui apprend à ne rien lâcher. »Traileuse, 30 ans, Sales development analyst

trail

Propos recueillis par Claire Bonnot

Publié le 19 mars 2020 à 11h28, mis à jour le 20 juin 2022 à 14h01

«  J’ai découvert le trail il y a six ans quand je vivais au Mexique. J’avais toujours fait beaucoup d’athlétisme mais c’était sur piste ou sur route.

Le jour où un ami mexicain m’a proposé de venir courir en montagne, ça a été une révélation.

Aujourd’hui, quand je vais courir, je pars m’éclater en montagne parce que j’ai un niveau qui me le permet et que je peux profiter de ce cadre magnifique. Autant allier l’utile à l’agréable.

« Quand les gens t’applaudissent à l’arrivée, tu te dis : « C’est fou  » ! »

Avec le trail, je vais au plus profond de moi. C’est un sport-passion, un challenge physique.

Je fais surtout des ultra-trails, c’est-à-dire des courses au-delà de quarante kilomètres avec des dénivelés positifs et négatifs qui peuvent donner lieu à six à quinze heures d’effort, mon max cette année.

C’était pour les 90 km du Mont-Blanc, sur six mille cinq cent mètres de dénivelés positifs, autour de Chamonix. Ça a été un tournant important pour moi parce que c’était une des premières fois que je faisais cette distance-là.

J’étais partie sans forcément avoir des objectifs bien ancrés et j’ai fait une super course, je me suis placée dixième féminine alors que c’était un plateau international. Quand tu franchis la ligne d’arrivée à Chamonix et que tu voies toutes ces personnes qui t’applaudissent, tu te dis : « C’est fou ! ».

trail

« Je cours souvent avec des hommes, ça entraîne une sorte de reconnaissance supplémentaire. »

Il y a beaucoup moins de femmes que d’hommes qui courent les grandes distances, mais de plus en plus de filles parviennent à un niveau équivalent à celui des garçons.

J’ai d’ailleurs lu récemment dans une étude que la femme est vraisemblablement davantage faite pour effectuer de longues distances que l’homme.

De mon côté, comme j’ai de bons résultats, je cours souvent avec des hommes dans le peloton et je ne pense pas qu’ils en soient surpris mais ça entraîne une sorte de reconnaissance supplémentaire.

Sur une course, il y a environ 3000 hommes pour 200 femmes !

« Je veux finir la course ; ça c’est sûr, je n’abandonnerai pas. »

Ce sport, c’est vraiment une école de la vie, qui apprend à ne rien lâcher.

Souvent d’ailleurs, je préfère partir en me disant que je n’ai pas vraiment d’objectifs mais que je veux finir la course ; ça c’est sûr, je n’abandonnerai pas.

Si vous aimez être entouré de nature, c’est le sport le plus adéquat : il suffit de prendre une paire de baskets et d’aller courir dans des paysages grandioses.  »

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Elles aussi sont inspirantes...

Lil'Viber

Lil’ Viber : « Je suis motarde, je me la joue girly et j’adore ça ! »

Elle s’appelle Aurélie Hoffmann alias Lil’Viber. Mais sur les circuits, on l’appelle aussi « Wonder Lili ». Elle, c’est une super héroïne de la bécane qui se déguise comme ça lui chante pourvu que ce soit haut en couleur. Cette nana qui affole les chronos casse les codes à toute berzingue. Ultra féminine, elle est une motarde jusqu’au bout des ongles. Faites de la place !

Lire plus »
Sergent-chef Marlène P. : « Sans sport, je suis invivable ! »

Sergent-chef Marlène P. : « Sans sport, je suis invivable ! »

Première femme moniteur parachutiste de l’histoire de son régiment, basé à Montauban, elle est aussi une excellente triathlète. Petite, sa famille la surnommait, “l’adjudant-chef“, autant dire que sa vocation militaire n’aura été une surprise pour personne. Et le sport dans tout ça ? Il fait partie du pourquoi de son engagement. Témoignage d’une femme de troupe.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Laura Gauché

2023, le Top 10 des événements sportifs féminins

Mieux vaut avoir profité des fêtes pour souffler un peu car 2023 promet un sacré programme ! Ski, judo, rugby, football, athlé, tennis ou hand… buffet à volonté, messieurs-dames ! Mais pour éviter une overdose sportive, on a fait un tri (certes drastique) en vous dégotant les 10 plus gros événements féminins à ne pas manquer cette année.

Lire plus »
Tassia : « J’ai tout de suite été douée en kayak, ça aide beaucoup à l’aimer ! »

Tassia : « Le kayak polo est un sport plus beau que brutal. »

Kayak-poloïste, quésaco ? Tassia Konstantinidis, la vingtaine énergique, est de cette espèce trop méconnue : une athlète de kayak-polo, discipline du kayak qui a porté l’équipe française féminine en championnat national, européen et mondial jusqu’au Graal : la première marche du podium des Championnats d’Europe 2021. Avec, à son bord, cette jeunette de l’équipe senior. Témoignage d’une sportive de haut niveau qui tient bon la pagaie.

Lire plus »
Marguerite Broquedis La Déesse du tennis trop vite éclipsée par la Divine Lenglen

Marguerite Broquedis, la Déesse du tennis trop vite éclipsée par la Divine Lenglen

Elle a régné sur le tennis hexagonal quelques années avant que Suzanne Lenglen ne rafle tout sur son passage. Tout comme « la Divine », Marguerite Broquedis a, elle aussi, marqué de son empreinte l’histoire de son sport. La « Déesse », sacrée deux fois en simple, Porte d’Auteuil, à une époque où les Internationaux de France étaient réservés aux seuls joueurs du cru, est également la première Française à avoir été sacrée olympique et ce, toutes disciplines confondues.

Lire plus »
Le handball brestois se met au vert !

Le handball brestois se met au vert !

Quand le sport joue la carte de l’environnement, il rejoint les rangs d’une asso au nom qui claque : Fair Play For Planet. Une asso qui va pouvoir compter sur le soutien du Brest Bretagne Handball et de la salle Brest Arena. Le but ? Que le sport soit plus propre.

Lire plus »
Caroline Ciavaldini : « En escalade, quoi qu’il m’arrive, c’est mon choix et je l’assume. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne attirée par les hauteurs (Caroline Ciavaldini sur notre photo), une passionnée de danse, 5 infos sur une patronne des parquets, une définition de saison et une compétition en roue libre, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de…Lorette Charpy

Le questionnaire sportif de…Lorette Charpy

Médaillée de bronze à la poutre aux championnats d’Europe de 2019, en Pologne, couplé à l’argent au concours général individuel des Jeux européens de Minsk, en Biélorussie, la gymnaste de Saint-Etienne, Lorette Charpy, victime d’une grave blessure au genou en mars dernier, n’avait pas pu participer aux JO de Tokyo et ne sera pas non plus aux Championnats du monde, le mois prochain. Mais elle ne lâche rien et se prépare déjà pour Paris 2024. Entre deux séances de rééducation, elle a répondu à notre petit questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
i'm sorry majolie mccann

« I’m sorry » ou le sarcastique cri des sportives

C’est l’histoire d’un clip engagé, créé par un couple de jeunes cinéastes au fin fond du Québec et qui devient viral. L’histoire d’une vidéo tournée à la demande d’un coach de soccer qui milite pour l’égalité des sexes dans le sport. C’est l’histoire d’une vidéo qui claque.

Lire plus »
Euro féminin de handball 2022 Le récap'

Euro féminin de handball 2022, le récap’

Désillusion pour l’équipe de France. Pourtant en très grande forme lors des premiers matchs de cet Euro, les Bleues chutent par deux fois pour conclure la compétition. Pas de médaille et beaucoup de regrets, le bilan est dur malgré tout le talent du groupe tricolore. Le point sur la compet’.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner