Rechercher

Nita AmbaniLa First Lady du sport en Inde

Nita Ambani
Première femme indienne membre du Comité International Olympique et copropriétaire de l’équipe star de cricket "Mumbai Indians", Nita Ambani est une philanthrope qui compte dans le monde sportif. Portrait de l’une des leaders les plus influentes du sport en 2020.

Par Claire Bonnot

Publié le 21 juillet 2020 à 13h33, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h12

« J’ai dit à Mukesh (son mari, ndlr), dès le début, que je ne voulais pas être juste un ornement. » Le ton est donné.

Née dans la classe moyenne indienne, Nita Ambani a en poche un diplôme de commerce, une formation de danseuse traditionnelle et une détermination à revendre.

Mère de trois enfants, elle a enseigné pendant des années avant de quitter les pupitres pour entrer dans l’entreprise de son mari en tant que présidente fondatrice de la Fondation Reliance.

Forbes l’a classée parmi les « les cheffes d’entreprise les plus influentes d’Asie. »

Nita Ambani

Une figure internationale du monde du sport

Nita Ambani est ainsi devenue la femme incontournable qui mène le monde du sport indien vers de nouveaux sommets.

Tout récemment, elle déclarait rêver à des Jeux Olympiques organisés par l’Inde ainsi qu’une Coupe du Monde de football : « J’aimerais voir les athlètes indiens performer au meilleur niveau mondial ».

Le Economic Times titrait même en 2019 : « Cricket, football, NBA : l’histoire d’amour interminable de Nita Ambani avec le sport. »

Nita Ambani

C’est en 2016 que Nita Ambani entre définitivement dans l’histoire du sport en devenant la première femme indienne à être choisie pour rejoindre le Comité International Olympique (CIO).

Mais la femme d’affaires – et épouse du millionnaire Mukesh Ambani, PDG de Reliance Industries – s’est déjà brillamment illustrée dans le management sportif depuis qu’elle est copropriétaire de l’équipe de cricket de l’Indian Premier League, Mumbai Indians.

Alors que cette équipe échouait lors de ses premières saisons, l’entrée de Nita « dans le game » a tout changé : comme le révèle un article de Forbes, « l’ancien capitaine de l’équipe Tendulkar dit que l’implication totale de Nita a fait une ‘énorme différence’ ».

Elle était dans les gradins à chaque match, élaborait de nouvelles stratégies de jeu… Depuis, « son » équipe a gagné quatre fois, en 2013, 2015, 2017 et 2019. Autant dire que Nita a une influence décisive. 

Nita Ambani

Une philanthrope qui promeut le sport pour tous

Son rêve ? Donner à chaque enfant en Inde le droit au sport ainsi qu’à l’éducation.

Enseignante de formation et figure de la promotion du sport pour tous dans la société indienne et auprès de la jeune génération, Nita Ambani a notamment dirigé l’initiative « Éducation et sports pour tous » qui a ouvert l’accès aux sports à plus de 100 000 enfants défavorisés et handicapés.

La « Reliance Foundation Youth Sports » travaille aussi à offrir des infrastructures sportives, une formation efficace des entraîneurs, des équipements et des subventions.

Le Times of India lui a d’ailleurs décerné le prix de la meilleure supportrice des sports Indiens…

Un titre non usurpé pour une femme poursuivant une croisade qui a pour étendard les valeurs sportives.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Football

Une mère, une fille et des sports dits « de mecs »

Le Podcast signé Aïda Touihri ,« Tu seras une femme », qui explore la féminité sous l’angle de la transmission familiale, propose dans cet épisode à deux voix de revenir sur une histoire sportive générationnelle, celle d’une mère footballeuse et de sa fille rugbywoman. Et c’est à écouter (aussi) sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Roger Bambuck

Roger Bambuck : « J’ai fait ce que j’ai pu pour le sport féminin, je sais qu’il reste beaucoup à faire…»

Il est considéré comme l’un des meilleurs sprinters français de l’histoire. Mais Roger Bambuck fut aussi secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports de 1988 à 1991 et c’est sur cette période de sa carrière que nous avons souhaité revenir avec lui, plus précisément sur la place du sport féminin lorsqu’il était en fonction. Pour en comprendre l’évolution, les avancées ou non, il est précieux de regarder dans le rétro. Le sport féminin est un enjeu de société aujourd’hui, mais l’était-il à la fin des années 80 ?

Lire plus »
Lise Billon

Le best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des paroles de filles sur leur métier passion, une as du tir à l’arc qui a un appétit de lionne, une emblématique pasionaria du skateboard, une footballeuse transgenre qui dégomme les barrières, elles étaient toutes ÀBLOCK! cette semaine pour nous régaler de leurs confidences, nous embarquant ni une ni deux sur leur chemin sportif parfois semé de doutes, mais toujours exaltant. Retour sur les (belles) histoires de la semaine.

Lire plus »
une Grande Traversée VTT

De grandes traversées en VTT ? Ça roule !

Faire découvrir les régions en sillonnant, à vélo, les plus beaux sentiers du territoire, c’est l’ambition de la Fédération Française de Cyclisme. À partir du 22 mai, elle nous invite à rouler sur les itinéraires des Grandes Traversées VTT. En selle !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Mélissa Plaza : « Je suis une camée du sport, comme toutes ces championnes pour qui je slame. »

Après les pelouses, l’ex-internationale de football s’offre une autre scène, celle du slam. Et avec talent. Pour ÀBLOCK!, Mélissa Plaza, docteure en psychologie du sport, va manier les mots pour frapper fort et aller droit au but. Tous les mois, cette poète-athlète des temps modernes, nous offrira des slams inédits sur des parcours de sportives inspirantes. Et ça commence ce 30 janvier !

Lire plus »
Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Charlotte Cormouls-Houlès : « Pour aimer la voile, il faut savoir s’émerveiller. »

Elle a donné un an de sa vie pour la Transat Jacques Vabre qui vient de s’élancer du Havre. Elle, c’est Charlotte Cormouls-Houlès, 27 ans, navigatrice passionnée qui n’aurait jamais imaginé pouvoir s’embarquer dans pareille aventure. Nous l’avons rencontrée deux jours avant son grand départ. Avec sa co-skippeuse Claire-Victoire de Fleurian, la voilà à flot pour voguer vers un rêve devenu réalité.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner