Rechercher

Bgirl India Sardjoe Un flow olympique

Bgirl India Sardjoe, un flow olympique
Plus que quelques mois avant que le breaking ne fasse officiellement son apparition aux Jeux Olympiques. Un rendez-vous qui fait rêver les Bgirls et Bboys. La Néerlandaise India Sardjoe est prête à se lancer dans la battle pour l'or. Portrait d'une breakeuse d'exception.

Par Alexandre Hozé

Publié le 15 février 2024 à 11h17

L’adage « le rythme dans la peau » lui correspond parfaitement… Et ce, depuis qu’elle est haute comme trois pommes. Née à La Haye, aux Pays-Bas, India Sardjoe a rapidement eu de l’énergie à dépenser. En partie sur les terrains de foot, mais également dans les cours de hip-hop. 

Mais bon, l’expérience l’a vite lassée… « J’ai trouvé le hip-hop un peu ennuyant, les pas étaient un peu trop basiques », dit-elle. Du haut de ses 7 ans, elle veut s’essayer à autre chose : le breaking. Si, généralement, l’âge minimum pour débuter est 8 ans, les entraîneurs, face au potentiel de la petite India, décident de s’accommoder légèrement du règlement. Comme quoi, de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal, bien au contraire… 

Une petite dizaine d’années plus tard, la Bgirl India Sardjoe leur a donné raison. Aux coachs, mais également à ses parents, qui ont apporté leur soutien à leur fille prodige, devenant des spectateurs assidus de ses battles. Il faut dire qu’avec elle, le spectacle est garanti. 

©️indiasardjoehh/Instagram

Que ce soit en individuel, avec ses deux crews, les Heavyhitters et les Hustlekidz, ou au sein du Haags Hip-Hop Centrum, India Sardjoe se donne à fond pour le breaking. Cette passion se fait ressentir n’importe où et n’importe quand… « Quand j’attends le tram en écoutant de la musique, je me rends compte que je commence à danser, confirme India Sardjoe. Je dois me dire de me comporter normalement en public ! » 

Que ce soit pour se déhancher sur des chansons d’Adele ou sur des rythmes de hip-hop néerlandais, la Bgirl a la bougeotte ! Et ça l’a mené vers de grandes choses. Quand l’année 2022 commence, la jeune athlète a des objectifs modestes : « Je voulais juste voyager et danser où j’en aurai l’occasion », assure-t-elle.  Changement de programme… 

©️indiasardjoehh/Instagram

À la même cadence endiablée que ses battles, son nom commence à circuler dans le milieu et les invitations aux plus grandes compétitions de breaking suivent rapidement. Pour commencer, India Sardjoe remporte le championnat des Pays-Bas. Une première victoire qui en appelle d’autres… 

Qualifiée aux championnats d’Europe, la danseuse hésite à s’y rendre, mais se laisse fort heureusement tenter par l’aventure. Pourquoi heureusement ? Tout simplement car elle s’impose ! Et en tant que meilleure européenne, la Bgirl néerlandaise enchaîne logiquement avec les championnats du monde, qu’elle remporte également ! Ça c’est de la révélation ! 

Après cette battle, India Sardjoe est devenue la meilleure Bgirl de la planète !

Désormais, India Sardjoe est sur le devant de la scène dans tous les sens du terme. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne laisse pas indifférent. Sa personnalité détonne, la preuve en est par son choix de ne pas prendre de surnom. « Personne ne peut me donner un nom bizarre, affirme t-elle. Ce sera pour toujours India, je ne le changerais pour rien au monde ! » 

Un nom qu’elle amène au sommet du breaking à force de talent certes, mais aussi de travail acharné. S’entraînant jusqu’à cinq fois par semaine, India Sardjoe ne ménage pas ses efforts pour étudier ses concurrentes et en tire des leçons importantes… Sur ses réseaux, peu d’images de ses entraînements sont disponibles. Un moyen de préparer de belles surprises une fois l’heure de la battle arrivée ! 

Ses succès internationaux de 2022 lui ont ouvert les portes des Jeux Européens de 2023. Désormais elle est attendue, la pression augmente ! D’autant plus qu’il n’y a pas qu’une médaille à gagner, mais également une qualification pour les Jeux Olympiques de Paris, les premiers pour le breaking. 

L’émotion a saisi India Sardjoe une fois sa qualification aux JO devenue officielle…©️indiasardjoehh/Instagram

Une nouvelle fois victorieuse, qualifiée pour les JO, India Sardjoe officialise sa participation aux olympiades parisiennes de 2024. Désormais, elle reste focus sur ce rendez-vous planétaire. Elle en est sûre, ce sera de haute lutte : « Le public sera surpris par le niveau des battles, promet la Bgirl. Avec le Top 16 mondial, ce sera la crème de la crème. » 

Le rendez-vous est pris pour les 9 et 10 août 2024, dates des concours de breaking. Pour la première fois, une Bgirl deviendra championne olympique. Et qui sait, peut-être bien qu’il s’agira d’India Sardjoe… 

©️indiasardjoehh/Instagram

Ouverture : ©️ India Sardjoe / Facebook

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Karolina Muchova

Karolina Muchova, c’est de la balle !

OK, elle vient de s’incliner face à Jennifer Brady, mais elle lui a donné du fil à retordre. Et nous, on l’aime bien cette tenniswoman, spécialiste des coups de théâtre. À l’Open d’Australie, Karolina Muchova, 27e mondiale au classement WTA, a réussi à mettre la N°1 mondiale, Ashleigh Barty, au tapis. Le monde du tennis est de plus en plus séduit par la Tchèque de 24 ans, elle qui s’est offert sa première demi-finale en Grand Chelem et sa deuxième victoire contre une joueuse du top 5. Portrait d’une fille qui nous a pris de court.

Lire plus »
BREAKdance//NORD : Le breaking, l’avenir en dansant

BREAKdance//NORD : le documentaire qui entre dans la danse

Le breaking prend ses marques. Bientôt en compétition pour la première fois aux Jeux Olympiques de Paris 2024, le voilà au coeur d’un documentaire signé Sophie Vernet et qui met sur le devant de la scène les coulisses d’un mouvement français, autant sportif que culturel et social. Un mouvement qui a notamment pris racine dans le Nord. Zoom sur des Bboys et Bgirls qui ont la Breakdance dans la peau.

Lire plus »
Jeux de Beijing 2022 Les pionnières des JO d'hiverMarielle et Christine Goitsche

Jeux de Beijing 2022 : les pionnières des JO d’hiver

Les Jeux Olympiques de Pékin sont maintenant à porté de skis. En attendant le 4 février, ÀBLOCK! vous propose de (re)plonger dans l’histoire féminine des JO d’hiver. Retour sur 6 pionnières olympiques (dont les soeurs Goitschel sur notre photo) qui ont fait de la neige et la glace leurs podiums.

Lire plus »
Roger Bambuck

Roger Bambuck : « J’ai fait ce que j’ai pu pour le sport féminin, je sais qu’il reste beaucoup à faire…»

Il est considéré comme l’un des meilleurs sprinters français de l’histoire. Mais Roger Bambuck fut aussi secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports de 1988 à 1991 et c’est sur cette période de sa carrière que nous avons souhaité revenir avec lui, plus précisément sur la place du sport féminin lorsqu’il était en fonction. Pour en comprendre l’évolution, les avancées ou non, il est précieux de regarder dans le rétro. Le sport féminin est un enjeu de société aujourd’hui, mais l’était-il à la fin des années 80 ?

Lire plus »
Iga Swiatek, un air de déjà vu…

Roland-Garros 2023, le récap’

Roland-Garros 2023 s’est conclu sur la victoire d’Iga Swiatek face à la surprenante Karolina Muchova. Avant ça, cette quinzaine parisienne dédiée au tennis a offert son lot de déceptions, confirmations, surprises… Place aux moments forts de cette édition 2023 du tournoi de la Porte d’Auteuil !

Lire plus »
Marie Patouillet : « Je me suis lancée dans le sport comme on se lance dans l’inconnu. »

Marie Patouillet : « Je me suis lancée dans le sport comme on se lance dans l’inconnu. »

Née avec un handicap au pied et à la cheville, elle n’a aucune limite. Marie Patouillet, médaillée paralympique en cyclisme, a toujours été guidée par son amour du sport, son courage et sa détermination. Un dépassement de soi qui l’a menée sur la piste aux étoiles : celles des athlètes de haut niveau qui inspirent et font avancer bien des causes car cette fille-là roule pour les femmes et les athlètes handisport. Entretien.

Lire plus »
Hamburger sport la question qui tue

J’ai fait une heure de sport, je peux m’offrir un gros menu burger ?

Ah, cette chouette impression du travail accompli, cette satisfaction d’avoir tout donné ! Puis, ce besoin impérieux de récompense. Et la récompense, on va pas se le cacher, c’est souvent dans l’assiette qu’on va la chercher. Mais est-ce bien raisonnable de se jeter sur tout ce qui n’est pas light, même si on s’est bougé pendant une heure ? La réponse éclairée de notre coach, Nathalie Servais. Lisez plutôt avant de dévorer !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner