Rechercher

JO Beijing 2022 Tempête bleue annoncée sur les hauteurs de Chine

JO Beijing 2022 Tempête bleue annoncée sur les hauteurs de Chine
L'équipe de France arrive en force ! Du 4 au 20 février, la 24e édition des JO d'hiver aura lieu à Pékin, autrement dit Beijing, en Chine. Et elle a bien l'intention de marquer les esprits durant cette quinzaine olympique. Au programme, de nouvelles épreuves et toujours plus de spectacle, ça fait un paquet de bonnes raisons de marquer d'une croix les dates de ces Jeux Olympiques. Petit tour d'horizon de ce qui nous attend.

Par Alexandre Hozé

Publié le 26 janvier 2022 à 15h51, mis à jour le 25 novembre 2022 à 17h28

L’échéance approche pour les amateurs de glisse et de pentes enneigées. 

Le 4 février, la cérémonie d’ouverture des JO d’hiver se déroulera à Pékin, en présence des délégations des 84 nations représentées lors des deux semaines de compétition. 

Si vous êtes assez motivés pour affronter le décalage horaire de sept heures, vous pourrez admirer un défilé dans l’ordre alphabétique chinois, bien évidemment. Une bonne occasion de commencer l’apprentissage de cette langue. 

Les mascottes seront également présentes, le panda Bing Dwen Dwen et la lanterne chinoise Shuey Rhon Rhon, mascotte paralympique. 

Après cette journée, les athlètes se répartiront sur les trois sites prévus pour accueillir les 109 épreuves divisées en 15 disciplines. 

À Pékin, les épreuves de patinage, de hockey et de curling se dérouleront sur l’intégralité de la quinzaine olympique. 

À Yanqing, ce sera le ski alpin, le bobsleigh, la luge et le skeleton. 

Et à Zhangjiakou, les participants du ski nordique, du biathlon, du snowboard et du ski acrobatique profiteront des installations prévues à cet effet. 

Les organisateurs chinois ont pour ambition de faire revivre l’effervescence connue lors des JO d’été 2008 qui se déroulaient également à Pékin. Ils ont donc fait fabriquer de la neige artificielle pour recouvrir les pistes. Autre choix marquant, ils ont décidé de transformer la piscine olympique utilisée en 2008 en arène de curling. 

L’accueil des sportifs est également réglé comme du papier à musique et les nouvelles épreuves qui vont faire leur apparition lors de ces deux semaines sont confirmées. Elles seront au nombre de 7. 

©CIO

Le Big Air masculin et féminin et le saut par équipes mixtes viennent enrichir la discipline du ski acrobatique. Le saut par équipes mixtes en saut à ski fait son apparition également. Dans la discipline du bobsleigh, le bob monoplace féminin va avoir le droit à ses premiers JO. Le cross par équipes mixtes en snowboard et le relais mixte en patinage de vitesse sur piste courte viennent compléter cette liste. 

Une occasion en or pour les athlètes de ces nouvelles épreuves de briller devant les amateurs de sports de neige et de rendre leur présence incontournable dans le paysage olympique. 

Tout est donc prêt du point de vue sportif pour une compétition mémorable. Enfin, en théorie, car pour que des JO demeurent inoubliables, il faut des performances… inoubliables. 

Nul doute que les Françaises présentes lors de ces deux semaines contribueront à cela en nous faisant vibrer et en décrochant des médailles de tous les métaux. 

Commençons par le ski alpin. Si une seule athlète française de cette discipline semble en mesure de viser une médaille olympique, c’est bien Tessa Worley. Quadruple championne du monde, deux fois par équipe et deux fois en individuel, six podiums lors des coupes du monde, dont un sur la plus haute marche, la spécialiste du slalom géant aura l’occasion d’ajouter une ligne non négligeable dans son palmarès déjà bien fourni. L’épreuve se déroulera le 7 février, à partir de 3h15 pour les lève-tôt. 

Autre médaille potentielle, en patinage artistique avec Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Ce couple est déjà l’un des plus légendaires de la discipline, avec 9 médailles d’or internationales. Une seule distinction leur manque : l’or olympique. Après l’argent en 2018, ils sont déterminés à ne pas laisser passer une deuxième fois cette opportunité. 

Le ski acrobatique devrait également offrir des sensations fortes et des médailles à l’équipe de France. Perrine Laffont, notamment, est la favorite de l’épreuve de ski de bosses. Annoncée comme ultra-favorite pour sa propre succession sur la plus haute marche du podium olympique, la Française va devoir gérer une pression grandissante.

La spécialiste du saut à ski, Julia Clair, a elle aussi la pression mais s’envolera bel et bien pour décrocher l’or.

En slopestyle et big air, la jeune prodige Tess Ledeux a toutes ses chances pour obtenir elle aussi une médaille. La concurrence sera rude pour l’or, surtout en slopestyle avec Eileen Gu, qui sera à domicile. Mais la double championne du monde arrive à Pékin avec des rêves dorés, et son talent est à la hauteur de ces derniers. 

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron…©Olivier Brajon/Patinage Magazine

Il ne faudra pas louper non plus le parcours de Julia Pereira de Sousa Mabileau, médaillée d’argent en snowboard cross lors des derniers JO d’hiver et Manon Petit-Lenoir dans cette même discipline. 

La France sera également bien représentée en skicross, avec Marielle Berger Sabbatel et Alizée Baron, toutes les deux membres du top 5 mondial actuel. 

Mais la discipline forte de la délégation française reste le biathlon. Julia Simon, Anaïs Chevalier-Bouchet, Anaïs Bescond et Justine Braisaz ont en tout fait sept podiums, cette saison. Une opportunité de plusieurs médailles individuelles est donc bien réelle, sans compter le relais féminin qui peut clairement viser l’or. Les relais mixtes ne seront pas en reste non plus, et porteront avec eux beaucoup d’espérances dorées. 

À noter aussi les présences de Tifany Huot-Marchand, la reine made in France du Short-track qui nous promet des étincelles sur la glace, tout comme son alter-égo Gwendoline Daudet, mais également Margot Boch et Carla Sénéchal qui comptent bien ne pas faire de figuration en bobsleigh.

Tifany Huot-Marchand…©Schaats foto

N’oublions pas non plus ces messieurs, comme Alexis Pinturault, dernier vainqueur de la coupe du monde au classement général, qui visera l’or en slalom géant. En biathlon, Émilien Jacquelin et Quentin Fillon-Maillet, premier et deuxième au classement de la coupe du monde de la saison, espèrent assurer la relève du jeune retraité Martin Fourcade. 

Les chances de podium pour les représentants et représentantes français.e.s sont nombreuses et le bilan des JO 2018 qui était de 15 médailles est affiché comme le minimum cette année. Nathalie Péchalat, la Présidente de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG), mais aussi cheffe de délégation des Bleus pour ces JO, a d’ailleurs bien l’intention d’y veiller. 

Alors, on se prépare pour l’assaut bleu sur les pistes chinoises !

 

Ouverture ©Le Coq Sportif

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manon Genest

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète d’exception et maman épanouie qui se confie sans langue de bois (Manon Genest sur notre photo), une cycliste qui se lance dans un défi fou, notre marathonienne préférée qui se frotte à la piste et notre rubrique Kids, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Retour vers le passé… à pied

Entre le 1er et le 3 avril, préparez-vous pour un S’Cape Run antique. Cette nouvelle formule de l’escape game va vous transporter dans l’univers de la mythologie grecque. L’occasion idéale d’allier sport, esprit d’équipe et digital. On vous dit tout.

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
une Grande Traversée VTT

De grandes traversées en VTT ? Ça roule !

Faire découvrir les régions en sillonnant, à vélo, les plus beaux sentiers du territoire, c’est l’ambition de la Fédération Française de Cyclisme. À partir du 22 mai, elle nous invite à rouler sur les itinéraires des Grandes Traversées VTT. En selle !

Lire plus »
Nelia Barbosa

Nélia Barbosa : « Après mon amputation, tout ce qui m’intéressait était de savoir si je pourrais encore faire du bateau. »

Elle n’a jamais rien lâché. Atteinte d’une tumeur puis amputée du pied, Nélia Barbosa, passionnée de canoë-kayak, aurait pu abandonner sa vie de sportive. C’était mal la connaître. La voilà aujourd’hui athlète accomplie de paracanoë, tout juste médaillée d’argent à Tokyo sur 200m KL3. Nous l’avions rencontrée en mars dernier, en pleine préparation de ces Jeux Paralympiques. Elle raconte comment le sport est devenu sa thérapie.

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner