Rechercher

JO Beijing 2022 Tempête bleue annoncée sur les hauteurs de Chine

JO Beijing 2022 Tempête bleue annoncée sur les hauteurs de Chine
L'équipe de France arrive en force ! Du 4 au 20 février, la 24e édition des JO d'hiver aura lieu à Pékin, autrement dit Beijing, en Chine. Et elle a bien l'intention de marquer les esprits durant cette quinzaine olympique. Au programme, de nouvelles épreuves et toujours plus de spectacle, ça fait un paquet de bonnes raisons de marquer d'une croix les dates de ces Jeux Olympiques. Petit tour d'horizon de ce qui nous attend.

Par Alexandre Hozé

Publié le 26 janvier 2022 à 15h51, mis à jour le 25 novembre 2022 à 17h28

L’échéance approche pour les amateurs de glisse et de pentes enneigées. 

Le 4 février, la cérémonie d’ouverture des JO d’hiver se déroulera à Pékin, en présence des délégations des 84 nations représentées lors des deux semaines de compétition. 

Si vous êtes assez motivés pour affronter le décalage horaire de sept heures, vous pourrez admirer un défilé dans l’ordre alphabétique chinois, bien évidemment. Une bonne occasion de commencer l’apprentissage de cette langue. 

Les mascottes seront également présentes, le panda Bing Dwen Dwen et la lanterne chinoise Shuey Rhon Rhon, mascotte paralympique. 

Après cette journée, les athlètes se répartiront sur les trois sites prévus pour accueillir les 109 épreuves divisées en 15 disciplines. 

À Pékin, les épreuves de patinage, de hockey et de curling se dérouleront sur l’intégralité de la quinzaine olympique. 

À Yanqing, ce sera le ski alpin, le bobsleigh, la luge et le skeleton. 

Et à Zhangjiakou, les participants du ski nordique, du biathlon, du snowboard et du ski acrobatique profiteront des installations prévues à cet effet. 

Les organisateurs chinois ont pour ambition de faire revivre l’effervescence connue lors des JO d’été 2008 qui se déroulaient également à Pékin. Ils ont donc fait fabriquer de la neige artificielle pour recouvrir les pistes. Autre choix marquant, ils ont décidé de transformer la piscine olympique utilisée en 2008 en arène de curling. 

L’accueil des sportifs est également réglé comme du papier à musique et les nouvelles épreuves qui vont faire leur apparition lors de ces deux semaines sont confirmées. Elles seront au nombre de 7. 

©CIO

Le Big Air masculin et féminin et le saut par équipes mixtes viennent enrichir la discipline du ski acrobatique. Le saut par équipes mixtes en saut à ski fait son apparition également. Dans la discipline du bobsleigh, le bob monoplace féminin va avoir le droit à ses premiers JO. Le cross par équipes mixtes en snowboard et le relais mixte en patinage de vitesse sur piste courte viennent compléter cette liste. 

Une occasion en or pour les athlètes de ces nouvelles épreuves de briller devant les amateurs de sports de neige et de rendre leur présence incontournable dans le paysage olympique. 

Tout est donc prêt du point de vue sportif pour une compétition mémorable. Enfin, en théorie, car pour que des JO demeurent inoubliables, il faut des performances… inoubliables. 

Nul doute que les Françaises présentes lors de ces deux semaines contribueront à cela en nous faisant vibrer et en décrochant des médailles de tous les métaux. 

Commençons par le ski alpin. Si une seule athlète française de cette discipline semble en mesure de viser une médaille olympique, c’est bien Tessa Worley. Quadruple championne du monde, deux fois par équipe et deux fois en individuel, six podiums lors des coupes du monde, dont un sur la plus haute marche, la spécialiste du slalom géant aura l’occasion d’ajouter une ligne non négligeable dans son palmarès déjà bien fourni. L’épreuve se déroulera le 7 février, à partir de 3h15 pour les lève-tôt. 

Autre médaille potentielle, en patinage artistique avec Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Ce couple est déjà l’un des plus légendaires de la discipline, avec 9 médailles d’or internationales. Une seule distinction leur manque : l’or olympique. Après l’argent en 2018, ils sont déterminés à ne pas laisser passer une deuxième fois cette opportunité. 

Le ski acrobatique devrait également offrir des sensations fortes et des médailles à l’équipe de France. Perrine Laffont, notamment, est la favorite de l’épreuve de ski de bosses. Annoncée comme ultra-favorite pour sa propre succession sur la plus haute marche du podium olympique, la Française va devoir gérer une pression grandissante.

La spécialiste du saut à ski, Julia Clair, a elle aussi la pression mais s’envolera bel et bien pour décrocher l’or.

En slopestyle et big air, la jeune prodige Tess Ledeux a toutes ses chances pour obtenir elle aussi une médaille. La concurrence sera rude pour l’or, surtout en slopestyle avec Eileen Gu, qui sera à domicile. Mais la double championne du monde arrive à Pékin avec des rêves dorés, et son talent est à la hauteur de ces derniers. 

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron…©Olivier Brajon/Patinage Magazine

Il ne faudra pas louper non plus le parcours de Julia Pereira de Sousa Mabileau, médaillée d’argent en snowboard cross lors des derniers JO d’hiver et Manon Petit-Lenoir dans cette même discipline. 

La France sera également bien représentée en skicross, avec Marielle Berger Sabbatel et Alizée Baron, toutes les deux membres du top 5 mondial actuel. 

Mais la discipline forte de la délégation française reste le biathlon. Julia Simon, Anaïs Chevalier-Bouchet, Anaïs Bescond et Justine Braisaz ont en tout fait sept podiums, cette saison. Une opportunité de plusieurs médailles individuelles est donc bien réelle, sans compter le relais féminin qui peut clairement viser l’or. Les relais mixtes ne seront pas en reste non plus, et porteront avec eux beaucoup d’espérances dorées. 

À noter aussi les présences de Tifany Huot-Marchand, la reine made in France du Short-track qui nous promet des étincelles sur la glace, tout comme son alter-égo Gwendoline Daudet, mais également Margot Boch et Carla Sénéchal qui comptent bien ne pas faire de figuration en bobsleigh.

Tifany Huot-Marchand…©Schaats foto

N’oublions pas non plus ces messieurs, comme Alexis Pinturault, dernier vainqueur de la coupe du monde au classement général, qui visera l’or en slalom géant. En biathlon, Émilien Jacquelin et Quentin Fillon-Maillet, premier et deuxième au classement de la coupe du monde de la saison, espèrent assurer la relève du jeune retraité Martin Fourcade. 

Les chances de podium pour les représentants et représentantes français.e.s sont nombreuses et le bilan des JO 2018 qui était de 15 médailles est affiché comme le minimum cette année. Nathalie Péchalat, la Présidente de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG), mais aussi cheffe de délégation des Bleus pour ces JO, a d’ailleurs bien l’intention d’y veiller. 

Alors, on se prépare pour l’assaut bleu sur les pistes chinoises !

 

Ouverture ©Le Coq Sportif

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Le jour où l’aîné de la famille est venu te demander de lui acheter des protéines, tu n’as pas su quoi lui répondre… Déjà que ces produits ne font pas consensus chez les adultes, alors quid de leur effet sur des ados ? Pas de panique, ÀBLOCK! t’éclaire sur les besoins nutritionnels d’un corps en pleine croissance.

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Charlie Moss

Speakers dans les stades : les femmes aussi donnent de la voix !

Elles chauffent des stades de foot et de rugby blindés de supporters prêts à en découdre. Elles, ce sont les speakers femmes, ces voix de l’ombre qui s’expriment haut et fort dans un milieu souvent majoritairement masculin. Des matchs ambiancés d’une main de maître…de cérémonie. Lançons la Ola pour ces ladies du micro !

Lire plus »
Cori Schumacher

Cori Schumacher, la surfeuse indignée

Ses trois titres de championne du monde de longboard lui ont permis, non seulement, de marquer l’histoire du surf mais aussi, et surtout, de se faire entendre. Depuis vingt ans, Cori Schumacher se bat pour un monde plus juste. L’Américaine, retraitée du circuit mondial depuis neuf ans, a choisi, pour se faire, d’entrer en politique. Portrait d’une activiste qui ne se contente pas de surfer sur la vague.

Lire plus »
Martine Rolland

Martine Rolland : « Je suis une alpiniste avant d’être une femme. »

Elle fut la première femme guide de haute montagne en Europe. L’alpinisme, pour elle, c’est avant tout une histoire d’amour. Celle qui la lie à son mari, Jean-Jacques, qui l’a initiée à la montagne et l’a soutenue lorsqu’elle a voulu faire de sa passion son métier. Martine Rolland est une pionnière discrète, étonnante et captivante. Elle se raconte dans un livre* et sur ÀBLOCK!

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner