Rechercher

Mylène Chavas La gardienne qui touche au but

Mylène Chavas, la gardienne qui touche au but
Du haut de ses 24 ans, elle conserve toujours près d’elle son ballon…et son sang-froid. Gravir les échelons sans brûler les étapes, c’est la recette de la deuxième gardienne des Bleues. Cet Euro sera peut-être l’occasion de prouver qu’elle en a sous le gant.

Par Aurore Charron

Publié le 07 juillet 2022 à 15h20

Mylène Chavas n’a pas traîné pour s’essayer au sport devenu sa profession. Poussée par son grand frère, elle découvre les crampons à l’âge de 7 ans. Son aventure de footballeuse commence alors au sein d’équipes de garçons. 

Tout aussi naturellement, elle est tentée de défendre les cages. Trop souvent dénigré comme le vilain petit canard des pelouses, le poste de gardienne n’attire pas beaucoup de volontaires. Mais la jeune Mylène se dévoue… et y découvre une vocation. 

Une révélation qui sonne comme une évidence : « Je me suis tout de suite lancée à ce poste là, tout de suite spécialisée, et ça m’a tout de suite plu. » 

Garder les buts c’est accepter de sacrées responsabilités – et l’habituée des terrains girondins n’a pas peur de les assumer. Mylène Chavas apporte de la force à son équipe et peut compter sur le support de ses coéquipières. La solidarité et le plaisir du sport, c’est la recette du succès des Girondins – et de Mylène Chavas. 

Dévouée et passionnée, elle se fait très vite repérer et intègre une équipe nationale dès ses 15 ans.

Si, en cette année 2012, elle rejoint l’AS Saint-Etienne, c’est en 2016 que la Colomboise fait son apparition sous les feux de la rampe, en remportant le championnat d’Europe des moins de 19 ans (U19). Une victoire collective qui marque le début de son ascension personnelle. 

Gardienne titulaire lors des dix-neuf matchs joués par l’équipe de France en U19, son équipe encaissera seulement seize buts. Lors du championnat U20, Mylène Chavas reproduit l’exploit.

Alors titulaire pour dix-huit des dix-neuf matchs, seulement quatorze ballons réussissent à se faufiler dans les cages françaises. Une prestation sensationnelle qui lui vaudra…le fameux Gant d’Or et la voilà meilleure gardienne du tournoi des moins de 20 ans.

Cette récompense remarquée va renforcer une évidence : elle vit au rythme du ballon. 

Pourtant, l’étoile montante qui intègre le Dijon FCO en 2014 puis, en juillet 2021, les Girondins de Bordeaux, garde la tête froide. Si beaucoup la considèrent déjà comme l’avenir des Bleues, Mylène Chavas ne prend pas la grosse tête.  

Elle l’a bien compris, pour atteindre ses objectifs, mieux vaut ne pas brûler les étapes. Sa philosophie de vie pourrait bien être son atout phare. En redoublant de patience et de détermination, elle avance sûrement (et pas si doucement). 

Cette vision à long terme lui réussit. Consciente des attentes qui reposent sur ses épaules, la jeune gardienne assume ses responsabilités comme un nouveau challenge à relever ! 

Armée d’un mental de fer et d’une détermination à toutes épreuves, son succès n’étonne personne. Certainement pas son ancien entraîneur qui l’évoquait déjà trois ans auparavant au micro de France 3: « Elle a le potentiel pour être vraiment une très bonne joueuse dans les airs mais elle a encore cette marge qu’il va falloir combler pour être peut-être un jour la gardienne de l’équipe de France. » 

Aujourd’hui, Mylène Chavas a la confiance de la sélectionneuse Corinne Diacre qui a pensé à elle pour le poste de deuxième gardienne, remplaçante de la native de Lyon, aujourd’hui à Turin, Pauline Peyraud-Magnin.

Alors, remplaçante, certes, mais la miss a déjà un sacré parcours et poursuit sa montée en puissance dans le foot français. Avec, à 24 ans, un (grand) espoir : devenir bientôt la prem’s à défendre les cages de l’équipe de France. Ça va venir.

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Clémence Beretta, celle qui marche vite, très vite

Clémence Beretta, celle qui marche vite, très vite

Ce samedi 20 août, le vingt kilomètres marche féminin s’élance à Munich lors des Championnats Sportifs Européens. Et parmi les qualifiées, une athlète qui n’est pas considérée comme professionnelle mais qui en veut, Clémence Beretta. La prodige de la marche française a des choses à prouver sur les terres allemandes.

Lire plus »
Naomi Osaka

Naomi Osaka, la petite prodige engagée du tennis

Sportive la mieux payée de l’Histoire devant sa challenger Serena Williams, la toute jeune Naomi Osaka a plus d’une corde à sa raquette de tennis. Au top 10 du classement mondial WTA, forte de deux titres consécutifs de Grand Chelem, elle garde la tête froide et donne l’exemple en haussant la voix contre le racisme. Portrait de l’une des sportives les plus influentes en 2020.

Lire plus »
Euro féminin de handball 2022 Le récap'

Euro féminin de handball 2022, le récap’

Désillusion pour l’équipe de France. Pourtant en très grande forme lors des premiers matchs de cet Euro, les Bleues chutent par deux fois pour conclure la compétition. Pas de médaille et beaucoup de regrets, le bilan est dur malgré tout le talent du groupe tricolore. Le point sur la compet’.

Lire plus »
MARIE FRANCOISE POTEREAU

Marie-Françoise Potereau : « En matière de sport féminin, on est encore dans le trop peu ou le pas assez. »

C’est une militante. Depuis toujours. Marie-Françoise Potereau s’est engagée, très tôt, pour la reconnaissance du sport féminin. L’ancienne cycliste de haut-niveau, un temps à la tête de l’asso Femix ‘Sports, poursuit son ambition de faire bouger les lignes à travers ses casquettes de vice-présidente de la Fédération Française de Cyclisme et du CNOSF, en charge de Paris 2024 et de la mixité. Rencontre.

Lire plus »
Adrienne Bolland

Adrienne Bolland, l’intrépide étoile de l’aviation française

Elle était un drôle de phénomène, une casse-cou de l’aviation des Années folles. Il y a cent ans, le 1er avril 1921, en devenant la première femme à traverser la mythique Cordillère des Andes, à bord de son G3 Caudron, Adrienne Bolland a ouvert l’horizon à ses semblables, bien avant les grands noms célébrés de l’aviation : des hommes tels que Mermoz ou Saint-Exupéry. Récit d’une pionnière terriblement attachante.

Lire plus »
Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Elle a déjà été de trois campagnes. Alignée sur 100 mètres haies à Pékin et Londres, engagée en bobsleigh à deux à Sotchi, Lolo Jones a désormais les Jeux d’hiver en ligne de mire à partir du 4 février. L’Américaine de 39 ans espère y décrocher une médaille qui se refuse obstinément à elle depuis quatorze ans.

Lire plus »
Tour de France femmes 2022 : la razzia orange

Tour de France femmes 2022 : le recap’

Le Tour de France Femmes vient de s’achever sur le sacre de la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten. Les cyclistes oranges ont tout ramassé sur la Grande Boucle malgré des Françaises en forme et qui reviendront plus fortes. Si on faisait le Tour de cette première édition ?

Lire plus »
Marthe Robert

Marthe Robert, aussi libre que sa nage

Championne du monde de natation, c’est pourtant en traversant pour la première fois, en 1904, le lac de Neuchâtel que Marthe Robert a marqué son temps. Sportive sauvage, nature et authentique, la Suissesse force le respect par son humilité, sa passion de la natation et son courage à toute épreuve, à une époque où les nageurs étaient portés au-dessus des flots, au contraire des nageuses…

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner