Selma Bacha La meilleure défense...c’est l’attaque !

Selma Bacha, la meilleure défense...c’est l’attaque !
Benjamine de l’équipe de France de foot, Selma Bacha fait souffler un vent de nouveauté sur les Bleues. Ne vous fiez pas aux apparences, derrière sa jeunesse et son poste de défenseure, la Lyonnaise cache un caractère bien trempé et un goût pour l’offensive. Une footballeuse qui a les crocs, ça tombe à pic pour l’Euro !

Par Aurore Charron

Publié le 19 juillet 2022 à 16h55

Le décor : d’origine algérienne et tunisienne, Selma Bacha voit le jour dans le quartier lyonnais de la Grange Blanche en 2000. Petite, elle lorgne le ballon de son frère. Alors, quand il lui propose d’essayer, elle se lance sans hésitation ! 

Une découverte qui la mènera très vite en club. Encouragée par ses parents, la gamine entre au FC Gerland à l’âge de 5 ans. La fillette y trouve sa place… et gagne même un surnom. Avec ses cheveux longs et le maillot numéro 7, c’est la nouvelle « Puyol ». 

La jeune Selma gagne en ambition. Son rêve : l’OL. En 2008, elle intègre son « club de cœur ». Avant de finir latérale gauche, elle se balade de poste en poste. Défenseure, milieu droite ou gauche… tout y passe. 

Il faut se cramponner pour réussir. Quand Selma Bacha n’est pas sur les terrains, elle révise son Baccalauréat STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion).  

Naviguer entre les deux nécessite de la rigueur : « C’est très difficile, on est sur un rythme où il ne faut pas lâcher, je m’accroche et moi quand je me fixe un objectif, je travaille pour aller au bout », confie-t-elle auprès de Footdelles. 

Son diplôme lui permet d’assurer ses arrières, mais la joueuse est déterminée à se dédier au football. Ce qui l’attire le plus : le dépassement de soi et la solidarité. « C’est un sport collectif. Ça veut dire qu’on vit des moments exceptionnels comme la ligue des champions ou aller chercher des titres ensemble . On est solidaires. », affirme-t-elle dans l’émission All By Emma. 

Il faut dire que la joueuse a un caractère bien trempé. Son entourage la décrit pleine de peps, mais aussi impatiente et parfois impulsive.

Une personnalité explosive qui sait s’inspirer des conseils de ses coéquipières, surtout de Wendie Renard, capitaine de l’OL également en quête de l’Euro. Mais aussi son exemple de toujours : Amel Majri. 

Ses deux modèles se rejoignent sur un point : celle qu’on surnomme gentiment “Brutus” a beaucoup de potentiel. Son dynamisme est un atout – mais il faut aussi le contrôler : « Elle fait tout à fond, ça part de très bons sentiments, mais parfois elle se précipite. Elle va canaliser tout ça et dans quelques années, elle comprendra. Selma a un sacré caractère, mais on ne devient pas champion sans caractère ! », confie Wendie Renard à Footdelles. 

Et pourtant, c’est plutôt timidement que Selma Bacha entre chez les Bleues. Doucement… mais sûrement. 

En 2016, elle dispute son premier match en équipe de France lors d’une rencontre amicale avec les U16 (équipe féminine de football pour les moins de 16 ans).

Deux ans plus tard, elle est nommée pour la catégorie « Meilleur espoir de l’année » aux Trophées UNFP de football. De quoi bien commencer sa carrière ! 

En 2019, la défenseure tricolore participe à l’Euro U19 (moins de 19 ans). Malgré une vilaine blessure qui l’écarte d’une grande partie des matchs, Selma Bacha vit la victoire des Bleues comme un succès. 

L’année suivante est le moment de gloire de l’OL. Son équipe réussit le triplé Coupe de France, Championnat de France et Ligue des Champions. Un vent de bon augure souffle sur la capitale des Gaules – et Selma compte bien en profiter. 

©UEFA

Ses performances sont récompensées. Sacrée meilleure joueuse de D1 Arkema au mois d’octobre et de novembre 2021, Selma Bacha enchaîne en remportant le titre de meilleure jeune et meilleure passeuse de la Ligue des champions féminine de l’UEFA 2022. 

Cette année s’annonce chargée. Avant l’Euro, la joueuse participait au Tournoi de France 2022. Nouveau trophée ! Cet été lui permettra d’atteindre les soixante sélections en équipe de France – et pourquoi pas dépasser son record de buts en même temps ? 

Plutôt facile d’imaginer que Selma Bacha a la niaque de renfiler le maillot bleu-blanc-rouge. Absente de la Coupe du Monde 2019, c’est pour remplacer Sakina Karchaoui qu’elle s’était frayée une place en équipe de France A (équipe principale).

La sélectionneuse Corinne Diacre avait alors fait appel à elle pour palier à la blessure de la défenseure lors des qualifications pour la coupe du Monde 2023.  

Cette fois, c’est en premier choix que la sélectionneuse de l’équipe de France se tourne vers la jeune pousse. Convoquée parmi les 23, Selma Bacha repart à la conquête de l’Euro. Dans la cour des grands.  

©FFF

Ouverture ©Groupama

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Du patinage version famille nombreuse, un geste sportif décrypté, une pionnière de la « ride », une obstinée olympique (Lolo Jones sur notre photo), une chronique bien sentie et une rencontre avec une pilote acharnée, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le hockey sur glace…féminin

Il était une fois le hockey sur glace…féminin

Même si l’équipe de France de hockey n’a (hélas !) pas été qualifiée pour les JO de Pékin à partir du 4 février, remisons nos drapeaux et prenons date sans rougir avec les dix équipes féminines du reste du monde qui vont s’affronter sur la glace. Car l’affiche est belle. Et ça valait bien un petit saut dans le passé, lorsque ces dames ont pu mettre la main sur la crosse.

Lire plus »
course a pied

Running : cours toujours…tu m’intéresses !

Mais qu’est-ce qui fait courir les filles ? Le plaisir, pardi ! Elles sont de plus en plus nombreuses à enfiler des baskets pour partir s’aérer le corps et l’esprit. Ce qui n’a pas échappé aux équipementiers et aux organisateurs d’événements. Sport gratis, le running est devenu un business en or.

Lire plus »
Charlotte Bonnet

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une hip hop girl alsacienne, une fille montée sur roulettes, mais aussi deux championnes de natation, l’une d’antan à l’attitude trop sulfureuse, l’autre d’aujourd’hui qui a su revenir plus forte après une période douloureuse (Charlotte Bonnet sur notre photo), ou encore une lanceuse de disque qui ne nous cache rien… C’est dimanche, c’est best-of. Profitez !

Lire plus »
Elizabeth Ryan

Elizabeth Ryan, sa Majesté de Wimbledon

Si elle n’a jamais brillé en simple, elle n’a laissé à personne d’autre le soin de rayonner sur le double. Elizabeth Ryan a dominé, sans partage, en duo à Wimbledon durant plus de soixante ans aux côtés, notamment, des Françaises Suzanne Lenglen et Simonne Mathieu. Avant de passer le relais à sa compatriote Billie Jean King.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner