Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Julia, 29 ans, professeure d’EPS, coach de CrossFit et d’Haltérophilie

« Les femmes sont souvent surprises de ce qu’elles peuvent faire en haltéro. »

halterophilie

«  J’ai d’abord découvert le CrossFit et c’est en voulant m’améliorer que je me suis dirigée vers l’haltérophilie. Le CrossFit reprend une partie de ses mouvements et a ainsi fait redécouvrir l’haltéro qui avait été un peu perdu de vue. Pourtant, c’est un sport qui existe depuis les premiers Jeux Olympiques.

Pour moi, l’haltérophilie est vraiment un complément du CrossFit car je ne me verrais pas faire que ça. Il me manquerait le côté cardio. Mais ça me permet d’être meilleure techniquement et d’être plus juste dans mes mouvements. On est vraiment sur des efforts de puissance et dans la concentration, on ne transpire pas vraiment. On prend notre temps car il faut des récupérations entre plusieurs essais. On ne peut pas enchaîner les mouvements à l’inverse du CrossFit où l’on recherche endurance et intensité.

L’haltérophilie consiste à soulever une barre avec des poids en deux mouvements  : l’arraché et l’épaulé-jeté. Mais ce sport n’est pas qu’une question de force. Sans la technique, on aura beau avoir de la force, on sera vite limité au niveau des barres. J’aime cette rigueur et cette exigence de précision. Ça m’aide à développer ma confiance en moi et à me fixer des cadres car je dois être absolument concentrée.

La première catégorie de poids est à 42 ou 45 kilos donc les pratiquantes féminines n’ont pas du tout des corps de grosses brutes comme on pourrait se l’imaginer. Le milieu de l’haltérophilie est très ouvert et assez équilibré entre les hommes et les femmes mais c’est vrai, qu’à l’extérieur, les gens ont des représentations un peu clichées  : quand je dis à mes collègues que je vais à mon cours, ils sont à deux doigts de me dire que je vais soulever des frigos…

Les femmes sont souvent surprises de ce qu’elles peuvent faire car elles partent avec des a priori du style « Ah non, moi je ne vais pas pouvoir soulever lourd  ! ». Mais elles se rendent vite compte qu’avec un peu d’apprentissage, de la technique, elles arrivent assez rapidement à soulever des charges correctes.

Le premier obstacle pour les femmes c’est de se sentir incompétente et le deuxième est d’avoir peur que leur corps change. Mais avant d’arriver à un corps masculin, il y a de la marge… Il ne faut pas s’imaginer avec un corps de monstre. Au contraire, ce sport permet de se renforcer  au niveau du travail postural et du gainage, de la sangle abdominale.  »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous...)

Elles aussi sont inspirantes...

Vous aimerez aussi…

Running

Le running virtuel, un sport bien réel

En hausse depuis la crise sanitaire et les interdictions de rassemblement, les courses virtuelles sont un phénomène bien réel ! Deux tendances : participer à une course en extérieur depuis son lieu de vie ou s’équiper d’un home-trainer simulant un parcours. Du sportif occasionnel au professionnel, le running virtuel fait de plus en plus d’adeptes pour ses bienfaits physiques et son côté fédérateur.

Lire plus »

Bouger, j’aimerais bien mais…

Avec le confinement, beaucoup tentent de saisir l’occasion de remettre leur corps en mouvement. Pas facile pourtant, surtout lorsqu’on est seul et que l’espace sportif se limite à ses quatre murs. Alors, généralement, on commence fort puis on se fatigue.
Mais pourquoi si peu d’enthousiasme, même en sachant que le bien-être est au bout de la séance ? Explications.

Lire plus »
boxeuses au mozambique

Boxeuses au Mozambique – Sur le ring pour sortir du K-O

Dans leur pays, la boxe est un sport mineur, où on a longtemps considéré que les filles n’avaient pas leur place. Mais c’était avant qu’elles ne montrent les poings et ne rapportent des médailles. Le photographe français Stéphane Bouquet a shooté les exploits de cette équipe féminine du Mozambique désormais connue comme Les Puissantes.

Lire plus »
yoga

Yoga : le Top 10 du parfait yogi

Applis relaxantes, podcasts ressourçants, cours en ligne boostants, bouquins inspirants, ÀBLOCK! a sélectionné tout ce qu’il faut pour passer une Journée Mondiale du Yoga en 100 % yogi ce dimanche 21 juin. On active le mode « Namasté » !

Lire plus »
Cyclisme

La Grande Boucle fait un pied de nez au Covid-19

Le Tour de France aura finalement lieu en août. Il est le seul événement sportif à être maintenu en 2020. Ni reporté ni annulé, la plus célèbre course cycliste prendra la route avec plus d’un mois de retard sur le calendrier, mais ça va rouler malgré tout. Les coureuses, elles, vont (encore) devoir patienter. Autant dire que le Tour féminin n’est plus envisagé.

Lire plus »