Rechercher

La chistera ? Cékoiça ?

La Chistera rugby
Les amateurs de ballon ovale le connaissent mais, pour les autres, impossible de poser une image sur ce terme. Alors que la Coupe du Monde féminine de rugby à XV se joue en Nouvelle-Zélande, séance de rattrapage pour impressionner son monde. Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico "Coach Vocab".

Par Alexandre Hozé

Publié le 25 octobre 2022 à 19h20, mis à jour le 13 avril 2023 à 16h30

Une chistera 

Nom féminin 

Expression du rugby : Passe dans le dos  

Qui a dit que le rugby était un sport sans subtilité ? Certes, il vaut mieux ne pas être en sucre lorsqu’on a un ballon ovale entre les mains. Mais, comme dans d’autres disciplines nécessitant une balle, les gestes techniques ne manquent pas. 

L’un des plus spectaculaires est sans aucun doute la chistera. Simple à comprendre mais extrêmement difficile à réaliser, ce geste est réservé aux professionnels. Pour le bien de votre déco, n’essayez pas de le reproduire chez vous ! 

La chistera consiste en effet à réaliser une passe dans le dos, donc à l’aveugle. Spectacle garanti, mais en ce qui concerne l’efficacité, c’est plus aléatoire. Pour fonctionner, la chistera nécessite une combinaison chirurgicale de la part des attaquants. Le passeur doit faire preuve, même à l’aveugle, d’une bonne dose de précision et le réceptionneur d’un timing irréprochable. 

En revanche, si l’enchaînement est maîtrisé, attention au casse-tête pour les défenseurs ! Bénéficiant d’un effet de surprise quasi-systématique, la chistera va prendre à contre-pied la défense et, par la même occasion, créer de gros décalages pouvant mener jusqu’à l’essai.

Et même si l’équipe adverse réagit bien et bloque la combinaison, le public sera on ne peut plus satisfait par le spectacle proposé. 

Les connaisseurs le savent, une chistera provient généralement de deux types de joueurs. Si les arrières sont à l’aise balle en main, ce sont surtout les demis de mêlée (numéro 9) et les demis d’ouverture (numéro 10) qui surprennent avec ce geste technique. 

La raison est simple : ces deux postes sont en quelque sorte l’équivalent du meneur de jeu au basket, du demi-centre au handball ou du numéro 10 au football. Ce sont eux qui dictent le tempo et lancent les actions et les combinaisons pour dépasser la défense.

Jeu aux pieds, feintes, chistera… Tout est bon pour atteindre l’en-but adverse ! Si en plus de ça, le spectacle s’ajoute à l’équation, que demander de plus ? 

Origine 

Mais d’où vient le mot chistera ? Ne vous aventurez pas à pronostiquer de la langue espagnole, vous devrez en répondre aux Basques ! Tous les amateurs de pelote basque connaissent la chistera car ce mot désigne, en plus de la passe spectaculaire du rugby, les gants utilisés pour réceptionner la pelote. 

Le point commun transdisciplinaire de ce terme réside dans le mouvement de balancier que doit adopter le bras projetant la balle au rugby ou la relançant à l’aide d’une chistera pour la pelote basque. 

Une chistera…pour les fans de pelote basque. ©Wikipédia

Deux spécialistes françaises de la chistera

Limitons-nous au ballon ovale. Les chisteras ne risquent pas de manquer en cette période de Coupe du Monde féminine de rugby à XV. Laure Sansus, demi de mêlée de l’équipe de France (également meilleure joueuse du dernier Tournoi des VI Nations) et Caroline Drouin, demi d’ouverture des Bleues, risquent fort de régaler le public néo-zélandais. 

Caroline Drouin

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Le Best-of ÀBLOCK!

Une crack qui nage à très grande vitesse, une fille qui prend son envol, une danseuse qui rêve de JO, les pionnières du baseball, une championne qui grimpe, une autre qui nous booste avec ses tutos (Jess Vetter sur notre photo) et un nouveau mercredi où les KIDS ont pris le MIC, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Camille Lecointre

Camille Lecointre : « En voile, j’aime jouer avec l’incertitude, les éléments qu’on ne maîtrise pas… »

Matelot de l’équipe de France olympique en 470, dériveur en duo, médaillée de bronze aux JO, championne d’Europe et médaille de bronze aux Championnats du monde 2019, désignée Marin de l’année 2019 par la fédé de voile avec sa coéquipière Aloïse Retornaz, Camille Lecointre navigue avec sagesse et précision…sur l’eau, mais aussi dans la vie. Comme le vent l’emporte.

Lire plus »
Nicole Abar : « Pour moi, le football est un destin. »

Nicole Abar : « Pour moi, le football est un destin. »

Elle a marqué de son empreinte le football moderne. Tout au long de sa riche carrière, Nicole Abar n’a cessé de collectionner les titres et les récompenses. L’ancienne internationale, désormais âgée de 63 ans, consacre désormais la majeure partie de son temps à militer pour un sport plus juste et plus ouvert. Rencontre avec une fille qui n’était qu’une « joueuse alibi » devenue une femme engagée.

Lire plus »
Lucie Bertaud

Lucie Bertaud, jamais aussi libre que dans une cage

Voix rauque et débit de mitraillette, Lucie Bertaud est une passionnante pipelette. Cette figure de la boxe féminine française, aujourd’hui championne de MMA (arts martiaux mixtes), se raconte comme elle combat : sans triche et sans artifice. Sur le ring, dans une cage ou dans la vie, elle donne tout ce qu’elle a. Échanges percutants.

Lire plus »
Roland Garros 2023, 7 favorites sur terre battue/Jessica Pegula

Roland-Garros 2023, 7 favorites sur terre battue

It’s time ! Le plus célèbre des tournois sur terre battue s’ouvre dans la Ville Lumière. Cent-vingt-huit joueuses au premier tour, mais une seule remportera le trophée Suzanne Lenglen le samedi 10 juin. Qui semble tenir la pôle  position ? 7 favorites au banc d’essai !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner