Ça n'engage que moi...

Marie Petitcuénot : « Meganophile, et alors ? »

marie petitcuenot

Par Marie Petitcuénot, fondatrice du Podcast des femmes libres, "Michelle"*

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Mot issu du grec philos et du football Megan Rapinoe. J’ai bien dit «  issu du football », et non pas du « football féminin ». Megan Rapinoe étant tout ce qu’il y a de plus femme, et aucune équipe de football mixte à ce jour, hélas, l’association de tout sport avec l’adjectif féminin me paraît toujours suspect. Comme s’il fallait préciser : attention, on ne parle pas de vrai football, on parle de football féminin. Ouf, on a senti le vent du boulet.

Revenons à Megan Rapinoe. L’internationale de football a reçu le ballon d’or 2019, après avoir été sacrée meilleure joueuse de l’UEFA et de la coupe du monde de football. Rassurez-vous, dans une équipe de femmes, toujours, avec significativement moins de moyens que les hommes, naturellement.

Megan Rapinoe est une militante des droits des LGBTQ+, de l’égalité hommes-femmes. En trois ans, elle est devenue une icône de la résistance anti-Trump, annonçant bien avant la finale qu’elle n’irait pas à la Maison Blanche en cas de victoire. Trump l’a mouchée sur Twitter «  Gagne avant de parler, finis le travail ! ». Sauf qu’elle l’a fait. Depuis, elle a annoncé son soutien à Elisabeth Warren qui veut détrôner le Président.

Femme puissante

Megan Rapinoe est une femme puissante. Megan Rapinoe est une femme qui travaille sans relâche pour rester la meilleure sur le terrain. Mais aussi pour porter la lutte contre les discriminations, elle veut «  donner de la force aux autres pour qu’elles parlent haut et fort  ». Quand Colin Kaepernick, quaterback des 49ers, s’agenouille pendant l’hymne américain pour protester contre le racisme et les violences policières, elle le soutient, elle qui refuse de chanter l’hymne depuis l’arrivée de Trump.

Parce que Megan Rapinoe est une femme puissante, elle peut poser nue avec sa compagne, Sue Bird, quadruple championne olympique de basketball, en Une du désormais traditionnel numéro «  Body Issue » du célèbre magazine ESPN. Parce qu’elle a du pouvoir, elle peut parcourir le monde, mettre son influence et sa notoriété au service de l’égalité. Pour que chacun ait le droit d’être soi-même sur un terrain ou dans la vie.

Vu d’ici, l’engagement et l’énergie infatigable de Megan Rapinoe ont un furieux goût de leadership et de role model. Pendant ce temps, on a entendu que le silence de Messi – lui aussi ballon d’or 2019, le silence de Ronaldo, le silence d’Ibrahimovic, le silence de Benzema. Go Megan  !

*Marie Petitcuénot est la créatrice du podcast  Michelle  qui raconte des histoires de femmes libres. Pour ÀBLOCK!, elle donne la parole à des “sportives libres”…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Christine Duchamp

Christine Duchamp : « Avoir de l’impact sur le développement du hockey, ça, c’est fort ! »

Première femme à occuper le poste de Directrice Technique Nationale à la Fédé Française de Hockey sur Glace, Christine Duchamp s’offre un parcours de pionnière dans un sport de glisse où elle a toujours foncé vers les buts. Ancienne joueuse, capitaine de son équipe, entraîneure de l’équipe de France Féminine et première joueuse à avoir évolué en D1 masculine…un parcours inspirant !

Lire plus »
Julie Allemand

Basket : ces Européennes qui s’offrent les States

Assistons-nous enfin à l’éclosion des joueuses européennes aux États-Unis, territoire si prisé du basket mondial ? Dans le championnat américain de basketball féminin, la WNBA, elles sont de plus en plus nombreuses à tenter le coup. Et à y parvenir. Pourquoi ? Comment ? Explications.

Lire plus »
Magalie Pottier

Magalie Pottier : « En BMX, l’inégalité des primes, ça me rend dingue ! »

Rideuse philosophe, plus artiste que casse-cou, cette multi-championne du monde et de France de BMX Race, 31 ans au compteur, s’éclate aujourd’hui en Freestyle. Première Championne de France de la discipline, Magalie Pottier excelle dans la maîtrise de son vélo, mais aussi de son mental. Favorite, elle prenait le départ ce week-end pour les Championnats de France. Et d’ouvrir la voie pour les futures rideuses dans une discipline en pleine envolée.

Lire plus »
Didier Drogba

#WhiteCard ou le sport comme arme de paix

Elle invite le monde à soutenir le mouvement de la paix par le sport. Et avec elle, champions et championnes s’engagent, de Didier Drogba (notre photo) à Tony Estanguet, en passant par Laurence Fisher, Marlène Harnois, Siya Kolisi, Paula Radcliff, ou encore Sarah Ourahmoune. L’organisation internationale Peace and Sport lance aujourd’hui sa campagne digitale mondiale #WhiteCard visant à promouvoir les valeurs positives et structurantes du sport.

Lire plus »

Rallye des Gazelles : Anne et Sandra attendront encore un peu…

Elles se sont lancées un défi un peu fou : participer au Rallye Aïcha des Gazelles au Maroc, le seul Rallye-Raid hors-piste 100% féminin au monde. Elles, ce sont Anne et Sandra. Elles devaient nous faire partager leur préparation jusqu’au départ, en 2021, mais le COVID-19 est passé par là et décision a été prise de reporter d’un an. Mais ce n’est que partie remise.

Lire plus »

Bouger, j’aimerais bien mais…

Avec le confinement, beaucoup tentent de saisir l’occasion de remettre leur corps en mouvement. Pas facile pourtant, surtout lorsqu’on est seul et que l’espace sportif se limite à ses quatre murs. Alors, généralement, on commence fort puis on se fatigue.
Mais pourquoi si peu d’enthousiasme, même en sachant que le bien-être est au bout de la séance ? Explications.

Lire plus »
Laury Thilleman

Le top 10 des influenceuses sport sur Instagram

Depuis le confinement, elles n’ont jamais été autant suivies. Les sportives des réseaux sociaux, plus particulièrement sur Instagram, ont su convaincre les plus sédentaires de bouger. Petite liste (non exhaustive) de ces influenceuses qui nous poussent à sauter dans nos baskets. Et à aimer ça !

Lire plus »
sport femme banlieue

Les filles, pas de quartiers !

Longtemps oubliée, la problématique de l’accès des filles au sport dans certains quartiers est désormais mieux traitée, et les actions se multiplient pour réinjecter un peu de mixité dans ces territoires délaissés.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin