Mégane : « Je suis devenue tellement accro que j’ai perdu de vue l’idée de maigrir. »

Runneuse, 25 ans, créatrice d’une marque de sport

Megangimp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

«  J’ai longtemps été complexée par mon corps, trop grosse, pas assez sculptée.

Le déclic pour le sport est venu de là : maigrir ! Je voulais perdre du poids, je voulais ressembler aux filles parfaites des réseaux sociaux. Je me suis inscrite dans une salle de muscu, mais c’est terrible pour la confiance en soi ! Tu te retrouves confrontée à des nanas qui vouent un culte à leur corps. Moi, mon rapport au corps était douloureux. Du coup, j’étais oppressée, ça ne me convenait pas.

Puis, j’ai découvert la course à pied. Je me souviens, c’était en janvier 2016, il faisait froid. J’ai tenu 20 minutes, c’était difficile, mais je l’ai fait quand-même car l’envie de mincir était plus forte que l’envie de s’écouter.

Je me suis posé la question  : « Est-ce que j’aime vraiment ce que je fais ? », et finalement, je savais que oui, que ça m’apportait quelque chose. Très vite, je me suis fixé un objectif : courir un semi-marathon. J’ai suivi un programme d’entraînement, il fallait me préparer. Au début, je courrais le week-end mais quand on commence à s’intéresser au running, ça nécessite de la rigueur pour parvenir à apprivoiser l’effort.

Après le semi, j’ai eu en tête un objectif plus ambitieux, l’objectif ultime  : le marathon de Paris. Et je suis devenue tellement accro que j’ai perdu de vue l’idée de maigrir, j’avais du plaisir à enfiler mes baskets ! Aujourd’hui, je me demande même pourquoi je voulais perdre du poids ! D’autant que j’en ai même pris….

Quand on s’entraîne beaucoup, c’est vrai on finit par fondre, et c’était le cas en 2018 puisque j’ai enchaîné 4 séances par semaine pendant 3 mois pour me préparer au marathon de Paris. Mais lorsque tu ralentis la cadence, tu reprends des kilos.

J’en ai repris 15 après le marathon. Je fais 70 kilos, le même poids que celui que je faisais quand je me suis dit : « Il faut absolument que tu maigrisses ! » Depuis, j’ai appris à m’écouter, à prendre conscience de ce que mon corps est capable de faire, même s’il est en surpoids. Il n’est plus question de critères physiques mais d’amour de soi.

Tout est dans la tête finalement car je pense que je suis dans mon poids de forme. Si on arrive à s’accepter, on se voit déjà sur la ligne d’arrivée. On peut se projeter. L’archétype du coureur, fin, athlétique, qui va vite, tombe lorsqu’on s’y met, qu’on fait du sport avec ce qu’on a.

On me dit parfois  : grâce au sport, si tu te nourrissais mieux, tu mincirais. Ça me fait sourire. Je suis une sportive gourmande, et alors ? »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Elles aussi sont inspirantes...

Leonie Brodmann

Léonie : « Le parkour m’a libérée de certains diktats. »

Basket, équitation, danse moderne… Léonie a toujours eu la bougeotte. Lorsqu’elle a découvert le parkour, c’est devenu son sport de prédilection. À Lausanne, avec les traceurs (comme on nomme les pratiquants de cette discipline) de son association, Léonie Brodmann se réapproprie l’espace public à grand renfort de bonds et de roulades.

Lire plus »
Angélique Chetaneau

Angélique : « En entrant à l’armée, je suis devenue accro au sport. »

Une warrior, une Amazone, Wonder Woman en chair et en os. Angélique Chetaneau est infirmière militaire et championne de courses d’obstacles, les Spartan Race, qui sont un peu les douze travaux d’Hercule à l’ère moderne. Sa puissance, elle se la forge à coup d’entraînements solides et surtout d’un mental d’acier. Angélique a trouvé comment être invincible.

Lire plus »
Vanessa Guerreiro

Vanessa : « Au début, le yoga, j’ai détesté ! »

Elle a travaillé dans le marketing et dans la restauration, mais c’était dans une autre vie. Vanessa Guerreiro a trouvé douceur et sérénité dans la pratique du yoga, une discipline qui l’a aidée à traverser des périodes difficiles. Elle a tout lâché pour l’enseigner. Récit d’un voyage intérieur.

Lire plus »
Yvonnette Hoareau

Yvonnette : « Le hip hop est mon oxygène, il m’a ouverte au monde. »

Son nom nous donnerait presque des envies de bouger. Yvonnette Hoareau Vela Lopez a le hip hop qui lui colle aux basques depuis ses débuts quasi révolutionnaires dans son quartier strasbourgeois. Danseuse, chorégraphe, précurseure du hip hop en Alsace, celle qui se nourrit de tout pour faire progresser sa pratique, n’oublie jamais d’où elle vient et a fait de la transmission son plus beau mouvement. Dénicheuse de nouveaux talents, elle mise tout sur les filles, « la nouvelle génération du hip hop » !

Lire plus »

Pauline : « Au sommet d’une montagne, je me sens à ma place. »

Ado, elle pratiquait déjà le ski de randonnée. Et, depuis, elle n’a jamais cessé de grimper les sommets. Le plus souvent, dans sa région d’adoption, Grenoble.
La montagne, Pauline s’y sent bien, loin de tout esprit de compétition ou de performance. Elle nous partage sa passion. Celle qui la fait vibrer, celle qui l’aide à respirer.

Lire plus »
Audrey Tanguy

Audrey Tanguy : « Savoir que j’ai le trail dans ma vie, ça me rassure. »

Née pour être ultra traileuse. Audrey Tanguy s’est découvert, en 2017, un corps d’athlète inoxydable, endurant et ultra performant. Cette savoyarde avait beau avoir l’habitude de courir les montagnes, elle n’avait pas prévu d’en faire de la compét’. Les kilomètres, les dénivelés, désormais ça lui connaît et rien ne peut l’arrêter. La Diagonale des Fous, la Trace des Ducs de Savoie, le 90 km du Mont Blanc font partie d’une longue liste de courses avalées d’un trait et aux meilleures places. Une vraie tornade sur pattes !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Adrienne Bolland

Adrienne Bolland, l’intrépide étoile de l’aviation française

Elle était un drôle de phénomène, une casse-cou de l’aviation des Années folles. Il y a cent ans, le 1er avril 1921, en devenant la première femme à traverser la mythique Cordillère des Andes, à bord de son G3 Caudron, Adrienne Bolland a ouvert l’horizon à ses semblables, bien avant les grands noms célébrés de l’aviation : des hommes tels que Mermoz ou Saint-Exupéry. Récit d’une pionnière terriblement attachante.

Lire plus »
Pauline Ferrand-Prévot

VTT : le cyclisme féminin prend le bon virage

La crise sanitaire est passée par là. Mais si le calendrier de la discipline sportive à deux roues a été sérieusement bousculé, il y a eu plus de peur que de mal pour l’avenir du cyclisme féminin. Les filles tiennent fermement le guidon et ne sont pas prêtes à le lâcher. État des lieux d’un secteur qui roule.

Lire plus »
Mélissa Plaza

Mélissa Plaza : « Le foot a été l’échauffement de ma vie, mais j’étais promise à autre chose. »

Une survivante. Une battante pour le moins singulière. Mélissa Plaza avait un rêve, petite, celui de devenir footballeuse professionnelle. Un choix de vie auquel, malgré les obstacles, elle n’a jamais voulu renoncer. À présent retraitée, l’ex-joueuse de l’OL prête sa voix aux femmes et milite, sans s’économiser, pour une société plus égalitaire. Rencontre avec une fille percutante, forte et généreuse.

Lire plus »
Mia Hamm

Mia Hamm, la footballeuse la plus célèbre des nineties

Première grande légende du foot féminin, l’Américaine Mia Hamm est une attaquante de choc avec des pieds (et un cœur) en or. Doublement championne du monde et doublement médaillée d’or olympique, cette pionnière a suscité l’engouement mondial pour le ballon rond au féminin dès le début des années 90. Hola pour Mia !

Lire plus »
Jolokia

Raphaëlle : « La voile m’a aidée à me reconstruire après mon AVC. »

Elle a su prendre la vague d’une nouvelle naissance grâce à la voile. Suite à un AVC, Raphaëlle avait quasiment perdu sa motricité. Mais il en fallait plus pour qu’elle lâche le sport. Et la voilà qui plonge dans une expérience sportive et humaine : la pratique de la voile avec la Team Jolokia, une asso qui prône l’inclusion par le sport. Une très belle leçon de vie.

Lire plus »
Bruna de Paula

Qui sont les meilleures joueuses de Handball ?

Toujours ÀBLOCK! malgré l’arrêt de la saison du Championnat de France féminin alias la Ligue Butagaz Énergie dû au Covid-19, la Ligue Féminine de Handball (LFH) avait décidé de maintenir les Trophées All-Star LFH récompensant les meilleures joueuses de la saison écourtée 2019-2020. En voici le riche palmarès. Une belle vitrine pour le sport au féminin !

Lire plus »
Angélique Chetaneau

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Surf, yoga, course, CrossFit, athlétisme, cyclisme ou encore natation, le sport a encore une fois fait les belles heures d’ÀBLOCK! la semaine dernière…Entre témoignages de pratiquantes acharnées, histoires de sportives du passé, entretiens avec une athlète green ou une candidate à la présidence du Comité national olympique, en passant par un petit questionnaire Proustien à une championne qui envoie du lourd, on s’active grave. Et c’est pour vous.

Lire plus »
Salomé Gilles

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La semaine dernière, on fêtait les femmes. Et même si, sur ÀBLOCK!, le 8 mars, c’est toute l’année, on a fait fort : une ministre, deux sociologues, une arbitre, sans compter nos pratiquantes et championnes (comme l’aviatrice Salomé Gilles sur notre photo), les rencontres se sont succédé. Alors, on est aux anges, comme d’hab’. Allez, on vous partage tout !

Lire plus »
Pauline Ferrand Prevot

Cyclisme : 5 championnes qui tiennent la route

Riche, pleine de promesses, l’histoire du cyclisme français féminin est pourtant assez peu connue. Pourtant, de nombreuses coureuses se sont illustrées tout au long du XXe siècle et continuent d’inspirer la nouvelle génération qui tente aujourd’hui d’entretenir cet héritage. Quoi de mieux que de leur rendre hommage à l’heure où les hommes s’illustrent sur le Tour de France ? Revenons sur l’histoire de cinq championnes du passé au présent, au parcours différent, mais toujours lumineux.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin