Il était une fois le rugby… féminin

Il était une fois le rugby…féminin
La fédé anglaise de rugby vient (enfin) de retrouver le trophée originel de la Coupe du monde de rugby féminin, égaré depuis quinze ans. Un trophée découvert par un ancien administrateur dans le grenier de la maison de ses parents. L’anecdote valait bien un petit rappel historique. C’est ce qui s’appelle prendre la balle au bond. Ou transformer l’essai.

Par Clotilde Boudet

Publié le 25 octobre 2021 à 9h50, mis à jour le 24 avril 2022 à 9h24

S’il y a bien un sport collectif où les femmes ont peiné et peinent encore à se faire une place, c’est bien le rugby !

Officiellement inventé en 1871 par deux Anglais, ça n’est qu’en 1965 (après quelques tentatives sporadiques au début du XXe siècle) que les Françaises l’adoptent, principalement dans les universités.

Rugby à XV féminin, en avril 1929, un match entre le Fémina Sport et les Hirondelles, à Paris…©Wikipedia

Le premier match de rugby à XV féminin organisé devant des milliers de spectateurs est joué par le Toulouse Fémina Sports le 1er mai 1968 à Toulouse. La capitaine d’équipe est alors une étudiante nommée Isabelle Navarro.

Reportage sur le rugby féminin en 1968 : « Je préfère porter un ballon qu’être porte-drapeau des majorettes ! »…©INA

Suite à cela, des équipes se constituent dans tout l’Hexagone dont la Fédération Française de Rugby refuse d’entendre parler. Celles-ci décident donc de créer leur propre club.

C’est ainsi que la fameuse Isabelle Navarro s’associe en 1970 à Annie Bannier de Pau et Odette Militon de Tarbes pour fonder l’Association Française de Rugby Féminin (AFRF). La discipline reste mal vue par la majorité…

En 1972, Marceau Crespin alors secrétaire d’état à la jeunesse et aux sports, déconseille vivement la pratique du rugby pour les femmes.

Cela n’empêche en rien l’AFRF de se rapprocher à nouveau de la Fédération Française de Rugby (FFR) et de se battre pour qu’un protocole d’accord soit enfin conclu le 26 octobre 1982.

Petite révolution, le 13 juin 1982 à Ultrecht…

Le premier match officiel de l’équipe de France de Rugby à XV féminin a lieu le 13 juin 1982 à Ultrecht. On y trouve des joueuses devenues pionnières : Viviane Bérodier, arrière du XV de France, est l’une d’entre elles.

1982, Viviane Bérodier à l’échauffement avec les joueuses de l’équipe de France, le coq n’est pas encore présent sur leur maillot blanc…©FFR

A partir de là, les dates importantes s’enchaînent : le 23 mai 1984, l’AFRF devient la Fédération Française de Rugby Féminin (FFRF).

En juillet 1989 le président de la FFR, Albert Ferrasse, officialise l’intégration du rugby féminin au sein de la Fédération… Mais pas vraiment pour la bonne cause.

Le même Albert Ferrasse aurait déclaré en 1994 : il faut encourager le développement du rugby féminin car les joueuses deviendront un jour des mères, et nous ne voulons pas que ces mères empêchent leurs fils de faire du rugby.

Un an plus tard, une femme, Wanda Noury, est élue pour la première fois au Comité Directeur de la FFR. Fondatrice du RC Chilly féminin (RCC) en mai 1979, où elle jouait comme 2e ligne, Wanda Noury a obtenu deux titres de champion de France, en 1991 et en 1996. Elle a également été arbitre.

Wanda Noury, debout, en rouge, à gauche, avec l’équipe du RCC…©Ville de Chilly-Mazarin

Aujourd’hui, elle est toujours en poste et elles sont… deux femmes au Comité Directeur de la FFR face à trente-quatre hommes.

Même si les rugbywomen pratiquent encore en amateur, l’Ovalie féminin n’a rien à envier à sa version masculine en termes de qualité de jeu et de talents, bien au contraire !

Son club phare, les Pachys de l’US Dax, a été 7 fois champion de France depuis 1990.

Aujourd’hui, plusieurs joueuses françaises défendent avec maestria le rugby féminin, qu’il soit à XV, à XIII ou à 7 : Gaëlle Hermet, troisième ligne aile du Stade Toulousain, pilier du XV de France, tout comme Lénaïg Corson, l’une des figures de cette équipe de France, l’Auvergnate Jessy Trémoulière, sacrée meilleure joueuse de la décennie ou encore Fanny Horta, vice-championne olympique de rugby à 7…

De plus en plus de filles en ont sous les crampons. C’est ce qu’on appelle être ÀBLOCK!

Gaëlle Hermet

  • Présentée dans un musée à Londres entre deux tournées, la Coupe du monde de rugby féminin avait disparu après la victoire de l’Angleterre, en 1994. Un nouveau trophée avait dû être réalisé pour les éditions suivantes. Cette coupe vient d’être retrouvée dans un grenier et sera à nouveau exposée au musée du rugby de Twickenham, le temple de ce sport.
Ouverture Viviane Bérodier, en 1981...©FFR

D'autres épisodes de "Rugby, ces filles qui transforment l'essai"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois la gymnastique...féminine

Il était une fois la gymnastique… féminine

Les Nouveaux Internationaux de France de Gymnastique débutent le 24 septembre à Paris. Au programme : cent-soixante-quinze gymnastes mondiaux issus de trente-sept pays se bousculeront sur les tapis. Et, bien sûr, il y aura des filles. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Petite histoire de la gym conjuguée au féminin.

Lire plus »
Laura Marino

Laura Marino, la plongeuse de haut-vol qui a tout plaqué se livre

Championne d’Europe et du monde en plongeon individuel et d’équipe, elle a mis fin à sa carrière, il y a trois ans, après un burn-out. Aujourd’hui, elle s’élance des plus hautes falaises pour le plaisir. Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », dernier né de la collection ÀBLOCK!, elle se raconte sans fard et partage ses secrets pour se (re)construire sans peurs.

Lire plus »
Caroline Suné : « Dans le sport, il faut être humble et travailler dur. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le come-back de l’instant philo, un fait de société fédérateur, un questionnaire express pour handballeuse qui ne rigole pas, une nouvelle question qui tue, une rugbywoman forte et engagée ou une multi-sportive à l’emploi du temps bien chargé, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

La première division du handball féminin reprend… et, avec elle, la course au titre ! Qui pour détrôner Metz ? La capitaine messine Bruna De Paula compte bien écraser la concurrence avec ses coéquipières. Mais avant ça, elle répond à notre questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »
Caroline Garcia, la saison n'est pas finie…

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un triathlon interactif, deux Ultra-Trails à couper le souffle, une tenniswoman qui est de retour au top (Caroline Garcia sur notre photo), une militaire à la force spéciale, une pionnière du ballon ovale et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. En attendant la prochaine…

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

yoga

Yoga : le Top 10 du parfait yogi

Applis relaxantes, podcasts ressourçants, cours en ligne boostants, bouquins inspirants, ÀBLOCK! a sélectionné tout ce qu’il faut pour passer une Journée Mondiale du Yoga en 100 % yogi ce dimanche 21 juin. On active le mode « Namasté » !

Lire plus »
Julie Chupin tire dans le mille pour le handisport

Julie Chupin tire dans le mille pour le handisport

Amputée de la jambe gauche à l’aube de la trentaine, elle a réussi à trouver une nouvelle cible de vie : le tir à l’arc à haut niveau. Athlète handisport depuis seulement sept ans, championne de France handisport et 5e mondiale, Julie Chupin, 38 ans, se charge de « prendre du plaisir à tirer les bonnes flèches » pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2021.

Lire plus »
Julia : « Faire le Tour de France un jour avant les hommes était l’occasion de vivre une aventure à la fois humaine et sportive. »

Julia : « Faire le Tour de France un jour avant les hommes était l’occasion de vivre une aventure à la fois humaine et sportive. »

Elle s’est engagée dans un marathon à vélo de vingt-et-un jours et plus de 3 300 kilomètres ! Julia Favresse fait partie des neuf cyclistes retenues par l’association « Donnons des elles au vélo J-1 » pour parcourir les étapes du Tour de France un jour avant le peloton hommes. Un défi sportif XXL pour la Beauvaisienne dont l’ambition, à terme, est de développer le sport féminin dans les Hauts-de-France.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner