Le questionnaire sportif de... Pauline Déroulède

Pauline Deroulede
Elle vise les Jeux paralympiques 2024. Pauline Déroulède, amputée d’une jambe après avoir été percutée par une voiture en 2018, est une combattante. Et c’est avec une raquette de tennis qu’elle lutte pour se reconstruire. Et gagner. Laissons-la se dévoiler en quelques questions Proustiennes.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email
  • Une date clé dans ta carrière ?

Le premier tournoi officiel français que j’ai fait au CNE en juillet dernier, où je termine en finale contre la n°2 française, je manque de peu la victoire, mais je sors tout de même la n°3 et n°4 française ; cela m’a confirmé que je ne m’étais pas trompée de chemin et que je pouvais faire ma place sur le circuit !

 

  • Un évènement sportif qui t’a marqué ?

La victoire des Bleus au dernier mondial, j’ai tellement vibré comme tout le pays, c’était incroyable de sentir la France entière unie dans la victoire, j’étais fière de mon pays et me souviendrai toujours du passage de la patrouille de France sur les Champs-Élysées pour célébrer leur titre !

 

  • Un déclic qui a changé ta vie ?

Quelques heures après mon accident, j’ai dit à mes proches : « Je vais faire les jeux paralympiques, Paris 2024 ». C’était mon nouvel objectif, cet accident a été un déclic qui m’a obligé à transformer ce drame en quelque chose « d’autre ».

 

  • Une ou un athlète du passé ou du présent qui t’inspire ?

Raphael Nadal est une vraie référence pour moi ; j’admire son mental de guerrier et il m’inspire énormément !

 

  • Un exercice préféré dans ta routine sportive ?

Avant l’entraînement, rouler sur tout le terrain, surfer dans les virages et se chauffer comme il faut !

 

  • Un autre sport que tu aimerais pratiquer ?

J’aurais adoré pouvoir faire du breakdance ! Je trouve ça tellement impressionnant et ils ont la classe !

 

  • Un dîner rêvé ?

Jean d’Ormesson, Christophe Dominici, Pauline Parmentier, Caroline Garcia, Lady Gaga, Napoléon, Obama, Nelson Mandela

©Pauce Photographe

  • Un grigri ?

Mes bagues, je ne les quitte jamais ; l’alliance de ma grand-mère et un cadeau de mon amoureuse !

 

  • Un aliment chouchou, réconfortant ?

Gnocchis au pesto verde ! Ma passion !

 

  • Un indispensable de ton sac de sport ?

2 bouteilles de Perrier

 

  • Un endroit où tu te sens bien ?

Mon centre d’entraînement, le comité des Yvelines, nous sommes comme une famille avec les coachs et les espoirs, c’est ma seconde maison !

 

  • Une madeleine de Proust ?

Les entrainements interminables au Tennis club de Paris pendant des heures avec ma meilleure amie Pauline, sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante !

 

  • Un mantra, une citation ou une petite phrase qui te suit partout ?

« La vie donne ses plus durs combats à ses plus solides soldats »

 

  • Le mot auquel tu t’identifies le plus ?

Combat. Je suis un « petit » soldat 😊

 

©Pauce Photographe

Retrouvez Pauline Déroulède sur son compte Instagram pauline_deroulede

Facebook P.Déroulède/Franck Fife
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

Fanny Caspar

« Bump It » : tout schuss pour le ski freestyle féminin !

Ce 25 février 2021 aurait dû avoir lieu, en Andorre, un show de ski freestyle 100% féminin. Des rideuses devaient y promouvoir la cause des femmes dans le sport extrême. La Covid-19 est passée par là et la démo est reportée en 2022, mais pas le soutien aux sportives du ski freestyle. Ni à celles qui rêvent, en secret, de se lancer sur la piste. On se lève tous et toutes pour « Bump It » !

Lire plus »
i'm sorry majolie mccann

« I’m sorry » ou le sarcastique cri des sportives

C’est l’histoire d’un clip engagé, créé par un couple de jeunes cinéastes au fin fond du Québec et qui devient viral. L’histoire d’une vidéo tournée à la demande d’un coach de soccer qui milite pour l’égalité des sexes dans le sport. C’est l’histoire d’une vidéo qui claque.

Lire plus »
Tanya Naville

Le best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une badiste qui nous a pris dans ses filets, une championne d’aviron qui ne nous cache rien, deux pionnières des Jeux Olympiques qui ont su briller dans l’eau et sur terre, une alpiniste engagée et ébouriffante (la preuve sur notre photo !) et une tenniswoman qui nous fait craquer…Régalez-vous !

Lire plus »
Audrey Tanguy

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Nostalgie pré-JO avec nos championnes du passé, confidences sportives avec une ultra-traileuse inoxydable (Audrey Tanguy, notre photo), échanges de haut vol avec une championne de saut à ski ou encore pionnières contemporaines dans des milieux de mecs, on est ÀBLOCK! et on aime ça ! Petit tour d’horizon de nos sujets de la semaine passée, mais toujours d’actu…

Lire plus »
Laura Tarantola

Le questionnaire sportif de… Laura Tarantola

Elle vient de remporter le titre de championne de France indoor d’aviron. Sans réelle surprise, toutefois : Laura Tarantola a les épaules larges ! Mais c’est sur l’eau que la Championne du Monde 2018 passe la plupart de son temps, s’entraînant pour décrocher l’or aux prochains JO de Tokyo. Entre deux coups de rame, elle a bien voulu nous éclairer sur quelques pans de sa personnalité.

Lire plus »
Yoshiro Mori

Yoshiro Mori, patron des JO de Tokyo : “Oups, pardon, je l’ai dit !”

Des “commentaires inappropriés”. C’est ainsi que le CIO (Comité international olympique) vient de qualifier les propos de Yoshiro Mori, 83 ans, président du Comité d’organisation des prochains Jeux olympiques. Celui qui fut également Premier ministre au Japon affirmait la semaine dernière que “les femmes parlaient trop pendant les réunions”. Aïe.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Margaret Abbott JO 1900

JO 1900 : Margaret Abbott…la prem’s !

Quelques gourmandises historiques à picorer ? Pour patienter jusqu’aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo, à partir du 23 juillet, ÀBLOCK! vous propose de revisiter l’Histoire de cette compétition prestigieuse via des anecdotes savoureuses à lire ici même deux fois par semaine. Place pour commencer à cette chère Margaret, glorieuse golfeuse sans le savoir.

Lire plus »
Jutta Kleinschmidt

Jutta Kleinschmidt, la folle du volant

C’était en 2001. Il y a vingt ans, Jutta Kleinschmidt mettait « à mâle » les sports mécaniques en inscrivant son nom au palmarès du Paris-Dakar. Première femme à remporter le plus célèbre des rallyes-raids du monde, elle continue, depuis, à militer pour la cause des femmes dans un domaine très masculin. Portrait d’une pionnière qui en a sous le capot.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin